Vendredi 22 Septembre 2017

Le Kenya et les Seychelles signent un accord pour accroître le commerce et la sécurité

Le Kenya et les Seychelles signent un accord pour accroître le commerce et la sécurité
(Xinhua 04/04/17)

Lundi, le Kenya et les Seychelles ont signé des accords qui verront les deux pays accroître leurs relations dans le commerce et la sécurité.
Le président Uhuru Kenyatta, qui s'est entretenu au niveau bilatéral avec le président seychellois Danny Faure, actuellement en visite à Nairobi, a indiqué qu'un accord a été atteint pour que les deux pays coopèrent dans le développement touristique en établissant des partenariats entre les agences des secteurs des pays respectifs.
Lors d'une conférence de presse organisée après les discussions bilatérales à Nairobi, M. Kenyatta a déclaré que le Kenya et les Seychelles ont tous deux des produits touristiques pour lesquels ils sont réputés et qu'il ferait sens, économiquement parlant, s'ils s'associaient pour se promouvoir mutuellement.

"Notre ambition et notre intention sont de faire tout ce que nous pouvons pour approfondir les investissements dans le commerce régional et faire prospérer nos économies régionales en travaillant ensemble", a-t-il indiqué aux journalistes.
Le Kenya est connu pour ses safaris et les Seychelles pour ses plages.
Les deux pays ont atteint un accord qui verra le Kenya exporter plus de capitaux humains et de produits agricoles vers les Seychelles.
M. Kenyatta a également révélé que les Seychelles veulent employer plus d'enseignants kényans dans l'archipel, et a fait savoir que Kenya Airways allait également augmenter le nombre de ses vols vers les Seychelles pour aider à renforcer la coopération étroite entre les deux pays.

D'après M. Kenyatta, la diaspora kényane est assez importante aux Seychelles.
"Ce que nous faisons actuellement, c'est améliorer les relations entre nos deux gouvernements", a expliqué M. Kenyatta tout en remerciant le rôle important que les Seychelles ont joué en tant que partenaire sécuritaire stratégique dans la lutte contre la piraterie et le trafic de drogue.

Pour sa part, M. Faure a expliqué qu'il faisait plus sens, économiquement parlant, pour son pays d'importer du boeuf et des volailles du Kenya au lieu du Brésil.
Il a fait savoir que les Seychelles allaient soutenir le Kenya pour développer son secteur maritime, notamment l'industrie de la pêche, que le Kenya n'a pas encouragée depuis son indépendance.
Il a également annoncé que les Seychelles allaient soutenir le Kenya pour transformer le port de Mombasa en port de transbordement de poissons.

Il a ajouté que son pays est prêt à travailler avec le Kenya pour développer son économie bleue et améliorer la sécurité de sa Zone économique exclusive.
Le président seychellois a ajouté : "Nous sommes dans une ère où nous avons besoin d'un leadership plus transformationnel qui peut traduire la liberté de notre peuple en une prospérité partagée".

Commentaires facebook