Jeudi 26 Avril 2018

La société Hysacam renoue avec l’enlèvement des ordures à Yaoundé

La société Hysacam renoue avec l’enlèvement des ordures à Yaoundé
(APA 13/01/18)

APA-Yaoundé (Cameroun)

L’entreprise Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) a repris le ramassage des ordures depuis deux jours dans la capitale camerounaise, Yaoundé, après un arrêt de travail de près d’un mois consécutif au non-paiement de ses factures par le gouvernement, a constaté APA sur place.

Alors que la ville, de toutes parts, ployait déjà sous les immondices, l’État, sur hautes instructions du président de la République, a débloqué en procédure d’urgence quelque 6 des 13 milliards FCFA des arriérés querellés.

Comme pour confirmer ce retour à la normale, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Jean-Claude Mbwentchou, a effectué une descente sur le terrain jeudi afin de s’assurer de la reprise effective des activités par la filiale du groupe français GranJouan.

En fin septembre dernier, rappelle-t-on, le gouvernement avait lancé un appel à la concurrence pour la collecte des ordures dans les centres urbains du pays, au moment où Hysacam ne cachait plus ses difficultés à assurer ses charges de fonctionnement du fait de factures impayées par les collectivités territoriales décentralisées.

En mi-octobre 2017, elle a signé une convention, d’un montant de 24,5 milliards FCFA, avec un pool de banques commerciales locales avec la caution solidaire de Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD), une enveloppe allouée à l’acquisition de 211 camions et de 17 engins d’assainissement.

Cette entreprise, qui a fait ses premiers pas au Cameroun en 1969, couvre aujourd’hui 17 communes et communautés urbaines à travers le Cameroun pour un total de 15 millions de personnes bénéficiant au quotidien de ses services.

Avec 5000 tonnes de déchets collectées par jour et autant d’employés, le prestataire dispose par ailleurs de 14 agences au Cameroun, mais aussi de 2 centrales de captage et de traitement du biogaz dans les métropoles économique et politique, Douala et Yaoundé respectivement.

Commentaires facebook