Dimanche 22 Octobre 2017

Elections en RDC: Kabila n'accepte pas les «injonctions de l'étranger»

Elections en RDC: Kabila n'accepte pas les «injonctions de l'étranger»
(RFI 16/12/14)

En RDC, le président Joseph Kabila a tenu ce lundi matin un discours à la Nation devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. Un discours très attendu alors qu'une élection présidentielle est normalement prévue en 2016 et que la question d’une révision de la Constitution qui permettrait au chef de l'Etat de briguer un nouveau mandat est abordée. Une perspective critiquée par la communauté internationale à qui le président a répondu dans son discours déclarant qu'il « n'acceptait pas » les « injonctions de l'étranger ».

Pendant plus d’une heure, le président Joseph Kabila a jonglé entre la défense de son bilan et la réaffirmation de la souveraineté de son pays avec un ton très ferme vis-à-vis de la communauté internationale. « Le peuple congolais n’est pas n’importe quel peuple », a-t-il lancé aux députés et sénateurs, avant de citer toute une série de figures de l’indépendance de la République démocratique du Congo.

« Un pays jaloux de son indépendance », a insisté Joseph Kabila qui s’est dit prêt à recevoir « les conseils et les suggestions » de ses partenaires. Mais « jamais des injonctions » pour ce qui est de l’organisation des élections. Selon Joseph Kabila, s’il devait y avoir une « crise politique », elle serait résolue par le « dialogue » entre les Congolais eux-mêmes et non pas avec la communauté internationale. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141215...

Commentaires facebook