Jeudi 27 Juillet 2017
(Angola Press 26/07/17)
Luanda - Le Président de la République d'Angola, José Eduardo dos Santos, a dispensé les ministres de la Défense et de l'Administration du Territoire, respectivement João Manuel Gonçalves Lourenço et Bornito de Sousa Baltazar Diogo, suite à leur participation aux élections générales du 23 août prochain. D’après une note de presse de la Maison civile du Président de la République parvenue mardi à l’Angop, José Eduardo dos Santos a signé le 24 juillet 2017, les deux décrets portant la dispense de João Manuel Gonçalves Laurent du poste ministre de la Défense nationale, et Bornito de Sousa Baltazar Diogo en tant que ministre de l'Administration territoriale. Dans d'autres décrets, le Chef de l’Etat angolais a nommé...
(Angola Press 26/07/17)
Cabinda (Angola) - Le secrétaire général du MPLA, António Paulo Kassoma, séjourne mercredi, à Cabinda, où durant deux jours, il va battre campagne pour les élections du 23 août prochain. Dans la province pétrolière de l’Extrême-Nord-Ouest, le politique va s’entretenir avec la gouverneure locale, Aldina da Lomba Catembo, la structure provinciale de coordination de la campagne électorale ainsi que, la société civile, outre un meeting. Jeudi, dernier jour de visite, António Paulo Cassoma va travailler dans les municipalités de Buco Zau et Belize.
(Angola Press 26/07/17)
Luanda - La République d'Angola va participer du 27 au 28 juillet à Gaborone (Botswana), à la réunion technique de préparation pour l'accès à la présidence de l'organe de la politique, de la défense et de la sécurité de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). L'organe de Politique, de Défense et de Sécurité de la SADC cordonne la coopération dans les domaines de la politique, de la défense et de la sécurité et a une structure en deux...
(AFP 25/07/17)
Joao Lourenço, le dauphin du président angolais Jose Eduardo Dos Santos, a réaffirmé mardi son intention de faire la guerre à la corruption, à l'occasion du meeting de lancement de la campagne de son parti, le MPLA, pour les élections du 23 août. M. Lourenço, 63 ans, est tête de liste du Mouvement pour la libération de l'Angola (MPLA), le président Jose Eduardo Dos Santos ayant décidé de ne pas se représenter après 37 ans au pouvoir. "La corruption est...
(AFP 24/07/17)
La campagne des élections générales du 23 août a officiellement débuté samedi en Angola avec un grand meeting de l'Unita, le principal parti d'opposition, un scrutin qui doit marquer la fin du règne du président Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 38 ans. "Je déclare ouverte la campagne électorale (...). Les partis peuvent commencer leurs activités dans le respect de la loi", a déclaré samedi Andre da Silva Neto, le président de la commission nationale électorale. L'Unita, principale formation d'opposition, a lancé sa campagne dès samedi après-midi avec un grand meeting à Cacuaco, dans la banlieue de la capitale Luanda, rassemblant des milliers de militants aux couleurs rouges, vertes et blanches du parti.
(La Tribune 22/07/17)
Après 37 ans de règne, José Edouardo Dos Santos fera partie des rares chefs d’Etat africains à quitter le pouvoir tout en restant dans son pays. Avant de faire ce pari que d’aucuns jugeraient « risqué » dans une transition politique en Afrique, le président angolais a pris soin d’assurer ses arrières avant de transmettre le pouvoir. Après la retraite dorée votée par un parlement acquis à sa cause, les députés viennent de lui confectionner un parapluie antiatomique qui va...
(AFP 21/07/17)
Le parlement angolais a voté vendredi une loi limitant les pouvoirs militaires et sécuritaires du futur président de la République qui sera issu des élections générales du mois prochain pour remplacer Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979 et qui a décidé de ne pas se représenter. Cette nouvelle loi, approuvée grâce à la large majorité de députés du Mouvement pour la libération de l'Angola (MPLA, au pouvoir), reconduit pour huit ans les dirigeants de l'armée, des services de...
(RFI 21/07/17)
Les élections législatives en Angola doivent se tenir le 23 août prochain. A l’issue du scrutin, le candidat tête de liste du parti majoritaire deviendra le nouveau chef de l’Etat. Pour la première fois en près de 40 ans, le président José Edouardo Dos Santos a annoncé qu’il ne se présentera pas pour laisser la place à son ministre de la Défense Joao Lourenço. Ce dernier représentera donc le MPLA au pouvoir contre son adversaire historique, l’Unita, et aussi la...
(AFP 20/07/17)
Le président angolais Jose Eduardo dos Santos est rentré mercredi à Luanda après un séjour de deux semaines en Espagne qui a alimenté les rumeurs sur son état de santé, ont rapporté jeudi ses services. Selon un communiqué de la présidence, "le président de la République est rentré d'une visite privée en Espagne" mercredi soir avec son épouse. Le chef de l'Etat, âgé de 74 ans, s'y était rendu le 3 juillet pour un deuxième séjour après avoir déjà discrètement passé l'ensemble du mois de mai à Barcelone. Cette visite avait suscité les plus folles rumeurs dans la presse angolaise.
(Angola Press 20/07/17)
Luanda - Le Président angolais, José Eduardo dos Santos, a regagné le pays ce mercredi, en provenance de Barcelone, Royaume d'Espagne, où il avait effectué une visite privée. Selon un communiqué de presse de la Maison civile du Président de la République, parvenu à l'Angop, le Chef de l’Etat, accompagné de la première dame, Ana Paula dos Santos, a été salué à son arrivée par le vice-président de la République, Manuel Vicente et d’autres entités publiques. Le Président de la...
(Angola Press 20/07/17)
Saurimo - L'Alliance patriotique nationale (APN) a l'intention de débuter sa campagne électorale dans la région de l'Est du pays, à partir de la première quinzaine d'août, dans le cadre des élections générales du 23 août. Selon le secrétaire en charge de l'information de l'APN, José Óscar da Cruz, la campagne commencera dans la ville de Saurimo, province de Lunda Sul, où le président du parti, Quintino Moreira, présentera aux électeurs le programme du gouvernement pour la période 2017/2022. Il...
(Angola Press 19/07/17)
Mussende - Le secrétariat provincial de l'UNITA dans la province de Cuanza Sul organise depuis mardi, dans le village de Mussende, une campagne d'information porte-à-porte sur le processus, dans le cadre des élections générales du 23 août. Se confiant à l'Angop, le secrétaire provincial de l'UNITA, Armando Manuel Kaquepa, a dit que l'intention était d'informer les citoyens sur la position de son parti sur le bulletin de vote, le programme du gouvernement pour 2017/2022 et le profil du candidat de...
(BBC 18/07/17)
"Nous ne nous attendons pas à ce que quiconque nous impose sa façon d'observer les élections et nous donne des leçons", a déclaré le ministre angolais des Affaires étrangères, Georges Chicoty, cité dans un journal angolais. Le chef de la diplomatie angolaise indique que l'invitation adressée à l'Union européenne reste ouverte tout en précisant que Luanda se refuse à tout accord spécifique avec chacune des organisations qui voudront envoyer des observateurs. Les Angolais doivent se rendre aux urnes pour des...
(Angola Press 18/07/17)
Cabinda - Le ministre de l'Intérieur, Ângelo de Barros Veiga Tavares, a réitéré mardi, à Cabinda, l'appel à la préparation des forces de police pour les élections générales prévues pour le 23 août de cette année. Le gouvernant, qui séjourne depuis ce matin (mardi) à Cabinda, où il évalue le degré de préparation de l’effectif des organes du secteur, a souligné que le processus qui s’approche, exigeait de tous une très grande responsabilité, afin qu’il connaisse du succès. S’adressant aux...
(AFP 17/07/17)
Luanda a rejeté les conditions de l'Union européenne pour l'envoi d'observateurs aux élections générales du 23 août, a rapporté lundi la presse d'Etat. "Nous ne nous attendons pas à ce que quiconque nous impose sa façon d'observer les élections et nous donne des leçons", a déclaré le ministre angolais des Affaires étrangères, Georges Chicoty, cité dans le Jornal de Angola. "C'est ainsi que le continent (africain) travaille", a-t-il ajouté. "L'invitation (à l'UE) reste ouverte. Mais nous ne voulons pas d'accords spécifiques avec chacune des organisations" qui envoient des observateurs, a-t-il encore dit. "Aucune organisation internationale n'a imposé les conditions d'observation des élections.
(Angola Press 17/07/17)
Luanda - Le candidat du parti MPLA à la Présidence de la République, João Lourenço, a considéré vendredi, à Luanda comme «imprudent et prématuré » d'annoncer des modifications à la Constitution. Parlant lors d'une conférence de presse, João Lourenço a rappelé que la constitution avait été adoptée par le Parlement et « non imposée», soulignant que toute modification ou révision n’est possible qu'avec une majorité de plus des deux tiers. Il a dit que le MPLA n’était pas à mesure...
(Angola Press 17/07/17)
Luanda - Le ministre des Relations Extérieures, Georges Rebelo Chikoti, a quitté Luanda lundi matin à destination de Libreville, au Gabon, pour participer à la réunion de l'Union Africaine sur la République Centrafricaine. A l’aéroport international 4 de Fevereiro, le chef de la diplomatie angolaise n’a fait aucune déclaration à la presse. L’Angop a appris de source sûre que le ministre angolais se rendra ensuite à Dar-es-Salam, en Tanzanie, au terme de son séjour gabonais afin de prendre part à...
(BBC 15/07/17)
Le collectionneur d'art congolais Sindika Dokolo marié à la milliardaire Isabel dos Santos, fille du président angolais, dénonce l'instrumentalisation de la justice à des fins politiques. L'homme d'affaires a été condamné le 4 juillet dernier à un an de prison pour fraude immobilière. "Il s'agit juste d'une condamnation pour la forme, de manière à s'assurer que je ne me présente pas à l'élection", a déclaré M. Dokolo à la BBC. Il estime que "cette condamnation est peut-être un moyen de...
(RFI 15/07/17)
Retour sur la condamnation, à Kinshasa, du gendre du président angolais à un an de prison pour faux et usage de faux. Sindika Dokolo, le beau-fils congolais de président Dos Santos -époux d'Isabel dos Santos-, a aussi écopé d’une amende de 15 000 dollars. Si un conflit immobilier est au coeur de l'affaire, Sindika Dokolo assure que sa condamnation est politique. C'est une condamnation « injuste et infondée, sur la forme comme sur le fond », assure Sindika Dokolo, joint...
(Angola Press 14/07/17)
Luanda - Le vice-président de la République, Manuel Vicente, a reçu en audience jeudi, à Luanda, le ministre de la Défense de la République Populaire de Chine, Chang Wanquan, avec qui il a discuté des questions liées au renforcement de la coopération bilatérale. La réunion de courtoisie, qui a été suivie par le ministre de la Défense nationale, João Gonçalves Lourenço, s’inscrit dans le cadre de la visite de travail de trois jours de Chang Wanquan en Angola. A l’issue...

Pages