Mardi 19 Septembre 2017
(Angola Press 19/09/17)
Luanda - La Commission permanente de l'Assemblée nationale se réunit mercredi à Luanda pour préparer et approuver le programme d'intégration institutionnelle des députés de la IVème Législature de l'Assemblée nationale 2017/2022, élus à l'occasion élections générales du 23 août dernier. Convoqué par le président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, la réunion analysera et approuvera également la proposition de la réunion constitutive de ladite législature. La législature 2017-2022, dont la session d’ouverture solennelle aura lieu le 15 octobre, comprendra 150 députés du MPLA, 51 députés de l'UNITA, 18 de la coalition CASA-CE, deux députés de la PRS et un du FNLA, totalisant 220...
(AFP 18/09/17)
Le principal parti d'opposition angolais, l'Unita, qui conteste les résultats des élections législatives du 23 août, a annoncé samedi que ses députés siègeraient finalement au parlement, revenant ainsi sur sa décision de boycotter l'assemblée. L'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), arrivée en deuxième position aux législatives, avait dans un premier temps affirmé que ses 51 "députés élus ne siègeraient pas au parlement afin de contester les irrégularités" des élections. L'opposition avait saisi la plus haute instance du pays, la Cour constitutionnelle, pour dénoncer les résultats. Mais mercredi, cette dernière a validé, sans surprise, la large victoire accordée au Mouvement populaire pour la libération...
(RFI 18/09/17)
En Angola, l'Unita, rival historique du MPLA, le parti au pouvoir, a décidé de siéger à l'Assemblée nationale. Dans un premier temps, l'Unita avait affirmé que ses 51 « députés élus ne siègeraient pas au Parlement afin de contester les irrégularités » des élections législatives. L’Unita renonce également à appeler ses partisans à descendre dans la rue. Joint par RFI, Alcides Sakala, porte-parole du mouvement, explique ce revirement. L’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita), arrivée en deuxième position aux élections...
(Angola Press 18/09/17)
Luanda - Le bureau politique du Mouvement Populaire de Libération de l’Angola (MPLA) a commémoré la journée du Fondateur de la Nation et du Héros National en vue de rendre hommage aux combattants de la lutte de libération Nationale, de la conquête de la paix, de la reconstruction nationale et du développement de l’Angola, spécialement au Président Agostinho Neto. Dans une déclaration rendue publique lundi, le MPLA souligne que le Président Agostinho, dont le jour de naissance, le 17 septembre...
(AFP 14/09/17)
La Cour constitutionnelle angolaise a validé mercredi sans surprise les résultats des élections générales du 23 août et la large victoire accordée au Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), au pouvoir depuis quarante-deux ans. Dans son arrêt, la plus haute instance judiciaire du pays a rejeté tous les recours en annulation pour "irrégularités" déposés par quatre partis d'opposition. "Le dépouillement provincial a été effectué dans la période légalement établie...
(Angola Press 14/09/17)
Ganda - Le premier secrétaire du comité provincial du MPLA à Benguela, Rui Falcão, a encouragé les populations des communes de Chikuma et Casseque, municipalité de Ganda, à se concentrer sur la production agricole pour soutenir les familles et créer des bases de revenu dans le pays. Parlant mercredi, lors d'une réunion avec les militants et la population générale de ces localités, le dirigeant politique a dit qu'il fallait se concentrer sur la production interne et épargner les ressources extraordinaires...
(RFI 13/09/17)
L’Angola a un nouveau président, Joao Lourenço, le candidat du parti-Etat MPLA, succède, malgré les contestations à Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir de 38 ans. Un changement à la tête de l’Etat angolais sur fond de grogne sociale. Depuis 2014, la chute des prix du baril a révélé la fragilité du modèle économique angolais, tourné vers le pétrole, et la gabegie d’une élite toujours plus réduite autour du désormais ex-président.
(RFI 11/09/17)
L'Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita), principal parti de l'opposition, a présenté ce vendredi 8 septembre un recours devant la Cour constitutionnelle après l'annonce de la victoire du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), parti au pouvoir, aux élections du 23 août. Alcides Sakala, porte-parole de l'Unita, affirme que les députés du parti ne siègeront pas au futur Parlement. Selon les résultats définitifs proclamés, mercredi soir, par la Commission nationale électorale (CNE), le MPLA, au pouvoir...
(RFI 09/09/17)
Ces derniers jours, des rapports faisant état d'une possible présence de militaires angolais à la recherche de combattants du Front de libération de l‘enclave de Cabinda (FLEC) ont semé la panique au sein de la population du territoire de Lukula, en RDC. Le Front de libération de l'enclave de Cabinda affirme que des militaires angolais poursuivent des réfugiés cabindais dans la zone frontalière depuis deux jours. Ce que démentent les autorités locales. Mercredi, selon la société civile de la zone, une délégation d'officiers angolais rend visite...
(AFP 09/09/17)
Trois partis de l'opposition angolaise ont déposé vendredi un recours en annulation des résultats à leurs yeux "irréguliers" des élections générales du 23 août, qui ont accordé une large victoire au parti au pouvoir dans le pays depuis quarante-deux ans. Des représentants de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), du FNLA et du PNS ont transmis leurs requêtes en annulation du scrutin à la Cour constitutionnelle à Luanda, ont constaté des journalistes de l'AFP. "Dans quinze provinces (sur 18), la loi électorale a été violée, pour cette raison nous réclamons l'invalidation des résultats publiés par la CNE (Commission nationale électorale).
(Angola Press 08/09/17)
Praia - Le Chef de l’Etat du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, a félicité mercredi João Lourenço, pour son élection à la tête du pays, manifestant le souhait d’un travail conjoint entre les deux Etats “amoureux de liberté et de paix ». “Au moment où vous venez d’être élu Président de la République d’Angola, pays avec lequel Cap-Vert a de fortes relations historiques, d’amitié et de coopération, j’aimerais d’abord féliciter son Excellence pour votre victoire », a écrit Jorge Carlos Fonseca,...
(Angola Press 08/09/17)
Luanda - Le Président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping, a félicité jeudi au nom du Gouvernement, du peuple chinois et en son nom propre, ses sincères félicitations au Président élu de la République d’Angola, João Manuel Gonçalves Lourenço. Dans un message daté du 07 septembre 2017, Xi Jinping a souligné que l’Angola était un partenaire stratégique important de la Chine en Afrique, et les deux pays maintiennent une forte confiance politique mutuelle et une coopération qui conduit...
(AFP 07/09/17)
La Commission nationale électorale (CNE) angolaise a confirmé mercredi soir la large victoire obtenue par le parti qui dirige depuis quarante-deux ans le pays lors des élections générales du 23 août, aussitôt contestée par les partis de l'opposition. Le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) a recueilli 61,07% des suffrages et une majorité absolue de 150 des 220 sièges de députés du Parlement, selon les résultats définitifs proclamés par le président de la CNE, Andre da Silva Neto...
(Jeune Afrique 06/09/17)
João Lourenço, le nouveau président angolais, sera investi le 21 septembre… si tout se passe comme prévu. Car, depuis la divulgation des résultats provisoires par la Commission nationale électorale (CNE), quelques jours après les élections générales du 23 août, les chiffres définitifs tardent à être publiés. Pour l’heure, le MPLA (au pouvoir depuis quarante-deux ans) est donné vainqueur, avec 61 % des suffrages. Ce que contestent les partis d’opposition. Le principal d’entre eux, l’Unita, crédité de 26 % des voix,...
(Angola Press 06/09/17)
ABUJA - Le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, a adressé un message de félicitations au Mouvement Populaire de Libération de l’Angola (MPLA), potentiel vainqueur des élections générales du 23 août dernier. Dans un message parvenu, mardi, à l’ambassade d’Angola à Abuja (Nigeria), le président du Bénin écrit que « le peuple angolais, en rénovant sa confiance au MPLA, au cours des élections générales du 23 aout, a démontré l’adhésion au projet de la société basée, entre autres, sur les...
(RFI 05/09/17)
En Angola, la Commission nationale électorale (CNE) proteste contre les déclarations de l'opposition. Quatre partis de l’opposition dont l'Unita, principal perdant de ce scrutin, réclament un recomptage des votes du scrutin législatif du 23 août. Le président de la Commission nationale électorale, André da Silva Neto, a réagi, ce lundi 4 septembre, lors d’une conférence de presse à Luanda. Il rejette les accusations de fraudes de l’opposition. A deux jours de la proclamation des résultats définitifs des élections du 23 août et avant même l'annonce, la polémique s'installe.
(Angola Press 05/09/17)
Luanda - La posture et l'héritage du Président angolais, José Eduardo dos Santos, seront toujours pour tous les peuples du continent et tant d'autres, une grande référence, a dit le Chef de l'Etat de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso. Le numéro un congolais a tenu ces propos avant de quitter Luanda après une visite de quelques heures dans la capitale angolaise où il s’est entretenu avec son homologue angolais ,José Eduardo dos Santos. « Nous sommes confrontés à...
(AFP 04/09/17)
La Commission nationale électorale (CNE) angolaise a "catégoriquement" rejeté lundi les accusations de l'opposition, qui a dénoncé des "irrégularités" lors des élections générales du 23 août remportées par le parti au pouvoir depuis 1975. Les partis qui dénoncent les résultats "sont de mauvaise foi" et cherchent à "décrédibiliser le processus électoral angolais", a déclaré le président de la CNE, André da Silva Neto, lors d'une conférence de presse à Luanda. "La CNE rejette catégoriquement" leurs critiques, a-t-il ajouté. "Tous les outils électroniques utilisés dans le processus électoral ont été vérifiés", a-t-il encore assuré, ajoutant que l'ensemble du processus avait été "légal".
(RFI 04/09/17)
Dans une conférence de presse donnée ce dimanche, quatre partis d'opposition demandent à nouveau que le dépouillement et la compilation des votes du scrutin législatif du 23 août soient effectués conformément à ce que prévoit la loi. Ce qui n'est pas le cas pour l'instant selon les opposants. Si d'ici l'annonce des résultats globaux prévus le 6 septembre la procédure n'a pas évolué, les partis se réservent la possibilité de déposer plusieurs recours, et notamment de faire appel à la...
(AFP 03/09/17)
Quatre partis d'opposition angolais ont exigé dimanche un recomptage des voix exprimées lors des élections générales du 23 août, jugeant "irréguliers" les résultats qui ont accordé la victoire au parti au pouvoir depuis quarante-deux ans. Le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) a été crédité par la Commission nationale électorale (CNE) de 61,1% des suffrages et d'une majorité absolue de 150 des 220 sièges du Parlement, selon un comptage provisoire portant sur 97% des bureau de vote publié deux jours après le scrutin. La CNE doit proclamer mercredi les résultats définitifs. Dans une déclaration lue devant la presse, le chef de l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola

Pages