Mardi 21 Novembre 2017
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(AFP 14/10/13)
LUANDA, 14 octobre 2013 (AFP) - Le gouvernement angolais a signé lundi avec trois entreprises brésilienne, chinoise et hispano-portugaise des contrats leur confiant la cartographie des ressources minières du pays, déjà grand producteur de pétrole et de diamants. "Nous entendons établir la carte de toutes les ressources minières présentes sur le territoire national (...) et, sur la base de ces informations, nous voulons lancer une grande campagne de promotion de l'investissement privé, national et étranger", a déclaré le ministre angolais des Mines et de la Géologie, Francisco Queiroz, lors de la signature des accords. "Nous voulons que l'Angola fasse partie des acteurs qui comptent sur la scène mondiale de l'exploitation minière dans les dix prochaines années", a ajouté le ministre,...
(Angola Press 14/10/13)
L'Assemblée Nationale réalise mardi au Palais du Congrès, à Luanda, la session solennelle d'ouverture de la 2ème session d'IIIème année législative.Le Président de la République, José Eduardo dos Santos, participera à cette session au cours de laquelle, il s’adressera à la nation selon l’article 118 de la Constitution.Selon la Constitution de la République, Le Chef de l’Etat doit à chaque ouverture de l’année législative, faire les déclarations sur l’Etat de la Nation à l’Assemblée Nationale.Le programme de la rentrée parlementaire prévoit deux moments spéciaux, notamment le message du Chef de l’Etat et du président de l’Assemblée Nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos.Les membres de l’Exécutif, diplomates, autorités traditionnelles et religieuses, ainsi que des membres de la société civile assisteront...
(Angola Press 14/10/13)
L'administrateur municipal adjoint de Kibala, Fernando Camunda, a plaidé lundi, pour la nécessité d'implantation d'une répartition fiscale de finances dans la localité, afin de faciliter le processus de recouvrement d'impôts et de recettes.Le responsable, qui s'adressait aux hommes d'affaires, agriculteurs et éleveurs a reconnu que l'absence d'une répartition fiscale de finances occasionne des contraintes aux agents économiques, car a ce jour, le recouvrement d'impôts est fait dans la ville de Wako Kungo, à 75 kilomètres de la ville de Kibala. “Nous sommes certains que les recettes aident ces localités dans divers domaines et la municipalité dépend de sa capacité financière, commerciale, touristique, industrielle et agropastorale pour son développement et nous avons ce potentiel,” a-t-il soutenu. Dans ce contexte, Fernando Camunda...
(Angola Press 14/10/13)
La société publique d’adduction en eau potable à Luanda « EPAL » a suspendu vendredi temporairement pour raison d’insécurité, les travaux de construction de réservoirs pouvant ravitailler en eau le secteur C du kilomètre neuf, dans la municipalité de Viana.C’est ce qu’a déclaré vendredi à la presse, le porte-parole de la société, Domingos Paciencia, précisant que la semaine dernière, quatre travailleurs ont été braqués par des inconnus pendant qu’ils travaillaient sur le chantier.Un autre cas similaire, a-t-il indiqué, a eu lieu il y a 15 jours, cette fois-ci la victime, un des ouvriers d’Epal, a été agressé par un individu muni d’une arme à feu (AKM-47), qui l’a dépouillé de tout ce qu’il avait avec lui. Eu égard à cette...
(Angola Press 14/10/13)
Le Gouvernement doit continuer à collaborer avec les églises pour que les enfants croissent intégralement et qu'ils connaissent un développement harmonieux, a déclaré dimanche, à Lubango, dans la province de Huila, le ministre de l'Assistance et Réinsertion Sociale, João Baptista Kussumua.Se confiant à l'Angop, au terme des visites aux institutions religieuses dans les municipalités de Kuvango, Quipungo et Caluquembe, le gouvernant a reconnu que dans les missions jouaient un grand rôle dans la morale civique des enfants.Selon le ministre, ces institutions ont des tâches spécifiques raison pour laquelle elles doivent bénéficier de l’appui du secteur social du Gouvernement.La visite du ministre s'est centrée dans l'évaluation des projets relatifs aux équipements sociaux pour les enfants, surtout dans les missions catholiques.
(Angola Press 14/10/13)
La délégation angolaise présente aux réunions annuelles d'octobre des institutions de Bretton Woods s'est réunie dimanche, dans de session séparées, avec la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde et la haute direction de la Banque Mondiale (BM).Selon le ministre des Finances, Armando Manuel, les deux rencontres sont très importantes et stratégiques pour les objectifs d'Angola en ce sommet et pour atteindre les défis du millénaire. Dans l'un de ces “meetings”, le groupe des pays africains a eu l'opportunité de soumettre le mémorandum de réflexion des économies africaines par rapport à l'état de l'économie mondiale.Avant ces audiences, qui ont marqué le dernier jour de travail de la délégation à cette réunion plénière des institutions de Bretton Woods (FMI/BM),...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(Angola Press 11/10/13)
Le ministre du Plan et Développement Territorial, Job Graça, a informé jeudi, à Washington D.C, que l'Angola en tant que membre des institutions de Bretton Woods, notamment le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale(BM), défendait un large soutien de celles-ci aux économies sous-développées."Il y a deux organes ou agences d'octroi et prise de décision sur le sens des politiques et mesures que ces institutions (FMI et BM) prennent de manière collégiale. En ce qui concerne l'Angola en tant que membre du Comité du développement, à travers notre constitution qui ne compte que trois membres (Angola, Afrique du Sud et Nigeria), l'action est orientée dans la perspective de soutenir plus d'attention à ces pays", a-t-il indiqué.Dans une interview à...
(Angola Press 11/10/13)
L'Angola recherche, dans ses relations avec le Fonds monétaire international (FMI), une assistance technique qui permette de fortifier la capacité institutionnelle, la formation de cadres et l'amélioration des dossiers qui concourent à la gestion de la politique économique.C'est ce qu'a affirmé vendredi, à Washington, le ministre angolais des Finances, Armando Manuel."Cette réunion du FMI et de la Banque Mondiale sont des occasions pour aborder au détail ces questions, dans une perspective future, de façon à ce que les demandes que le développement économique nous impose puissent bénéficier des instruments nécessaires pour l'assurance des objectifs, tels que l'emploi, la croissance, la capacité financière et la coopération monétaire", a indiqué le ministre.Se confiant à l'ANGOP, sur la participation de l'Angola, cette année...
(Angola Press 11/10/13)
Le ministre angolais des Finances, Armando Manuel, a considéré vendredi à Washington D.C (Etats-Unis d'Amérique ) de modérée la dette de l'Angola au niveau interne et externe puisqu'elle se situe en dessous de 50 pour cent du produit Interne Brut (PIB), pensant que, dans les prochains jours, le profil de la dette ne dépasse les 60 pour.Dans une interview accordée à l’Angop , en marge des rencontres préliminaires qui précèdent les réunions annuelles du fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale, qui se dérouleront du 11 au 13 octobre, le gouvernant angolais a ajouté que l’économie nationale était dans un cadre stable, particulièrement dans la gestion de son endettement externe.« Nous avons aujourd’hui un endettement modéré. L’endettement angolais est...
(Angola Press 11/10/13)
La commission économique du Conseil des ministres a apprécié jeudi à Luanda l'évolution des marchés dans le domaine monétaire, relative à la première semaine d'octobre 2013, et a pu constater l'augmentation des prix futurs de pétrole (Brent) à 1,62 pour cent.Durant la même période, le taux de change au marché primaire a enregistré une dépréciation de 0,08 pourcent, tandis qu'au marché secondaire le taux de change de billets a enregistré une appréciation de 0,01, une stabilisation ayant été constatée au marché informel secondaire, a ajouté un communiqué de presse rendu public au terme de la 10ème séance ordinaire présidée par le Chef de l’Etat, José Eduardo dos Santos. Selon le communiqué, durant la même période, la Banque Nationale d'Angola (BNA)...
(Angola Press 11/10/13)
Le recteur de l'Université Agostinho Neto, Orlando da Mata, a annoncé, jeudi à Luanda, que le pays réaliserait le ler Congrès du Triennal des Humanités dans la capitale du 11 au 18 avril 2014 sous les auspices de l'université Agostinho Neto (UAN) avec la collaboration de ses quatre facultés (Sciences sociales, Droit, Economie et Lettres) ainsi que de divers Centres de Recherche.Dans une conférence de presse réalisée sous le thème « Les humanités et le développement de l’Angola dans un monde multiculturel et Globalisé », le recteur a fait remarquer que le Congrès était un événement de dimension internationale, ouvert non seulement aux académiques et chercheurs nationaux et étrangers mais également aux étudiants et représentants de plusieurs secteurs de la...
(Angola Press 11/10/13)
Une délégation angolaise conduite par son secrétaire d'Etat à l'Emploi et Sécurité sociale, Sebastião Lukinda, a participé à Brasilia, au Brésil, à la conférence sur le travail des enfants, a appris l'Angop de source officielle.La question sur la nécessité d’adoption des politiques publiques cohérentes et intégrées par les Etats membres de l’organisation internationale du Travail (OIT) a été abordée dans la Charte Brésilienne, document qui synthétise les conclusions de l’événément sur le travail infantile.La conférence a encore réaffirmé la détermination des participants d’éliminer les pires formes du travail des enfants jusque 2016 au même moment elle a réintéré l’objectif final d’éradiquer toutes les formes de ce travail dans le monde.Cette rencontre a connu la participation de délégués de 157 pays...
(Angola Press 11/10/13)
Le ministre des Anciens Combattants et Vétérans de la Patrie, Kundy Paihama a exhorté mercredi, à Chongoroi, à Benguela, ses affiliés à avoir des initiatives entrepreneuriales, afin de lutter contre la famine et pauvreté.Le ministre a tenu ces propos dans la réunion avec les anciens combattants de la localité, a souligné que bien que le gouvernement travaille à l'amélioration des conditions sociales de base de la population, y compris des anciens combattants, les affiliés doivent avoir un esprit d'entreprenariat afin de multiplier les aides reçues. Outre l’appui institutionnel et d'autres acteurs de la société civile qui reconnaissent les ex-militaires, il est nécessaire que chacun de nous fasse quelque chose pour améliorer les niveaux de vie et soit capable de donner...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...

Pages