Lundi 23 Avril 2018
(APA 07/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- La Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a annoncé, mardi, la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale. Le communiqué final des travaux du Conseil des ministres qui s’est achevés dimanche dernier, mais rendu public mardi, informe que la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme a été débattue dans le cadre de la stratégie de sécurisation des intérêts vitaux dans le Golfe de Guinée, ainsi que la mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre. Mais avant d’aboutir à la mise en œuvre de la stratégie régionale, les ministres de la CEEAC veulent d’abord procéder à l’activation, à la reconfiguration et...
(AFP 06/03/18)
Le trafic ferroviaire entre la République démocratique du Congo et l'Angola a repris lundi après 34 ans de suspension à cause de l'insécurité, facilitant l'évacuation des matières premières congolaises vers le port angolais de Lobito, a-t-on appris mardi de sources concordantes. "Le premier train parti lundi de RDC transportant 50 containers est arrivé au quai de la gare de Luau en province de Moxico (est de l'Angola) après 34 ans" d'interruption de trafic, selon la présidence congolaise. Il doit poursuivre sa route jusqu'à Lobito, port angolais sur l'océan atlantique. Cette voie entre Dilolo (sud-est de RDC) et Lobito (ouest de l'Angola) "fait gagner en distance et en temps" pour acheminer "matières premières et autres marchandises d’exportation en provenance du Katanga",...
(La Tribune 06/03/18)
Quatre mois après son limogeage à la tête de la Sonangol, Isabel Dos Santos est accusée par son successeur d’avoir mené par sa gestion la compagnie pétrolière nationale d’Angola à la faillite. Outrée par la sortie médiatique surprise du nouveau patron, la femme d’affaires lui a répondu dans une longue et sanglante interview avec un journal portugais. Préparant déjà une plainte au pénal, elle le met au défi de prouver toutes ces allégations ou de rendre son tablier. Tension à Luanda. Un véritable bras de fer judiciaire s'ouvre entre Isabel Dos Santos et son successeur, Carlos Saturnino, à la présidence du conseil d'administration de Sonangol. Dans une longue interview accordée au journal portugais Negocios et publiée dans l'édition de ce...
(AFP 05/03/18)
Isabel dos Santos, fille de l'ex-président angolais José Eduardo dos Santos, a démenti lundi tout détournement de fonds lorsqu'elle dirigeait la compagnie pétrolière publique Sonangol, estimant que ces accusations étaient "totalement infondées". "Je ne peux que faire part de mon indignation totale devant (...) les accusations et insinuations graves faites à mon encontre" et l'équipe qui était à l'époque à la tête de la Sonangol, a affirmé Isabel dos Santos dans un communiqué de presse. Le 28 février, le nouveau PDG de l'entreprise, Carlos Saturnino, a dénoncé la mauvaise gestion...
(Jeune Afrique 05/03/18)
Le parquet de Luanda a indiqué avoir ouvert une enquête après la découverte d'un transfert suspect de 38 millions de dollars, alors que la fille de l'ancien président dirigeait la compagnie. La justice angolaise a ouvert vendredi une enquête sur un transfert suspect de 38 millions de dollars de la société pétrolière nationale Sonangol, réalisé alors qu’Isabel dos Santos en était la dirigeante. Ce virement aurait eu pour destination une société basée à Dubaï. Des « transferts financiers irréguliers » ont été signalés par la nouvelle direction de la Sonangol, ont indiqué les procureurs dans un communiqué. Mercredi, le nouveau directeur général de Sonangol, Carlos Saturnino, avait critiqué avec virulence la gestion financière de l’ancienne dirigeante lors d’un point de...
(Agence Ecofin 05/03/18)
En Angola, la compagnie minière Lucapa Diamond active sur la mine Lulo, a enregistré de sa deuxième vente de diamants de l’année des revenus bruts de 1,7 million $. Elle rapporte ce lundi avoir vendu au total 2 072 carats de diamants récupérés à Lulo, et ainsi réalisé un prix moyen par carat de 804 $. Le lot de diamants vendus comprend, apprend-on, une pierre de 44 carats (plus gros diamant cédé lors de la vente), ainsi qu’un diamant rose vif de 1,9 carat. Lucapa a déclaré qu’avec cette nouvelle vente, les recettes totales pour l’année 2018 à Lulo totalisent désormais 10,8 millions $ à un prix moyen par carat de 1 731 $. La compagnie a par ailleurs indiqué...
(AFP 02/03/18)
La justice angolaise a ouvert vendredi une enquête sur de possibles détournements de fonds à la compagnie pétrolière nationale Sonangol lorsqu'elle était dirigée par Isabel dos Santos, la fille de l'ex-président Jose Eduardo dos Santos. Dans un communiqué, le procureur général du pays a annoncé qu'il avait engagé des investigations sur des "transferts financiers irréguliers" dénoncés par la nouvelle direction de la Sonangol. En présentant mercredi devant la presse les résultats annuels du groupe, le PDG Carlos Saturnino a dénoncé avec virulence la mauvaise gestion de sa prédécesseure et pointé du doigt des opérations à la légalité à ses yeux douteuse. "Nous avons pris nos fonctions le 16 novembre 2017 et, ce soir-là, nous avons noté que le directeur financier...
(Agence Ecofin 02/03/18)
Pour récupérer de la crise qui a durement frappé ses recettes, la société nationale angolaise du pétrole, Sonangol a annoncé qu’elle se prépare à vendre ses participations dans les blocs pétroliers 21/09 et 20/11. L’annonce a été faite mercredi par Carlos Saturnino (photo), le patron de la société. Un appel d’offres international devrait être lancé prochainement afin de recevoir les offres sur ces prolifiques blocs qui avaient fait l’objet de bras de fer avec l’Américain Cobalt, entre août 2016 et décembre 2017. La brouille s’est éteinte avec un versement de 500 millions de dollars de la part de Sonangol à Cobalt qui a abandonné ses 40% de parts sur les deux permis. Actuellement, Sonangol détient 70% de parts sur les...
(Agence Ecofin 02/03/18)
Le gouvernement angolais a approuvé un prêt additionnel de 247,8 millions € auprès de la Standard Chartered Bank du Royaume-Uni pour son secteur énergétique. Les fonds serviront à financer la construction d’un système de transmission électrique qui sera associé à la centrale hydroélectrique de Lauca. La centrale hydroélectrique implantée sur le fleuve Kwanza, entre les provinces de Kwanza Norte et de Malanje, sera le deuxième plus important barrage du continent. L’infrastructure qui a coûté plus de 4,3 milliards $, a en effet une capacité prévue de 2070 MW. En octobre 2016, le gouvernement angolais a annoncé qu’il recherchait des solutions alternatives de financement, suite à la suspension de la ligne de crédit octroyée par le Brésil, à cause d’un scandale...
(APA 02/03/18)
APA-Libreville (Gabon) - Le Sommet des chefs d’Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la sécurité et la paix dans la sous-région, initialement prévu les 5 et 6 mars à Libreville, a été reporté à une date ultérieure, a appris APA auprès de l’institution régionale. Ce report est annoncé alors que se tient depuis mercredi, la 19-ème session ordinaire de la commission de défense et de sécurité(CDS) du COPAX dans la capitale gabonaise. Les chefs d’Etat-major généraux, les commandants en chef de gendarmerie et de police, les hauts responsables des ministères des Affaires étrangères et des relations extérieures et les hauts responsables de la CEEAC ont planché sur le rapport de leurs travaux démarrés...
(Agence Ecofin 28/02/18)
A l’initiative du ministère angolais des télécommunications et des technologies de l’information, les opérateurs télécoms Angola Telecom et Unitel ont déployé 14 points d’accès Internet sans fil dans la ville de Malanje, capitale de la province éponyme. La connectivité qui sera officiellement lancée le 11 mars prochain, permettra aux populations d’accéder gratuitement au web dans divers espaces publics. Les principales cibles de ces équipements représentent les étudiants et les écoliers. L’objectif est de leur fournir les moyens d’améliorer leurs connaissances sans dépenser pour Internet. Des points d’accès à Internet sans fil supplémentaires seront installés dans les écoles et d’autres espaces publics, et inaugurés d’ici le 11 mars prochain, date officielle de mise en service du Wi-fi gratuit. Le déploiement du...
(Agence Ecofin 26/02/18)
En Angola, l’heure est au civisme fiscal. En effet, le parlement vient d’approuver deux textes portant sur le rapatriement des capitaux angolais domiciliés à l’étranger. Le premier texte, soumis par l’exécutif, porte sur le rapatriement de ces ressources, tandis que le second, proposé par l’Unita (principal parti d’opposition du pays) concerne le régime extraordinaire de régulation des actifs. Ces deux textes viennent concrétiser une proposition effectuée par le président João Lourenço (photo), et qui veut inciter les Angolais disposant de ressources...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Le gouvernement angolais compte faire revenir dans le pays plusieurs dizaines de milliards de dollars domiciliés illicitement à l'étranger. Pour cela, il a annoncé un moratoire de six mois pour les citoyens et entreprises locales concernés, qui seront à l'abri de poursuites judiciaires. L’information révélée début décembre par JA selon laquelle le nouveau président angolais, João Lourenço, 63 ans, s’était mis à tracer les milliards de dollars placés hors du pays, a pris corps avec la proposition de loi adoptée le 7 février en conseil des ministres. Ce texte prévoit d’accorder 180 jours de grâce aux citoyens, mais aussi aux entreprises ayant leur siège social en Angola, pour rapatrier les ressources financières domiciliées illicitement à l’étranger. Le président élu en...
(Agence Ecofin 21/02/18)
Angola Cables, la société publique angolaise engagée dans l'exploitation et la commercialisation de capacités de transmission et de transit IP via des câbles sous-marins, a signé un contrat de service, le 15 février, avec le fournisseur de connectivité FiberLight LLC. Le contrat porte sur la fourniture par Angola Cables de capacités data à FiberLight LLC, via le câble sous-marin Monet. Cette capacité supplémentaire acquise par FiberLight LLC lui permettra d’accroître sa propre capacité pour fournir de la connectivité backhaul à ses clients aux Etats-Unis et dans d’autres régions du monde, plus tard. Le câble Monet, long de 10 556 km, achevé il y a peu, relie actuellement la Floride au Brésil. Il est doté d’une capacité data minimale de 64Tbps,...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Le Monde 20/02/18)
En Chine, rien ne remplace le guanxi (le réseau) : des liens interpersonnels qui régissent aussi bien les rapports amicaux que les relations dans les affaires et la politique. La confiance vient du guanxi et, pour cela, il faut se rencontrer. Ainsi fonctionne, aussi, la diplomatie chinoise. Avec 79 visites dans 43 pays d’Afrique en dix ans, le pays est particulièrement actif sur le continent. « La Chine attache beaucoup d’importance aux relations personnelles et à ces rencontres en face à face. Elle est le seul pays à avoir instauré ce principe de visites aussi régulières et nombreuses », explique Hannah Ryder, ancienne diplomate de l’ONU et directrice à Pékin du cabinet de consultant Development Reimagined. En reprenant le fil...
(RFI 16/02/18)
Né en 1934, Jonas Savimbi fait partie des premiers nationalistes angolais entrés en lutte contre le colonisateur portugais. Refusant d’admettre la prise du pouvoir, à l’indépendance en 1975, par le MPLA dirigé par Agostinho Neto, il prend le maquis à la tête de son mouvement l’Unita. La guerre civile durera quasiment jusqu’à sa mort, le 22 février 2002. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180216-22-fevrier-2002-mort-jonas-savimbi-re...
(AFP 15/02/18)
Les présidents du Congo, de l'Angola et de la République démocratique du Congo ont appelé mercredi à Kinshasa au respect de "l'agenda électoral" en vue de l'élection présidentielle prévue en décembre en RDC. Deux mois après un précédent rendez-vous a Brazzaville, la tripartite de Kinshasa réunissant les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Joao Lourenço (Angola) et Joseph Kabila (RDC) a "réitéré l'appel à la retenue à l'égard de toutes les parties prenantes au processus électoral en RDC", selon le communiqué final remis à la presse. Les trois chefs d'Etat ont "condamné toute tentative d'accession...
(Jeune Afrique 15/02/18)
Le président congolais Joseph Kabila accueille ce mercredi à Kinshasa ses homologues du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, et de l'Angola, João Lourenço. Un sommet tripartite de 24 heures pour aborder des questions d'intérêt commun. Mais aussi du processus électoral en RDC. C’est la toute première visite de João Lourenço à Kinshasa. Le nouveau président angolais est arrivé, le 14 février, dans la capitale congolaise pour prendre part au sommet tripartite entre son pays, la RDC et le Congo-Brazzaville. Le chef de l’État congolais, Denis Sassou Nguesso, a également fait le déplacement à bord d’un hélicoptère présidentiel qui a atterri directement au palais de la Nation. Avant le début des travaux, les deux invités de marque ont eu « droit à...
(RFI 15/02/18)
Les présidents Joao Lourenço, Denis Sassou Nguesso et Joseph Kabila sont ressortis après 2h30 d'entretien de la salle sans adresser un seul mot aux journalistes rassemblés au Palais de la Nation. Prenant place à bord d'un bus, ils se sont éloignés de la présidence vers le lieu du déjeuner. Ce n'est qu'après leur départ que le communiqué final a été distribué. Ce communiqué final parle de « l'avancée du processus consensuel porté par l'Accord du 31 décembre 2016 ». En même temps, il « réitère l'appel à la retenue lancé à toutes les parties prenantes au processus électoral, appel lancé lors du dernier sommet de l'Union africaine... » Denis Sassou Nguesso et Joao Manuel Lourenço demandent ainsi « à tous...

Pages