Mardi 21 Novembre 2017

L'Angola renforce la sécurité à sa frontière avec la RDC

L'Angola renforce la sécurité à sa frontière avec la RDC
(APA 20/04/17)

L’Angola a renforcé mercredi ses effectifs de police à sa frontière nord où affluent des milliers des personnes fuyant les affrontements entre les forces de l’ordre et les miliciens Kamwina Nsapu dans les provinces congolaises voisines du Kasaï, du Kasaï central et du Kasaï oriental.

"La police nationale angolaise a intensifié les patrouilles à la frontière avec la République démocratique du Congo afin d'éviter la pénétration des groupes armés sur le territoire national", a déclaré le commandant en chef de la police, le commissaire Ambrosio de Lemos, cité par une dépêche d’agence.

Selon les autorités angolaises, plus de 9.200 personnes fuyant les violences en RDC ont déjà été enregistrées sur le sol angolais. Dimanche dernier, 3.200 réfugiés, dont 1.400 enfants, ont été accueillis dans le camp d'accueil de Mussungue (province de Lunda Norte). "Tous les réfugiés congolais qui sont sur le territoire national sont traités de façon humaine", a assuré le général de Lemos.

Le président congolais Joseph Kabila Kabange avait reçu, vendredi 14 avril en audience à Kinshasa, le vice-ministre angolais des Affaires étrangères, Manuel Augusto Domingos, qui lui a remis un message de son homologue angolais Jose Eduardo dos Santos. Ce message avait trait à la « coopération bilatérale entre Luanda et Kinshasa ainsi qu’aux relations de bon voisinage », a fait savoir le vice-ministre angolais à la presse, au sortir de son audience à la présidence de la RDC.

Manuel Augusto Domingos a, par ailleurs indiqué, en réponse à une question relative à la situation qui prévaut le long de la frontière entre la RDC et l’Angola que « la situation est contrôlée par le gouvernement de la RDC ».

Cela est une garantie suffisante pour le gouvernement angolais, a dit M. Manuel Augusto Domingos qui a cependant suggéré de privilégier le dialogue pour mettre fin à l’insécurité créée par la milice Kamwina NSapu au Kasaï.

Commentaires facebook