Mercredi 16 Août 2017

Angola : la justice suisse réactive le dossier de la Banco Espirito Santo

Angola : la justice suisse réactive le dossier de la Banco Espirito Santo
(Financial Afrik 10/04/17)

C’est au total plus de 160 millions de francs suisse (environ 150 millions d’euros) en provenance de l’Angola qui viennent d’être gelé par la justice Suisse. Une mesure qui aurait un lien étroit avec la faillite de la banque portugaise Banco Espirito Santo, un des gros scandales financiers de la décennie.

Une affaire qui met directement en cause l’ancien chef de la filiale angolaise de la Banco Espirito Santo, Alvaro Sobrinho, soupçonné de blanchiment d’argent par le Ministère public de la Confédération (MPC) qui a confirmé le blocage dans le cadre d’une procédure judiciaire

Selon les médias Le Matin Dimanche et SonntagsZeitung qui donnent l’information, l’ex patron de Banco Espirito est aussi soupçonné d’escroquerie au Portugal. Lorsqu’il dirigeait la filiale angolaise, l’établissement aurait accordé en masse des crédits non couverts, qui n’auraient jamais été remboursés. Lui et sa famille en auraient profité, à hauteur de 500 millions de dollars.

Le Credit Suisse, où l’homme avait de nombreux comptes, aurait accepté d’importantes sommes d’origine douteuse. Au printemps 2012, l’équivalent de 150 millions de francs environ se trouvait sur des comptes au nom d’Alvaro Sobrinho ou des sociétés offshore. La justice suisse enquête depuis 2014 sur cette affaire.

Pour rappel la banque Banco Espirito Santo avait fait faillite en août 2014. Les autorités portugaises avaient alors transféré ses actifs sain dans une nouvelle banque baptisée Novo Banco, renflouée à hauteur de 4,9 milliards d’euros (5,2 milliards de francs). Les actifs considérés comme toxiques sont restés dans l’entité d’origine, avec une valeur quasiment nulle.

Commentaires facebook