Vendredi 19 Janvier 2018

Dans le monde

(AFP)

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a assuré vouloir la présence d'observateurs étrangers lors des élections présidentielle et législatives qui doivent se tenir dans son pays cette année, pour rompre avec les pratiques de son prédécesseur Robert Mugabe.

"Nous voulons des élections crédibles", a-t-il déclaré au Financial Times dans une interview publiée vendredi. "J'aimerais que les Nations Unies viennent, l'Union Européenne devrait venir", a-t-il ajouté.

"Si le Commonwealth demandait à venir, je serais disposé à étudier leur requête", a-t-il ajouté.

(AFP)

La nouvelle Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, arrivée au pouvoir après une campagne électorale marquée par une querelle sexiste sur ses intentions en matière de maternité, a annoncé vendredi qu'elle était enceinte de son premier enfant.

La naissance est attendue en juin, a expliqué Mme Ardern, 37 ans.

(AFP)

L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a scellé jeudi soir son alliance avec la droite souverainiste en vue des élections législatives du 4 mars, a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

"Je viens de signer avec Matteo Salvini et Giorgia Meloni le programme électoral du centre-droit. Ensemble on gagnera !", écrit le magnat des médias italiens, sous une photo le représentant aux côtés du chef de la Ligue, mouvement anti-immigration proche du Front national français, et de la présidente du petit parti de droite Fratelli d'Italia (FDI).

(AFP)

Le dirigeant indépendantiste Carles Puigdemont a assuré vendredi pouvoir diriger la Catalogne depuis la Belgique et éviter ainsi d'être emprisonné en revenant en Espagne, où il est poursuivi par la justice après la tentative avortée d'indépendance.

(AFP)

Le bilan de la violente tempête Friedericke s'est alourdi à huit morts en Allemagne, où le trafic ferroviaire grandes lignes reprenait lentement vendredi.

Au total, la tempête a fait onze morts en Europe du Nord, deux personnes ayant aussi péri aux Pays-Bas et une en Belgique.

Deux hommes en Saxe-Anhalt, dans l'est de l'Allemagne, ont succombé à leurs blessures, a annoncé vendredi la police locale.

(AFP)

Un rappeur allemand devenu un combattant du groupe Etat islamique, et qui avait épousé une traductrice du FBI sensée l'espionner, a été tué mercredi dans une frappe aérienne en Syrie, a rapporté un site de surveillance des jihadistes basé aux Etats-Unis.

Denis Cuspert, autrefois célèbre sous son nom de scène Deso Dogg, était devenu l'un des combattants étrangers de l'EI les plus connus.

(AFP)

Au moins cinq soldats nigériens ont été tués et "plusieurs autres blessés" mercredi dans une attaque attribuée à Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a appris vendredi l'AFP de sources sécuritaires concordantes

"Il y a eu des soldats morts et une dizaine de blessés dans cette attaque de Boko Haram à Toummour", une commune de la région de Diffa, a indiqué à l'AFP un responsable des services de sécurité alors qu'une autre source sécuritaire parle d'"au moins 5 soldats tués et un civil".

(AFP)

Ici, "la vie ne vaut rien", déplore parfois la presse locale: dans la région amazonienne de Madre de Dios, au Pérou, où le pape François se rend vendredi, l'orpaillage dicte sa loi, grignotant la jungle.

A Puerto Maldonado (sud-est), capitale régionale de près de 100.000 habitants, le souverain pontife sera accueilli par 3.500 indigènes - victimes de cette ruée vers l'or, artisanale, souvent illégale - avec qui il évoquera son encyclique Laudato Si (2015), en défense de l'environnement.

- L'Amazonie, grignotée -

(AFP)

Qu'arrive-t-il aux livres lorsque leurs lecteurs décident de les jeter pour faire de la place sur leurs étagères? A Ankara, les ouvrages abandonnés revivent entre les murs d'une ancienne usine en briques, dans une bibliothèque surprenante.

C'est là qu'un groupe d'éboueurs de la capitale turque a installé, il y a sept mois, une bibliothèque qui compte déjà plus de 4.750 ouvrages récupérés dans les poubelles lors des tournées de ramassage des ordures dans la ville.

(AFP)

Il est arrivé à la Maison Blanche avec la promesse de "l'Amérique d'abord". Un an et plusieurs décisions spectaculaires plus tard, Donald Trump a confirmé sa volonté de tourner le dos au multilatéralisme sur la scène internationale.

Au terme de la première année du mandat du président américain, son image dans le monde est plus mauvaise que ne l'a jamais été celle de ses deux prédécesseurs, Barack Obama et George W. Bush, selon un sondage Gallup publié jeudi. Seuls 30% des personnes interrogées dans 134 pays approuvent l'action du milliardaire républicain.

(AFP)

La Sud-Coréenne chargée de faire remonter le taux de fécondité le plus faible du monde est bien placée pour savoir que les dispendieuses campagnes natalistes ont échoué. Comme des millions d'autres femmes, elle a préféré ne pas avoir d'enfants face au conservatisme qui règne dans son pays.

La ministre de la Famille Chung Hyun-Back était professeure d'histoire à l'Université de Séoul avant de rejoindre le gouvernement. Elle explique avoir choisi le célibat pour pouvoir mener à bien sa carrière.

(AFP)

Manifestations, mise en garde de l’Église, dissonances dans la majorité: la relance des négociations entre Athènes et Skopje sur le nom de la Macédoine réveille les passions en Grèce.

Les opposants au compromis vont se compter dimanche, avec une première manifestation prévue à Thessalonique, capitale de la province grecque de Macédoine, à l'appel d'une nébuleuse d'organisations, pour la plupart nationalistes.

(AFP)

De nombreux Russes, parmi lesquels le président Vladimir Poutine, se sont baignés dans la nuit de jeudi à vendredi dans des rivières et étangs gelés, par un temps glacial ayant parfois poussé les autorités à annuler dans certaines régions ce rituel marquant l'Epiphanie orthodoxe.

Entouré de popes et icônes religieuses, Vladimir Poutine s'est immergé torse nu dans l'eau glacée du lac Seliguer, au nord-ouest de Moscou, par -5°C.

(AFP)

A quelques heures de la première visite vendredi en Amazonie du pape François, l'un des plus fervents défenseurs du poumon vert de la planète, une impatience festive régnait à Puerto Maldonado (sud-est du Pérou) où ont convergé des milliers d'indigènes.

"Pour la première fois, dans cette ville, toutes les communautés indigènes de presque toute l'Amérique du sud sont réunies. C'est très difficile, donc c'est historique!", explique à l'AFP José Trinidad, 69 ans, venu spécialement de Lima pour l'occasion.

(AFP)

A peine a-t-on posé le pied dans la ville californienne de Berkeley qu'on voit des groupes de jeunes marcher dans la rue brandissant des banderoles. La contestation est dans l'ADN de cette célèbre cité étudiante, berceau du mouvement pour la reconnaissance de la liberté d'expression.

Face à la politique anti-immigration depuis l'accession à la Maison Blanche de Donald Trump il y a un an, Berkeley-la-rebelle résiste une fois de plus et promet de tout faire pour protéger ses résidents sans-papiers.

(AFP)

Le nombre de décès liés à la drogue en Écosse a fortement augmenté ces dernières années, les excès de la "génération Trainspotting" ayant fait des ravages, et certains pressent le gouvernement de revoir sa politique en la matière.

"J'ai vu beaucoup de gens mourir", témoigne Derek Harper, 57 ans, ancien toxicomane originaire de Leith, banlieue d'Edimbourg où le film Trainspotting (1996), qui raconte l'histoire d'une bande de jeunes héroïnomanes écossais, a été tourné.

(AFP)

Un bébé a été tué et 17 personnes blessées lorsqu'une voiture est montée accidentellement sur le trottoir de la célèbre promenade du front de mer de Copacabana, à Rio de Janeiro, ont annoncé jeudi soir les autorités.

"Une personne a perdu le contrôle de son véhicule qui est monté sur le trottoir de la promenade et a fait 11 blessés", a d'abord annoncé en début de soirée un porte-parole de la police militaire de Rio à l'AFP, écartant l'hypothèse d'un attentat.

(AFP)

Les Chinois musclent leur arsenal sécuritaire le long de leur frontière avec la Corée du Nord. Caméras, détecteurs de radiations et militaires sont mobilisés pour parer à une éventuelle crise humanitaire... ou nucléaire.

Après des mois d'escalade verbale entre Washington et Pyongyang, Pékin craint deux choses: un effondrement du régime, qui pourrait provoquer l'afflux de millions de réfugiés le long des 1.420 km de frontière commune, et les retombées d'un essai nucléaire nord-coréen.

(AFP)

Confronté au boycott d'un nombre croissant d'acteurs, Woody Allen a démenti jeudi les accusations renouvelées d'abus sexuels de sa fille adoptive Dylan Farrow, reprochant à la famille de son "ex" Mia Farrow de profiter du mouvement anti-harcèlement pour les relancer.

Le démenti du légendaire réalisateur new-yorkais, qui continue à 82 ans à sortir des films chaque année, est tombé au moment même où la chaîne américaine CBS diffusait la première interview télévisée jamais accordée par Dylan Farrow.

(AFP)

Donald Trump a surmonté jeudi un obstacle à la Chambre des représentants qui a voté un budget provisoire pour éviter la paralysie des administrations fédérales. Mais la menace de chômage forcé pour des centaines de milliers de fonctionnaires pèse toujours, avec un vote très serré encore attendu au Sénat.

(AFP)

Indigènes spoliés, migrants illégaux, scandales de pédophilie au sein de l'Eglise: le pape François poursuit son voyage en Amérique latine rythmé par des sujets sensibles, avec une nouvelle étape au Pérou de trois jours.

L'avion papal a atterri à 16H32 locales (21h32 GMT) à l'aéroport de Lima, où l'attendait le président Pedro Pablo Kuczynski, a constaté l'AFP. Le Saint-Père, qui devait se rendre à la nonciature apostolique (ambassade du Vatican) dans la foulée, n'avait plus d’activité inscrite à son agenda pour jeudi.

(AFP)

Les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la Terre, a averti jeudi l'ONU en révélant des chiffres qui montrent un rythme "exceptionnel" du réchauffement au regard des données collectées depuis l'ère pré-industrielle.

"Il est désormais confirmé que les années 2015, 2016 et 2017 (...) sont les trois années les plus chaudes jamais enregistrées", a annoncé l'Organisation météorologique mondiale (OMM), agence spécialisée de l'ONU.

(AFP)

En tenues traditionnelles pour la plupart, des milliers d'indigènes du Pérou, du Brésil et de Bolivie étaient réunis jeudi à Puerto Maldonado (sud-est du Pérou), à la veille d'une rencontre historique avec le pape François.

"Nous sommes un seul peuple", a déclaré à l'AFP Angelton Arara, 33 ans, qui a mis trois jours en bus pour venir du Mato Grosso, dans le centre-ouest du Brésil.

(AFP)

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé jeudi le Conseil de sécurité à relancer les efforts pour punir les responsables d'attaques chimiques en Syrie après les veto russes en novembre sur la poursuite des enquêtes internationales.

L'usage d'armes chimiques dans ce conflit, qui déchire la Syrie depuis près de sept ans, "remet sérieusement en cause le tabou planétaire contre ces armes de destruction massive", s'est alarmé M. Guterres.

(AFP)

Un couple d'Américains arrêté en Californie, qui a séquestré et affamé ses treize enfants pendant plusieurs années, a été inculpé jeudi pour torture et maltraitance, a indiqué le procureur du comté de Riverside, Mike Hestrin.

Si tous les chefs d'inculpation sont retenus contre eux, David Allen Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Anna Turpin, 49 ans, risquent de 94 ans à la prison à vie, a précisé M. Hestrin au cours d'un bref point de presse.

(AFP)

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté jeudi dans les territoires kurdes du nord de la Syrie, dénonçant les menaces du voisin turc de lancer une offensive contre des bastions de la communauté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi que l'armée turque était "prête" à lancer une opération "à tout moment" contre des villes du nord syrien contrôlées par des forces kurdes, notamment Afrine, située non loin de la frontière avec la Turquie.

(AFP)

Emmanuel Macron et Theresa May ont vanté jeudi "l'entente cordiale" entre la France et le Royaume-Uni lors d'un sommet franco-britannique à Sandhurst qui a débouché sur la signature d'un traité sur le contrôle de l'immigration et le prêt de la Tapisserie de Bayeux.

Ce traité conclu par le président français et la Première ministre britannique est destiné à compléter les accords du Touquet de 2004, qui avaient instauré des contrôles d'immigration communs dans les ports des deux pays - sans réussir à juguler l'afflux de migrants à Calais.

(AFP)

Donald Trump a appelé les parlementaires américains à trouver dès jeudi soir un accord budgétaire temporaire qui éviterait une paralysie de l'Etat fédéral, au terme d'une journée de tractations intenses.

Le Congrès a jusqu'à vendredi minuit pour s'entendre sur un projet de budget assurant le financement du gouvernement, au risque de provoquer un "shutdown": la fermeture d'un grand nombre d'agences fédérales. Ce serait la première fois depuis octobre 2013, quand des centaines de milliers de fonctionnaires avaient été mis au chômage technique pendant plus de deux semaines.

(AFP)

Israël a donné jeudi pour la première fois accès à la barrière souterraine massive qu'il compte avoir achevée d'ici à mi-2019 autour de Gaza pour contrer la menace d'incursions palestiniennes à partir de tunnels.

Censé s'étendre sur 65 km quand il sera terminé, ce mur de béton sera équipé de senseurs pour détecter les éventuelles activités de terrassement sous le sol.

(AFP)

Que ce soit pour ses accouchements, l'éducation de ses enfants ou la collecte des déchets dans son camp de réfugiés palestiniens au Liban, Oum Mohamed dépend de l'UNRWA. Avec le gel de financements américains pour l'organisation, la situation s'annonce "catastrophique".

"Les gens vont beaucoup souffrir. Notre seul espoir c'est l'UNRWA", déplore la quadragénaire, dans sa modeste maison de Bourj al-Chemali, un camp situé dans le sud du Liban.

(AFP)

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé jeudi le Conseil de sécurité à relancer les efforts pour punir les responsables d'attaques chimiques en Syrie après les veto russes en novembre sur la poursuite des enquêtes internationales.

L'usage d'armes chimiques dans le conflit syrien qui dure depuis près de sept ans "remet sérieusement en cause le tabou planétaire contre ces armes de destruction massive", s'est alarmé M. Guterres.

(AFP)

Les trois dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées et le rythme du réchauffement planétaire constaté durant cette période est "exceptionnel", a averti jeudi l'ONU.

"Il est désormais confirmé que les années 2015, 2016 et 2017, qui s'inscrivent clairement dans la tendance au réchauffement sur le long terme causée par l'augmentation des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre, sont les trois années les plus chaudes jamais enregistrées", a annoncé l'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence spécialisée de l'ONU.

(AFP)

La police russe perquisitionnait jeudi soir les locaux de campagne de l'opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, après avoir mené des opérations similaires dans une dizaine de ses QG en Russie ces deux derniers jours.

"Une perquisition est en cours dans notre QG de Saint-Pétersbourg", a annoncé sur Twitter Alexeï Navalny, diffusant une vidéo en direct où l'on pouvait voir des militants discuter vivement avec des policiers.

(AFP)

Les parents californiens David et Louise Turpin ont plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation dont torture et séquestration, le procureur précisant que leurs 13 enfants ne pouvaient se doucher au maximum qu'une fois par an et n'avaient jamais vu de dentiste.

"Ce qui a commencé comme de la négligence s'est achevé par ces maltraitances brutales", a déclaré jeudi Mike Hestrin, procureur du comté de Riverside, en annonçant en fin de matinée en Californie les chefs d'inculpation visant le couple arrêté lundi soir.

(AFP)

Les autorités turques sont parvenues jeudi, au terme d'une délicate opération, à ramener sur la terre ferme un avion qui était embourbé sur une falaise en bord de mer, après une sortie de piste spectaculaire à Trabzon (nord-est).

D'après l'agence de presse étatique Anadolu, le Boeing 737-800 de la compagnie Pegasus Airlines a été remonté sur le tarmac au terme de manoeuvres à haut risque qui ont duré plusieurs heures et mobilisé deux grues et quelque 150 personnes.