Mardi 22 Août 2017

Dans le monde

(AFP)

Deux membres présumés de la cellule jihadiste responsable des attentats en Catalogne ont été placés en détention mardi et un troisième a été laissé libre sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire.

Le juge Fernando Andreu a ordonné le placement en détention provisoire de Mohamed Houli Chemlal, un Espagnol de 21 ans, et de Driss Oukabir, un Marocain de 27 ans.

Le premier aurait fait partie du groupe directement impliqué dans la préparation d'engins explosifs, dans une maison à Alcanar, au sud-ouest de Barcelone.

(AFP)

Les États-Unis ont pris mardi de nouvelles sanctions commerciales pour accentuer la pression sur la Corée du Nord tout en saluant la récente "retenue" de Pyongyang, considérée comme un possible premier pas vers de futures négociations dans le dossier nucléaire.

La diplomatie américaine a manié dans la même journée la carotte et le bâton.

(AFP)

Le Venezuela va lancer un mandat d'arrêt international contre l'ex-procureure générale Luisa Ortega, devenue une des principales opposantes au président socialiste Nicolas Maduro et en fuite vers le Brésil après une étape en Colombie, a annoncé mardi le chef de l’État.

"Le Venezuela va solliciter auprès d'Interpol une notice rouge contre ces personnes impliquées dans des délits graves", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

(AFP)

Le divorce instantané, ou répudiation express par le mari, qui vient d'être interdit par la Cour suprême indienne, est une pratique contestée et même parfois interdite dans plusieurs pays musulmans du Maroc à l'Indonésie.

L'Inde, pays à majorité hindou où vivent 180 millions de musulmans, la Cour suprême a interdit mardi le divorce par répudiation express de la femme autorisé dans la communauté musulmane.

(AFP)

Au lendemain d'une allocution solennelle sur l'Afghanistan, Donald Trump retrouve mardi sa base électorale lors d'un meeting dans l'Arizona, mais sa visite dans cette région qui compte de nombreux immigrés mexicains pourrait être mouvementée.

(AFP)

La nouvelle stratégie de Donald Trump pour gagner en Afghanistan reprend de vieilles recettes militaires, mais le président américain a aussi pris un risque diplomatique à double tranchant en critiquant ouvertement le Pakistan, puissance nucléaire à l'équilibre fragile.

(AFP)

L'Institut polonais de la mémoire nationale (IPN) a annoncé mardi l’ouverture d'une enquête pénale sur des "fausses déclarations" de l'ex-chef historique du syndicat Solidarité Lech Walesa, accusé par l'IPN de collaboration avec la police politique communiste au début des années 1970.

Le Prix Nobel de la Paix 1983 et ancien président polonais, critique virulent des conservateurs nationalistes actuellement au pouvoir en Pologne, rejette ces accusations.

(AFP)

Un tronc humain retrouvé dans les eaux danoises pourrait être celui de la journaliste suédoise qui a trouvé la mort dans des circonstances suspectes à bord d'un sous-marin artisanal, a annoncé mardi la police.

"La longueur du tronc fait qu'on ne peut exclure qu'il s'agisse de Kim Wall mais nous ne pouvons l'affirmer à ce stade", a déclaré le chef de la police criminelle de Copenhague, Jens Møller-Jensen, dans une vidéo publiée sur Twitter.

(AFP)

Tournée en Europe de l'Est cette semaine, mini-sommet de dirigeants d'Europe de l'Ouest lundi à Paris: Emmanuel Macron remonte au créneau contre "le dumping social" des travailleurs détachés dans l'UE et pour une coopération renforcée dans la zone euro.

De mercredi à vendredi, le président de la République sera successivement en Autriche, Roumanie et Bulgarie. Principal objectif: pousser à une révision rapide de la directive européenne sur le travail détaché, source de nombreuses dérives, en s'appuyant sur des pays jugés "coopératifs" sur ce dossier.

(AFP)

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov a été arrêté et inculpé mardi pour une affaire de détournement de fonds publics présumé, qualifiée par de nombreux représentants des milieux culturels européens d'attaque contre des oeuvres jugées dérangeantes pour le pouvoir.

(AFP)

La cellule jihadiste accusée des sanglants attentats de Catalogne revendiqués par le groupe État islamique préparait une attaque à la bombe d'envergure contre "des monuments", a déclaré mardi devant un juge un des suspects clef.

(AFP)

Des enfants, en majorité des filles, sont de plus en plus utilisés par les islamistes de Boko Haram comme "bombes humaines" dans le nord-est du Nigeria, a dénoncé mardi à Genève l'UNICEF, l'agence de l'ONU spécialisée dans les droits de l'enfant.

Selon l'organisation internationale, le nombre d'enfants ainsi utilisés a été multiplié presque par 4 depuis le début de l'année par rapport à l'ensemble de 2016.

Depuis le 1er janvier 2017, 83 enfants ont été utilisés comme kamikazes, dont 55 filles, qui étaient souvent âgées moins de 15 ans.

(AFP)

Les quatre suspects encore en vie des attentats qui ont fait 15 morts en Catalogne ont été amenés mardi au tribunal de Madrid où leur audition a commencé et où ils devraient être inculpés, cinq jours après les attaques revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Les quatre suspects ont été amenés dans des fourgons de la garde civile peu après 8H00 (6H00 GMT), escortés par des voitures de police toutes sirènes hurlantes, à l'Audience nationale, spécialisée dans les affaires de terrorisme, a constaté l'AFPTV.

(AFP)

Les plongeurs qui recherchent les dix marins américains portés disparus dans la collision entre un navire de l'US Navy et un pétrolier lundi au large de Singapour ont retrouvé des restes humains dans des compartiments inondés de l'USS John S. McCain.

L'incident s'est produit lundi à 05H24 (21H24 GMT dimanche) dans le détroit de Singapour, près du détroit de Malacca. Le destroyer lance-missiles faisait route vers la cité-Etat pour une halte de routine.

(AFP)

Des lubies de Marcel Dassault, un client fidèle, aux exigences d'une aristocrate française pour l'alimentation de son matou, en passant par les extravagances des nouveaux riches, rien ou presque n'a échappé aux souvenirs de la famille Scherz, qui exploite depuis plusieurs générations le Gstaad Palace, l'hôtel le plus célèbre de Suisse.

Situé sur les hauteurs du petit village de Gstaad, dans l'Oberland Bernois, où se réunit la jet-set du monde entier, le Gstaad Palace domine le paysage avec ses tourelles et ses petits drapeaux flottant au vent.

(AFP)

A Ripoll en Espagne, un enfant marocain de sept ans reste sans grands frères à la maison : deux ont été tués comme "terroristes", un autre a été arrêté. "Ils étaient +accros+ à l'imam", dit-il, sans doute en répétant ce qu'il entend.

Mardi, cinq jours après les attentat jihadistes qui ont fait 15 morts et plus de cent blessés en Catalogne, Ripoll ne se remet pas d'avoir vu naître ou grandir la plupart des douze membres présumés de la cellule qui les aurait organisés, appartenant à quatre fratries.

(AFP)

Quelque 24 millions de personnes au Népal, au Bangladesh et en Inde sont menacées par les inondations liées à la mousson, a indiqué mardi à Genève la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Selon un bilan dressé lundi par les autorités indiennes, ces inondations ont déjà fait plus de 750 morts.

(AFP)

Le jeune Marocain soupçonné d'avoir mortellement poignardé deux personnes et blessé huit autres vendredi en Finlande a reconnu mardi être l'auteur de l'attaque et a été écroué dans le cadre de l'enquête ouverte pour meurtres à caractère terroriste.

Depuis son lit d'hôpital où il est soigné après avoir été blessé par balle à la cuisse par la police lors de son interpellation, Abderrahman Mechkah, 18 ans, ne s'est pas expliqué sur les raisons de son geste.

(AFP)

La nuit tombe sur le village taïwanais de Matai'an où se tient un rituel ancien de rencontres. Des jeunes femmes regardent d'un oeil critique les hommes qui dansent en cercle vêtus de jupes brodées, coiffes de plumes sur la tête.

C'est la "Nuit des amoureux" de Matai'an, point d'orgue du festival annuel de la moisson de la tribu Amis, la plus importante des 16 tribus aborigènes reconnues officiellement par les autorités taïwanaises.

(AFP)

Danser la salsa, se promener dans les autobus colorés de Colombie, s'élancer en parapente... A Cali, un groupe de touristes fait tout cela, à un détail près: ils sont aveugles ou malvoyants.

Venus de plusieurs pays d'Amérique latine et d'Europe, 69 étrangers sont arrivés dans la troisième ville de Colombie pour profiter de "vraies" vacances, grâce à un programme spécialement conçu pour eux et déjà testé en Argentine et au Mexique.

(AFP)

L'Iran pourrait reprendre rapidement sa production d'uranium hautement enrichi si les Etats-Unis quittaient l'accord nucléaire, a averti mardi le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

"Si nous prenons la décision, nous pouvons commencer dans cinq jours un enrichissement de 20% (dans la centrale nucléaire de) Fordo", a affirmé Ali Akbar Salehi à la télévision d'Etat Irib.

(AFP)

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov a été arrêté pour des soupçons de détournement de fonds publics dans une affaire dénoncée par de nombreux représentants du milieu du théâtre et du cinéma en Europe, a annoncé mardi le Comité d'enquête russe.

(AFP)

Les forces gouvernementales ont reconquis mardi trois quartiers de Tal Afar, l'un des derniers fiefs des jihadistes en Irak, le jour où le chef du Pentagone Jim Mattis est venu réaffirmer son soutien aux forces irakiennes.

Plus d'un mois après avoir repris Mossoul, la deuxième ville du pays, au groupe jihadiste sunnite État islamique (EI), les troupes se sont lancées dimanche à l'assaut de Tal Afar, située 70 km plus à l'ouest, dans le nord irakien.

(AFP)

Plus jeune, Trinley Norbu escaladait au clair de lune la maison des filles qu'il convoitait, avant de pénétrer dans leur chambre. Mais aujourd'hui les aventures d'un soir, jadis la norme chez son ethnie tibétaine du sud-ouest de la Chine, n'ont plus beaucoup la cote.

Pour ce chauffeur routier de 37 ans, l'aptitude à la varappe a longtemps constitué un moyen de séduction bien plus efficace qu'une invitation à dîner ou au cinéma, dans sa communauté dominée par les femmes et basée dans la province du Sichuan.

(AFP)

Depuis son bureau situé dans la célèbre "Maison des feuilles", l'ancien siège des services de renseignements albanais, Nesti Vako espionnait les conversations privées de ses concitoyens pour le compte du régime communiste d'un des pays les plus isolés d'Europe.

"J'avais une table, du café et un peu d'équipement", se souvient cet homme jovial de 74 ans, en accompagnant l'AFP lors d'une visite de ce bâtiment transformé en musée et ouvert au public depuis le mois de mai.

(AFP)

La tête rasée de frais conformément au règlement de l'administration pénitentiaire hongkongaise, le leader étudiant Joshua Wong a de nouveau comparu mardi devant la justice pour répondre de chefs relatifs à l'immense mouvement prodémocratie de l'automne 2014.

Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow avaient été condamnés la semaine dernière en appel à des peines de six, huit et sept mois d'emprisonnement pour leur rôle dans un rassemblement précurseur au mouvement dit des "parapluies".

(AFP)

Les quatre suspects encore en vie des attentats qui ont fait 15 morts en Catalogne sont arrivés mardi matin au tribunal de Madrid où ils devraient être inculpés, cinq jours après les attaques revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Les quatre suspects ont été amenés dans des fourgons de la garde civile peu après 08H00 (06H00 GMT), escortés par des voitures de police toutes sirènes hurlantes, à l'Audience nationale, spécialisée dans les affaires de terrorisme, a constaté l'AFPTV.

(AFP)

Des dizaines de civils dont des enfants ont péri dans des frappes de la coalition antijihadistes dirigée par les États-Unis sur la ville syrienne de Raqa où les combats font rage dans les zones les plus peuplées, a indiqué une ONG mardi.

La coalition a confirmé avoir intensifié ses raids durant la semaine écoulée avec plus 250 frappes dans et autour de Raqa, principal fief du groupe jihadiste État islamique (EI), dans le nord syrien, et a indiqué son intention d'enquêter sur les victimes civiles.

(AFP)

La Cour suprême indienne a interdit mardi le divorce par répudiation express de la femme autorisé dans la communauté musulmane, une décision emblématique qui touche au cœur de la conception de la laïcité du pays.

Le "triple talaq" était l'un des sujets de société les plus débattus de ces dernières années en Inde, touchant à des enjeux publics capitaux comme la liberté de culte et les limites de l'immixtion de l'État dans la vie des minorités religieuses.

(AFP)

Donald Trump a appelé lundi soir à l'unité entre "tous (les) citoyens" aux Etats-Unis, plus d'une semaine après les événements de Charlottesville, où un sympathisant néonazi avait tué une manifestante anti-raciste.

Le président américain s'est retrouvé au centre d'une très vive polémique pour n'avoir pas clairement condamné les militants d'extrême droite, qu'il a renvoyés dos à dos avec les manifestants anti-racistes. Il avait notamment affirmé, quelques jours après les heurts en Virginie, que les torts étaient partagés.

(AFP)

La Colombie a offert lundi sa protection et l'asile à l'ex-procureure générale du Venezuela Luisa Ortega, qui a fui son pays où elle s'estimait victime de "persécution politique".

"La procureure Luisa Ortega se trouve sous la protection du gouvernement colombien. Si elle demande l'asile, nous le lui accorderons", a annoncé le président colombien Juan Manuel Santos sur son compte Twitter à propos de cette opposante au président socialiste Nicolas Maduro.

(AFP)

Quatre suspects arrêtés dans le cadre de l'enquête sur les attentats en Catalogne doivent être présentés à la justice mardi, alors que les huit autres membres de la cellule jihadiste ont été tués.

"Les douze objectifs principaux sont détenus ou morts", a tweeté la police catalane lundi vers 20h00 (18H00 GMT) après quatre jours d'une traque qui a maintenu sur le qui-vive toutes les forces de l'ordre espagnoles.

(AFP)

Les secouristes italiens ont tiré un à un mardi trois frères piégés sous les décombres après un séisme de magnitude 4,0 qui a fait deux morts lundi soir à Ischia, une île très touristique au large de Naples (sud).

Le plus jeune, Pasquale, âgé de 7 mois, a été secouru peu avant 4H00 (2H00 GMT). Son frère Mattias, 7 ans, est sorti vers 10H30 (08H30 GMT). Peu avant 13H00 (11H00 GMT), c'est Ciro, 11 ans, qui a été extrait sous les applaudissements des secouristes, après être resté bloqué 16 heures.

(AFP)

Abdelbaki Es Satty, l'imam marocain au coeur de la cellule terroriste à l'origine des attentats en Catalogne, est soupçonné d'avoir "mangé le cerveau" de ses jeunes compatriotes pour les amener à former le groupe qui a tué 15 personnes et fait plus de 120 blessés

Il est mort la semaine dernière dans une déflagration sans doute liée à des manipulations d'explosifs à Alcanar, à 200 kilomètres au sud-ouest de Barcelone, où la cellule à l'origine des attaques préparait "un ou plusieurs attentats", a affirmé lundi par le chef de la police de Catalogne Josep Lluis Trapero.

(AFP)

Le concepteur danois du sous-marin artisanal Nautilus a affirmé que la journaliste suédoise portée disparue depuis le 11 août était morte accidentellement à bord de son submersible et qu'il avait jeté son corps à la mer, a annoncé la police danoise lundi.

Peter Madsen avait dans un premier temps assuré avoir laissé la journaliste Kim Wall, qui réalisait un reportage sur lui, à bord de l'appareil dont il est le propriétaire, sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août.