Dimanche 23 Juillet 2017
(Jeune Afrique 21/07/17)
En Algérie, entre le « sursaut humanitaire » d’une partie du gouvernement qui souhaite renforcer la politique d’accueil des migrants subsahariens et la réticence d’une frange de la société et de la classe politique, difficile d’y voir clair. État des lieux d’une situation migratoire particulière. Depuis le début de l’été, la question de la présence des migrants subsahariens divise fortement la société ainsi que la classe politique algérienne.En juin dernier, une violente campagne virale visant les migrants...
(Jeune Afrique 21/07/17)
Porter un bikini sur une plage algérienne n’est pas chose facile. Un groupe Facebook - tenu secret - qui a vu le jour au lendemain de la fin de l’Aïd et rassemble aujourd’hui 3 600 femmes de la ville d'Annaba s'est donné pour mission d'organiser de grandes baignades collectives. Face aux regards appuyés et au harcèlement sexuel et moral, ces Algériennes opposent la force du groupe. « Si je veux me baigner en bikini, je me baigne en bikini », martèle Leila*, à l’initiative de ce mouvement d’habitantes d’Annaba désireuses de pouvoir se baigner en bikini sans avoir à craindre ni l’opprobre ni une quelconque forme d’oppression. Le principe de cette « baignade entre femmes » est simple : l’administratrice...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Le changement de gouvernement auquel a procédé le président Abdelaziz Bouteflika le 24 mai a surpris tout le monde, à commencer par les services de l’ambassade de France à Alger. Bernard Émié, alors ambassadeur en Algérie et aujourd’hui à la tête de la DGSE, a tancé ses collaborateurs, leur reprochant de ne pas avoir anticipé le limogeage du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son remplacement par Abdelmadjid Tebboune.
(La Tribune 19/07/17)
Rehausser les échanges économiques entre le Mali et l’Algérie c’était l’objet d’une journée d’information organisée ce lundi 17 juillet par la Chambre algérienne du commerce et d'industrie à Alger. La rencontre a réuni des opérateurs économiques des deux pays qui aspirent à plus de coopération pour renforcer l’axe Alger-Bamako notamment dans le domaine économique. Détails. Les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Mali sont jusque-là en dessous des aspirations et il temps de rectifier le tir, affirme-t-on des deux côtés...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Largement controversée en Algérie, la session exceptionnelle créée spécialement pour les retardataires et absents à la session principale du baccalauréat qui s’est déroulé du 13 au 18 juillet s’est soldée par 75% d’absents. Un chiffre record, selon le syndicaliste Meziane Meriane. Cette année, comme l’année dernière, la session principale du baccalauréat algérien s’est tenu durant le mois du ramadan. Un nouvel agenda qui avait déjà apporté son lot d’ennuis lors de la session d’examen de 2016. Pour faire face à...
(Le Monde 19/07/17)
Avec l’externalisation des préparatifs qui étaient traditionnellement effectués par les femmes de la famille, le coût des noces a littéralement explosé. Dans la nuit, le bruit des klaxons se rapproche. Une berline noire au capot orné de roses entre dans le parking suivie d’une dizaine de voitures sur les fenêtres desquelles sont perchés des jeunes hommes. Feux de Bengale à bout de bras. Au milieu du bruit des pétards, la portière de la berline s’ouvre. Une jeune femme, chevelure et...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Écologie, culture, économie solidaire… À l’heure où le modèle de l’État providence bat de l’aile, une région tout entière, la Kabylie a pris son destin en main en multipliant les initiatives citoyennes. Reportage. Délaissés par un État qui n’a jamais su proposer de schéma de développement adapté aux zones montagneuses enclavées, lassés d’attendre le soutien de collectivités locales exsangues, les villages de Kabylie s’organisent, se prennent en charge et réinventent les grands principes de la solidarité ancestrale ainsi que les...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans la ville de Bouzeguène, l’une des plus densément peuplées de Kabylie, un projet de bibliothèques populaires vient tout juste d’être lancé. Selon ses concepteurs, il est basé sur le principe de la contribution et de l’implication de tous pour le partage des livres. L’objectif est d’instaurer une culture de la lecture à l’échelle de toutes les composantes de la société. Les livres doivent être gratuits et accessibles partout, dans les transports en commun, les cafés, les magasins et tous...
(RFI 17/07/17)
La Coupe d'Afrique des Nations 2019 est prévue au Cameroun. C'est la deuxième fois que le pays doit organiser le grand rendez-vous, après l'édition de 1972. Mais des doutes entourent cette CAN 2019 : le Cameroun sera-t-il prêt à temps ? Au Maghreb, certains semblent en douter. Khereddine Zetchi, le nouveau président de la Fédération algérienne de football, a déjà déclaré que son pays était prêt à remplacer le Cameroun. Son homologue marocain, Fouzi Lekja, affirme la même chose. Dans...
(Le Point 14/07/17)
Secteur privé, système social, réformes pour diversifier l'économie : pour le Fonds monétaire international, l'Algérie doit d'urgence accélérer .1,3 %, c'est le chiffre de la croissance du PIB hors hydrocarbures selon les estimations du Fonds monétaire international pour 2017. En baisse depuis deux ans, puisqu'il s'établissait à 5 % en 2015 et à 2,9 % en 2016. L'institution monétaire internationale en visite dans le pays fin mai appelle à une réaction imminente des autorités pour diversifier l'économie algérienne. Une dépendance risquée Malgré ces recommandations, il est vrai que le pays reste assujetti aux fluctuations du cours du pétrole...
(RFI 14/07/17)
Une panne de réveil et c'est, en principe, le drame pour les candidats au baccalauréat qui arrivent en retard à l'examen. Ce ne sera pourtant pas le cas en Algérie. En effet, les candidats retardataires ou absents le jour des épreuves ont le droit à une seconde chance. Une session spéciale débute ce jeudi débute pour permettre à plus de 100000 candidats de repasser les épreuves. Mais ce cadeau du président Abdelaziz Bouteflika n’était pourtant pas prévu au départ. Cette...
(RFI 14/07/17)
En Algérie, le gaz et le pétrole sont rois. Ils assurent au pays 95% de ses recettes. Mais la manne n’est pas infinie, elle doit être économisée. Depuis 2011, le gouvernement affiche sa volonté de sortir de cette hyper dépendance aux énergies fossiles et annonce des programmes de développement des énergies renouvelables. Un appel d’offres pour produire 4000 mégawatts solaires est en préparation, mais entre les effets d’annonce et la réalité, il y a un fossé. Lire la suite sur:...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Le président algérien a nommé ce mercredi Hassan Mermouri ministre du Tourisme et de l’Artisanat, indique un communiqué de la présidence de la République. Auteur de « La lutte des Touaregs », paru en 2010, Hassan Mermouri était auparavant directeur du livre et de la lecture publique au ministère de la Culture. Natif de Djanet, dans le sud algérien, on le présente comme un brillant spécialiste de la question des touaregs à laquelle il a consacrée plusieurs travaux. C’est la...
(Le Soir d'Algérie 11/07/17)
Les pharmaciens ont décidé de suspendre leur mouvement de grève annoncé pour demain. Le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo), qui s’est réuni, hier, avec le ministre du Travail, a annoncé que ses revendications ont été acceptées. Enième recul du gouvernement sur une décision face à un risque de protestation. Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a instruit, depuis juin 2016, la Caisse de sécurité sociale et la Casnos de supprimer les incitations accordées...
(RFI 10/07/17)
En Algérie, le conseiller du président Bouteflika et ancien chef de gouvernement, Ahmed Ouyahia, a été très critiqué ce week-end, après des déclarations sur les migrants. Il estime que les personnes en situation irrégulière doivent être contrôlées car elles sont à l'origine de problèmes dans le pays. Des propos qu'ont dénoncés les associations. Ahmed Ouyahia a déclaré que les migrants étaient à l'origine de crimes et de trafics de drogues, et qu'il ne fallait pas laisser le peuple algérien souffrir...
(Jeune Afrique 06/07/17)
Plus de trois mois après le début de l’affaire opposant Cevital, premier groupe privé d’Algérie, à l'Entreprise Portuaire de Béjaïa, le comité de soutien des travailleurs de Cevital reste mobilisé pour trouver une issue à la crise. Fin juin, le Premier ministre avait déclaré devant l’Assemblée populaire nationale (APN) vouloir « s’engager personnellement » à résoudre cette crise. Alors, ils l’ont pris au mot. Les membres du comité de soutien des travailleurs de Cevital, qui dénoncent le « blocage » d’un projet industriel du premier groupe privé algérien par l’entreprise du port...
(Jeune Afrique 03/07/17)
C’est le 23 juin, la veille de la présentation de son programme devant les députés de la nouvelle Assemblée, que le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune a pris la décision, en accord avec l’entourage présidentiel, d’organiser une seconde session du baccalauréat pour les 8 000 élèves arrivés en retard aux examens. Informée avant l’annonce officielle, Nouria Benghebrit, la ministre de l’Éducation, avait pourtant fait savoir qu’elle était opposée à cette mesure. Visage fermé, elle a été le seul membre du gouvernement présent...
(Jeune Afrique 27/06/17)
La rumeur prête régulièrement au frère et conseiller spécial du chef de l’État, Saïd Bouteflika, une influence considérable, ainsi que de grandes ambitions. Fantasme ou réalité ? Ce sont des murmures et des chuchotements qui l’accueillirent lorsqu’il arriva devant le groupe de manifestants qui s’étaient rassemblés, en cet après-midi du samedi 3 juin, devant le siège de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav), dans le quartier du Sacré-Cœur d’Alger. Eux sont là pour protester contre la chaîne privée Ennahar TV, qui avait humilié l’écrivain Rachid Boudjedra, piégé au cours d’une émission de caméra cachée. Silhouette...
(Le Point 27/06/17)
Alors qu'une campagne virulente est menée à l'endroit des migrants subsahariens, plusieurs voix s'élèvent pour que l'État légifère afin de reconnaître leurs droits. « Il faut les exterminer comme des rats, car ils vivent comme des rats. » « Rentrez chez vous. » « C'est une occupation intérieure. » « Chassons-les pour préserver nos enfants et nos sœurs. » « Les Algériens prioritaires, dehors les Africains. » « Ils violent et répandent le sida dans nos villes »… Non, ce...
(MondAfrique 27/06/17)
A la tète du nouveau site d'enquêtes Algérie Part, le journaliste algérien d'investigation Abdou Semmar dérange. Tant mieux! Dans ce pays des journalistes courageux, l’audace se paie parfois par une rafale de mitraillette. Durant la décennie noire, qui a vu l’armée algérienne combattre des islamistes violents, les groupuscules du GIA ont assassiné des dizaines de journalistes. Le climat est désormais moins trouble. Mais les tensions restent exacerbées par la succession d’un président Bouteflika totalement diminué. Un terrorisme résiduel demeure menaçant...

Pages