| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(Jeune Afrique 28/03/17)
Pendant près d’une décennie, l’Algérie nouvellement indépendante a apporté un soutien actif aux militants africains-américains, notamment les plus radicaux, qu’elle a même accueillis à bras ouverts sur son sol. Flash-back. Le pirate de l’air dégaine son arme et menace le personnel de bord. Le vol 841 Detroit-Miami de la Delta Air Lines ne suivra pas son trajet initial. Le chef du commando, Melvin McNair, un militant noir américain, exige d’être emmené avec ses complices à Alger. Nous sommes en juillet 1972. En juin, un vol Los Angeles-Seattle avait également été détourné vers la capitale algérienne, cette fois par un vétéran noir de la guerre du Vietnam, Roger Holder.
(RFI 27/03/17)
En Algérie, l’armée a assuré, dimanche 26 mars, avoir tué deux « dangereux » islamistes, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la région de Constantine. Ils étaient armés et membres présumés du groupe Etat islamique. Cette opération est intervenue un mois, jour pour jour, après l'attaque avortée contre un commissariat de cette ville de l'est du pays. C'est dans une embuscade de l'armée, tendue à Djebel El-Ouahch, à 7 kilomètres du centre de la ville de Constantine, que deux terroristes ont été abattus samedi soir. Le ministère de la Défense annonce que l'un des deux hommes est Noureddine Laouira, chef de la phalange El Ghoraba, un groupe lié à Aqmi qui avait prêté allégeance à l'organisation Etat islamique...
(MondAfrique 27/03/17)
Personnage controversé, Abdeloumen Ould Kaddourest l’ancien PDG de BRC, une entreprise algéro-américaine, filiale de Sonatrach et de la célèbre Halliburton. De 1994 à 2007, date de sa dissolution, BRC a mené de grandioses projets avec l’armée algérienne et le ministère de l’énergie. Formé au MIT de Boston, Abdeloumen Ould Kaddour incarnait parfaitement cette élite algérienne tournée vers le monde anglo-saxons. Mais la BRC dépose finalement son bilan et laisse la place à un énorme scandale. Des soupçons de corruption et...
(AFP 25/03/17)
Revenant sur l’épisode tragique de l’embuscade de Palestro, l’Algérien Aziz Chouaki et le Français Bruno Boulzaguet réveillent, au théâtre, la mémoire d’une guerre qui ne disait pas son nom.La Kabylie. 18 mai 1956. À proximité du village de Djourrah, dans les gorges du Palestro, une section du 2° bataillon du 9° régiment d’infanterie coloniale tombe dans une embuscade. Sur la vingtaine d’« appelés » qui la compose, un seul en réchappe. L’Écho d’Alger dénonce un « atroce » massacre. La...
(BFM TV 23/03/17)
L'homme d'affaires algérien Issad Rebrab rêve de créer en Afrique une véritable colonne vertébrale ferroviaire. Un réseau uniquement réservé au transport de marchandises qui permettrait de désenclaver les pays n'ayant pas accès à la mer. À la tête d'un véritable empire économique et financier, Issad Rebrab entend aider l'Afrique à se développer. L'homme le plus riche d'Algérie -sa fortune personnelle est évaluée à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) par le magazine Forbes- vient de dévoiler sa solution pour désenclaver un grand nombre de pays du continent, notamment ceux qui n'ont pas d'accès à la mer. Issad Rebrab propose ni plus ni moins de bâtir une ligne...
(Les Echos 23/03/17)
A quelques jours de l'ouverture officielle de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai, l'Algérie s'enfonce dans une drôle de crise « malmenant, selon « El Watan », les libertés ». D'après le quotidien, jusqu'à présent les interdictions de réunions étaient occasionnelles. Mais, depuis quelques semaines, « les pressions » se sont accentuées à l'encontre de militants associatifs et d'intellectuels. En Kabylie, plusieurs conférences ont été annulées. L'écrivain Karim Akouche, qui vit actuellement au Canada et qui était...
(Le Monde 22/03/17)
L’absence du chef de l’Etat agace, inquiète, met en colère les Algériens. Mais ne nous y trompons pas, avertit Charlotte Bozonnet, journaliste au « Monde », ce n’est pas lui qui est en cause. Abdelaziz Bouteflika est réapparu. Dimanche 19 mars, la télévision d’Etat a diffusé une courte séquence vidéo, sans son, montrant le chef de l’Etat algérien en pleine audience avec l’un de ses ministres. Vêtu d’un costume noir, il écoute, figé, esquissant quelques gestes lents. Depuis plus d’un...
(Le Monde 22/03/17)
Aucune explication n’a été donnée, mais la nouvelle, à elle seule, a fait son effet. Lundi 20 mars, le ministère algérien de l’énergie a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, Abdelmoumen Ould Kaddour, à la tête du groupe pétro-gazier public Sonatrach. M. Ould Kaddour, qui remplace Amine Mazouzi en poste depuis mai 2015, n’est pas un inconnu : polytechnicien diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), proche de l’entourage présidentiel, il a plusieurs fois été mis en cause par...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Issad Rebrab cible l'Afrique orientale, une première. Toutes les informations sur Jeune Afrique Business+. Le premier groupe privé algérien, notamment présent dans l’agroalimentaire (huiles, sucre, etc.) et l’électroménager (marque Fagor Brandt), projette de construire une usine de trituration d’oléagineux en Éthiopie, où l’export est désormais facilité par l’ouverture d’une ligne ferroviaire entre Addis Abeba et Djibouti. « Avec l’arrivée de ce train, nous avons décidé d’investir en Éthiopie, d’y installer une unité de transformation d’oléagineux, de raffiner leur huile sur place et de faire passer ce pays riche en ressources (du statut) d’importateur à celui d’exportateur », a déclaré Issad Rebrab, fondateur...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le fondateur du premier centre de formation professionnelle en Algérie et dirigeant du Paradou AC a succédé lundi au très contesté Mohamed Raouraoua. Portrait. Parti de rien en 1994, Kheireddine Zetchi, président-fondateur du Paradou AC, est le nouvel homme fort du ballon rond algérien. Seul en course, il a été élu, lundi 20 mars, à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), avec 64 voix sur les 103 exprimées, durant une assemblée générale qui s’est tenue à huis...
(La Tribune 21/03/17)
Coup de tonnerre à Alger où le gouvernement a annoncé la destitution d’Amine Mazouzi de la direction de Sonatrach. Une décision qui vient après la polémique sur la capacité de production de pétrole du géant algérien, qui ont été démenties par l’Agence Internationale de l'Energie. Ce dernier a été remplacé manu-militari par Abdelmoun Ould Kaddour, lui-même ayant eu des déboires avec la tristement célèbre DRS et la justice militaire. La Sonatrach, vaisseau amiral de l'économie algérienne vient de connaître du...
(Le Point 21/03/17)
Militaires et politiques sont sur les rangs pour succéder au "père de la nation", au pouvoir depuis 18 ans... S'il ne se représente pas. « Qui lui demande de partir ? Le peuple ? L'armée ? L'opposition ? Les capitales étrangères ? » Dans son bureau qui empeste le cigare froid, où le chef de l'Etat, en photo sous un cadre de verre, fait office de seul spectateur, un cadre du FLN (le parti au pouvoir) s'emporte avec force effets...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Sourde ou mise en veilleuse pendant qu’ils gouvernaient ensemble, la rivalité entre les partis jumeaux refait surface à la faveur des élections législatives de mai prochain. Qui l’emportera ? Depuis qu’il a appris, en ce samedi 26 août 2000, qu’Abdelaziz Bouteflika venait de nommer Abdelaziz Belkhadem ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ouyahia, ministre de la Justice et secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), ne décolère pas. Belkhadem, ce « barbe FLN » autrefois soupçonné d’être l’agent des ayatollahs iraniens, nouveau chef de la diplomatie algérienne ? Non, pas lui ! Aurait-on oublié qu’il a soutenu le « contrat » de Rome de 1995, signé sous l’égide de la communauté...
(Jeune Afrique 21/03/17)
En 1997, au lendemain d’une opération terroriste particulièrement meurtrière, le patron du RND, alors Premier ministre, s’était fait interpeller par son propre groupe parlementaire. La séquence ne s’est produite qu’une seule fois en vingt ans de législature pluraliste. Nous sommes le 30 décembre 1997. Des groupes terroristes écument des villages reculés, dans la région de Relizane, dans l’ouest du pays, et massacrent à l’arme blanche plus de mille personnes. Une tuerie sans précédent depuis le début du terrorisme, en 1992...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Abdelmoumen Ould Kaddour a été désigné lundi à la tête de Sonatrach, la puissante compagnie pétrolière publique algérienne, selon un communiqué de presse du ministère de l’Énergie. Il remplacera à ce poste Amine Mazouzi qui dirigeait l’entreprise depuis mai 2015. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le ministère de l’Énergie ne donne aucune raison au remplacement d’Amine Mazouzi. Même si cette nomination intervient après un début de polémique sur les prévisions de la production pétrolière du pays. D’après...
(La Tribune 20/03/17)
Afin de renforcer la coopération entre leurs deux pays, les autorités nigériennes et algériennes viennent de signer plusieurs accords dans divers domaines dont les technologies de l'information et de la communication. C'était à l'occasion des travaux de la 1ère session de la Haute commission mixte nigéro-algérienne de coopération. Ils marquent une relation très en forme entre les voisins algériens et nigériens. Le Niger et l'Algérie, désireux de renforcer leur coopération bilatérale viennent de procéder à la signature de plusieurs accords...
(La Voix du Nord 20/03/17)
Ce dimanche 19 mars, le monument aux morts du boulevard du Général-Leclerc accueillait la cérémonie en l’honneur des victimes des combats en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Arlette Quesnoy, représentante de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique du Nord) de Roubaix a pris la parole pour rappeler l’importance du devoir de mémoire et les liens qui unissent ces trois pays à la France. Après un moment de recueillement, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument.
(Le Figaro 18/03/17)
A l'occasion du 55e anniversaire du cessez-le-feu du 19 mars, Guy Pervillé a accordé un entretien fleuve à FigaroVox.Il revient sur un demi-siècle de relations complexes et passionnelles entre la France et l'Algérie. FIGAROVOX/ENTRETIEN.- La présence officielle de François Hollande aux cérémonies de commémoration du 19 mars l'année dernière avait fait polémique. Pourquoi? Guy PERVILLÉ.- La participation officielle du président de la République François Hollande aux cérémonies du 19 mars était une première depuis que la loi du 8 novembre 2012 avait officialisé cette date de commémoration...
(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
L’écrivain algérien installé à Montréal, Karim Akouche, a annoncé jeudi avoir dû quitter l’Algérie « en urgence » pour Paris à cause de « menaces sérieuses sur son intégrité physique ». « Je suis dans l’avion. Je quitte l’Algérie en urgence. Direction : Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sérieuses, sur mon intégrité physique, pèsent sur moi. Tout cela à cause de mon roman : La Religion de ma mère », explique l’écrivain sur son compte Facebook, sans donner de...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Respectivement fondateur et directeur général exécutif du groupe Cevital, Issad Rebrab et Said Benikene expliquent ce qui constitue, pour eux, la clé du succès. Cevital, le plus important conglomérat algérien, présent dans les secteurs du sucre, du ciment, de l’acier et de l’électroménager, a multiplié les projets hors de son marché domestique depuis 2013. Aujourd’hui, sa stratégie de développement le mène du Brésil au Sri Lanka en passant par l’Europe et l’Afrique. Son fondateur, Issad Rebrab, et le directeur général exécutif du groupe, Said Benikene, livrent en exclusivité pour JA leurs recettes pour faire émerger des champions continentaux.

Pages