| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(L'Expression (alg) 03/04/17)
Tout en désignant du doigt la photo du président Bouteflika «c'est grâce à ce Monsieur que nous résistons bien et nous ne sommes pas allés à l'endettement et cela même si la fiscalité pétrolière a chuté de 70% en trois ans». C'est à partir d'El Oued, une wilaya industrieuse et nouvel eldorado de l'agriculture saharienne, que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a choisi de lancer des messages softs et sibyllins. Ce déplacement à El Oued qui intervient à quelques jours du début de la campagne électorale est un message politique dense.
(Tout sur l'Algérie 03/04/17)
Yazid Benmouhoub est directeur général de la Bourse d’Alger, Dans cet entretien, il pointe notamment du doigt vers un manque de dynamisme du marché secondaire et avance des pistes pour améliorer ce secteur, qu’il présente comme une alternative au financement bancaire.À plusieurs reprises, les autorités ont annoncé des initiatives pour dynamiser la Bourse d’Alger. Pourquoi ça ne fonctionne pas ? L’État a pris ses responsabilités pour relancer la Bourse d’Alger à travers la décision du conseil des participations qui a annoncé une liste de 8 sociétés publiques pour les introduire en bourse (CPA, CAR, Mobilis, trois cimenteries qui appartiennent au groupe Gica et l’entreprises hydro ménagement, filiale de Cosider Groupe). Certaines de ces entreprises disent qu’elles sont en processus d’évaluation,...
(Le Quotidien d'oran 03/04/17)
L'Intersyndicale autonome de la Fonction publique se rappelle au bon souvenir du gouvernement, à travers un communiqué, en date du 1er avril, où il est, notamment, question de continuité du combat syndical pour la protection des acquis des travailleurs, jusqu'à la satisfaction de leurs revendications. Le document revient sur les principales doléances de l'Intersyndicale à savoir : la retraite, le code du travail et le pouvoir d'achat. Le communiqué, en question, sanctionne la réunion des syndicats autonomes, tenue ce samedi, au siège du CLA, pour étudier la situation actuelle et définir les perspectives futures du mouvement. Il est, ainsi, fait état du satisfecit de l'Intersyndicale par rapport au processus de collecte de signatures pour le rejet de la nouvelle loi...
(Tout sur l'Algérie 03/04/17)
Les autorités veulent mettre fin à l’anarchie qui prévaut depuis de longues années dans le commerce extérieur du pays. Après les licences d’importation pour les 21 principaux produits, le gouvernement va introduire, la semaine prochaine, un nouveau système d’autorisations ponctuelles d’importation pour l’importation d’une majorité de produits, a-t-on appris de source proche du dossier. Un sérieux tour de vis dans un secteur caractérisé par des dérives en tout genre. Des autorisations temporaires, en plus des licences d’importation C’est un mouvement entamé dès 2015 : face à la chute drastique des recettes pétrolières...
(Tout sur l'Algérie 03/04/17)
L’Algérie n’importera pas de ciment gris en 2017, a-t-on appris, ce samedi 1er avril, de source proche du gouvernement. « Cette année, il n’y aura pas d’importation de ciment gris », affirme notre source, interrogée sur l’absence du ciment de la liste des produits soumis aux licences d’importation. En 2016, l’Algérie avait fixé un quota d’importation de 1,5 million de tonnes de ce matériau de construction. La décision de ne pas importer le ciment est liée à la hausse de la production nationale de ce matériau de construction, qui devait atteindre 20 millions de tonnes en 2016, pour une demande de 21 millions de tonnes. Après avoir longtemps importé d’importantes quantités pour alimenter ses chantiers, l’Algérie devrait réaliser un excédent...
(La Nouvelle République 03/04/17)
Des députés algériens ont présenté à Londres l’expérience algérienne dans la lutte contre le terrorisme, lors d’une conférence parlementaire internationale sur la sécurité nationale et la cybercriminalité, organisée par l’association parlementaire du Commonwealth du 27 au 31 mars. Ce n’est pas la première fois que l’expérience algérienne dans la lutte antiterroriste intéresse des organisations et associations des pays de ce monde. A ce sujet, des spécialistes des Nations Unis, des ministres et des parlementaires représentants 37 pays du Commonwealth, se sont intéressés à l’implacable lutte qu’a menée, les forces de sécurité algériennes contre le terrorisme. Des élus de l’Assemblée populaire nationale (APN), seuls parlementaires d’un pays non membre du Commonwealth, ont été invités à prendre part à ce rendez-vous. Ainsi...
(Tout sur l'Algérie 03/04/17)
Les concessionnaires automobiles qui n’ont pas investi dans une activité de montage ou de sous-traitance au 1er janvier 2017, comme le stipule la Loi de finances 2014, ne vont pas perdre automatiquement leur agrément et leur quota d’importation. Selon nos informations, le gouvernement a revu discrètement sa copie. Le montage n’est pas la seule activité qui peut être considérée comme « un investissement ». Ce critère a été élargi pour comprendre d’autres activités liées au secteur : investissement dans le service après-vente, le réseau de distribution… « Bref, tout ce qui est créateur d’emploi », explique à TSA une source proche du dossier. L’année dernière, Abdeslam Bouchouareb et Abdlmalek Sellal s’étaient pourtant montrés intransigeants sur la question : « Les...
(La Nouvelle République 03/04/17)
Pour l’année 2017, ce sont 21 produits qui seront soumis aux licences d’importation, selon le ministère du Commerce qui a annoncé samedi, l’ouverture des contingents quantitatifs pour l’importation des produits et des marchandises. Du 1er avril à 8h00 jusqu’au 15 avril 2017 à 17h00 sont ouverts ces contingents conformément au décret exécutif 15-306 de 2015 fixant les conditions et les modalités d’application des régimes de licences d’importation ou d’exportation de produits et marchandises, selon un avis publié sur le site web du ministère. Ces vingtaines de produits concernent l’industrie et l’agriculture. Pour la première catégorie, il s’agit des véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles destinés à la revente en l’état, à l’exclusion de certaines sous-positions tarifaires (quinze), la collection...
(Le Quotidien d'oran 03/04/17)
«L'affaire» Tahkout est venue mettre à nu des dissensions qui opposent publiquement le 1er ministre et le secrétaire général de l'UGTA au ministre de l'Industrie et des Mines. L'absence samedi du ministre à El-Oued n'est pas passée inaperçue. Absesselam Bouchouareb devait y être ne serait-ce que parce que les déclarations du 1er ministre tout au long de ses visites sur les chantiers touchaient directement à l'investissement et la transformation des produits agroalimentaires. Mieux encore, le clou de cette visite sont incontestablement les précisions de Abdelmalek Sellal à propos de «l'affaire Mahieddine Tahkout», si c'en est une. Dans les faits, ce dossier ne doit avoir en principe comme interlocuteur que Bouchouareb, pour l'avoir traité tout au début comme il l'a voulu...
(La Nouvelle République 03/04/17)
Les prix des légumes et fruits restent toujours très élevés, a-t-on constaté ce dimanche sur les marchés de la capitale. La pomme de terre a pris 20 DA en une semaine pour atteindre 90 DA et parfois 100 DA chez certains commerçants. « Au marché de gros, j’ai trouvé la pomme de terre à 90 DA le kilogramme », jure un commerçant. La tomate a également augmenté de 20 DA pour atteindre 150 DA le kilo. La tomate cerise est proposée à 350 DA le kilo. Les prix de la plupart des légumes sont supérieurs à 100 DA. Comme l’aubergine (120 DA), les haricots verts (280 DA), la courgette et la laitue (100 DA), le fenouil (120 DA), le chou-fleur...
(Tout sur l'Algérie 03/04/17)
Le ministère du Commerce a annoncé ce lundi 3 avril l’ouverture à l’importation des contingents tarifaires dans le cadre de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne. « Il est ouvert à partir du 1er avril à 8h jusqu’au 15 avril à 17h00, l’importation des contingents tarifaires, bénéficiant de préférences douanières dans le cadre de l’accord d’association avec l’Union européenne pour l’année contingentaire 2017 », précise le communiqué du ministère du Commerce. Aucune condition particulière n’est exigée pour déposer une demande de licence d’importation de produits bénéficiant de facilités douanières.
(L'Expression (alg) 03/04/17)
La fiche technique du projet fait état d'une quarantaine d'ouvrages d'art et quatre viaducs. Le ministre des Travaux publics et des Transports sera à Tizi Ouzou aujourd'hui lundi, a annoncé un communiqué émanant de la cellule de communication de la wilaya. Sans nul doute, la visite de Boudjema Talaï est intimement liée à l'ouverture de la ligne ferroviaire qui reliera la wilaya depuis Oued Aïssi à Alger via Thénia attendue pour mi-avril. La cadence des travaux bat son rythme afin de livrer ce tronçon longtemps attendu dans les délais fixés justement par le ministre des Travaux publics lors de sa dernière visite d'inspection. En effet, les travaux avancent actuellement à une grande vitesse pour terminer les dernières retouches. Vendredi dernier,...
(Le Quotidien d'oran 03/04/17)
Des instructions semblent avoir été données pour imposer des limites strictes au travail des journalistes. Ils sont soumis à chaque point de sécurité (aéroport notamment) à une minutieuse fouille au corps. Lors des assises de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs, ils ont été enfermés dans la salle de conférence pour qu'ils ne suivent pas le Premier ministre dans sa visite des stands d'exposition d'entreprises, montés tout au long du corridor. A sa sortie de la salle, toutes les portes ont été bloquées pour, encore, les empêcher de tenter de le faire parler. Pour cette fois, ce sont des jeunes membres de la FNJE qui ont joué aux vigiles, devant toutes les issues de la salle de conférences de l'Ecole...
(AFP 31/03/17)
Alger et Brazzaville ont exprimé leur totale "convergences de vues" sur divers dossiers à l'issue de la visite d'Etat en Algérie du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, selon un communiqué conjoint diffusé jeudi soir par l'agence APS. Arrivé lundi à Alger, le président Sassou Nguesso avait été reçu mardi par le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Au plan africain, les deux chefs d'Etat "ont réitéré leur soutien aux efforts de l'Union Africaine dans la recherche de solutions politiques aux crises et confits en Afrique et ont réaffirmé la nécessité d'œuvrer en faveur du développement économique et social du Continent", indique le communiqué conjoint. Tout en relevant la prolifération des groupes terroristes, du trafic de drogue et la...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, termine ce jeudi une visite officielle en Algérie où il a rencontré son homologue, Abdelaziz Bouteflika. Libye et partenariats économiques étaient au sommaire de la visite. Le président de la République du Congo termine ce jeudi 30 mars une visite officielle de quatre jours en Algérie, entièrement dédiée à la situation en Libye et à la relance de la coopération économique. Mardi 28 mars, Denis Sassou-Nguesso, qui est à la tête du Comité de l’Union africaine (UA) sur la Libye, a rencontré Abdelaziz Bouteflika dans sa résidence à Zéralda. Il ne l’avait pas vu depuis 2011, lorsque l’organisation panafricaine avait envoyé une mission de médiation à Tripoli et à Benghazi pour rencontrer l’ancien président libyen,...
(Xinhua 31/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Les éléments de l'armée algérienne ont tué mercredi soir un terroriste à Gouraya, une localité relevant de la province de Tipasa et située à 125 km à l'ouest d'Alger, a indiqué jeudi dans un communiqué le ministère de la Défense nationale (MDN), précisant que l'opération se poursuivait toujours. Il s'agit, selon la même source, du "dangereux terroriste" nommé H. Ahmed, alias Okba, qui a rejoint les groupes terroristes en 1998, et éliminé suite au bouclage et l'assaut du refuge du terroriste, précise le MDN. Au cours de cette opération qui a été rendue possible grâce à l'exploitation efficiente de renseignements, l'armée a récupéré, ajoute le texte, un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, un chargeur garni, une grenade...
(Le Mag 31/03/17)
New York : La contrebande de pétrole dans le monde, permettrait de financer des terroristes (Nigeria – Libye) et d’enrichir des mafias transfrontalières (Maroc – Algérie – Tunisie) et des cartels de drogue (Mexique). Dans ce rapport, intitulé ‘Downstream Oil Theft: Implications and Next Steps’ et rédigé par l’expert américain, Ian Ralby, il est indiqué que la contrebande de pétrole, est devenue un juteux commerce souterrain. Elle brasse annuellement plusieurs milliards de dollars. Et elle affecte la sécurité physique et des emplois, de beaucoup de gens, partout dans le monde. 660.000 VÉHICULES AU MAROC ET EN TUNISIE ROULENT AVEC UN CARBURANT DE CONTREBANDE Interviewé sur le site du journal britannique, The Guardian, Ian Ralby, a déclaré que ce phénomène de...
(Jeune Afrique 30/03/17)
L’usine de montage de véhicules Hyundai est au cœur d’une controverse, née sur les réseaux sociaux. Son propriétaire, l’influent Mahieddine Tahkout, est soupçonné de tricheries dans le montage des véhicules produits dans les ateliers de son usine. Malgré la polémique, le richissime entrepreneur annonce de nouveaux projets dans l’industrie automobile. « Rien à signaler ». C’est la conclusion à laquelle a abouti la commission d’inspection interministérielle qui s’est rendue mardi 28 mars à l’usine de montage de véhicules Hyundai à Tiaret, située à 250 km au sud-ouest d’Alger. Une délégation de 25 cadres des ministères des Finances, de l’Industrie et des Douanes, dépêchée par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a visité les ateliers de montage propriété de Tahkout Manufacturing Company...
(Xinhua 30/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Un industriel algérien versé dans le montage de kits de voitures de la marque sud-coréenne Hyundai a été soupçonné de pratiques frauduleuse, ce qui a suscité une vive polémique dans le pays et induit le gouvernement à engager une commission d'enquête. Tout a commencé lorsqu'une personne anonyme a mis sur un réseau social des images montrant des véhicules de marque Hyundai entièrement assemblés et ne restait qu'à monter les roues pour qu'ils soient prêts à être commercialisés. Des images qui ont mis en cause l'engagement de l'opérateur algérien Tahkout Manufacturing Company (TMC), entré en partenariat avec la société sud-coréenne pour monter des véhicules en Algérie. Des accusation niées en bloc par le PDG de la compagnie, Mahieddine...
(MondAfrique 30/03/17)
Au début de l’année 2017, un accord au sommet semblait s’être dessiné entre le président Bouteflika et l’homme d’affaires Issad Rebrab, deuxième contributeur du budget algérien derrière la Sonatrach. Les deux hommes s’étaient rencontré au palais de Zéralda, un compromis avait été trouvé. Or l’armistice est bel et bien terminée. Le patron du groupe « Cevital » qui ces dernières semaines s’était investi en faveur du projet grandiose d’une ligne de chemin de fer reliant Alger et Le Cap, rencontre à nouveau d’innombrables difficultés sur le terrain. Totalement affaibli, le chef de l’Etat algérien ne contrôle plus les lobbies qui veulent faire la peau à l’homme le plus riche d’Algérie.

Pages