Mercredi 18 Avril 2018
(La Tribune 01/02/18)
D'après le bilan général de l'activité du contrôle économique et de la répression des fraudes, présenté par le ministère algérien du commerce, le montant des transactions commerciales non facturées s'est élevé à 116,45 milliards de dinars en 2017 contre 59,3 milliards de dinars en 2016. Cette envolée de l'informel se confirme aussi dans les autres compartiments comme pour le contrôle de conformité et le contrôle économique. Le montant des transactions commerciales non facturées communiqué par le ministère algérien du commerce pour le compte de l'année 2017 représente près du double du bilan établi un an plus tôt. Il s'élève à 116,45 milliards de dinars en 2017 contre 59,3 milliards de dinars en 2016. Sur la même période sous revue, les...
(AFP 01/02/18)
La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a épinglé la France pour avoir renvoyé vers son pays un ressortissant algérien condamné en 2006 pour son implication dans une organisation terroriste, dans un arrêt rendu jeudi. La CEDH a constaté que l'expulsion de l'individu, dont l'identité n'est pas précisée, "l’exposait à un risque réel et sérieux" de mauvais traitements, y compris la torture, à son arrivée en Algérie. Elle a estimé qu'il y avait violation de la Convention européenne des droits de l'homme, mais n’a pas condamné la France à verser de dommages et intérêts au requérant. Celui-ci, né en 1976 et se trouvant actuellement en Algérie, avait été condamné en 2006 en France à sept ans de prison, ainsi...
(AFP 01/02/18)
Le milieu de terrain international algérien Medhi Lacen, qui jouait depuis 2011 à Getafe, a résilié son contrat avec l'équipe de la banlieue de Madrid, a annoncé le club espagnol dans les dernières heures du mercato d'hiver. "Medhi Lacen cesse d'appartenir au club +azulon+. Le Getafe CF lui souhaite le meilleur pour la suite et le remercie pour ces sept saisons passées à défendre ce maillot", a écrit Getafe dans un communiqué. Lacen, Franco-Algérien âgé de 33 ans, a débuté sa carrière à Laval (2e div. française) en 2003 puis joué à Valence (National/3e div. française), avant de rejoindre l'Espagne à Alavés (2005-2008) puis Santander (2008-2011). Ayant porté le brassard de capitaine de Getafe ces dernières saisons, le milieu de...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(AFP 31/01/18)
Une Française, épouse d'un jihadiste algérien du groupe Etat islamique soupçonné d'être un des cerveaux d'un attentat avorté contre une église en France en 2015, est détenue en Algérie, où elle a comparu lundi devant un tribunal, selon un quotidien et des sources proches du dossier. Le quotidien algérien El-Watan a rapporté mardi la comparution la veille devant le tribunal criminel de Boumerdès pour "apologie du terrorisme" et "résidence illégale" d'une ressortissante française, arrêtée en février 2017 dans cette ville située à une cinquantaine de km à l'est d'Alger. Son procès a été reporté sine die à la demande de son avocat.
(Jeune Afrique 31/01/18)
Poursuivi pour corruption, Chakib Khelil a été blanchi par la justice algérienne au terme d'un long feuilleton politico-judiciaire. L’homme nourrit désormais de grandes ambitions. Il anime des conférences, fait la tournée des confréries religieuses, voyage à l’étranger, prodigue des conseils sur la bonne gouvernance, critique le gouvernement et accorde des interviews aux médias de son choix comme si de rien n’était. Chakib Khelil, 78 ans, ancien ministre de l’Énergie (1999-2010), est devenu un homme si ordinaire qu’on en oublierait presque qu’il a été au cœur de divers scandales de corruption présumée qui ont marqué les trois premiers mandats du président Bouteflika. Un homme si ordinaire qu’on en oublierait que la justice algérienne l’a lourdement inculpé en août 2013 et lancé...
(Jeune Afrique 31/01/18)
Dans le cadre d’une demande d’entraide complémentaire internationale en date du 18 février 2013 (six mois avant l’inculpation de Khelil), la justice algérienne demande à la Suisse de lui transmettre les documents relatifs aux cinq comptes que l’ex-ministre et son épouse détiennent en Suisse. Alger soupçonne le couple d’avoir reçu une partie des 197,9 millions d’euros que Farid Bedjaoui avait touchés entre juin 2007 et février 2011 comme intermédiaire de Saipem, qui a obtenu 8 milliards d’euros de contrats avec Sonatrach. À l’époque réfugié aux États-Unis, Chakib Khelil engage l’avocat Patrick Hunziker pour s’opposer à cette requête. Le 23 mai 2014, celui-ci dépose un recours en invoquant trois motifs : le nom de Khelil et ses comptes bancaires ne figurent pas...
(Jeune Afrique 31/01/18)
Son nom revient dans toutes les enquêtes menées en Algérie, en Italie, en France, au Canada, ainsi que dans le scandale des Panama Papers. Ami d’enfance de Khelil, Omar Habour, un mystérieux homme d’affaires de 78 ans, est soupçonné d’avoir joué un rôle de premier plan dans de nombreux contrats litigieux accordés par Sonatrach à des compagnies étrangères à l’époque où Khelil dirigeait le ministère de l’Énergie. Au passage, il aurait touché des rétrocommissions dont certaines auraient été reversées au couple Khelil. Ces derniers connaissent si bien Habour, avec lequel ils passaient des vacances dans le désert algérien, qu’ils avaient acquis en commun, en 2007, une propriété dans le Maryland (États-Unis) pour 1,56 million de dollars. Lire la suite sur:...
(AFP 30/01/18)
Un millier de médecins en formation de spécialisation, dit "résidents", ont manifesté mardi à l'intérieur du principal hôpital d'Alger, alors que de nouvelles négociations ont eu lieu avec le gouvernement, a constaté un photographe de l'AFP. Equivalent des internes en France, les quelque 13.000 médecins "résidents" algériens, diplômés de médecine générale et qui étudient une spécialisation à l'issue d'un concours, mènent depuis plus de deux mois une grève -pourtant déclarée "illégale" le 24 janvier par la justice algérienne- et boycottent des concours de fin de spécialisation. Ils réclament notamment l'abrogation du service civil qui les oblige à exercer entre un et quatre ans dans des zones parfois reculées au terme...
(AFP 30/01/18)
La compagnie aérienne nationale Air Algérie, dont les vols ont été récemment perturbés par des grèves, est dans une situation financière "difficile" mais "n'est pas en faillite", a indiqué lundi le ministre algérien des Transports Abdelghani Zaalane. Cité par l'agence de presse d'Etat APS, il a également appelé les salariés à "mettre de côté" les revendications sociales. Le 22 janvier, une grève des hôtesses et stewards qui réclament notamment le respect d'un "échéancier" d'augmentations de salaires, gelé par l'actuelle direction, avait cloué au sol l'essentiel des avions d'Air Algérie, vers les destinations intérieures et internationales. Hôtesses et stewards avaient repris le travail le lendemain, un tribunal ayant déclaré en référé la grève "illégale", mais ils ont à nouveau débrayé le...
(AFP 30/01/18)
"Le mécontentement populaire bouillonne" dans la région du Moyen-Orient et du Maghreb, a déclaré mardi Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international (FMI), lors d'une conférence régionale à Marrakech (centre). "Comment approfondir les réformes pour qu'elles profitent aux citoyens?", a-t-elle dit en affirmant qu'une "croissance soutenue" bénéficiant au plus grand nombre permettrait de "répondre plus vite aux attentes ou aux frustrations exprimées par les populations". "Il y a une pression sociale, des attentes et des aspirations, des pressions de la population", a renchéri le chef du gouvernement marocain Saadeddine El Othmani à l'ouverture de cette conférence qui réunit...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Les Algériens pourront bénéficier des services télécoms et de télévision, fournis par le premier satellite télécoms du pays, Alcomsat-1, dès juin prochain. C’est ce qu’a laissé entendre la ministre algérienne de la poste et des technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Faraoun (photo), lorsqu’elle a déclaré que « l’exploitation commerciale du satellite Alcomsat-1 prendra effet durant le prochain été ». La patronne du secteur TIC et télécoms national s’exprimait au cours d’un entretien accordé, le 28 janvier 2018, à la radio algérienne. D'après Imane Houda Faraoun, des tests techniques sont prévus avant le lancement commercial d’Alcomsat-1. Les tests pour la connectivité internet seront réalisés avec Algérie Telecom. Pour ce qui est de la télédiffusion, les essais s'effectueront...
(RFI 30/01/18)
Des centaines de migrants subsahariens ont été expulsés ce dimanche à la frontière avec le Niger. Ils avaient été arrêtés à Alger et dans la ville de Blida mercredi et jeudi dernier. Du camp de Tamanrasset, où elles sont restées environ 24h, des centaines de personnes ont été acheminées dans des camions de l'armée algérienne vers la frontière avec le Niger. Ce dimanche, les camions se sont arrêtés à la frontière côté algérien, et les migrants ont dû marcher jusqu'à Assamaka du côté nigérien. Ils devraient désormais être acheminés vers Arlit puis Agadez, où, selon les associations de la région, ils seront libres de leurs mouvements. Originaire de différents pays d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale, ces migrants avaient été...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Le fournisseur de connectivité Internet par satellite, Al Yah Satellite Communications Company (Yahsat), a lancé un nouveau satellite dans l’espace le 25 janvier 2018, afin de renforcer sa présence en Afrique. L’équipement baptisé Al Yah 3 va étendre la couverture commerciale de la bande Ka de Yahsat à 19 nouveaux marchés africains, atteignant ainsi une couverture de 60% de la population du continent, rapporte le site d’informations itwebafrica.com. Parmi les nouveaux marchés que couvrira Al Yah 3, figurent l'Algérie, le Botswana, le Bénin, le Burundi, le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, la Gambie, le Ghana, la Libye, le Maroc, le Mozambique, le Malawi, le Sénégal, le Rwanda et le Zimbabwe. Avec le nouveau satellite...
(Le Monde 29/01/18)
Le regard souverain du roi Mohammed VI se pose sur les diplomates et les chefs d’Etat qui vont et viennent dans le hall du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba. Le portrait encadré d’or du monarque, qui n’a pas fait le déplacement en Ethiopie cette année, trône à gauche de l’entrée du centre de conférences où se déroule, dimanche 28 et lundi 29 janvier, le 30e sommet de l’organisation panafricaine. Des colonels des Forces armées royales en uniforme accueillent les décideurs du continent sur ce stand qui met en scène plus de cinquante ans de coopération avec l’Afrique. « Mission accomplie », se réjouit Nasser Bourita, le ministre des affaires étrangères. S’il savourait le moment, vendredi, c’est que le...
(AFP 29/01/18)
Les moines de Tibéhirine, assassinés en Algérie en 1996, ont été déclarés martyrs samedi par le pape François, une reconnaissance qui ouvre la voie à la béatification de ces sept religieux dont la mort reste entourée de zones d'ombre. Les sept moines français font partie d'un groupe de dix-neuf "martyrs" tués en Algérie entre 1994 et 1996 - dont l'ancien évêque d'Oran Pierre Claverie - qui vont être béatifiés. Les frères Christian, Bruno, Christophe, Célestin, Luc, Paul et Michel, âgés de 45 à 82 ans, avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas, à 80 km au sud d'Alger. Leur mort avait été annoncée le 23 mai dans un communiqué par le Groupe islamique armé...
(RFI 29/01/18)
C’est désormais officiel. Les sept moines français de Tibéhirine et Mgr Claverie, évêque d’Oran seront béatifiés. Le pape François a en effet signé, ce samedi 27 janvier, le décret reconnaissant leur martyr, après leur assassinat, en 1996, en Algérie. Au total, dix-neuf catholiques tués dans les années 90, en Algérie, sont concernés. Ce sont quelques lignes d’un décret de la congrégation pour la cause des saints qui l’attestent. Il est mentionné que le martyr de Mgr Claverie et de ses dix-huit compagnons est reconnu: assassinés « en haine de la foi », entre 1994 et 1996. Parmi les futurs bienheureux figurent les sept moines trappistes de Tibéhirine enlevés, en mars 1996, puis tués dans des circonstances troubles et dont seules...
(AFP 29/01/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) organise lundi et mardi à Marrakech, au Maroc, une conférence régionale sur les réponses à apporter aux "frustrations" exprimées dans certains pays du Maghreb et du Moyen-Orient, et sur les réformes à conduire. "La montée des tensions sociales et des manifestations dans plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord montrent clairement que le désir de prospérité, d’équité et d’avenir des habitants de la région reste insatisfait", affirme Jihad Azour, le directeur du département Moyen-Orient du FMI. "Les réformes sont essentielles pour régler les problèmes fondamentaux qui minent depuis longtemps ...
(La Tribune 29/01/18)
La grande vague d’expulsion de septembre-octobre 2017 avait provoqué un tollé dans les pays d’origine des migrants africains expulsés. Cette fois-ci, les autorités algériennes ont tenté de faire discret. Depuis ce mercredi 24 janvier, l’Algérie procède à une grosse opération d’arrestations de migrants issus du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Guinée et du Niger. Regroupés dans un camp à Zéralda, dans la banlieue ouest d’Alger, ils risquent l’expulsion vers le Niger. Le scénario est resté le même en Algérie. Une escouade de policiers effectue des descentes dans les chantiers, les transports en commun et les lieux publics. Le but de cette opération de grande envergure menée depuis ce mercredi 24 janvier ? Contrôle de régularité ou...
(Le Point 29/01/18)
Ce 30e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine est parti pour être l'un des plus riches en innovation de l'histoire de l'organisation panafricaine continentale. Après le grand virage qui l'a fait passer de l'Organisation de l'Unité africaine à l'Union africaine en 2002, la voilà qui illustre sa volonté d'être plus efficace en abordant des thèmes fondamentaux pour l'Afrique (corruption, libéralisation du ciel...), mais aussi par un travail de reconstruction multisectorielle, à commencer par l'acquisition de son indépendance financière, donc de ses choix futurs. Au niveau organique, l'Union africaine va enregistrer une évolution de taille à travers le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) qui change de nom et devient l'Agence de développement de l'Union...

Pages