Mercredi 25 Avril 2018
(22 Septembre 18/02/13)
Depuis la fermeture de la frontière avec le Mali, le 14 janvier 2013, des milliers de Maliens ne peuvent plus quitter l'Algérie et risquent de se retrouver en situation irrégulière. "Je suis pressée de rentrer, je n'ai pas envie de craquer dans la rue", lâche Fatimatou dans un soupir. A Haï Khemisti [ville de la région d'Oran], cette Malienne de 28 ans donne le dos au tribunal d'Oran et hèle les taxis qui passent à toute vitesse. Son mari vient d'être inculpé pour trafic de faux billets. Il n'a pas eu droit à un avocat commis d'office comme le prévoit la loi, mais la sentence est quand même tombée : six mois de prison ferme. Un taxi finit par s'arrêter,...
( 18/02/13)
Le procès des treize personnes accusées de trafic d’enfants entre l’ Algérie et l’Europe, principalement vers la France, prévu pour dimanche a été reporté à une date ultérieure. Bientôt le procès ? Dimanche, il devait avoir lieu le jugement des treize personnes accusées de trafic d’enfants enlevés en Algérie pour les ramener en Europe, principalement en France. Le procès a été reporté à cause de l’absence de cinq Franco- Algériens résidant en France. Tous ces suspects devaient comparaître devant le tribunal d’Alger, pour « enlèvement et détournement ». « Selon le quotidien algérien El Watan, le trafic d’enfants a commencé dans les années 1990 et a pris fin en 2009. À la tête du réseau présumé se trouve un médecin...
( 18/02/13)
Le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a reçu lundi à Alger le sénateur américain, M. Robert Corker, qui effectue une visite en Algérie dans le cadre d'une tournée africaine. Les entretiens ont porté sur la situation qui prévaut au Mali et dans toute la région du Sahel ainsi que sur des questions internationales, a indiqué M. Corker à la presse à l'issue de l'audience. "J'ai été auparavant au Sénégal et au Mali. Après l'Algérie, que je visite pour la première fois, je me dirigerai vers la Tunisie. J'ai eu l'opportunité, aujourd'hui, de discuter avec M. Medelci sur ce qui se passe au Sahel et d'aborder d'autres questions internationales", a-t-il dit. Le sénateur américain a aussi écouté les explications...
(Africa International 18/02/13)
La capacité de construction des logements en Algérie est très limitée. A cause des déficiences des entreprises algériennes publiques et privées, l’Algérie souffre chaque année d’un déficit de l’ordre de 120.000 logements par an, a révélé dimanche le ministre de l’ Habitat et de l’urbanisme Abdelamadjid Tebboune. Lors de la cérémonie de signature des accords, en présence du ministre portugais de l’Economie et de l’emploi, Alvaro Santos Perreira, en visite en Algérie dans le cadre de la 3ème réunion du comité conjoint de la coopération économique bilatérale, Abdelamadjid Tebboune a expliqué que les entreprises locales ne produisent que 80.000 unités sur un besoin annuel de 200.000. Dans ce contexte, l’Algérie est obligée de faire appel à des entreprises étrangères pour...
( 18/02/13)
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de félicitations au président du congrès général national libyen, M. Mohamed El-Megaryef à l’occasion du 2eme anniversaire de la révolution libyenne, dans lequel il a réaffirmé son attachement au raffermissement des relations de fraternité et de bon voisinage entre l’Algérie et la Libye. "Il m’est particulièrement agréable au moment où la Libye célèbre le 2eme anniversaire de sa révolution, de vous présenter, au nom du peuple algérien et en mon nom personnel, mes voeux les meilleurs, priant Dieu Tout-puissant de vous accorder santé et bien-être et davantage de progrès et de prospérité à votre peuple frère", a écrit le président Bouteflika dans son message. "Je suis convaincu que...
( 18/02/13)
Qualifiant les importations algériennes d’“artificiellement gonflées”, il plaide pour une autre politique dans le secteur de l’énergie et une politique de substitution aux importations. L’ancien ministre des Finances, Abdelatif Benachenhou, a expliqué, hier lors du Forum économique du journal El Moudjahid, pourquoi l’Algérie n’est pas encore un pays émergent et a suggéré des pistes de réformes pour hisser l’économie algérienne au niveau des économies émergentes. “Nous sommes en crise de spécialisation internationale traditionnelle”, souligne le professeur Benachenhou, indiquant que depuis 2006, les productions et les exportations en volume, du pétrole du gaz, baissent. Pour le pétrole, le marché est haussier et la clientèle de l’Algérie est diversifiée. Ce n’est pas le cas pour le gaz en crise sur le plan...
( 18/02/13)
La déroute des islamistes aux élections législatives, municipales et sénatoriales ont fragilisé Bouguerra Soltani, jusque là seule figure rassembleuse du mouvement. De jeunes ambitieux lorgnant la présidentielle de 2014 ont déjà fait scission pour créer de nouveaux partis.

Pages