Vendredi 22 Septembre 2017
(La Tribune d'Algerie 21/03/13)
Les exportations de l’Algérie ont enregistré une baisse de 5,13%, durant les deux premiers mois de l’année 2013, atteignant 12,56 milliards de dollars (mds) contre 13,24 mds de dollars à la même période de 2012, a appris hier l’APS auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) relevant des Douanes algériennes. Une baisse due essentiellement, selon les Douanes, à une baisse de 7,09% des exportations des hydrocarbures qui sont passées de 13,015 mds de dollars durant les deux premiers mois 2012 à 12,092 mds de dollars au cours de la même période de 2013. Les exportations des hydrocarbures ont représenté durant les deux premiers mois de l’année en cours une part de 96,25% du total des exportations algériennes...
(Afrik.com 21/03/13)
L’Etat algérien est passé à la vitesse supérieure dans sa lutte contre la corruption. La célébration du 51ème anniversaire de la fête de la Victoire a été l’occasion pour le chef d’Etat de réitérer la ferme résolution des autorités de réclamer des comptes à ceux qui s’y adonne. Le dossier « corruption » refait surface en Algérie à l’occasion d’une autre date symbole. En marge du 19 Mars, jour de la Victoire, le chef d’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, persiste et signe que l’Etat « n’hésitera pas à demander des comptes à toute personne coupable aux yeux de la loi, tout en veillant à recouvrer les droits spoliés ». Déjà le 24 février, date de la nationalisation des hydrocarbures et de...
( 21/03/13)
Salariés, chômeurs, retraités crient leur détresse. Après la grande manifestation de Ouargla, d'autres actions se préparent. Le printemps s'annonce chaud sur le front social. Grève, sit-in, manifestation, les actions de protestations meublent l'actualité nationale ces jours-ci. Le malaise s'exprime à tous les niveaux et dans tous les domaines. Salariés, chômeurs, retraités crient leur détresse. Malgrè les dispositions prises par le gouvernement ces derniers temps, la contestation persiste. Après la grande manifestation de Ouargla, d'autres actions se préparent. Les chômeurs de Ghardaïa comptent également investir la rue pour brandir leurs revendications. Le syndrome risque de toucher toutes les wilayas. La réaction du gouvernement envers la population du Sud peut aiguiser les appétits des contestataires. Preuve en est, plusieurs mouvements de contestation...
(Aufaitmaroc 20/03/13)
La compagnie publique algérienne espionne le Maroc. C'est ce qu'a révélé le journal français Courrier Diplomatique./DR L'intérêt exprimé par les leaders du secteur pétrolier pour le Maroc ne laisse pas indifférent l'Algérie. Courrier Diplomatique, le célèbre journal français, repris par le journal espagnol Correo Diplomatico, a révélé que la compagnie algérienne publique, la Sonatrach, espionne les compagnies qui prospectent dans le Royaume. Selon cette source, la société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures (Sonatrach) considère avec une peur énorme le récent intérêt des leaders pétroliers pour le Maroc. Une chasse aux chiffres des estimations des prospecteurs pétroliers a ainsi été lancée par l'Algérie. Correo Diplomatico a rapporté que la Sonatrach a...
( 20/03/13)
Coup de grâce pour l'ex-ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, cité dans de graves affaires de corruption dont les montants se chiffrent à des milliards de dollars. Pour la deuxième fois consécutive et en des moments symboliques, le 24 février, date de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l'Ugta, et le 19 Mars jour de la Victoire, le président de la République s'est exprimé sur le dossier de la corruption. C'est que le mal est profond. Il nécessite donc une réaction à la mesure des dégâts causés au pays. Cette fois-ci, le chef de l'Etat a brandi le sabre de la loi, affirmant que l'Etat «n'hésitera pas à demander des comptes à toute personne coupable...
(El Watan 20/03/13)
Une nouvelle affaire impliquant Farid Bedjaoui est actuellement au niveau du parquet d’Alger, apprend-on de source sûre. La justice se penche sur le marché de construction de la centrale électrique de Hadjret Ennous, à Tipasa, obtenu par SNC-Lavalin auprès de Sonelgaz en 2005 pour un montant de 826 millions de dollars. Alors que la délégation constituée de magistrats et d’officiers de la police judiciaire vient d’obtenir un accord pour se déplacer en Italie, dans le cadre de l’affaire Sonatrach 2, liée aux contrats avec Saipem, le parquet d’Alger vient de se saisir d’un autre dossier en relation avec le marché de construction de la centrale électrique de Hadjret Ennous à Tipasa par le groupe canadien SNC-Lavalin au profit de Sonelgaz,...
( 20/03/13)
Il a été signalé par des habitants d'El Khalil, non loin de la frontière algéro-malienne. Donné pour mort par le gouvernement tchadien, le 2 mars dernier, l'empereur du désert, Mokhtar Belmokhtar, est finalement vivant, confient des sources très bien imprégnées des donnes sécuritaires et de la situation qui prévaut actuellement au Sahel. La réapparition du brigand a été signalée, semble-t-il, même par des habitants d'El Khalil, non loin de la frontière algéro-malienne. Il aurait été aperçu dans une petite localité désertique, ancienne mine de sel, connue sous le nom de Taoubenit, dans la périphérie du massif de Tighar Ghar, située entre Tombouctou et le nord-ouest Infoghas-Tilemsi, une zone connue aussi sous le nom d'Adrar vers les frontières de la Mauritanie...
( 19/03/13)
Au moment où le débat battait son plein sur l'abolition de la peine de mort, l'assassinat des deux enfants de Constantine a littéralement changé la donne. Des voix s'élèvent pour demander l'application de la peine capitale, qui fait l'objet d'un moratoire depuis 1993. Une doléance sur laquelle les juristes que nous avons interrogés ne sont pas unanimes... Le débat est passé de la demande d'abolition au rétablissement de l'exécution de la peine capitale. Un glissement pour certains et un dérapage choquant pour d'autres. L'exemplarité de la peine n'a jamais empêché la propagation du crime, soulignent les criminologues. Après les multiples tragédies en si courte période-Chaïma, Soundous, Mehdi, Haroun, Brahim et Sanaâ, kidnappée et étranglée, sans oublier des centaines de kidnappings...
(La Tribune d'Algerie 19/03/13)
Le Salon international de l’automobile d’Alger 2013 ouvre ses portes aujourd’hui pour accueillir 60 nouveautés lors de cette 16e édition qui s’apprête à vivre un véritable rush des amoureux des 4 roues qui viendront par milliers pour découvrir les belles voitures et les nouveautés du marché. Ce rendez-vous annuel des amoureux de l’automobile représente une plateforme d’échanges entre professionnels, réunis pour prendre connaissance, notamment des nouvelles technologies. Cet évènement organisé par l’Association algérienne des concessionnaires automobiles (AC2A), en collaboration avec la Société algérienne des foires et expositions (Safex), constituera également une opportunité pour permettre les échanges d’expériences au niveau international pour tous les acteurs du secteur en question. Cette année, de nouvelles réglementations sont instaurées par la Safex (Société algérienne...
(El Watan 19/03/13)
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères trouve «spécieuses et caricaturales» les déclarations de Benkirane. La campagne de dénigrement ciblant l’Algérie, engagée voilà près d’un mois par le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, a connu dimanche un nouveau pic. Invité de l’émission «Hiwar maâ kibar», diffusée samedi soir par une chaîne de télévision publique jordanienne, M. Benkirane a rendu responsable l’Algérie du retrait du Maroc de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), l’ancêtre de l’Union africaine (UA). Comment ? En soutenant, dit-il, «une position inacceptable attentant à l’intégrité territoriale du Royaume». Bien évidemment, l’allusion est ici faite à la position adoptée par l’Etat algérien à l’égard du dossier sahraoui. Visiblement très inquiet des conséquences du forcing fait par l’envoyé spécial du...
(Maliweb 18/03/13)
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les islamistes d’Afrique du Nord à rester dans leurs pays pour s’y opposer aux laïques et conseillé aux jihadistes de rejoindre le combat contre la France, rapporte dimanche le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE. Dans un message posté sur des sites islamistes, Aqmi a demandé aux jeunes islamistes de ne pas déserter leurs pays. L’organisation a estimé qu’il ne convenait pas de « laisser le terrain aux laïques et aux expatriés pour qu’ils sèment la corruption » en ajoutant toutefois que les jihadistes convaincus se doivent de rejoindre le combat contre la campagne militaire de « la France des Croisés » en Algérie et au Mali. « Le Front du...
( 18/03/13)
18 millions d'abonnés de la téléphonie mobile risquent de pâtir d'une situation qui perdure depuis quatre ans, en cas de passage à la 3G dans un futur immédiat. 2013 sera l'année de la 3G ou ne sera pas. Les dernières déclarations du ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l'information, Moussa Benhamadi, sur le sujet, sont, on ne peut plus claires. Elles dénotent la volonté de l'Etat algérien de réduire le retard qu'accuse le pays dans ce domaine, alors que la majorité des pays africains ont accès à cette technologie, et pour certains d'entre eux, depuis fort longtemps déjà. La nouvelle est réjouissante pour les millions de clients que comptent les trois opérateurs de téléphonie...
(La Tribune d'Algerie 18/03/13)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a effectué, hier, une visite d’inspection et de travail dans la wilaya du sud-ouest Béchar. Une visite qui devait être, comme d’habitude, faite d’inaugurations et de lancements de chantiers. Le programme de la journée a été quelque peu changé par la tenue, à l’Université de Béchar, d’un séminaire, organisé par l’Union générale des étudiants algériens, sur le thème «Ancrage de la culture de la paix». Ce séminaire a permit à M. Sellal de dire quelques mots à l’endroit des jeunes chômeurs de Ouargla et de lancer des messages à la jeunesse algérienne. Prenant la parole devant des centaines d’étudiants, il commencera par faire un récapitulatif de la situation qu’a connu l’Algérie depuis le début des...
( 18/03/13)
Des individus non identifiés ont pris part à cette manifestation qui se voulait apolitique. Profitant du drame terrible qui a secoué deux familles, ces manipulateurs cherchent à tout prix à détourner la situation à des fins dévastatrices. Toujours sous le choc, Constantine ne décolère pas. Le kidnapping suivi de l'assassinat atroce des deux petits, Brahim et Haroun, âgés de 9 et 10 ans, a traumatisé la société. La ville habituellement très mouvementée dès les premières heures de la matinée est demeurée vide, les commerces fermés, certains établissements scolaires ont décidé de ne pas donner de cours. Lycéens et écoliers sont restés chez eux, alors que le Snapap, comme indiqué dans un communiqué adressé à notre rédaction, avait appelé à un...
( 14/03/13)
En visite actuellement à Alger, la patronne du FMI a affirmé, mardi dernier, que «l'économie algérienne est sur la bonne trajectoire». Le FMI flatte l'Algérie. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Mme Christine Lagarde, a établi un constat positif sur l'économie algérienne. En visite actuellement à Alger, la patronne du FMI a affirmé, mardi dernier, que «l'économie algérienne est sur la bonne trajectoire». «L'économie algérienne est sur la bonne trajectoire et peut aboutir à des développements qui viendront en leur temps», a déclaré Mme Lagarde, à l'issue de l'audience que lui a accordée le président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika. La patronne du FMI a expliqué que «l'ensemble des fondamentaux macroéconomiques, qui englobent à la fois la croissance...
( 14/03/13)
Rongés par la misère et l'exclusion, les jeunes du Sud ont décidé de monter au créneau. Ils marchent aujourd'hui pour dire basta à la «hogra» et interpeller le gouvernement sur cette situation. Grande inquiétude. La colère du Sud angoisse le Nord. La marche prévue aujourd'hui à Ouargla suscite de vives craintes. Tous les regards sont braqués sur cette région, poumon de l'économie algérienne. Cette fois-ci, les chômeurs de la région créent l'événement. Rongés par la misère et l'exclusion, les jeunes du Sud ont décidé de monter au créneau. Ils marchent aujourd'hui pour dire «basta» à la hogra et interpeller le gouvernement sur cette situation. Près d'un million de participants sont attendus aujourd'hui à cette manifestation. Décidée par le Comité national...
(La Tribune d'Algerie 14/03/13)
Tout s’est bousculé au cours de la matinée d’hier, à la suite de l’assassinat de Haroun (10 ans) et Ibrahim (9 ans), les deux jeunes enfants kidnappés, samedi dernier, à hauteur de la nouvelle ville Ali Mendjeli. M. Mohamed Abdelli, procureur général près la Cour de Constantine a donné, hier, une conférence de presse au cours de laquelle il a fourni la version officielle des évènements et du coup mis fin à toutes les rumeurs et supputations qui ont tourné autour du drame qui a endeuillé deux familles. Ainsi, il n’aurait jamais été question de mutilation des corps des deux victimes, comme il n’y a pas eu d’atrocités, d’un quelconque genre, constatées par le médecin légiste et encore moins de...
( 14/03/13)
Le ministre a indiqué que «l'Algérie a maintes fois affirmé oeuvrer inlassablement à lutter contre le terrorisme et le crime organisé jusqu'à leur éradication». Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a affirmé, hier à Riyadh que la sécurité et la souveraineté de l'Algérie sont «une ligne rouge à ne pas franchir», soulignant que le terrorisme et le crime organisé représentent «un danger pour l'humanité tout entière» nécessitant une «lutte collective». Dans son intervention aux travaux de la 30e session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur qui se tiennent dans la capitale saoudienne, le ministre a indiqué que «l'Algérie a maintes fois affirmé oeuvrer inlassablement à lutter contre le terrorisme et le crime organisé jusqu'à...
(Liberté 12/03/13)
Le président de l’Assemblée française, Claude Bartolone, a occulté, dans l’élan euphorique de normalisation des relations algéro-françaises, imprimé par la visite du président Hollande en Algérie en décembre dernier, toutes les entraves qui pourraient remettre en cause, à un moment ou un autre, cette dynamique. Tout au long de sa conférence de presse, qu’il a animée hier en fin d’après-midi à la résidence de l’ambassade de France en Algérie, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, s’est montré très optimiste sur l’avenir des relations bilatérales entres les deux pays. Par ses propos, il a donné un prolongement à la dynamique insufflée par la visite d’État du président François Hollande en décembre dernier, lequel a exprimé la volonté de la France officielle...
( 12/03/13)
Le déplacement de la directrice générale du FMI à Alger n'a curieusement pas fait de bruit médiatique. La directrice du FMI devrait effectuer une visite en Algérie à partir d'aujourd'hui. Christine Lagarde va séjourner pendant trois jours à Alger. Elle aura un agenda chargé. Plusieurs rencontres avec des hauts responsables du pays sont au programme. La venue de la patronne du FMI est un témoignage des relations fortes qu'entretient cette institution avec l'Algérie. C'est également un signe fort de l'institution de Bretton Woods de coopérer avec l'Algérie. Cette visite aura pour objet de renforcer davantage le partenariat dans différents domaines. Le volet financier sera sans doute au centre des discussions. L'aisance financière dont jouit l'Algérie capte l'intérêt de l'institution mondiale...

Pages