Mardi 25 Juillet 2017
(Le Quotidien d'Algérie 03/04/13)
Paris, mardi 19 mars, le désormais ex ministre du budget français a été poussé vers la sortie trois heures à peine après le communiqué rendu public par le parquet de Paris annonçant le déclenchement d’une information judiciaire dans le dossier de blanchiment de fraude fiscale mettant en cause Jerôme Cahuzac. Mercredi 20 mars c’était la patronne du FMI qui a vu déferler chez elle les policiers envoyés par les magistrats de la cour de justice de la république (CJR) pour une perquisition liée à l’affaire Tapie-Crédit lyonnais. Christine Lagarde risque si les faits qui lui sont reprochés (complicité de faux et de détournements de biens publics) jusqu’à dix ans de prison. Mais le séisme arrivera vendredi 22 mars quand le...
(Liberté 03/04/13)
Les lenteurs et le flou persistent L'Algérie est à l'heure internet en termes d'utilisation, mais cela ne signifie pas forcément qu'il s'agit d'un d'internet efficace. Les internautes algériens savent certainement mieux que quiconque l'ampleur des carences du service internet. L’Algérie est en retard. C’est même une évidence. Mais cette évidence est d’autant plus difficile à admettre lorsqu’on s’aperçoit que des pays pauvres et sans ressources se développent davantage que l’Algérie en matière de TIC. Si l’Etat a voulu privatiser plusieurs de ses entreprises, ce n’est pas le cas du secteur des télécoms où son monopole prédomine. L’accès à internet ainsi que la ligne de téléphone sont fournis uniquement par Algérie Télécom, qui détient le monopole sur le marché national. Aussi,...
(Liberté 03/04/13)
Le procès en appel d’El Khalifa Bank, même s’il ne promettait pas davantage de révélations par rapport à celui tenu en première instance en 2007 pouvait donner un aperçu sur le traitement que réserverait la justice à moult autres dossiers de corruption en phase d’instruction. Le procès en appel d’El Khalifa Bank s’est ouvert hier matin à la cour de Blida avant d’être reporté en milieu d’après-midi à une autre session judiciaire dont l’échéance n’a pas été précisée par le président de l’audience, Antar Menouar. Selon une source judiciaire, proche du dossier, ce renvoi était prévu trois jours avant la date du procès. On comptait s’appuyer sur une éventuelle requête de la défense pour justifier cet ajournement qui répond, soutient...
(Le Pays 02/04/13)
Bouteflika est-il en passe de se dédire ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’attitude de certains de ses inconditionnels. En effet, ces gens-là ne manquent aucune occasion pour militer en faveur d’une révision constitutionnelle en vue de lui permettre de se présenter à la présidentielle de 2014, alors même que le président algérien a annoncé l’année dernière que l’heure était venue pour sa génération qui « a fait son temps », de passer le témoin aux jeunes. L’appel à ouvrir la voie à un quatrième mandat à l’actuel locataire d’El-Mouradia, le palais présidentiel algérien, cette sorte d’appel du peuple à son souverain bien-aimé, n’a rien de nouveau sous nos cieux. En effet, ils sont nombreux les dirigeants...
(La Tribune d'Algerie 02/04/13)
L’affaire Khalifa Bank sera rejugée en appel aujourd’hui au tribunal criminel près la Cour de Blida. Il aura fallu six années pour que la Cour suprême statue sur les pourvois en cassation du procureur général et ceux des condamnés. Ce procès est programmé suite au prolongement de la première session ordinaire de l’année 2013 du tribunal criminel de Blida, dont la durée a été prorogée sur décision du procureur général, Boumediene Bacha, après l’approbation par la Cour suprême, le 19 janvier 2011, des pourvois en cassation introduits par la défense et par le ministère public. L’ouverture du procès en appel se fera dans un contexte marqué par des discours de lutte contre la corruption tenus par les plus hautes autorités...
(Liberté 02/04/13)
Commentant l’actualité internationale lors de son passage hier à l’émission “L’invité de la rédaction”, de la radio Alger Chaîne III, le chef de la diplomatie algérienne a parlé des réserves algériennes concernant la question syrienne au Sommet de la Ligue arabe, tout en s’attardant sur l’UMA, le Sahara Occidental et les relations algéro-marocaines. Évoquant l'octroi du siège de la Syrie par la Ligue arabe aux rebelles, le ministre des Affaires étrangères a estimé que les décisions prises par une partie des Syriens seulement auront une durée de vie limitée. “C'est aux Syriens de se décider et toute décision qui pourrait venir d'une partie des Syriens, et seulement de cette partie — et encore plus, toute décision qui pourrait venir d'une...
( 29/03/13)
Les sociétés italienne Bonatti et espagnole EMTE ont signé jeudi à Alger avec l'algérien Saïdal des accords pour la construction de trois usines de médicaments génériques, a rapporté l'agence de presse nationale APS. Les trois usines à construire, à El-Harrach, un quartier périphérique d'Alger, à Constantine (450 km à l'est d'Alger) et à Cherchell (80 km à l'ouest de la capitale), sont évaluées à un coût total d'environ 100 millions d'euros. Outre la création d'emplois dans ces régions, ces unités qui devraient être achevées d'ici 21 mois contribueront à augmenter de 75% les capacités de production du groupe pharmaceutique public Saïdal, a souligné le ministre algérien de la PME et de la Promotion de l'Investissement, Chérif Rahmani, présent à la...
(Afrik.com 29/03/13)
Hakim Benladghem, terroriste franco-algérien, a été abattu mardi soir par la police belge. Un redoutable arsenal d’armes découvert chez lui a impressionné les services de renseignement. Son nom est Hakim Benladghem. L’homme, terroriste présumé d’origine algérienne, a été abattu mardi soir à bord d’un véhicule Nissan 4X4 par la police belge sur l’autoroute Lille-Bruxelles, à l’issue d’une course-poursuite et d’un violent échange de feu. Sa mort fait la une des journaux belges. Un arsenal de guerre redoutable La police a perquisitionne son appartement après sa mort. La découverte est impressionnante : gilets pare-balles, kalachnikov, casque muni d’un dispositif, plaque d’immatriculation vierge ou encore équipement de vision nocturne. Un arsenal redoutable qui laisse penser que l’homme préparait une importante attaque sur...
(L'Expression (alg) 28/03/13)
«Les solutions efficientes face à cette menace terroriste passent par la bonne gouvernance, l'éducation et le développement socio-économique qui permettent de combattre les causes qui contribuent à l'émergence de telles organisations terroristes», indique Carter Ham. La Tunisie est-elle devenue une menace pour la sécurité des pays du nord de l'Afrique? Depuis sa révolution dite de Jasmin, ce pays s'est radicalement transformé en un véritable berceau pour les terroristes. Le pouvoir en place qui répond à une idéologie islamiste est en train d'assassiner l'espoir d'un changement auquel aspiraient les Tunisiens. Un pouvoir qui a su détourner les acquis d'une révolte, à son profit pour imposer ses croyances allant à contre-courant des libertés et de la démocratie. D'aucuns n'ignorent que le gouvernement...
(Liberté 28/03/13)
Tout en mettant en valeur les efforts de la Ligue arabe et de l'envoyé conjoint, Lakhdar Brahimi, pour “une solution pacifique” à la crise syrienne qui “privilégie le dialogue”, Abdelmalek Sellal a réitéré l'attachement de l'Algérie à la poursuite de ses efforts dans le cadre des principes de l'action arabe commune, notamment le respect de la souveraineté des pays membres. Intervenant au cours des travaux du 24e Sommet arabe, qui se sont déroulés mardi dans la capitale qatarie, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé que l'Algérie ne saurait s'interposer entre les frères Syriens, conformément à son respect de la volonté du peuple syrien et à la nécessité de préserver son unité et son intégrité. Dans son allocution, Abdelmalek Sellal...
(Liberté 28/03/13)
Pour ce comité, la décision des autorités d’empêcher ses militants associatifs de se rendre à Tunis vise à ne pas les laisser témoigner sur les violations des droits de l’Homme en Algérie. Le refoulement par la police, le 25 mars au poste frontière d’El-Ayoun (El-Tarf), de militants et syndicalistes algériens qui se rendaient à Tunis pour prendre part au 10e Forum social mondial (FSM) a soulevé un grand tollé auprès des ONG internationales (Human Right Watch, le Réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme (Remdh), l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, le programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (Fidh) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT)… Joignant sa voix à...
(L'Expression (alg) 28/03/13)
La secrétaire générale du Parti des travailleurs demande au bureau de l'APN un débat général sur tous les problèmes sociopolitiques que vit le pays. La sortie médiatique du premier candidat à l'élection présidentielle de 2014, Ahmed Benbitour, qui a conseillé au Président Bouteflika de ne pas briguer un quatrième mandat, n'est pas du goût de la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune. Cette dernière a ouvert le feu, lors d'une conférence de presse tenue, hier, au siège de son parti à Alger, sur l'ancien Premier ministre, l'accusant de vouloir «ouvrir la porte de l'ingérence étrangère» avec les critères qu'il fixe aux candidats. «Il (Benbitour, Ndlr) était chef de gouvernement et son bilan était désastreux. C'est Bouteflika qui...
(L'Expression (alg) 27/03/13)
Bouira, Tizi-Ouzou et Béjaïa sont les wilayas visitées lors d'un voyage de presse organisé par l'Office national du tourisme. Le tourisme en Kabylie, il y en a pour tous les goûts et surtout pour toutes les bourses. Appréciez ce reportage qui vous fera voyager des massifs du Djurdjura jusqu'aux plages de la vallée de la Soummam. La destination Kabylie enfin relancée? C'est du moins l'espoir que suscite l'Eductour (voyage de presse) organisé par l'Office national du tourisme (ONT) pour faire la promotion de cette destination. Les autorités se sont donc enfin rappelées que la Kabylie pouvait aussi être touristique. A voir les paysages et la richesse touristiques de cette région, on se demande pourquoi l'oubli qui l'a frappée a autant...
(L'Expression (alg) 27/03/13)
Ce déplacement intervient dans un contexte tendu sur le plan sécuritaire relativement à la situation qui prévaut au Mali. Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire, effectue depuis hier, une visite officielle en République islamique de Mauritanie. Ce déplacement intervient dans un contexte tendu sur le plan sécuritaire relativement à la situation qui prévaut au Mali. Il s'inscrit dans le cadre des dispositions du Mémorandum de coopération et de coordination des actions de lutte contre le terrorisme et la criminalité conclu et signé à Tamanrasset, le 13 août 2009 entre l' Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. L'hôte de la Mauritanie prendra part à la réunion du Conseil des chefs d'état-major...
(L'Expression (alg) 26/03/13)
L'Algérie et l'Irak ont fait exception en votant contre l'octroi du siège de la République arabe syrienne à l'opposition Même les grandes puissances, qui il y a quelques jours, songeaient à fournir l'armée syrienne libre en armement commencent à douter de leur initiative. L'Algérie a dit non à l'octroi du siège de la Syrie à la Ligue à la coalition de l'opposition. Le veto algérien qui obéit d'abord au principe longtemps défendu, à savoir l'encouragement des parties en conflit à s'asseoir autour de la même table des négociations, est surtout justifié par la nature même de cette coalition. Après la démission, de Moaz al-Khatib de la présidence de la coalition, la non-reconnaissance par l'armée syrienne libre du Premier ministre par...
(El Watan 26/03/13)
Baptisé «Diveco», le programme d’appui à la diversification de l’économie nationale a été présenté hier, au cours d’un séminaire organisé à l’hôtel El Aurassi (Alger) en présence de membres du gouvernement et de l’ambassadeur de l’Union européenne en Algérie. Ce plan est le fruit d’une convention signée le 30 décembre 2009 entre l’Algérie et l’Union européenne dans le cadre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP), successeur de Meda. Cofinancé à hauteur de 17,5 millions d’euros par l’UE, ce programme d’assistance technique, doté de 20 millions d’euros, a pour but, selon ses concepteurs, à rendre l’économie algérienne structurellement plus diversifiée et plus performante, donc moins dépendante du pétrole pour ses sources de revenus. Dans le secteur agricole, le...
(L'Expression (alg) 25/03/13)
Election présidentielle, révision de la Constitution, corruption, mouvements de protestation... Rien ne mobilise la classe politique et le Parlement. C'est une situation politique inédite que vit actuellement l'Algérie qui n'est plus qu'à un peu plus d'une année de l'élection présidentielle de 2014. Une échéance qui devrait enflammer la scène à coup d'annonces, de décisions, de sorties médiatiques et sur le terrain. Mais il se trouve que tous les partis politiques sont bloqués et attendent la décision du chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika, sur sa volonté de briguer un autre mandat ou pas, pour se prononcer. Autrement, il serait scandaleux pour un pays qui fonctionne selon des règles démocratiques de ne compter aucun candidat partisan à une année seulement d'une échéance...
(Liberté 25/03/13)
Première communauté étrangère (hors UE) installée en France, les Algériens ont été les bénéficiaires du plus grand nombre de titres de séjour délivrés, selon le dernier rapport officiel publié cette semaine. Ce document sur “les chiffres de la politique d'immigration et d'intégration” porte sur l'année 2011, la dernière du quinquennat de Nicolas Sarkozy qui a mis en place une politique de maîtrise des flux migratoires et qui a tenté en vain d'obtenir une révision de l'accord bilatéral franco-algérien de 1968. Compte non tenu des binationaux, le nombre d'Algériens admis au séjour s'établissait au total à 562 545. Les Marocains arrivaient en seconde position avec 464 130 titres de séjour, puis les Turcs (191 984) et les Tunisiens (181 827). Pour...
(El Watan 21/03/13)
La condamnation à une année de prison ferme du jeune Islam, âgé de 14 ans, par le tribunal d’Agadir, au Maroc, en a surpris plus d’un. Provoqué ou non, un incident au centre de détention d’Agadir a été utilisé pour réduire à néant toutes les chances de voir Islam retrouver les siens et les bancs de son école. Ses avocats ont interjeté appel. Alors que tous s’attendaient à une fin heureuse pour le jeune Khoualed Islam, le tribunal d’Agadir, devant lequel il a été déféré pour «attentat à la pudeur», a créé la surprise, en rendant, mardi en fin de journée, son verdict. Une peine d’un an de prison ferme a été retenue contre Islam, qui vient de fêter son...
(La Tribune d'Algerie 21/03/13)
Les exportations de l’Algérie ont enregistré une baisse de 5,13%, durant les deux premiers mois de l’année 2013, atteignant 12,56 milliards de dollars (mds) contre 13,24 mds de dollars à la même période de 2012, a appris hier l’APS auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) relevant des Douanes algériennes. Une baisse due essentiellement, selon les Douanes, à une baisse de 7,09% des exportations des hydrocarbures qui sont passées de 13,015 mds de dollars durant les deux premiers mois 2012 à 12,092 mds de dollars au cours de la même période de 2013. Les exportations des hydrocarbures ont représenté durant les deux premiers mois de l’année en cours une part de 96,25% du total des exportations algériennes...

Pages