Mardi 12 Décembre 2017
(AFP 03/11/17)
Le premier long-métrage du réalisateur algérien Karim Moussaoui, "En attendant les hirondelles", qui sort mercredi en France et le 22 novembre en Belgique, propose le portrait d'une société mouvante dans une Algérie à "un carrefour avec plein de voies possibles". "Les gens expérimentent plein de choses, des modes de vie, de nouvelles façons de s'habiller, de manger, de voyager, de prendre des vacances, de travailler, de se marier, de divorcer, de vivre en couple, ou pas", expliquait en juillet à l'AFP le réalisateur. "Je suis curieux de savoir ce que ça va donner". Son premier long-métrage est imprégné de cette vision mouvante de la société algérienne, avec des personnages eux aussi situés à des "carrefours" de leur vie. Sélectionné au...
(AFP 02/11/17)
"Deux ou trois" des auteurs ou commanditaires de l'assassinat en 2013 au Mali des journalistes français de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon se trouveraient "a priori" en Algérie, ont indiqué mercredi à Dakar des proches des deux reporters. Tout en dénonçant les lenteurs des deux enquêtes menées en France et au Mali, l'Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon a jugé que quelques progrès avaient été faits, lors d'une conférence de presse à la veille du quatrième anniversaire de la mort des deux journalistes à Kidal (nord du Mali), le 2 novembre 2013. "Des suspects sérieux auraient été identifiés. Deux ont été +neutralisés+ lors d'opérations militaires et un serait mort dans un accident de moto. Mais deux...
(Le Monde 02/11/17)
Quand l’Europe renvoie la crise migratoire de l’autre côté de la Méditerranée (1). Alors que de nombreux Subsahariens ont rallié l’Italie via la Libye, les derniers arrivés se retrouvent sans réseau. Sur la photo, elles posent près d’une belle fontaine au cœur d’un jardin. Désirée, Hélène et Grace sont en Italie et elles le font savoir sur les réseaux sociaux. Ces Camerounaises ont vécu entre deux et six ans en Algérie, dans le même quartier. « Presque tous ceux qu’on connaissait dans le quartier sont en Europe désormais », affirme Josiane, une de leurs amies, Camerounaise elle aussi (à sa demande, son prénom a été changé). Présentation de notre série Quand l’Europe crée le chaos de l’autre côté de la...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Le Point 31/10/17)
Dans un contexte économique extrêmement difficile et à moins de deux ans de l'élection présidentielle, la liberté d'expression et d'information en Algérie est constamment remise en cause par le pouvoir. L'Algérie a célébré dimanche 22 octobre la Journée nationale de la presse. L'agence de presse officielle du pays a diffusé, la veille, un message du président Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier a « exhorté » la presse algérienne « à être au service des intérêts suprêmes de notre patrie en contribuant à l'éclaircissement des faits, en émettant des critiques objectives sur les insuffisances tout en œuvrant à la promotion de l'image de l'Algérie à travers le monde ». Cet appel lancé par le chef de l'État à la presse nationale intervient...
(MondAfrique 31/10/17)
Pour l’ONG Human Rights Watch (HRW), les autorités algériennes procèdent à des expulsions sommaires d’Africains subsahariens. Sur fond de profilage racial (Beyrouth, le 30 octobre 2017) – Depuis le 25 août 2017, les autorités algériennes ont procédé à des rafles d’Africains subsahariens se trouvant à Alger et aux abords de la ville, expulsant plus de 3 000 d’entre eux vers le Niger, sans leur donner la possibilité de contester cette mesure, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Parmi les personnes expulsées figurent des migrants ayant vécu et travaillé pendant des années en Algérie, des femmes enceintes, des familles avec des nouveau-nés et 25 enfants non accompagnés environ. « Rien ne justifie de regrouper des gens en fonction de leur couleur...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans un pamphlet retentissant, l’auteur de « La Répudiation » s’en prend violemment aux poids lourds de la littérature algérienne, qu’il accuse de dénaturer l’Histoire et de développer le « complexe du colonisé ». Hasard du calendrier, selon Rachid Boudjedra, la double parution de son roman La Dépossession, en France, et de son essai Les Contrebandiers de l’Histoire, en Algérie, présente les deux faces d’une même pièce : le roman parle de la dépossession de l’Algérie par la bureaucratie, le pamphlet s’attaque à ceux qui, selon lui, falsifient son histoire. C’est le seul point commun entre les deux textes. Là où le roman renoue avec l’amplitude de l’univers de Boudjedra, le pamphlet s’attaque, dans un style brut de décoffrage, à «...
(Xinhua 31/10/17)
L'Algérie a, par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, exprimé lundi sa position en faveur de "l'intégrité" et de "l'unité" de l'Espagne. Cette déclaration du diplomate algérien intervient après la proclamation vendredi par le Parlement catalan de l'indépendance de cette région. Dans la même journée, le gouvernement espagnol a décidé de mettre la région catalane sous tutelle, ce qui de fait destitue le Parlement, le gouvernement et toutes les institutions régionales. En guise de soutien au pouvoir central, M. Benali Cherif a ajouté que son pays, "qui est lié par un Traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération avec l'Espagne et par des relations traditionnelles importantes (...), a pleine confiance dans la...
(AFP 31/10/17)
Le nouveau sélectionneur de l'Algérie Rabah Madjer a rappelé les cadres Ryad Mahrez, Islam Slimani et Nabil Bentaleb, dans la liste des 23 joueurs convoqués pour affronter le Nigeria lors du dernier match, sans enjeu, des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, où iront les Nigérians mais par les Algériens. Il a également rappelé le gardien Faouzi Chaouchi, qui n'avait plus joué en équipe nationale depuis 2010 en raison de suspensions et ennuis judiciaires extrasportifs. Ces 23 joueurs prépareront le match contre le Nigeria, le 10 novembre à Constantine, ainsi que la confrontation amicale contre la République centrafricaine le 14 novembre à Alger, indique la Fédération algérienne de football sur son site officiel. Mahrez et Slimani, attaquants de Leicester, ainsi...
(La Tribune 30/10/17)
L'Etat algérien prévoit un investissement de près de 78 milliards de dollars dans le secteur énergétique durant les 4 prochaines années, a laissé entendre le ministre algérien de l'énergie, Mustapha Guitouni. Ces investissements prendront en compte l'exploration et l'exploitation en hydrocarbures, la pétrochimie, l'électricité, etc. L'Algérie se projette dans le futur pour ses ambitions énergétiques. Selon le ministre algérien de l'énergie, Mustapha Guitouni, l'Etat investira 78 milliards de dollars dans le domaine de l'énergie dans les quatre prochaines années. Répondant aux interrogations des parlementaires du pays dans le cadre du débat sur le projet de loi des finances 2018 ce jeudi 26 octobre 2017...
(Xinhua 30/10/17)
La campagne pour les élections locales du 23 novembre prochain a débuté dimanche à travers tout le territoire algérien. En se réveillant ce matin, les Algériens ont découvert les portraits des candidats, placardés sur des supports confectionnés pour la circonstance ou collés sur des murs ou des troncs d'arbres. Jusqu'au 19 novembre, les candidats vont s'affronter pour obtenir un siège à l'assemblée communale ou départementale. Pour ce faire, ils devront sillonner les quatre coins de leurs circonscriptions et occuperont l'espace public et les médias dans une tentative de séduire un maximum d'électeurs. Plus de 4.700 salles et lieux publics seront, en outre, réservés aux meetings et activités des candidats. Les Assemblées populaires communales (APC) et les Assemblées populaires de wilaya...
(Jeune Afrique 30/10/17)
La 22e édition du Salon international du livre d’Alger (Sila), qui se tient du 26 octobre au 5 novembre, rassemble cette année des éditeurs venant de 52 pays. L'une des plus importantes manifestations culturelles de l'Afrique et du monde arabe est cependant polluée par plusieurs polémiques. Jeudi 26 octobre, les portes du Sila sont à peine ouvertes que le public est déjà là en nombre. Au fil des années, le salon est devenu la plus grande manifestation culturelle algérienne, voire africaine et arabe si l’on en croit les organisateurs qui attendent au moins un million de visiteurs pour cette 22e édition intitulée « Le livre, un trésor inépuisable ». Cette année, 638 éditeurs étrangers en provenance de 52 pays proposent...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité de ses patients, de toutes confessions, mais souvent musulmans (La Sexualité dévoilée, avec Victoria Gairin, Grasset). Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, née à Rabat, s’est spécifiquement intéressée à l’« hypocrisie » qui structure selon elle les relations dans le royaume...
(AFP 28/10/17)
Le Niger a exprimé samedi sa "préoccupation" après les rapatriements massifs par l'Algérie voisine de plusieurs milliers de ses ressortissants, dont de nombreux y vivent en situation irrégulière. "Plus 20.000 Nigériens ont été rapatriés d'Algérie sur quatre ans (...) je dois vous dire que c'est une préoccupation importante pour nous et nous l'avons fait savoir" aux autorités algériennes, a affirmé samedi le ministre nigérien des Affaires étrangères Ibrahim Yacoubou devant les députés. M. Yacoubou a expliqué que les deux Etats voisins "vont continuer à avoir un dialogue" afin de "définir un cadre plus précis pour gérer cette migration". "Nous avons plaidé" pour qu'une catégorie de migrants, notamment "les acteurs économiques" et ceux qui vont pour "travailler" soient "épargnés", a-t-il précisé...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Xinhua 27/10/17)
L'Algérie investira dans le domaine de l'énergie pour la période allant jusqu'à 2021 un montant de 78 milliards de dollars, a indiqué jeudi le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. En détaillant les secteurs dans lesquels ce montant sera placé, le ministre qui répondait dans le cadre du débat sur le projet de loi de Finances 2018 aux questions des députés, a précisé qu'il s'agira principalement d'exploration et d'exploitation en hydrocarbures, suivront ensuite les investissements dans la pétrochimie, l'électricité, le raccordement de la population en gaz et les énergies renouvelables. En visite la veille dans le sud du pays, le PDG de la compagnie pétrolière et gazière nationale Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, avait indiqué que son groupe était "en phase de...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Trois établissements bancaires publics en Algérie, à savoir la Banque de l’agriculture et du développement Rural (BADR), la Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance (CNEP) et la Banque de Développement Local (BDL) vont se lancer dans la finance islamique d’ici la fin de l’année 2017. Les trois vont proposer à leurs clients des produits bancaires alternatifs conformes aux préceptes de la morale musulmane, notamment des produits auxquels des taux d’intérêts ne sont pas appliqués. En choisissant de s’engager dans le domaine de la finance islamique, ces établissements bancaires espèrent répondre aux besoins d’une catégorie de clients longtemps lésés en Algérie. Ces trois banques entendent aussi drainer une épargne restée inactive. Rappelons qu’actuellement en Algérie parmi les banques publiques seules Al...
(Xinhua 27/10/17)
La consommation de l'Algérie en pétrole est passée de 210.000 barils/jour (bj) en 2010 à 420.000 bj en 2017, a indiqué jeudi le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. Pour expliquer cette tendance haussière, le membre du gouvernement qui répondait dans le cadre du débat sur le projet de loi de Finances 2018 aux questions des députés, dit qu'elle était due à la demande croissante en énergie notamment en essence vu la hausse considérable du nombre de véhicules commercialisés localement durant la même période. Dans ce sens, M. Guitouni a révélé que son pays produisait près de 11,5 millions de tonnes de carburants par an au moment où le volume de consommation a atteint 15 millions de tonnes, la différence de...
(Jeune Afrique 26/10/17)
La région d’Agadez est devenue un sinistre « hub » où se retrouvent notamment des migrants subsahariens expulsés du Maghreb, parfois aussi indésirables au Nord qu’au Sud… Il faut bien la chercher, l’humanité, dans le no man’s land aride qui s’étire entre l’Algérie et le Niger. Déjà maltraités à l’aller dans le sens sud-nord, des groupes de migrants y deviennent des masses déshumanisées, que l’on déplace au gré des politiques migratoires comme des feuilles mortes dans le vent de cette Europe automnale qu’ils veulent atteindre à tout prix. Par centaines. Par milliers. Ces deux derniers mois, selon certaines sources, ce sont 7 800 Subsahariens qui auraient été « déversés », par bus, après leur expulsion d’Algérie, dans les parages de...
(AFP 26/10/17)
Plus de 15 ans après la décennie de plomb en Algérie, une poignée de réalisateurs tente de faire renaître le cinéma algérien, une nouvelle garde qui est au coeur du festival de cinéma méditerranéen (Cinemed) de Montpellier, dans le sud de la France. Depuis 2010, analyse Christophe Leparc, directeur de Cinemed, est arrivée une "génération spontanée" de réalisateurs algériens, désormais trentenaires ou quadragénaires, qui voulaient "sortir la tête de l'eau par le biais du cinéma", tels Karim Moussaoui et Hassen Ferhani, qui ont co-animé l'unique ciné-club d'Alger.

Pages