Lundi 25 Septembre 2017
(Le Quotidien d'oran 05/09/17)
L'intersyndicale autonome prévoit deux réunions pour préparer la rentrée sociale qui s'annonce chaude si certains dossiers, comme la retraite et le code du travail, ne sont pas réglés au plus tôt. Selon Lyès Mrabet, SG du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), les deux réunions de l'intersyndicale sont prévues les 8 et 16 septembre. D'ordre technique, la première réunion «est chargée de finaliser le travail du projet du code du travail». Les «premiers responsables de chaque syndicat» se réuniront le 16 septembre pour «voir ce qu'il y a lieu de faire» par rapport «aux dossiers en suspens» posés par l'intersyndicale depuis l'année écoulée. Cette rencontre de «concertation» abordera les questions liées à la retraite, le code du travail,...
(L'Expression (alg) 05/09/17)
L'année scolaire 2017-2018 doit être l'année de parachèvement des réformes engagées. La charte d'éthique dans le secteur de l'éducation, qu'ont signée, les syndicats du secteur en octobre 2015, n'a pas été vaine. Elle a permis d'arracher plusieurs droits aux travailleurs et aux travailleuses du secteur, a fait remarquer hier la ministre de l'Education nationale Nouria Benghabrit, en rencontrant les partenaires sociaux au siège de son ministère. Enumérant ces droits, la ministre a mis en avant la régularisation des grades de 668 enseignants dont les dossiers ont été en suspens jusque-là, l'ouverture des postes pour recruter des médecins dans la médecine de travail, instauration des postes supérieurs pour les ouvriers professionnels et les chauffeurs. En satisfaisant ce dernier point, la ministre...
(Le Point 05/09/17)
L'élu de la 9e circonscription des Français de l'étranger a été mis en examen pour "violences volontaires". Embarrassant… Il fut une époque où l'on préférait le fleuret pour régler ses différends. Pour laver le déshonneur, causé par un mot acerbe ou une femme soufflée par un rival, on se retrouvait à l'aube, sur un pré, entouré de témoins. Au premier sang, l'honneur retrouvé, on se serrait la main. Affaire réglée. On ne parle pas d'une époque antique, voire préhistorique. C'était hier, c'était avant-hier. Le peu d'électeurs qui a jugé utile d'aller voter dans la « 9e circo » des Français de l'étranger (Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest) – 10 %... – a le droit d'être mal à l'aise depuis...
(Le Soir d'Algérie 05/09/17)
Hier et dès les premières heures de la matinée, une présence inhabituelle de policiers à travers les quatre coins de la ville, et même à l’intérieur, a été remarquée par les citoyens. Ainsi, tant au niveau des barrages fixes de la police comme celui de l’entrée nord à côté de la villa d’hôtes Nassim, que du côté ouest, sur l’échangeur ouest, et l’entrée est, près du pénitencier de Bouira, ces trois barrages tenus par la police ont été renforcés d’une manière très visible avec véhicules et personnels. Le renforcement est d’autant plus perceptible même du côté sud de la ville, où existe un barrage fixe de la gendarmerie, il y a également des policiers alors qu’au niveau de la ville,...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Des quotas sur les importations de véhicule pour favoriser le développement de la production algérienne : telle était dans l'idée la stratégie adoptée par Alger. Sauf que la rapidité avec laquelle cette politique a été mise en place nuit à son efficacité, estime l'économiste Hassan Haddouche dans une interview à Jeune Afrique. Le développement d’une filière automobile algérienne est devenu une priorité pour réduire la facture des importations qui tarissent les réserves de changes. Mais certains, comme Mahdjoub Bedda, le ministre algérien de l’Industrie, ont émis des doutes sur la politique des quotas, parlant d’« importations déguisées », grâce à la technique du SKD (semi knocked down) qui revient à importer un véhicule en kits pré-montés, dont l’assemblage n’apporte que...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Diplomate de carrière, Abdelkader Mesdoua rejoindra dans les prochains jours un poste - très prisé - resté vacant pendant neuf mois. Portrait. De Ramtane Lamamra, ancien ministre des Affaires étrangères, à Abdemalek Sellal, ex-Premier ministre, en passant par Youcef Yousfi, qui a occupé le poste de ministre de l’Énergie, plusieurs responsables politiques ont été pressentis pour occuper la fonction prestigieuse d’ambassadeur d’Algérie à Paris. Mais le poste, très prisé, a finalement été attribué à une personnalité moins connue. C’est Abdelkader Mesdoua, un diplômé de l’École nationale d’administration d’Alger, qui a été nommé, dimanche 3 septembre, par Abdelaziz Bouteflika. L’information a été confirmée à Jeune Afrique par le ministère des Affaires étrangères. Interrogé sur la date de sa prise de fonction,...
(Tout sur l'Algérie 05/09/17)
Algérie retrouve la Zambie ce mardi (20h30) au stade de Constantine pour la manche retour comptant pour la quatrième journée des éliminatoires au Mondial 2018. Étrillée au match aller par trois buts à un, l’EN n’a désormais plus rien à perdre, ni à espérer après que le Nigéria, leader du groupe (10 pts), a quasiment composté son billet pour la Russie après son match nul obtenu lundi en terre camerounaise (1-1). C’est donc, a priori, la mort dans l’âme, que les Verts, très adulés il n’y a pas si longtemps, vont affronter les jeunes Zambiens qui ont montré beaucoup de volonté au match aller même s’ils n’ont rien d’un foudre de guerre. Cette sortie à Constantine, choisie par la nouvelle...
(Midi Libre 04/09/17)
C’est la rentrée pour les parlementaires. Aujourd’hui en effet, les députés de l’APN et les sénateurs du Conseil de la nation, reprendront le chemin de l’hémicycle. Autant dire que c’est la fin des vacances et ce un congé de deux mois. Cette session parlementaire unique, qui durera dix mois suite à la révision constitutionnelle de 2016, promet certainement d’être très chargée. Les députés fraîchement élus le 4 mai dernier lors des élections législatives, qui ont permis comme prévu la victoire du FLN et du RND qui...
(Jeune Afrique 04/09/17)
Premier ministre pour la quatrième fois, sur fond de crise économique aiguë, Ahmed Ouyahia assume sans états d’âme son statut de grand commis : loyal, obéissant et patriote. Portrait d’un soldat du régime aussi indispensable que mal aimé. Abdelmadjid Tebboune s’attendait à tout sauf à ça ! Et n’en revient toujours pas. Ce mardi 15 août, il est de retour à ses bureaux du palais du gouvernement après une dizaine de jours de vacances dans le sud de la France.
(L'Expression (alg) 04/09/17)
Cette session ne sera pas de tout repos ni pour le gouvernement ni pour les élus du peuple. C'est la fin des vacances. Les parlementaires feront leur rentrée aujourd'hui. Après deux mois de congé, les élus du peuple rejoindront l'hémicycle de Zighoud-Youcef. L'ouverture de la session parlementaire qui s'étalera sur 10 mois intervient en application des dispositions de l'article 135 de la Constitution et de l'article 15 de la loi organique fixant l'organisation et le fonctionnement de l'Assemblée populaire nationale (APN) et le Conseil de la nation, ainsi que les relations fonctionnelles entre les deux chambres du Parlement et le gouvernement, précise un communiqué du Conseil de la nation. Cette session ne sera pas de tout repos ni pour le...
(Le Soir d'Algérie 04/09/17)
Les déboires de Abdeslam Bouchouareb n’en finissent pas apparemment. Après son renvoi du gouvernement, l’ancien ministre vient de se voir signifier le gel de ses activités au sein du secrétariat national du RND, en charge des relations internationales, en attendant probablement son renvoi en bonne et due forme prochainement si ce n’est déjà prononcé. Alors que l’on pensait, à un certain moment, qu’il allait rebondir après son renvoi du gouvernement fin mai dernier, à la faveur du retour à la coordination de l’exécutif de l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines avec le soutien de son protecteur, Ahmed Ouyahia, ne voila-t-il pas que Abdeslam Bouchouareb semble entamer la descente aux enfers ? Avec, apprend-on de source sûre, proche de la...
(Le Monde 04/09/17)
Petite virée au casting des « Bienheureux », à Alger. Sa réalisatrice, Sofia Djama, est la seule Africaine, avec Abdellatif Kechiche, en compétition officielle à la Mostra de Venise. Amira Hilda s’est levée à 5 heures ce matin pour parcourir en bus les 270 km qui séparent Sétif, sur les Hauts Plateaux, de la capitale. En ce début d’été 2016, elle participe à la Cinémathèque d’Alger, autrefois mythique, au casting du premier long-métrage de Sofia Djama, deux fois primée en 2012 au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand avec Mollement un samedi matin, l’histoire d’un violeur en panne d’érection. Les Bienheureux, production franco-belge distribuée par Bac Films, est aujourd’hui en compétition officielle à la Mostra de Venise (30 septembre-9 août), dans...
(Midi Libre 04/09/17)
La plupart des manuels scolaires sont disponibles au niveau des offices régionaux des publications scolaires, certains manuels font l’objet d’une évaluation par la commission de contrôle et de révision afin d’éviter les erreurs relevées l’année dernière. Les prix des livres scolaires appliqués en 2016 restent en vigueur pour la rentrée scolaire 2017-2018, a annoncé dimanche l’Office national des publications scolaires (ONPS), précisant que les prix des nouveaux livres de 3e et 4e années du cycle primaire et de 2e et 3e années du cycle moyen ont baissé par rapport à l’année précédente. Les livres de 3e année primaire sont affichés cette année à 1.650 DA contre 1.770 DA l’année précédente, ceux de la 4e année primaire à 2.090 DA contre...
(AFP 04/09/17)
Quasiment hors course dans les éliminatoires pour le Mondial-2018, l'Algérie n'aura pour seule ambition mardi soir à domicile face à la Zambie que d'éviter le fiasco total: terminer sans victoire cette campagne de qualifications. Après la "défaite humiliante" 3-1 face à la Zambie à Lusaka, samedi, seul un miraculeux concours de circonstances pourrait sauver les Fennecs qui ne sont font plus d'illusions sur leurs chances de se rendre en Russie. Avec un seul point en trois rencontres (un nul contre le Cameroun, une défaite au Nigeria et la défaite en Zambie), les hommes du sélectionneur espagnol Lucas Alcaraz sont bons derniers du groupe B, à huit longueurs des Nigérians, leaders, alors que seul le premier valide son ticket pour la...
(Le Soir d'Algérie 04/09/17)
Les habitants de plusieurs quartiers à Annaba ainsi ceux d’El Hamadia dans la wilaya de Bordj-Bou-Arréridj sont descendus dans la rue pour protester contre la pénurie d’eau lors des deux jours de l’Aïd. Une pénurie due à la baisse du niveau des ressources hydriques superficielles alimentant ces régions. La pénurie d’eau a fait sortir les habitants à Annaba qui ont coupé beaucoup d’axes routiers et les accès de leurs quartiers pour protester contre cette tension dans la distribution de l’eau potable lors des deux jours de l’aïd. Une situation qui persiste à cause de la sécheresse qui frappe le pays depuis deux ans et qui fait baisser le niveau des ressources hydriques superficielles alimentant cette région. En effet, cela ne...
(AFP 03/09/17)
"Naufrage", "défaite humiliante", "niveau loin des attentes": la presse algérienne tirait dimanche à boulets rouges sur l'équipe nationale de football, au lendemain de sa défaite en Zambie (3-1) qui lui ôte quasiment toute chance de se qualifier pour le Mondial-2018. "Naufrage à Lusaka", titre en une le quotidien francophone Liberté, qui parle d'une "défaite humiliante" au terme de laquelle "l'Algérie est le premier pays africain à dire adieu à la Russie". "Les Algériens étaient complètement dépassés par les événements ne donnant guère l'impression de jouer un match aussi décisif", estime Liberté. "Défense complètement perméable", "axe central fébrile", joueurs "désorganisés et amorphes" incapables de "bâtir des attaques propres et efficaces", énumère notamment le quotidien. Le journal arabophone El Chorouk constate que...
(AFP 02/09/17)
Une double confrontation pour sauvegarder encore l'espoir de participer à un 3e Mondial d'affilée: l'Algérie est condamnée à gagner en Zambie, samedi à Lusaka puis lors du retour trois jours plus tard à Constantine, si elle veut préserver la moindre chance d'aller en Russie après un très mauvais départ en qualifications. "Les calculs sont simples (...) il n'y a pas d'autre alternative que de gagner. Ca doit enlever toute sorte de pression à l'équipe et (on ne doit) pas calculer parce qu'aujourd'hui il n'y a plus de calculs à faire", a reconnu le capitaine Carl Medjani à Alger, à la veille du départ pour la Zambie. Avec un seul point en deux matches dans le "groupe de la mort" de...
(AFP 01/09/17)
Quelque 1.029 Nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont des femmes et des enfants, ont été reconduits vers leur pays la semaine dernière, a indiqué vendredi le gouverneur d'Agadez (nord du Niger). "Nous avons reçu samedi dernier une vague de 1.042 personnes dont 1.029 Nigériens", tous rapatriés de l'Algérie voisine, a déclaré à la télévision d'Etat, Sadou Saloké, le gouverneur d'Agadez, vaste région désertique du nord du Niger, proche de l'Algérie. Douze ressortissants du Nigeria et un Soudanais figurent également parmi ces rapatriés, a précisé la télévision.
(AFP 31/08/17)
Une explosion s'est produite ce jeudi matin à côté d'une préfecture de police, à Tiaret. Deux policiers ainsi que l'auteur de l'attentat y trouvé la mort. Un attentat-suicide contre un commissariat de police urbaine a secoué, jeudi 31 août, la ville de Tiaret, à 250 km à l’ouest d’Alger. Selon les premiers éléments d’informations, deux policiers ont été tués au cours de cette attaque ainsi que l’auteur de l’attentat. Jeudi, vers huit heures du matin, un terroriste portant une ceinture d’explosifs s’est approché du siège de la Sûreté de la wilaya (préfecture de police) de Tiaret avant de se faire exploser. Deux policiers qui se trouvaient devant l’édifice ont été abattus. Un des policiers a tiré sur le terroriste l’empêchant...
(Le Soir d'Algérie 31/08/17)
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, présidera, aujourd’hui jeudi, une réunion du gouvernement à ordre du jour hyper-chargé. Au menu, pour cause, deux dossiers extrêmement lourds, à savoir le projet du plan d’action du gouvernement, ainsi que le projet de loi de finances pour 2018. Deux textes dont l’impact direct sur le quotidien des Algériens n’est pas à démontrer. Deux textes, certes distincts mais intimement liés, in fine. Ce seront ces deux textes qui déclineront le programme du gouvernement...

Pages