Lundi 23 Avril 2018
(Agence Ecofin 09/02/18)
Jeudi, Abdelmoumen Ould Kaddour, le PDG de la Sonatrach, la société publique algérienne des hydrocarbures a inauguré le gazoduc stratégique GR5, long de 765 km et qui relie les gisements du Sud-ouest au Centre de traitement de Hassi R’mel, rapporte APS. Selon des propos du responsable, cette inauguration survient en prélude au lancement « dans les prochains jours » de la production gazière sur les champs Timimoun et Touat qui produiront respectivement 1,8 et 4,5 milliards de mètres cubes par an. Ces productions seront ajoutées à celle de Reggane Nord qui est entrée en service à la fin du mois d’octobre 2017 et qui devrait générer 2,9 milliards de mètres cubes par an. Le gazoduc serait entré en service depuis...
(Jeune Afrique 09/02/18)
Depuis le 31 janvier, cette Algérienne dirige la mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco). Tout sauf une sinécure. • Atypique Femme, africaine et musulmane : s’il est plutôt exceptionnel, ce profil n’est pas sans exemple au sein des Nations unies. L’ancienne ministre nigérienne Aïchatou Mindaoudou avait ainsi été nommée en mai 2013 à la tête de l’Onuci, la mission onusienne en Côte d’Ivoire. • Créative Elle connaît déjà les arcanes de la Monusco, pour en avoir été la représentante adjointe entre 2008 et 2012, aux côtés d’Alan Doss puis de Roger Meece. Pendant cette période, elle a encouragé la création de tribunaux itinérants et de prisons dans chaque province du pays. • Libre Elle est née en...
(Agence Ecofin 09/02/18)
Jeudi, Abdelmoumen Ould Kaddour (photo), le directeur général de la société publique algérienne des hydrocarbures, Sonatrach, a déclaré que d’ici les quatre prochaines années, la société investira 56 milliards de dollars dans le développement de nouveaux projets. Cette déclaration a été faite dans le cadre du lancement des activités d’un gazoduc qui pompera le gaz extrait des champs du Sud-Ouest (Reggane Nord, Touat et Timimoun, d'une capacité de 8,8 milliards de mètres cubes par an), vers les centres de traitement. « Nous donnerons plus de détails par rapport à ce sujet très prochainement.», a-t-il confié à la presse. Cette annonce constitue une bonne nouvelle pour le secteur algérien des hydrocarbures en manque d’investissements depuis plusieurs années notamment dans l’amont. Les...
(Xinhua 09/02/18)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a annoncé jeudi la création prochaine d'une zone de libre échange entre la Tunisie et l'Algérie, située dans le nord-ouest de la Tunisie. Cette zone de libre-échange se situe dans la localité de Sakiet Sidi Youssef où a connu, il y a 60 ans, de sanglants bombardements de l'aviation coloniale française dans le cadre de la guerre d'Algérie faisant des dizaines de morts tunisiens et algériens. M. Chahed a fait le déplacement dans le village de Sakiet Sidi Youssef, relevant de la province du Kef pour commémorer le 60ème anniversaire de la résistance conjointe tuniso-algérienne aux bombardements des forces armées françaises, en date de 8 février 1958. Il était en compagnie de son...
(Jeune Afrique 09/02/18)
L'opérateur de téléphonie, qui a entamé sa mue numérique, réoriente sa politique de recrutement en ciblant des profils innovants. L’opérateur algérien de téléphonie mobile Optimum Télécom Algérie (OTA), commercialisé sous la marque Djezzy, ambitionne de devenir le « premier acteur numérique du pays ». Pour cela, la marque au logo rouge s’entoure depuis un an de nouveaux collaborateurs, tous tournés vers le digital. Djezzy, qui emploie plus de 3 000 personnes, a lancé en février dernier un plan de recrutement massif sur trois ans. D’ici 2020, la société détenue par le Fond national d’investissement (51 %) et le groupe russo-norvégien de télécoms VEON (49 %) va embaucher 700 nouveaux talents avec de profils innovants. Formation et mobilité interne « En...
(AFP 08/02/18)
Plus de 55 ans après le traumatisme de la guerre d'Algérie, le Conseil constitutionnel français a décidé que les civils algériens ayant subi des dommages physiques du fait de violences liées au conflit pouvaient désormais prétendre à des pensions versées par la France. Les sages ont censuré les mots "de nationalité française" qui réservaient jusqu'alors ces avantages aux seules victimes qui avaient la nationalité française après l'indépendance de l'Algérie, invoquant le principe "d'égalité devant la loi" garanti par la Constitution. Le Conseil constitutionnel était saisi d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par un Algérien résidant à Bordeaux, Abdelkader K. L'homme avait été blessé par balle...
(AFP 07/02/18)
Un "Conseil d'affaires algéro-français" a été créé mercredi par les deux principales organisations patronales d'Algérie et de France, au premier jour d'une visite d'une soixantaine de chefs d'entreprises français à Alger. Emmenée par le président du Medef (patronat) Pierre Gattaz, cette délégation, la plus imposante du genre depuis 2011, entend œuvrer durant cette visite de deux jours au renforcement des liens entre les entreprises des deux pays. A ce titre, la création d'un "Conseil d'affaires" par le Medef et son homologue algérienne -le Forum des chefs d'entreprises (FCE)- doit servir de "cadre de travail commun" et favoriser un échange régulier entre les deux centrales patronales, a déclaré à l'AFP...
(Jeune Afrique 07/02/18)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika parle moins que peu. Alors on parle pour lui… Sur tous les continents, la rareté de la parole présidentielle est une technique avérée de gestion du pouvoir suprême. Parler peu permet de susciter la crainte, le mystère ou le respect pour une figure d’autant plus « jupitérienne » qu’elle dirige, en silence, du haut de sa tour d’ivoire. À cette stratégie de l’économie de salive, le président algérien fait figure de champion du monde toute catégorie. Quel niveau réel de mutisme imposent à l’octogénaire Abdelaziz Bouteflika les séquelles de son accident vasculaire cérébral de 2013 ? Le secret médical obscurcissant la réponse à cette question, nombre d’observateurs se lassent de s’interroger, tandis que d’autres anticipent...
(Jeune Afrique 07/02/18)
Tanina Cheriet, la fille du chanteur algérien Idir, a accompagné son père à Alger pour son grand retour au pays après trente-neuf ans d'absence. Chanteuse comme lui, elle a marqué les esprits lors du concert de la Coupole dans la capitale le 4 janvier dernier. Elle s'affirme encore un peu plus comme une artiste à part entière. Sur l’immense scène de la Coupole, Tanina, 29 ans, s’avance vers le micro sous le regard attendri de son papa et entonne a cappella une complainte traditionnelle venue du fond des âges. Sa voix nue et cristalline emplit toute la salle. Un frisson parcourt le public. Puis un tonnerre d’applaudissements et des salves de youyous stridents saluent la performance. Dans la famille de...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(AFP 06/02/18)
Le Front Polisario, qui lutte pour l'indépendance du Sahara occidental, est "prêt" à des "négociations directes" avec le Maroc qui en contrôle la majeure partie, a indiqué lundi à Alger un haut responsable du mouvement indépendantiste sahraoui. Une délégation sahraouie a été reçue le 25 janvier à Berlin par le nouvel envoyé spécial de l'ONU Horst Koehler, nommé en août, qui a "entamé des discussions séparées" avec le Polisario et Rabat, a expliqué Mohamed Salem Ould Salek, "ministre des Affaires étrangères" de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD). "Il s'agit d'une nouvelle phase de discussions destinées à préparer une nouvelle phase de négociations directes" entre les deux parties...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Les juifs originaires d’Algérie « qui ont souffert de mesures antijuives prises par des alliés des nazis comme le régime de Vichy » vont recevoir des indemnités de la part de Berlin. Jusqu’ici, la reconnaissance du statut de victime ne s'étendait pas aux juifs d'Algérie. Quelque 25 000 juifs, qui vivaient en Algérie entre juillet 1940 et novembre 1942, seront éligibles à une indemnité unique de 2 556,46 euros, indique sur son site internet la Conference on Jewish Material Claims Against Germany (Claims Conference), une organisation composée de différentes associations juives dont le but est de réclamer des dédommagements pour les victimes du nazisme. « Cette reconnaissance n’avait que trop attendu pour un important groupe de juifs d’Algérie qui ont...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Rachid Boudjedra a fait volte-face. Bien qu'il se soit engagé, notamment dans Jeune Afrique, à retirer un passage de son livre dans lequel il accuse l'écrivain Kamel Daoud d'avoir appartenu au Groupe islamique armé (GIA) dans les années 1990, l'écrivain algérien a maintenu le passage incriminé dans une nouvelle édition de son livre. Rachid Boudjedra n’a pas retiré de ses Contrebandiers de l’Histoire (paru en octobre 2017) le passage dans lequel il accuse l’écrivain Kamel Daoud d’avoir appartenu au Groupe islamique armé (GIA), qui fit régner la terreur dans les années 1990. Pourtant, peu après la sortie de son pamphlet, il s’était engagé, sur les conseils de Me Miloud Brahimi, à démentir cette accusation et à retirer le passage litigieux...
(AFP 06/02/18)
L'ancien sélectionneur de l'Algérie, l'Espagnol Lucas Alcaraz, limogé en octobre après six mois de mandat, a saisi la Fifa pour obtenir le paiement de son salaire jusqu'à l'expiration prévue de son contrat en juillet 2019, a indiqué lundi à l'AFP une source à la fédération algérienne. La Fifa a été saisie de la même demande concernant ses adjoints espagnols Jésus Canadas et Miguel Campos, limogés en même temps que lui, a confié à l'AFP cette même source ayant requis l'anonymat. Après une campagne désastreuse de qualifications au Mondial-2018 (3 défaites en 3 matches sous sa houlette), la Fédération algérienne de football (FAF) a mis fin le 18 octobre aux fonctions de Lucas Alcaraz, nommé en avril précédent. Les négociations entre...
(AFP 05/02/18)
Benmostefa Benaouda, dit "Amar", un des derniers survivants du "Groupe des 22" militants indépendantistes algériens ayant décidé en 1954 le lancement de la lutte armée, est décédé lundi, ont annoncé les médias publics en Algérie. Selon l'agence de presse d'Etat algérienne APS, Amar Benaouda, "figure emblématique de la Guerre de libération nationale", est décédé à l'âge de 93 ans dans un hôpital de Bruxelles. Sa dépouille est attendue lundi en fin d'après-midi à Alger selon l'APS. Réuni à Alger en juin 1954, un groupe de 22 militants indépendantistes, anciens membres de l'Organisation spéciale (OS) démantelée en 1950 par les autorités coloniales françaises, avait décidé du passage à l'insurrection - qui sera déclenchée le 1er novembre 1954 - pour obtenir l'indépendance...
(Jeune Afrique 05/02/18)
Après quelque quarante ans d’absence, l’icône de la chanson kabyle a effectué son grand retour sur scène dans son pays. Et rassemblé tout un peuple. Peu après ses deux concerts à Alger, Idir a reçu JA pour un long entretien dans lequel il revient notamment sur son acception de la berbérité. Drapées dans leurs chatoyantes robes kabyles, les belles jeunes femmes de la chorale féminine des Ath Yenni montent sur scène en file indienne. En cette soirée du 4 janvier, la coupole du complexe sportif du 5-Juillet est pleine comme un œuf et trépigne d’impatience. Leur idole, Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, 69 ans, ne va pas tarder à faire son apparition. Cela fait trente-neuf ans qu’il ne...
(Agence Ecofin 05/02/18)
En fin de semaine dernière, les responsables du géant américain, ExxonMobil ont fait part à Abdelmoumen Ould Kaddour, le patron de Sonatrach, la société publique algérienne des hydrocarbures, de leur intérêt pour l’investissement dans le pays. Ceci, au terme du deuxième forum Algéro-américain sur l’énergie, qui s’est tenu pendant trois jours à Houston au Texas. «Nous avons tenu une réunion très positive avec les dirigeants d’ExxonMobil qui sont extrêmement intéressés de venir en Algérie.», a révélé à l’APS, Abdelmoumen Ould Kaddour. Les deux parties ont même prévu de se rencontrer au mois de mars prochain pour poursuivre les discussions. Avec une arrivée sur le marché pétrolier algérien, ExxonMobil rejoindrait son compatriote Anadarko qui est le premier producteur de brut en...
(AFP 02/02/18)
La Fédération algérienne de football (FAF) va payer les arriérés de salaire de deux ex-joueurs étrangers de deux clubs de 1re division, menacés de sanctions par la Fédération internationale (Fifa), ont indiqué jeudi à l'AFP des sources concordantes. Jessy Mayélé, joueur ayant la double nationalité néerlandaise et congolaise, et le Camerounais Gil Michée N'Gomo ont saisi la Fifa pour obtenir le paiement d'arriérés de salaires remontant à la saison 2014-2015. Ils évoluaient alors sous les couleurs respectives d'USM Bel Abbès et du CR Bélouizdad. La FAF a déjà payé l'équivalent de quatre millions de dinars (environ 30.000 euros) dus Gil Michée N'Gomo "englobant les salaires et l’amende" infligée par la Fifa, a expliqué à l'AFP Me Rachid Tarafi, avocat du...
(Le Point 02/02/18)
En Algérie, des médecins résidents, des paramédicaux, des enseignants, des hôtesses de l'air, des stewards, des retraités de l'armée et d'autres catégories de travailleurs sont en colère. Ils observent des grèves et organisent des rassemblements et des marches, depuis plusieurs semaines, pour faire entendre leurs revendications aux pouvoirs publics. Les médecins maintiennent la pression Avec la fin de ce mois de janvier, les médecins résidents entament leur deuxième mois de grève illimitée qui paralyse, depuis le 24 décembre, les hôpitaux publics. Leurs demandes sont principalement liées à la réforme du service civil. Selon la loi algérienne, un médecin spécialiste doit effectuer à la fin de son cursus un service civil dans un établissement public où il est affecté par le...
(AFP 01/02/18)
Un haut cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Adel Seghiri, alias Abou Rouaha el-Qassantini, a été abattu par l'armée algérienne dans le nord-est du pays, ont annoncé mercredi des sources concordantes. Abou Rouaha el-Qassantini était l'un des responsables de la propagande d'Aqmi et l'un des animateurs d'Al-Andalus, organe de diffusion de communiqués et de vidéos de la branche maghrébine et sahélienne du réseau Al-Qaïda. L'armée algérienne a annoncé avoir abattu mardi "deux dangereux terroristes" lors d'une opération militaire dans une commune de la préfecture de Jijel, à environ 400 km à l'est d'Alger. L'un des deux est identifié par le ministère algérien de la Défense comme étant "S. Adel dit Hichem Abou Rouaha, qui était chargé de la propagande"...

Pages