Samedi 24 Février 2018
(Agence Ecofin 17/01/18)
Avec 260 000 voitures écoulées en Algérie en 2017, le groupe Renault réalise un niveau de vente record dans le pays, s’arrogeant ainsi 62,8% de ce marché. Une progression en hausse de 11 points par rapport à l'exercice précédent, a annoncé le groupe automobile français dans un communiqué publié le 15 janvier. Cette performance enregistrée en Algérie a fortement contribué à doper les ventes du constructeur automobile au Maghreb. Celles-ci ayant connu une hausse de 5,6% avec une part de marché de 42,4% (+4,1%). Une région où le groupe Renault a d’ailleurs procédé à l’installation de cinq usines de montage véhicules, ces dernières années. Au niveau mondial, le groupe Renault enregistre, pour la cinquième année consécutive, une croissance de ses...
(Jeune Afrique 17/01/18)
En 2017, les ventes de véhicules Renault en Algérie et au Maroc ont progressé bien plus vite que le marché de l’automobile dans ces pays, augmentant considérablement la part de marché du constructeur français. Le constructeur français Renault a dévoilé le 15 janvier ses résultats commerciaux 2017, une année particulièrement bonne puisqu’avec 3,76 millions de véhicules vendus, le groupe a progressé de 8,5 % par rapport à l’exercice précédent. Sur la zone qui regroupe l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Inde, les immatriculations de véhicules des différentes marques du groupe (Renault, Dacia, Lada et Renault Samsung Motors) sont en hausse de 8,4 % sur un marché qui augmente de 2 %. La Logan 2, la Dokker et Clio 4, reines du marché...
(AFP 16/01/18)
Il y a cinq ans, un commando jihadiste semait la terreur sur l'immense site gazier d'In Amenas, dans le Sahara algérien. Durant cette prise d'otages de trois jours, menée en représailles à l'intervention française au Mali, 40 employés ont péri ainsi que 29 assaillants. A l'aube du 16 janvier 2013, des islamistes fortement armés attaquent un bus d'expatriés du site gazier, situé à Tiguentourine, à 40 km de la localité d'In Amenas, près de la frontière libyenne (sud-est). L'usine, située en plein désert, est exploitée par la compagnie pétrolière publique Sonatrach, le britannique BP et le norvégien Statoil. Les islamistes prennent en otage plusieurs centaines d'Algériens et d'étrangers. Un Britannique et un Algérien sont tués. Des otages algériens sont peu...
(AFP 16/01/18)
"C'est dur... mais la vie continue": le site gazier d'In Amenas, en Algérie, a marqué mardi le 5e anniversaire du début de l'attaque jihadiste dont il a été la cible, trois jours d'une prise d'otage qui a fait 40 morts de dix nationalités parmi les employés. Sur le site de ce complexe de raffinage, situé au lieu-dit Tiguentourine, à 1.300 km au sud-est d'Alger, où toute trace du carnage a disparu, une brève cérémonie s'est déroulée dans la matinée, ont constaté des journalistes de l'AFP. Elle a réuni une centaine d'employés -- des Algériens et quelques expatriés-- devant une haute stèle de marbre noir portant les noms des 40 victimes, unique témoignage des trois jours de prise d'otages, lancée le...
(La Tribune 16/01/18)
La production agricole en Algérie répondrait aujourd'hui à plus de 70% à la demande locale, a annoncé le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi. Cet exploit revient aux réformes et investissements opérés dans le secteur durant les deux dernières décennies. En Algérie, la production du secteur primaire couvrirait aujourd'hui plus de 70% de la demande nationale, a déclaré le ministre algérien de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi, lors d'une réunion de la commission des finances de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée ce mercredi 10 janvier à l'examen de la loi du règlement budgétaire. «Les programmes dont a bénéficié le secteur ont permis de concrétiser un nombre important d'objectifs tracés...
(APA 16/01/18)
APA – Dakar (Sénégal) - La Fédération algérienne de football (FAF) a fait part de sa décision d'introduire un recours auprès de la Confédération africaine de football (CAF) après le rejet de la candidature de Bachir Ould Zmirli pour les élections des quatre postes vacants au Comité exécutif de la CAF, prévues le 2 février à Casablanca, a indiqué l'instance fédérale sur son site web. « Le Comité exécutif de la CAF a rejeté le dossier de candidature de Bachir Ould Zmirli, vice-président de la FAF et candidat de l’Algérie au poste de membre du Comité exécutif de la CAF, au motif qu’il aurait été déposé hors délais. La FAF a décidé d’introduire un recours auprès de la CAF »,...
(AFP 15/01/18)
Le ministre algérien de l'Industrie a remis dimanche en cause la récente annonce par le Premier ministre de l'ouverture du capital de PME publiques, sous-entendant que le président algérien Abdelaziz Bouteflika n'avait pas donné son accord à cette décision. Le 23 décembre, le Premier ministre Ahmed Ouyahia avait annoncé que le gouvernement allait "faciliter l’ouverture du capital des Petites et Moyennes Entreprises publiques", après la signature par le gouvernement, le patronat et la principale centrale syndicale du pays, d'une charte visant à développer les partenariats entre les secteurs publics et privés. "Aucune privatisation ou ouverture de capital des entreprises nationales ne sera faite sans l'accord du président...
(Jeune Afrique 15/01/18)
À la tête de la première entreprise du continent, Ould Kaddour fait face à un défi sans équivalent : redonner du souffle au groupe, moteur de l’économie nationale. Il existe trois hauts lieux de pouvoir en Algérie. Le premier, politique, se situe dans la résidence ultra-protégée de Zéralda, sur le littoral ouest d’Alger, là où le président Bouteflika travaille, se soigne et vit, entouré de sa famille et de sa garde rapprochée. Le deuxième, militaire, est aux Tagarins, sur les hauteurs de la capitale, où se trouve la grande caserne du ministre de la Défense et de l’état-major de l’armée. Le troisième est à chercher dans l’imposant bâtiment qui abrite le siège de Sonatrach, premier groupe pétrolier africain et douzième dans...
(RFI 15/01/18)
Une délégation malienne était à Alger ce week-end conduite par le nouveau Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Il était accompagné du ministre malien de la Défense et de celui des Affaires étrangères. Pendant cette visite de travail et d'amitié de deux jours, il a déposé une gerbe de fleurs au mémorial des martyrs d’Alger. Il a rencontré son homologue, Ahmed Ouyahia, et le président, Abdelaziz Bouteflika. Une visite pour relancer la coopération entre le Mali et son grand voisin du Nord et pour accélérer la mise en œuvre de l'accord de paix inter-malien parrainé par Alger. En bon voisin, le Premier ministre malien a insisté au cours de sa visite sur les relations qui lient le Mali et l'Algérie, des...
(Jeune Afrique 15/01/18)
«J’ai un CV lourd », aime à plaisanter Ould Kaddour. Alors qu’il présente un parcours sans tache, sa vie bascule dans l’étrange, l’absurde et le glauque un certain lundi 26 novembre 2007, au tribunal militaire de Blida. Ould Kaddour, qui dirigeait encore BRC, est jugé ce jour-là pour espionnage. La justice militaire lui reprochait d’avoir été en possession de la transcription d’une conversation secrète enregistrée par le DRS (les services secrets, dissous en 2016). « Un petit bout de papier trouvé chez moi, plaide-t-il devant ses amis. Évidemment, une grosse cabale montée par des officines pour me liquider. » Des personnalités influentes auraient jugé sa gouvernance trop rigide, selon l’intéressé. Poursuivi pour « divulgation d’un document classé secret-défense », Ould...
(Le Point 15/01/18)
« Aucune vie ne saurait être précieuse si on ne sait pas rêver, aucun mirage ne saurait accoucher de l'oasis si on ne sait pas déceler dans la nudité du Désert de quoi habiller notre âme et épurer notre esprit », écrit Yasmina Khadra dans son dernier livre, Ce que le mirage doit à l'oasis (Flammarion). Entre autofiction et conte philosophique, il livre une magnifique méditation sur le Désert, qu'il écrit avec une majuscule car « il relève d'une prophétie ». Derrière l'apparence du vide, c'est tout un monde intérieur, spirituel, qui se révèle à celui qui sait l'écouter, le contempler. Avec force poétique, l'écrivain algérien évoque ses origines bédouines, son lien organique, viscéral et mystique avec le Sahara, son...
(Le Point 15/01/18)
Fin décembre, la question relative à l'enseignement du tamazight a encore une fois mis le feu aux poudres en Algérie. Tout a commencé un mois auparavant, quand une députée du Parti des travailleurs (PT, opposition) a déposé un amendement dans le cadre de la loi de finances 2018 pour que l'État « veille à la généralisation de l'enseignement du tamazight dans toutes les écoles publiques et privées » et pour que cet enseignement soit « obligatoire ». La commission des Finances de l'Assemblée populaire nationale (APN) chargée d'examiner le projet de loi l'a rejeté en estimant que les « autorités publiques ont consenti et continuent de consentir des efforts considérables dans l'enseignement du tamazight ». Et d'ajouter que les «...
(RFI 13/01/18)
Le nouveau Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, se rend ce samedi 13 janvier à Alger. C'est son premier voyage à l'étranger depuis sa nomination début janvier. Une visite de travail et d'amitié de deux jours qu'il réserve donc à l’Algérie, son grand voisin du Nord. Il sera accompagné de deux ministres, celui de la Défense Tiéna Coulibaly et le ministre des Affaires étrangères Tiéman Hubert Coulibaly. Une visite avec un enjeu de taille : l'idée est de renforcer la coopération bilatérale, et d'accélérer la mise en œuvre de l'accord de paix inter-malien qui avait été parrainé par Alger mais qui peine à être mise en œuvre sur le terrain. Officiellement, il s'agit de renforcer des relations qualifiées d'excellentes et...
(Jeune Afrique 13/01/18)
Dans sa fresque « L’Art de perdre », prix Goncourt des lycéens, Alice Zeniter raconte l’histoire d’une famille hantée par son passé. Et livre la version des vaincus algériens de la guerre d’indépendance. « Personne ne t’a transmis l’Algérie. Qu’est-ce que tu croyais ? Qu’un pays, ça passe dans le sang ? » Ifren, artiste de rue à Alger, apostrophe ainsi celle à qui il sert de chauffeur, la jeune Naïma. Née en Normandie, d’une famille d’origine algérienne, comme on dit, elle vient de traverser la Méditerranée pour la première fois de sa vie et s’apprête, après un court séjour sur la terre de ses ancêtres, à regagner la France. « Tu viens d’ici mais ce n’est pas chez toi », insiste...
(AFP 12/01/18)
L'appareil d'Air Algérie, intercepté mardi par un chasseur dans l'espace aérien français, a obéi aux instructions du contrôle aérien français, a assuré la compagnie nationale algérienne à l'agence de presse APS. Mardi, le ministère français de la Défense avait indiqué qu'un chasseur français avait intercepté un Boeing d'Air Algérie reliant Constantine (ouest de l'Algérie) et Lyon (sud-est de la France) qui avait "cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage". Reda Toubal Seghir, un responsable d'Air Algérie, a indiqué jeudi soir à l'APS que l’avion, lorsqu'il avait quitté l'espace aérien algérien, a été "transféré sur la fréquence du contrôle aérien français qui (...) l’a autorisé à opérer...
(AFP 12/01/18)
Bonne année 2968 ! L'Algérie célèbre vendredi Yennayer, le Nouvel an berbère, décrété férié pour la première fois dans un pays d'Afrique du Nord, région où cette importante minorité revendique la reconnaissance de son identité. Repas de fête autour d'un copieux couscous accompagné de volaille ou de brebis, chants, danses, jeux traditionnels, théâtre et parades équestres sont comme chaque année au menu des festivités, en plus de nombreuses manifestations officielles organisées pour la première fois par les autorités à travers le pays. "Traditionnellement, nous célébrons Yennayer en famille autour d'un repas copieux à base de volaille, mélangée à de la viande séchée", explique Samia Moumni...
(Le Monde 12/01/18)
Dimanche 7 janvier, des dizaines de parapluies sont serrés les uns contre les autres. En haut de l’escalier qui surplombe la cour de la faculté de médecine d’Alger, un jeune homme annonce que les médecins ne se présenteront pas aux examens. « C’est du jamais-vu », dit Saïd (les prénoms ont été modifiés à la demande des intéressés), un pédiatre venu de Constantine. Les évaluations de fin de doctorat pour les médecins résidents (l’équivalent des internes dans le système français) auraient dû débuter aujourd’hui. Mais, quelques jours plus tôt, des jeunes médecins, qui voulaient manifester à Alger contre leurs mauvaises conditions de travail, ont été blessés par les forces de l’ordre. Résultat : la mobilisation qui durait depuis deux mois...
(Jeune Afrique 12/01/18)
Un Mirage 2000 de l'armée française a intercepté mardi un appareil de la compagnie Air Algérie, qui ne répondait plus au contrôle aérien. Ce Boeing 737, qui assurait la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry, « a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage », explique l’armée de l’Air française sur son site Internet. Un avion de chasse a alors décollé pour intercepter le Boeing au large de Marseille. Objectif : entrer en contact avec l’appareil et s’assurer de ses intentions. « L’équipage du Mirage 2000 a pu s’assurer que le comportement douteux n’avait pas d’autre origine qu’un manquement à l’obligation de l’équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Le Ministre algérien de l’Agriculture, du développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi (photo), a déclaré lors d’une séance à la Commission des finances et du Budget de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), que deux (2) millions d’hectares de terres agricoles demeurent inexploitées. « A ce jour, 2 millions d’hectares de terres agricoles non exploitées sont recensées, soit 25% de la superficie totale des terres agricoles estimées à 8 millions d’hectares.», a-t-il notamment expliqué, selon des propos rapportés par Algérie Eco. Une situation qui préoccupe l’exécutif. Afin d’y remédier, « plus de 20 000 actes de concession des terres agricoles relevant du domaine privé de l’Etat » ont notamment été délivrés, et « les services du ministère œuvrent à convaincre...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Dépendant presqu’exclusivement du Venezuela pour ses approvisionnements en produits pétroliers, Cuba a comblé, en 2017 son déficit d’approvisionnement avec du pétrole importé d’Algérie. En effet, l’année dernière, le Venezuela a enregistré une forte baisse de sa production de produits pétroliers en raison des difficultés rencontrées dans le fonctionnement de sa raffinerie de Cienfuegos. Celle-ci n’a produit que 24 000 b/j sur les 65 000 qui constituent sa capacité de production. Au total, Cuba a importé 2,1 millions de barils en provenance d’Algérie et compte en faire de même cette année. « Nous avons livré en 2017 trois fois 700 000 barils, soit un total de 2,1 millions de barils à Cuba. Nous ferons de même cette année.», a déclaré à...

Pages