Mardi 19 Septembre 2017
(Le Soir d'Algérie 31/08/17)
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, présidera, aujourd’hui jeudi, une réunion du gouvernement à ordre du jour hyper-chargé. Au menu, pour cause, deux dossiers extrêmement lourds, à savoir le projet du plan d’action du gouvernement, ainsi que le projet de loi de finances pour 2018. Deux textes dont l’impact direct sur le quotidien des Algériens n’est pas à démontrer. Deux textes, certes distincts mais intimement liés, in fine. Ce seront ces deux textes qui déclineront le programme du gouvernement...
(L'Expression (alg) 31/08/17)
La demande d'inscription doit être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité et l'autre la résidence. Alors que les yeux de l'Algérie sont rivés sur les cornes du mouton de l'Aïd, les maires ont ouvert un nouveau guichet. Ce n'est pas celui de la vente de mouton, mais celui de l'inscription dans les listes électorales. En effet, l'opération de révision exceptionnelle des listes électorales a débuté ce mercredi et s'étalera jusqu'au 13 septembre prochain et ce, en prévision des élections locales (APC et APW), prévues le 23 novembre 2017. A cet effet, un procès-verbal d'ouverture du fichier électoral a été signé au niveau de chacune des communes à travers l'ensemble du territoire national, conformément à la législation...
(Midi Libre 31/08/17)
Les groupes terroristes sont en perte de vitesse. Ils essuient de véritables saignées de leurs effectifs les réduisant à la portion congrue. Les efforts de l’ANP ont ainsi démontré que l’Algérie reste un rempart contre les tentatives de sa déstabilisation. Que ces soient Djound el Khilafa, Aqmi ou Daech, ces groupes terroristes n’ont aucune chance de poursuivre leur voie - djihadiste -. Les analystes estiment que les coups assénés par l’ANP ces dernières années aux différents groupes terroristes, renforcent davantage l’Algérie dans sa victoire contre les tentatives de déstabilisation du pays. Et pour preuve certains prestigieux cabinets d’analyse de sécurité comme l’international Crisis Group, le Département d’État américain et l’Ifri (Institut français des relations internationales) ont tous, à l’unanimité, estimé...
(Tout sur l'Algérie 31/08/17)
Le prix moyen de l’essence est fixé à 32 dinars par litre alors que ce carburant coûte en réalité 125 dinars à l’État, a affirmé, lundi 28 août, Mustapha Guitouni. Selon le ministre de l’Énergie, l’État algérien dépenserait en moyenne plus de 1 euro par litre d’essence. Son calcul est-il bon ? En France, par exemple, le coût du pétrole brut et du raffinage représentent environ 34% du prix des carburants à la pompe. Cet élément permet de mieux comprendre pourquoi les prix à la pompe ont finalement peu baissé depuis 2014 alors même que le prix du brut était en chute libre.Près de 60% de taxes Dans le prix payé par le consommateur, il faut également ajouter les coûts...
(Midi Libre 31/08/17)
Le nouveau Président-directeur général (P.-dg) de la Société nationale de l’électricité et du gaz (Sonelgaz), MohamedArkab, a pris mercredi ses nouvellesfonctions.Installé par le ministre de l’Énergie, Guitouni, M.Arkab, auparavant responsable de la compagnie de l’engineering de l’électricité et du gaz,une filiale de Sonelgaz, remplace ainsi Tahar Djouanbi quioccupait le poste de P.-dg par intérim de Sonelgaz, depuis le v28 mai 2017.
(AFP 31/08/17)
L'ailier Ryad Mahrez, joueur du club anglais de Leicester, a été autorisé à quitter le stage en cours de l'équipe nationale d'Algérie et à se rendre en Europe pour "officialiser son transfert vers son nouveau club", a annoncé jeudi la Fédération algérienne de football (FAF). "L'international algérien de Leicester City FC, Riyad Mahrez, actuellement en stage avec la sélection nationale, a été autorisé (...) à effectuer un déplacement express en Europe afin d'officialiser jeudi son transfert vers son nouveau club", affirme la FAF sur son site internet. La FAF n'a pas divulgué le nom du nouveau club de Mahrez, qui prépare avec sa sélection nationale la double confrontation face à la Zambie dans le cadre des qualifications au Mondial-2018. L'équipe...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent. Les trois plans larges successifs permettent à peine de distinguer le chef de l’État, assis au bout de l’immense table ronde. Pour ce premier Conseil des ministres de l’année, qui n’a eu lieu qu’en juin, aucun plan serré d’Abdelaziz Bouteflika...
(L'Expression (alg) 30/08/17)
On peut dire que cette stratégie, saluée ou décriée selon les camps et les partis pris, a au moins un mérite, elle témoigne de l'opiniâtre volonté de la ministre de travailler encore et toujours à améliorer les performances des élèves des différents paliers. Veillée studieuse pour la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, qui multiplie les réunions depuis quelques jours, en prévision de la rentrée scolaire programmée cette année le 6 septembre prochain. Dans la foulée, elle aura annoncé, lundi dernier, un mouvement dans le secteur, au niveau des directions de l'éducation. Mettant fin aux fonctions de quatre directeurs de l'éducation, elle a également promu celui de Tamanrasset au poste d'inspecteur général au ministère et enclenché un mouvement qui a...
(L'Expression (alg) 30/08/17)
Sans réformes structurelles, évitant les replâtrages, le retour au FMI sera inévitable à l'horizon 2019-2020, avec d'inévitables tensions sociales. A court terme, bien que la situation soit difficile avec les tensions budgétaires, contrairement aux supputations de certains méconnaissant la morphologie sociale, ou de certains faisant peur avec le calcul de préserver le statu quo en différant les réformes nécessaires versant toujours dans l'alarmisme, sans proposer de solutions réalistes, il n'y aura pas d'implosion sociale durant cette rentrée sociale 2017. Mais attention, en cas de maintien de l'actuelle politique socio-économique, les tensions sont inévitables à l'horizon 2018-2020. Il suffit d'aller enquêter dans les quartiers d'Algérie et de recueillir les sentiments des citoyens, loin des bureaux climatisés de nos bureaucrates, pour constater...
(Le Soir d'Algérie 30/08/17)
Tout en passant en revue les axes sur lesquels agit son département pour parachever la réforme du système éducatif, elle a profité de la tribune que lui a offerte Ech-Chaâb pour responsabiliser ses fonctionnaires qui menacent de faire grève dès la rentrée scolaire, prévue la semaine prochaine. La ministre de l’Education Nouria Benghabrit était hier l’invitée du forum du quotidien arabophone Ech-Chaâb. A la question de savoir comment son département gérerait la rentrée scolaire prévue la semaine prochaine alors que les employés administratifs ont déposé une plateforme de revendications, menaçant de faire grève, Mme Benghabrit a rappelé que la charte-éthique signée par l’ensemble de la communauté éducative s’est fixé pour défi de réussir un saut qualitatif pour l’école et que...
(Le Soir d'Algérie 30/08/17)
Le manque de ressources financières dû à la baisse prolongée des prix du pétrole pousse les compagnies pétrolières à se désengager de leurs actifs non rentables. En Algérie, pas moins de quatre compagnies ont cédé leurs actifs ces dernières semaines. La compagnie pétrolière malaisienne Petronas, qui exploite le gisement de Bir-el-M’Sana dans le périmètre de Rhourde Rouni dans le bassin de Berkine, a décidé de le céder. Petronas, qui l’a annoncé la semaine dernière à l’occasion de la publication de ses résultats du deuxième trimestre de l’année en cours, n’a pas expliqué les raisons de ce désengagement. Un désengagement qui intervient quelques semaines après l’annonce de retrait du géant norvégien Statoil du périmètre gazier de Hassi Mouina situé dans le...
(Midi Libre 30/08/17)
Les paramédicaux, dont les infirmiers et les aide-soignants, comptent lancer une grève nationale d’ici à la rentrée. Ils exigent un dialogue avec la tutelle afin de parvenir à un terrain d’entente pour leurs revendications. La Coordination nationale des fonctionnaires de la santé affiliée au Snapap est sortie de sa léthargie. Les syndicalistes représentant ce corps maintiennent "l’option d’une grève nationale et illimitée" selon un communiqué rendu public qui ajoute que ce débrayage sera en vigueur tant que "les portes de dialogue ne seront pas ouvertes avec la tutelle". Cette menace qui a été brandie il y a près d’un mois, ressurgit au moment où l’on s’apprête à la rentrée sociale. Ce corps paramédical, qui représente des milliers de fonctionnaires à...
(Le Quotidien d'oran 30/08/17)
A quelques jours, seulement, de la célébration du sacrifice d'Abraham, les prix du mouton ont plongé, certains chanceux réussissant à se débrouiller une belle bête cornue moyennant la modique somme de 35.000 DA. En effet, de nombreuses familles ont déjà acheté leurs moutons depuis plusieurs jours déjà, le silence de la nuit déchiré par les bêlements de moutons dans de nombreux quartiers de la ville à Tiaret, attachés aux barreaux d'un balcon ou juchés sur les terrasses. En effet, lundi au marché à bestiaux de Tiaret, il y avait foule, avec un nombre impressionnant de moutons, proposés à la vente. Les derniers chiffres de la DSA font état d'un cheptel de plus de 2,4 millions d'ovins, présents sur le territoire...
(Midi Libre 30/08/17)
Les prix du poisson ont connu des baisses sensibles durant les mois de juillet et d’août, au détriment, cependant, des ressources halieutiques des eaux côtières algériennes, a indiqué le président du Comité national des marins pêcheurs et des poissonniers (CNMPP), Hocine Bellout. Pour exemple, le responsable a indiqué que le prix de la sardine a chuté par rapport à ceux enregistrés au printemps dernier qui étaient de 700 à 800 DA le kilogramme, pour atteindre des prix avoisinant les 200 DA actuellement, et ce, à travers différentes poissonneries côtières. Cette tendance baissière des prix depuis plus de deux mois, est observée pour différentes espèces poissonnières vendues sur le marché. M. Bellout explique que cette baisse des prix des poissons au...
(Le Soir d'Algérie 30/08/17)
La Coordination des syndicats de la santé monte au créneau pour défendre le secteur. Réunissant les paramédicaux, les professeurs d’enseignement paramédical, les praticiens généralistes et spécialistes, la coordination dénonce des discours «volontairement alarmistes» sur un supposé état de dégradation du secteur. L’état du secteur de la santé ne va pas aussi mal qu’on peut le penser. C’est en tout cas le constat de la Coordination des syndicats de la santé. Dans un communiqué rendu public hier, cette dernière informe que «des millions d’Algériens recourent quotidiennement à ce secteur, y sont soignés gratuitement avec des résultats heureux dans l’écrasante majorité des cas». La Coordination estime même que nul ne peut contester aujourd’hui l’amélioration de l’état général de la santé de la...
(Le Soir d'Algérie 30/08/17)
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a effectué une visite d'inspection à la clinique centrale de la mission médicale algérienne et a rencontré les imams et mourchidine religieux à La Mecque, en vue de s'enquérir de près des préparatifs engagés en prévision du début, mercredi, des rites du hadj. `A la clinique centrale de la mission médicale, le ministre a visité les différents pavillons et a discuté avec les malades, qui ont salué cette visite et l'attention particulière que leur accorde le personnel médical. Concernant la disponibilité des médicaments, M. Aïssa a indiqué, à l'issue de cette visite, que les médicaments étaient en nombre suffisant et répondaient aux besoins des patients, relevant un retard dans la...
(Jeune Afrique 29/08/17)
Abdelaziz Bouteflika a convoqué les élections locales le 23 novembre prochain. Ce sera le baptême du feu pour le parti d'opposition Talaie El Houriat, qui fêtera ses deux années d'existence officielle en septembre. Alors qu’il avait boycotté les législatives en mai, le parti Talaie El Houriat (Avant-garde des libertés) d’Ali Benflis a annoncé sa participation aux élections locales prévues le 23 novembre prochain. C’est sa première participation électorale depuis l’obtention de son agrément en septembre 2015. Cette décision a été prise lors d’une réunion...
(Le Soir d'Algérie 29/08/17)
La mouvance islamiste prendra part aux élections locales du 23 novembre prochain dans la même configuration que celle ayant prévalu lors des élections législatives du 4 mai dernier. Les partis islamistes ne se présenteront pas en bloc unifié lors du double scrutin local (APC, APW) du 23 novembre prochain. Le vœu maintes fois renouvelé de voir la mouvance islamiste se présenter en un bloc soudé à l’occasion d’un scrutin n’est pas pour demain. Ceci même si elle a réussi jusqu’ici le pari de se...
(Midi Libre 29/08/17)
Au moment où l’on parle d’élections communales, la situation des APC laisse à désirer. Dettes non payées, projets à l’arrêt et pauvreté sont les caractéristiques des mairies aujourd’hui. Un bilan doit s’imposer pour évaluer leur gestion. Les indices retenus par une évaluation datant de quelques années fait ressortir que 80 % des communes sont endettées et n’arrivent pas à sortir des déboires de leurs passifs. Le résultat fait qu’actuellement près de 660 communes sont classées au rouge et d’autres (958 APC) accusent toujours des déficits. Ce bilan, dressé par le ministère de l’Intérieur, est toujours d’actualité du fait que nombreuses sont les APC qui sont en faillite, si ce n’est l’intervention de l’État pour les doter de quelques maigres rallonges...
(L'Expression (alg) 29/08/17)
Chiffres à l'appui, le ministre a tenu à démontrer que l'Algérie figurait parmi les pays de la région et du monde entier où l'énergie est la moins chère. Le ministre de l'Energie Mustapha Guitouni, a appelé hier les gros consommateurs d'électricité à rationaliser leur consommation, assurant qu'une «réflexion» est en cours au niveau du ministère, qui sera applicable à moyen ou à long terme, afin que les tranches à très forte consommation électrique acquittent le juste prix de cette énergie, jusqu'ici assuré du soutien de l'Etat. C'est au cours d'une cérémonie de remise de la décision de nomination...

Pages