| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(RFI 09/03/17)
En Algérie, Anouar Rahmani, jeune auteur, a été convoqué par les forces de l'ordre à propos d'un roman publié sur internet. Il est poursuivi pour insultes envers l'islam. Fin février, Anouar Rahmani, 25 ans, reçoit une convocation de la police de Tipaza, à 70 kilomètres de la capitale. Il est interrogé par sept agents de police sur un roman, La ville des ombres blanches, publié sur Internet au mois d'août dernier. Le jeune homme explique que deux passages sont mis en cause. L'un où un enfant a une conversation avec un homme sans domicile fixe appelé « Dieu ».
(Xinhua 09/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a appelé mercredi ses concitoyens à faire preuve de "mobilisation" et de "vigilance" pour vaincre "les résidus du terrorisme". "La victoire finale sur les menaces du terrorisme et du crime transfrontalier en appelle impérativement à la mobilisation et à la vigilance de tous les citoyens et citoyennes", a écrit le chef de l'Etat dans un message lu en son nom par la ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication Imene-Houda Feraoun, à l'occasion d'une cérémonie organisée à Alger à l'occasion de la Journée mondiale de la femme. Situant "les foyers de tension et d'instabilité (à) notre voisinage, où ont foisonné le terrorisme et le crime transfrontalier",...
(Xinhua 09/03/17)
Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal se rendra jeudi à Tunis où il co-présidera avec son homologue tunisien Youssef Chahed les travaux de la 21e session de la Grande commission mixte algéro-tunisienne, a indiqué mercredi un communiqué des services du Premier ministre algérien. Cette session offre, selon la même source, l'occasion aux deux parties pour "procéder à une évaluation des relations bilatérales ainsi que des perspectives de leur consolidation dans les domaines politique, sécuritaire, économique et social". Aussi, cette rencontre sera sanctionnée par la signature de plusieurs accords de....
(Agence Ecofin 09/03/17)
(Agence Ecofin) - Dans un communiqué, Algérie Telecom annonce des perturbations sur son réseau, du 08 au 20 mars 2017. L’opérateur historique des télécoms souligne que les dérangements ne concernent que la plage horaire située entre 20h30 et 23h30. Ces dérangements seront provoqués par des opérations de maintenance périodique du câble sous-marin Sea-Me-We4, atterrissant à Annaba. Pour Algérie Telecom, « les opérations de maintenance, qui concernent le remplacement d'équipements (routeurs), toucheront les 17 pays membres du consortium SMW4, et permettront d'optimiser le trafic et améliorer ainsi la qualité de la bande passante ». Rappelons que le câble Sea-Me-We4 sur lequel Algérie Telecom effectue actuellement des travaux de maintenance, avait déjà été à l’origine de fortes perturbations sur le trafic internet...
(Agence Ecofin 09/03/17)
Agence Ecofin) - Mercredi, une source proche de la Sonatrach a confié à Reuters que la société s’apprête à renouveler son contrat de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) à Engie, dont le principal actionnaire est l’Etat français. Le contrat devrait être signé avant la fin de ce mois, en France, en présence du ministre algérien de l’Energie, Nouredine Bouterfa. Ce nouveau contrat devrait durer entre 10 et 15 ans, au lieu de 20 ou 25 ans comme par le passé. En effet, les autorités algériennes viennent de décider de mettre fin aux contrats à long terme qui durent jusqu’à un quart de siècle car ceux-ci seraient moins profitables pour les caisses publiques. Il faut rappeler que la majorité des...
(MondAfrique 09/03/17)
De l’aveu même de l’Etat-Major de l’armée algérienne, le problème numéro 1 qui menace dangereusement la sécurité nationale de l’Algérie s’appelle… le trafic d’armes. Depuis l’éclatement de la Libye et le pourrissement du conflit au nord du Mali, le phénomène prend une ampleur inquiétante dans les zones frontalières en Algérie. Les réseaux de trafiquants nouent des connexions avec des groupuscules terroristes algériens. Les services de renseignements ont tiré la sonnette d’alarme. Et depuis 2015, sur le terrain, l’armée algérienne mène une véritable guerre contre les réseaux de trafic d’armes. Lutte sans merci « Sans aucun doute, les plus dangereux réseaux de contrebande sont ceux de trafic d’armes, à qui l’ANP a toujours fait face. Nous avons mis en échec leurs...
(Agence Ecofin 09/03/17)
(Agence Ecofin) - Selon le rapport ‘’Pétrole 2017’’ de l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la production algérienne de pétrole (1,14 million b/j en 2016) devrait reculer pour atteindre 1,05 million b/j en 2022. Ceci malgré les récentes annonces du DG de la Sonatrach, Amine Mazouzi, selon lesquelles la production nationale est entrée dans une phase de croissance, après plusieurs années de stagnation. Comme l’indique l’Agence de presse algérienne (APS), la Sonatrach envisage de porter, d’ici 2020, la production pétrolière annuelle à 82 millions de tonnes. Pour cela, elle multiplie les investissements, les appels d’offres ainsi que les attributions de contrats et de périmètres en offshore et en onshore. Il convient, dès lors, de s’interroger sur le crédit à accorder aux...
(Agence Ecofin 09/03/17)
(Agence Ecofin) - Une base aérienne de déploiement a été inaugurée dans la zone de Hassi Tiririne, une localité de Tamanrasset (extrême sud de l’Algérie). L’inauguration de cette base a été faite lundi par le Général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre algérien de la Défense nationale. L’infrastructure a pour but de « préserver la sécurité du pays et ses frontières Sud » et jouera un « important rôle sur plusieurs volets, notamment en matière de facilitation du contact permanent avec les différentes unités implantées dans cette zone, en plus de l'appui des opérations de soutien logistique de ces unités,» détaille Ahmed Gaïd Salah. Le vice-ministre à la Défense nationale a tenu à rappeler aux troupes de la localité,...
(Agence Ecofin 08/03/17)
(Agence Ecofin) - Le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a annoncé, le 6 mars, que le gouvernement compte ramener la facture des importations 30 milliards de dollars en 2017 contre 35 milliards en 2016. «Notre objectif en 2017 est de réduire à 30 milliards de dollars le volume de nos importations», a déclaré M. Sellal lors de la 20ème réunion tripartie gouvernement-syndicats-patronat. Il a précisé dans ce cadre que les efforts de rationalisation ont permis de «ramener les importations de 66 milliards dollars en 2014 à 35 milliards dollars en 2016», faisant état d’«avancées» dans les industries mécanique et pharmaceutique.
(Xinhua 08/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le ministre français de l'Intérieur Bruno Le Roux est arrivé mardi à Alger dans le cadre d'une visite de travail en Algérie, pour évoquer notamment la coopération bilatérale dans le domaine de la protection civile. Dans ce sens, M. Le Roux assistera, selon un communiqué de l'ambassade de France en Algérie, au lancement d'un jumelage européen d'appui au renforcement des capacités des services de la protection civile algérienne, projet qui a été confié à la France et à l'Espagne. Par ailleurs, il est prévu que M. Le Roux mette à nouveau "à l'honneur la densité des liens entre la France et l'Algérie, notamment en matière de coopération de sécurité intérieure, de protection civile, de gouvernance territoriale et...
(RFI 08/03/17)
La démission de Christopher Ross, émissaire spécial des Nations unies pendant huit ans pour le Sahara occidental, donne l’occasion au tout nouveau secrétaire général de l’ONU, d’ouvrir une nouvelle page de relations avec les partis impliqués dans ce conflit. Christopher Ross était devenu persona non grata pour le Maroc et Antonio Guterres doit d'abord rétablir la confiance. Rétablir la confiance entre l'ONU et les partis concernés par le conflit du Sahara occidental semble être le seul moyen de remettre le Polisario et Rabat à la table des négociations. Antonio Guterres en est conscient et il possède une approche différente de son prédécesseur dans ce conflit qui dure depuis 1975. Il connaît de près ce dossier épineux. Il l’a approché quand...
(Tout sur l'Algérie 08/03/17)
Dans son rapport « Pétrole 2017 » sur les perspectives à cinq ans, publié lundi 6 mars, l’Agence internationale de l’Énergie (AIE) indique que la production algérienne devrait légèrement baisser dans les années à venir, passant de 1,14 million de barils par jour (mb/j) produits en 2016 à 1,05 million de barils par jour en 2022. Depuis son pic à 1,38 mb/j en 2007, la production a chuté à 1,11 mb/j en 2015, détaille le rapport consulté intégralement par TSA. Puis, elle s’est maintenue en 2016, en raison des performances réalisées dans les champs pétroliers de El Merk et Ourhoud, selon l’AIE. Ces données contredisent le discours optimiste du PDG de Sonatrach Amine Mazouzi. En juin 2016, le patron de...
(L'Expression (alg) 08/03/17)
L'Algérie est le premier pays du Maghreb à être associé au mécanisme européen de la Protection civile. C'est fait! Le ministre de l'Intérieur Nouredine Bedoui a officiellement lancé le jumelage entre la Protection civile algérienne et ses homologues européennes. C'est lors d'une cérémonie grandiose organisée, hier, au niveau de la direction générale de la Protection civile à Dar El Beïda que ce coup de starter a été donné. Des invités de marque étaient présents, à l'instar du ministre de l'Intérieur français Bruno Le Roux qui effectuait pour l'occasion sa 1ère visite officielle en Algérie. Il y avait aussi Luis Aguilera Ruiz, secrétaire général du ministère de l'Intérieur espagnol, les ambassadeurs de l'Union européenne, de France et du Royaume d'Espagne. Mais...
(AFP 07/03/17)
La démission de l'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental Christopher Ross est "le résultat du blocage par le Maroc" des négociations sur l'avenir de ce territoire, a déclaré mardi à l'AFP un haut responsable du Front Polisario. Les propos de Mhamed Kheddad interviennent au lendemain de l'annonce de la démission de M. Ross après huit ans passés à tenter de régler le conflit entre le Maroc et les indépendantistes sahraouis du Front Polisario. Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental, immense étendue désertique, est en grande partie contrôlée par le Maroc depuis 1975. Un cessez-le-feu supervisé par la Mission de l'ONU au Sahara occidental (Minurso) est intervenu en 1991.
(Jeune Afrique 07/03/17)
Le niveau des réserves de changes passera sous la barre symbolique de 100 milliards de dollars, a déclaré ce lundi le chef du gouvernement algérien Abdelmalek Sellal. Il avait pourtant promis le contraire fin août. Malgré une récente amélioration du déficit commercial, l’Algérie demeure étranglée par l’érosion des prix du baril de pétrole et continue de puiser dans ses réserves de changes pour combler une balance des paiements déficitaire. Le pays, qui reste très dépendant de sa manne pétrolière, devrait franchir un nouveau palier, d’ici cet été. C’est du moins ce que vient d’avancer le chef du gouvernement algérien. En déplacement à Annaba, ville côtière à l’extrême est du pays, le Premier ministre Abdelmalek Sellal...
(LibreAfrique 07/03/17)
Le 23 janvier 2017, le gouvernement algérien a interdit l’importation des agrumes et des légumes frais pendant leur saison. Les banques ont été exhortées à suspendre immédiatement les domiciliations bancaires des opérations d’importation de ces produits agricoles quelle qu’en soit l’origine. Leur souhait étant de réduire la facture d’importation et de préserver la production locale. Vont-ils y arriver? Pas sûr ! Cette mesure n’est pas nouvelle. Dans le passé, des dispositions similaires ont été prises par le gouvernement sans succès. C’est une solution de facilité visant à préserver les réserves en devises qui ne cessent de s’amenuiser suite à la baisse des recettes pétrolières. Ainsi, l’Etat algérien avait prévu d’obtenir 15% de réduction de la facture globale sur l’exercice 2016,...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Vingt ans après leur intégration dans le jeu politique, ils repartent à l’assaut de l’Assemblée à la faveur des législatives de mai prochain. Mais leur poids électoral réel demeure la grande inconnue. Enquête sur une mouvance décidée à rejouer la carte de l’entrisme. Un jour béni de Dieu pour les islamistes que ce mardi 24 juin 1997. Après plusieurs jours de tractations, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), du cheikh Mahfoud Nahnah, qui décédera en juin 2003, accepte de rejoindre le gouvernement dirigé par Ahmed Ouyahia. Sept membres du parti, barbes bien taillées et costumes en alpaga, héritent alors de cinq ministères et de deux secrétariats d’État. « Le président Liamine Zéroual avait proposé au cheikh Nahnah...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Combien d’Algériens ont rejoint les rangs de Daesh en Libye, en Syrie et en Irak ? Selon diverses sources à Alger, ils seraient près de deux cents à s’y être rendus entre 2013 et 2015. Certains sont des terroristes aguerris, d’autres sont de nouvelles recrues embrigadées principalement dans la région d’El-Oued, dans l’extrême Est. Combien sont revenus au pays ? « Un nombre insignifiant, avance Akram Kharief, spécialiste des questions de défense et de sécurité. Beaucoup ont été tués, et le reste du contingent s’est tellement radicalisé qu’un éventuel retour en Algérie est très difficile. » Voire presque impossible.
(Jeune Afrique 07/03/17)
Sept membres du gouvernement d’Abdelmalek Sellal seront en lice lors des législatives de mai sous la bannière du FLN, selon une source autorisée au sein du parti au pouvoir. Seront donc têtes de liste dans leurs circonscriptions respectives : Abdelwahab Nouri (Aménagement du territoire, Tourisme et Artisanat), Abdelkader Ouali (Ressources en eau et Environnement), Abdesslam Chelghoum (Agriculture, Développement rural et Pêche), Boudjema Talai (Travaux publics et Transports), Tahar Hadjar (Enseignement supérieur et Recherche scientifique), Ghania Eddalia (Relations avec le Parlement) et Aïcha Tagabou (ministre déléguée, chargée de l’Artisanat).
(Xinhua 07/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a fait savoir lundi à Annaba (est du pays) que les réserves de change de son pays sont actuellement de 112 milliards de dollars américains, et passeront en juillet prochain à 96 milliards avant de remonter vers la fin de l'année pour dépasser à nouveau les 100 milliards de dollars. Cette annonce du chef de l'exécutif, faite à l'occasion de l'ouverture des travaux de la 20ème réunion de la tripartite, qui réunit le gouvernement, le syndicat et le patronat, n'est pas surprenante puisque cette tendance baissière ne fait que poursuivre son cours entamé en 2014. Le 3 décembre 2016, le gouverneur de la Banque d'Algérie Mohamed Loukal avait estimé que les...

Pages