| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(Financial Afrik 16/03/17)
La route transsaharienne Alger-Lagos sera opérationnelle en 2018. C’est du moins ce qu’affirme le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, dimanche 12 mars sur le plateau de la télévision nationale algérienne. Pour l’autorité algérienne, la route transsaharienne est importante et stratégique car elle favorise le partenariat entre les africains. “La liaison routière Alger-Lagos, longue de 4600 km, sera achevée cette année avec la réception de 220 km en cours de réalisation dans le territoire du Niger. Elle sera raccordée à une autre route menant vers le Tchad. Le raccordement sera effectué à 34 km des frontières nigériennes, permettant ainsi l’ouverture de la route vers le centre de l’Afrique »,...
(Tout sur l'Algérie 16/03/17)
Plusieurs migrants subsahariens se trouvent actuellement dans une situation dramatique au niveau des frontières algéro-marocaines, rapportent des médias français. Originaires du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de Guinée et du Cameroun, ces réfugiés qui voulaient rejoindre les enclaves espagnoles ont été arrêtés dans les rues d’Oujda, à l’est du Maroc, et conduits au commissariat avant d’être emmenés et abandonnés à la frontière avec l’Algérie, selon les mêmes sources. Au total, ils sont 34 personnes, dont 12 mineurs, arrêtées entre le 2 et le 10 mars par les autorités marocaines, précise le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et des migrants (Gadem) dans un communiqué cité, ce mercredi 15 mars, par Le Figaro. L’association dénonce des «...
(Agence Ecofin 15/03/17)
(Agence Ecofin) - L’UE veut accompagner Alger dans la modernisation de son économie. Cette ambition a été au centre d’une réunion du Conseil d’association UE-Algérie, le 13 mars, à l’occasion de laquelle Bruxelles et Alger ont signé une série de projets pour un coût total de 40 millions d’euros. Ces projets visent essentiellement à moderniser les finances publiques et à développer les énergies renouvelables algériennes. Ainsi l’UE souhaite consacrer 20 millions d’euros à la mise en place d’un système intégré d’information financière au sein du ministère algérien des finances, et au développement des énergies. Quant à la deuxième moitié du financement, elle sera dédiée à la mise en place d'un cadre juridique et règlementaire, préalable indispensable à l’instauration d’une zone...
(La Tribune 15/03/17)
L'Union européenne et l'Algérie lors du Conseil d'Association, ont adopté ce lundi 13 mars, leurs priorités de partenariat. Les engagements portent sur un cadre de coopération politique renouvelé et une coopération renforcée. Conformes aux politiques de voisinages de l'Union européenne, ils permettent de suivre au mieux les relations Algéro-européennes. L'Algérie et l'Union européenne se sont accordées sur leurs priorités de partenariat. À l'occasion de la réunion à haut niveau du Conseil d'association UE-Algérie qui s'est tenu à Bruxelles ce lundi, les deux partenaires ont réussi à établir un cadre de coopération de politique renouvelé et une coopération renforcée. Dans le cadre donc des relations algéro-européennes jusqu'en 2020...
(El Watan 15/03/17)
Question en rapport aux résultats annoncés de cette 10e session du Conseil d’association Algérie-UE, consacrée officiellement à l’évaluation commune de la mise en œuvre de l’Accord d’association. L’UE a annoncé une aide de 40 millions d’euros et la signature de 3 conventions d’appui à la réforme des finances, la mise à niveau de l’administration et le développement des énergies renouvelables. Replacée dans le cadre global de déséquilibre manifeste des échanges au désavantage de l’Algérie (220 milliards de dollars d’importation, 14 milliards à l’export hors hydrocarbures), cette «aide» ne ressemble-t-elle pas à un subside ? Evidemment, il ne s’agit pas de confondre ce modeste outil de financement qui cible des programmes de réformes spécifiques et qui fait partie de la panoplie...
(Xinhua 15/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Les sociétés algérienne Poval et chinoise Shandong Kerui Well Control Equipement ont convenu mardi à Alger de la création d'une société mixte spécialisée dans la production et la commercialisation d'équipements pétroliers. Dans ce sens, un mémorandum d'accord a été paraphé par le PDG de Poval, Boualem Latreche Bouteldja et le vice-président de l'entreprise chinoise, Sun Qinghong, en présence du ministre algérien de l'Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb. L'usine qui sera implantée courant 2017 dans la province de Médéa, à 80 km au sud d'Alger...
(L'Expression (alg) 15/03/17)
Mogherini a qualifié l'Algérie de «partenaire clé» de l'UE. Une langue de bois très européenne qui cache mal le refus de renégocier l'Accord d'association. L'Algérie et l'Union européenne ont finalisé l'évaluation de l'Accord d'association qui les lie depuis 2005, trois ans après sa signature, en 2002. Cette évaluation réalisée à la demande de l'Algérie qui a constaté une asymétrie flagrante en faveur de l'Union européenne dans la mise en oeuvre dudit accord, a tenu à rappeler à l'UE l'énorme déséquilibre entre les deux parties en matière d'import-export. Un constat de terrain, chiffres à l'appui, a amené l'Algérie à demander les comptes d'un Accord d'association, plus ruineux que satisfaisant pour elle. Le constat a été relevé et si les deux parties...
(L'Expression (alg) 15/03/17)
Le ministre de l'Intérieur a confirmé la possibilité d'introduire des changements dans les listes électorales malgré la fin du délai de dépôt. Il ne lâchera pas l'affaire. Le gouvernement promet d'actionner la justice sur les scandales qui ont marqué l'opération de confection des listes électorales. Interpellé sur cette question, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui l'a proprement déclaré. «Les cas qui dépassent le cadrage réglementaire, il y a la justice qui s'en occupera», a-t-il affirmé hier en marge de la présentation du plan de préparation des élections législatives devant les sénateurs. Invité à donner des détails sur cette affaire et les personnes impliquées, Bedoui a répondu: «Je n'ai pas d'élément d'information sur ce sujet.» Le patron...
(L'Expression (alg) 15/03/17)
'ALN était composée de jeunes des plus clairvoyants et à l'esprit aiguisé, qui ont aimé leur patrie et ont eu foi en Allah, qui leur a éclairé la raison. Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah a mis l'accent, hier au Cercle national de l'Armée à Alger sur «l'importance de l'approfondissement des recherches relatives aux aspects militaires de la révolution du 1er Novembre 1954». La déclaration du vice-ministre de la Défense nationale concourt avec l'ouverture des travaux du colloque historique sur «le génie de l'Armée de Libération nationale face à l'armée de l'occupation française». Ce colloque a été organisé comme indique un communiqué du MDN «dans le...
(Tout sur l'Algérie 15/03/17)
Le marché de ciment algérien représente une « menace sur le long terme » pour le groupe LafargeHolcim, principal partenaire de l’Algérie dans le domaine du ciment, indique une note d’analyse sur LafargeHolcim publiée, ce mardi, par la banque allemande Deutsche Bank. « Nous croyons que l’Algérie a l’une des marges de bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) les plus importantes du portefeuille du groupe [LafargeHolcim]. (Mais) ce marché est lourdement dépendant des politiques du gouvernement », écrit la Deutsche Bank dans son analyse dont TSA détient une copie.
(Tout sur l'Algérie 15/03/17)
L’Algérie demande une réforme de la Ligue arabe. Cette ancienne revendication d’Alger a été relancée, lundi soir, par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes. Abdelkader Messahel a annoncé, lors de l’émission Hiwar Al Sâa, diffusée par l’ENTV, que cette réforme sera une priorité pour l’Algérie qui préside depuis début mars la 147e session du Conseil des ministres de la Ligue arabe. L’Algérie sera à la tête de ce Conseil jusqu’à septembre 2017. Le 28e sommet ordinaire de la Ligue arabe est prévu le 29 mars 2017 à Amman en Jordanie. Une revendication ancienne Compte tenu de la situation critique dans les pays arabes, du terrorisme et des projets de division de...
(France TV Info 15/03/17)
De plus en plus d’Algériens se détournent de la médecine officielle au risque d’être victimes de charlatans. Lesquels disent offrir des «produits miracles». Dans le même temps, on assiste au développement de l’exorcisme. Une récente affaire autour d'un «produit miracle», en l’occurrence un complément alimentaire censé aider à combattre le diabète, a montré l'ampleur du phénomène. Eclaboussant au passage le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf. Le pseudo-antidiabétique a été lancé sur le marché en décembre 2016 à grand renfort de publicité par une chaîne de télévision privée. Le ministre de la Santé a même apporté son soutien au promoteur du produit, Toufik Zaïbet, qui vantait un «médicament» aux effets...
(Agence Ecofin 15/03/17)
(Agence Ecofin) - Abdelmalek Sellal est attendu ce mercredi à Niamey pour une visite oficielle de 72 heures sur invitation de son homologue nigérien Brigi Rafini. Le Premier ministre algérien sera à Niamey avec une forte délégation. Au menu, il co-présidera avec Brigi Rafini, la session de renforcement de la coopération nigéro-algérienne qui se tient en ce moment à Niamey sur la coopération bilatérale. M. Sellal procédera également à l’inauguration du boulevard Abdelaziz Bouteflika
(MondAfrique 14/03/17)
Il est malade, très malade. La santé d’Abdelaziz Bouteflika a sombré dans un cycle dramatique. Depuis sa bronchite aïgue qui l’a empêché de recevoir la chancelière allemande, Angela Merkel, l’état de santé du Président Algérien n’a cessé de se détériorer. Est-il mourant pour autant ? Les spéculations vont bon train en Algérie. Et pour cause, depuis 2012, le régime algérien a réussi à mettre en place un impressionnant dispositif qui assure un black-out total autour de l’état de santé du Président Bouteflika. Au chevet du malade « Seul trois ou quatre personnes sont réellement au courant de l’évolution de l’état de santé de Bouteflika. Tout a été fait pour empêcher les chancelleries étrangères, les services étrangers ou les médias de...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Bruxelles et Alger ont signé une série de projets qui visent notamment à moderniser les finances publiques et développer les énergies renouvelables algériennes. L’Union européenne (UE) et l’Algérie ont signé une série de projets pour un montant de 40 millions d’euros, le 13 mars à Bruxelles. Ils visent à aider l’Algérie à diversifier son économie et à améliorer le climat des affaires grâce à des mesures allant de la modernisation des finances publiques au développement des énergies renouvelables. Cette dernière thématique se verra ainsi attribuer 10 millions d’euros, qui doivent aider à mettre en place un cadre institutionnel pour la production d’énergie renouvelable et pour la mise en œuvre de projets en faveur de l’efficacité énergétique. Dix millions d’euros supplémentaires...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Nouveau contretemps diplomatique pour Abdelaziz Bouteflika, qui a eu 80 ans le 2 mars, après l'annulation fin février de la visite d'Angela Merkel en Algérie. Lors de la préparation de la visite de deux jours à Alger d’Alfonso Dastis, le ministre espagnol des Affaires étrangères, les autorités algériennes avaient prévu que le chef de l’État le recevrait dans sa résidence de Zeralda. Mais le 7 mars, veille de l’arrivée de Dastis, la présidence informe le ministère algérien des Affaires étrangères que l’audience est annulée. « Cette audience n’étant pas incluse dans le programme de la visite, il n’y a donc pas eu annulation », nuance l’ambassade d’Espagne à Alger, jointe par JA.
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - Les réformes en cours devraient permettre de doter la plupart des villes algériennes d’un plan d’aménagement urbain viable. C’est ce qu’a déclaré à la presse Abdelmadjid Tebboune, le ministre algérien de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim. « Les extensions des grandes villes sont soumises depuis plus d'une année à des normes et instructions pour éviter toute forme d’anarchie. Ces mesures sont prises non seulement pour mettre fin au désordre que connaissent nos villes, mais aussi pour protéger les terres agricoles qui sont les premières victimes de ces pratiques », a expliqué le ministre. A cette fin, les terres agricoles jouxtant les zones urbaines seront mises à contribution. « Elles...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - L’Algérie prévoit de lancer, entre fin mars et début avril, un appel d’offres pour la sélection des entreprises devant mettre en œuvre son projet de construction de centrales solaires d’une capacité de 4 025 MW. Mohamed Arkab, le directeur de la Compagnie de l’engineering de l’électricité et du gaz (CEEG) qui a annoncé la nouvelle lors du Forum Powering Africa Summit, a précisé que le projet sera scindé en trois lots de 1 350 MW chacun. Chaque lot impliquera la mise en place de plusieurs centrales d’une capacité d’au moins 100 MW. Les wilayas de Bechar, El Oued, Ouargla, Biskra, Djelfa et Msila ont déjà été identifiées pour accueillir ces infrastructures. L’initiative comporte également un volet industriel...
(APA 14/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Initialement prévue le 20 mars prochain, l'assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football (FAF) a été reportée au 27 avril prochain faute de candidat, annonce la commission électorale sur le site officiel de la FAF. A la date de clôture du dépôt de candidatures, dimanche à minuit, le président du Paradou AC (Ligue 2), Kheireddine Zetchi, était l'unique candidat déclaré. Le sport algérien a engagé un processus de renouvellement de toutes ses fédérations dont le point d’orgue sera l’assemblée génération élective du Comité olympique (COA), le 28 avril prochain. Le gouvernement algérien, qui a l’élimination au 1er tour de CAN 2017 des «Fennecs», s’est montré hostile à nouvelle candidature du président sortant, Mohamed...
(Le Monde 14/03/17)
Franssou Prenant confronte poétiquement la ville d’hier à celle d’aujourd’hui. Bienvenue à Madagascar, annoncé comme un documentaire, ne se laisse pas facilement prendre au petit jeu des classifications cinématographiques, s’inscrivant plus volontiers dans la veine de l’essai nomade, tel que l’ont pratiqué de grands inventeurs comme Chris Marker (Sans soleil) ou Jean-Daniel Pollet (Méditerranée). Et si l’essai reste avant tout le lieu privilégié d’une libre combinaison des images et des sons, on ne sera pas étonné d’apprendre que Franssou Prenant, sa réalisatrice, soit par ailleurs monteuse. Bienvenue à Madagascar abrite, sans que son titre en laisse rien présager, un portrait éclaté et ­polyphonique d’Alger, où Prenant a vécu une partie de son enfance. A l’image se succèdent de nombreuses vues...

Pages