| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Midi Libre 19/04/17)
Le corps électoral attendu pour les législatives du 4 mai prochain dans 12.176 centres de vote pour élire les 462 députés de la future Assemblée populaire nationale (APN) est de 23.251.503 électeurs, selon des données du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Le nombre de listes engagées dans ce scrutin est de 938, alors que le nombre de bureaux de vote est de 53.124 répartis sur l’ensemble des 48 wilayas du pays et des 4 zones pour le vote de la communauté algérienne établie à l’étranger. La circonscription d’Alger compte le plus grand nombre de sièges de députés (37) qui seront élus, parmi 17 listes en compétition, par les 1.900.479 électeurs, suivie par la wilaya de Sétif avec 19...
(La Nouvelle République 19/04/17)
La sortie de la dépendance de l’économie nationale à l’égard des hydrocarbures prend une place de choix dans la liste des propositions qui figurent dans les programmes des partis candidats aux élections législatives du 4 mai. Cette question est liée directement à celle de la transition énergétique qui a été amorcée en Algérie avec le programme national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique adopté en février 2011 et actualisé en mai 2015 visant à porter les capacités de production électrique à partir de sources...
(RFI 19/04/17)
En Algérie, le train entre Alger et Tizi Ouzou en Kabylie a été mis en service ce dimanche. La ligne permet de franchir les 100 kilomètres entre les deux villes en une heure et quarante minutes. La mise en service du train était attendue depuis sept ans. Et hier, ils étaient déjà très nombreux à l'emprunter. Nourredine a pris le train le matin pour voir sa famille. En fin de journée, il fait le trajet retour. Il n'a pas de place pour ranger sa valise, mais peu importe, il est plutôt content : « On s’est dit que ça allait être un peu plus rapide parce que la route de Tizi sur Alger, généralement c’est encombré à partir d’une certaine...
(Midi Libre 19/04/17)
La campagne électorale n’arrive pas à capter l’attention des Algériens. Ces derniers, de l’avis unanime de tous les observateurs, font montre d’une grande indifférence. Le discours développé par les partis politiques est donc loin de répondre à leurs attentes. L’échec des partis politiques semble donc patent. Celui de l’opposition l’est sans doute encore davantage. En effet, dix jours après le début de la campagne électorale, l’opposition peine à développer un discours mobilisateur. Ni le RCD, ni le FFS, ni le Parti des travailleurs, encore moins les deux alliances islamistes n’ont réussi à capter l’attention des électeurs. Avec un discours électoral loin des espérances l’opposition ne peut mobiliser les électeurs et espérer réaliser un bon score aux élections législatives du 4...
(La Nouvelle République 19/04/17)
Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb a déclaré, hier depuis Constantine que l’année 2017 l’Algérie deviendra complètement autosuffisante en production de ciment et ce, selon lui, « grâce à la réception de plusieurs projets.» En marge d’une visite de travail et d’inspection qu’a effectuée, hier le ministre de l’Industrie, dans la wilaya de Constantine, Abdesselam Bouchouareb est revenu dans un point de presse sur les principaux objectifs que compte réaliser son département à l’horizon 2018. A cet effet, il a confirmé que d’ici là, «nous passerons à l’exportation après l’autosuffisance en cette matière et la pénurie des dernières années ne se posera plus, au contraire, un excédent sera enregistré dans la production nationale. Donc d'ici la fin...
(Le Quotidien d'oran 19/04/17)
Même si le Fonds monétaire international (FMI) a relevé ses prévisions de croissance pour l'Algérie en 2016, la croissance réelle de son PIB s'établissant à 4,2% contre 3,6% dans sa prévision faite en janvier dernier, il a par contre abaissé sa prévision pour 2017 en tablant désormais sur un tassement de la croissance, longtemps soutenue par la dépense publique, en la ramenant à 1,4% contre 2,9% prévue en janvier. Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales publié hier à Washington, le FMI explique que cette tendance baissière se maintiendra en 2018 à 0,6%, selon les mêmes projections. Des prévisions qui confirment celles de la Banque mondiale (BM), même ajustées, qui laissent peu de place au doute quant au...
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Les syndicalistes de la fédération nationale des travailleurs de l’agroalimentaire, affiliée à l’UGTA revendiquent l’ouverture des négociations avec le département de l’agriculture. Dans le cas contraire, une démonstration de force n’est pas à exclure dans les prochains jours. C’est M. Salim Labatcha, le SG de ladite fédération qui en a fait l’annonce hier. C’est en présence des cadres syndicaux de ladite fédération que le conférencier a entamé son intervention en pointant du doigt le département de l’agriculture, l’accusant d’avoir «entamé un processus de privatisation des entreprises du secteur sans consulter le partenaire social». Le conférencier, qui a exprimé le refus de la fédération qu’il dirige «au processus de privatisation des entreprises et de l’ouverture de leur capital social pour un...
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Ces derniers jours, certains medias ont rapporté des informations indiquant que l’Italie est en train de revoir sa stratégie en matière d’approvisionnement en gaz naturel et que, par conséquent, elle n’a pas l’intention de renouveler son contrat à long terme avec l’Algérie. Ces médias sont allés jusqu’à désigner le pays de substitution en matière de fourniture de gaz à ce pays, la Libye en l’occurrence. La question a été donc posée à l’ambassadeur d’Italie Pasquale Ferrara lors de son déplacement hier à Boumerdès. Dans sa réponse, le diplomate situe d’abord le contexte sécuritaire et politique de la région et fait ensuite l’éloge des relations entre son pays et l’Algérie. «Vous avez fait allusion à la Libye. Je dois préciser que...
(AFP 19/04/17)
"Je vais bâtir une équipe (...) même si la situation actuelle est mauvaise": l'Espagnol Lucas Alcaraz, nommé sélectionneur de l'Algérie pour deux ans, ne s'est pas voilé la face mercredi, ambitionnant toutefois de mener les Fennecs jusqu'en en demi-finale de la CAN-2019, un "défi passionnant". "Je vais bâtir une équipe qui va lutter pour gagner tous les matches, même si la situation actuelle est mauvaise, en mettant de l'envie, de la conviction et du professionnalisme", a déclaré le technicien de 50 ans lors de sa conférence de presse de présentation. "Je me suis engagé avec l'Algérie avec l'objectif de qualifier la sélection à la CAN-2019 et atteindre le dernier carré de ce tournoi."
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Les praticiens de santé publique renouent avec la protestation à partir de la semaine prochaine. Leur syndicat, le SNPSP, appelle à une grève de deux jours les 24 et 25 avril prochains. Un rassemblement national est prévu, au deuxième jour du débrayage, devant le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière pour dénoncer le blocage du dialogue. Le Syndicat national des praticiens de santé publique a réuni en session extraordinaire son conseil national la semaine dernière. Résultat des résolutions : le syndicat a décidé de revenir à la contestation pour faire aboutir ses revendications. «Conformément aux résolutions du conseil national tenu le 6 avril dernier, et en signe de protestation, le SNPSP appelle à une...
(Midi Libre 19/04/17)
Le président de la commission fédérale de l’arbitrage, Messaoud Koussa, a annoncé hier sa démission, après un incident hier lors d’une réunion des arbitres. En effet, dans une déclaration faite à une chaîne de télévision privée, Messaoud Koussa affirme avoir quitté la présidence de cette commission. Cependant, il garde toujours son statut de membre du bureau fédéral de la Fédération algérienne de football. Koussa aurait, selon ce même média, quitté la commission de l’arbitrage après l’incident d’hier l’opposant à Mokhtar Amalou. Ce dernier a été placé récemment à la tête de la commission de désignation des arbitres de football. Le différend entre les deux hommes a commencé après la désignation par Mokhtar Amalou de deux arbitres sans consulter préalablement le...
(Jeune Afrique 18/04/17)
On les appelle "les femmes fantômes", car leur visage a été effacé de certaines affiches électorales. Les autorités viennent d'adresser une mise en demeure aux partis politiques concernés. Depuis le démarrage de la campagne électorale, dimanche 9 avril, des candidates voilées apparaissent sans visage sur les affiches de plusieurs listes partisanes, leurs traits ayant été grossièrement effacés à l’aide du logiciel Photoshop. Dans la case réservée à leur photo, il n’y a que leur nom et leur fonction.
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
Tout comme le FLN et le RND dont les patrons se livrent, depuis peu, une guerre des mots, les islamistes également sont dans la même logique post-élections législatives en s’adonnant à une bataille, certes en sourdine, de placement et de repositionnement, l’expérience dans l’opposition ayant été apparemment infructueuse. Partante au rendez-vous du 4 mai prochain dans tous ses différents segments, la mouvance verte n’a pas réussi le pari de se présenter en bloc soudé à ce scrutin, comme souhaité par...
(L'Expression (alg) 18/04/17)
Sa formation s'engage à améliorer le climat de l'investissement,y compris en le libérant de la centralisation de la décision. Le patron du RND a été hier à Laghouat et El Bayadh, dans le cadre de la campagne électorale. Il a indiqué au niveau de la localité de Hassi-R'mel à Laghouat, où il a animé un meeting que l' «assainissement du climat de l'investissement à travers une décentralisation du pouvoir de décision est au centre du programme électoral du parti». Il a affirmé que «sa formation politique s'engage à améliorer le climat de l'investissement...
(Agence Ecofin 18/04/17)
L’Afrique du Nord est devenue la zone de croissance de la marque Hilton. Le groupe hôtelier américain annonce 15 nouveaux projets d’hôtels en Algérie, en Égypte, au Maroc et en Tunisie. Pour mener ces projets, un bureau a été ouvert à Casablanca. La ville marocaine va d’ailleurs abriter sa toute première enseigne : le Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf. Le Hilton entend se développer en Afrique du Nord en s’appuyant sur son bureau de Casablanca. « Il est important pour nous d’avoir une forte présence sur le marché, afin de soutenir notre croissance. Nous avons près de 5000 chambres encore en construction en Afrique du Nord, notamment en Égypte. Une grande opportunité d’accroître notre présence dans l’ensemble de la...
(Agence Ecofin 18/04/17)
660 000. C’est le nombre de véhicules roulant au Maroc et en Tunisie avec de l’essence de contrebande en provenance de l’Algérie. Le constat a été fait par le think tank américain, The Atlantic Council qui a élaboré une étude générale sur le système de contrebande de produits pétroliers, dans de nombreuses régions du monde. Pour l’auteur du document, le Dr Ian Ralby, le phénomène n’est pas assez combattu par les gouvernants des pays concernés et prend de plus en plus d’ampleur. « Le problème est resté invisible pendant de nombreuses années, les gens ne reconnaissant par le trafic d’hydrocarbures en aval comme un problème. C’est une affaire de plusieurs milliards de dollars qui touche de nombreuses personnes dans le...
(Midi Libre 18/04/17)
Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a indiqué, hier à Hassi-R’mel que l’"assainissement du climat de l’investissement à travers une décentralisation du pouvoir de décision est au centre du programme électoral du parti". Animant un meeting de campagne au centre culturel communal Siyadi-Laid, en prévision des législatives du 4 mai prochain, Ouyahia a affirmé que sa formation politique s’"engage à améliorer le climat de l’investissement, y compris en le libérant de la centralisation de la décision". "La promotion de l’investissement veut dire aussi lutter contre la corruption, dans toutes ses formes", a-t-il ajouté avant d’appeler à ne pas exposer l’économie au risque d’"effondrement", comme cela s’est produit depuis quelques années, au risque d’"aggraver le chômage, de...
(Le Quotidien d'oran 18/04/17)
Maigre. Le taux de hausse de la retraite en 2106 a été en deçà des espérances des plus de 2,8 millions de retraités, dont plus de la moitié ne perçoivent pas plus que le SNMG (18.000 DA). Pour 2017, dans le sillage de la nouvelle loi sur les retraites qui a chamboulé certains paramètres de jouissance dont l'âge légal de départ et provoqué la contestation des syndicats de l'Education nationale, le ministre du Travail Mohamed El-Ghazi a annoncé dimanche à Mostaganem une revalorisation des pensions. «Le gouvernement annoncera le 1er mai prochain une hausse des pensions de retraite». Il a rappelé une majoration annuelle des pensions de retraite. La déclaration du ministre du Travail, qui a ferraillé dur pour faire...
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
Notre confrère Liberté traverse une zone de turbulences sans précédent. Le quotidien, absent des kiosques depuis lundi, en raison d’une grève déclenchée par le syndicat des travailleurs, se trouvait hier encore dans une situation tendue. Une impasse qui compromet une nouvelle fois la parution du journal. Il est 10 h. La section syndicale de Liberté est déjà en pleine effervescence. Pour l’instant, rien de nouveau depuis la diffusion, dimanche après-midi, d’un communiqué annonçant le déclenchement d’une grève au journal. La nouvelle surprend les rédactions des autres quotidiens. Le texte indique que la décision a été prise suite au «licenciement abusif des membres de la section syndicale» et fait savoir que la reprise du travail ne se fera qu’après retrait de...
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
L’idée de la construction d’une ligne ferroviaire destinée pour un train à grande vitesse (TGV) n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement. C’est ce qu’a déclaré hier au forum du journal El Moudjahid le directeur général de l’Agence nationale d’études et de suivi de réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), M. Fridi Azzedine. Conjoncture économique difficile oblige, le gouvernement Sellal a décidé de surseoir au projet de construction d’une ligne ferroviaire destinée exclusivement au train de grande vitesse. Et pourtant, en 2014, ce même responsable avait déclaré à Algérie presse service (APS), que le gouvernement algérien a donné son accord pour la construction d'une ligne ferroviaire destinée au passage d'un train à grande vitesse (TGV) et que les études préliminaires...

Pages