Dimanche 22 Avril 2018
(Jeune Afrique 12/03/18)
Les avocats du général à la retraite poursuivi pour « outrage à corps constitués », après des critiques envers la famille du président Bouteflika et l’armée, dénoncent un dossier vide et entaché de vices de procédures. Pour eux, les juges ne peuvent que le relaxer. Très médiatisé, le procès de Hocine Benhadid, ancien militaire connu pour son franc-parler, s’est ouvert jeudi 8 mars à Alger. Au cours de l’audience, qui a duré près de deux heures, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis une peine d’un an de prison ferme à l’encontre de cet ex-général, âgé de 74 ans. Poursuivi pour « outrage à corps constitués », il connaîtra le verdict le 22 mars...
(La Tribune 12/03/18)
Le ministère algérien de l'agriculture, du développement rural et de la pêche rencontre depuis ce dimanche les opérateurs agricoles, avec à l'ordre du jour, plusieurs dossiers liés aux activités du secteur. Ces consultations du gouvernement s'inscrivent dans le cadre des préparatifs des Assises nationales de l'agriculture qui se tiendront en avril prochain. Depuis ce dimanche 11 mars, le ministère algérien de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche est sur le pied de guerre pour les préparatifs de la prochaine édition des Assises de l'agriculture. D'après un communiqué du ministère, pas moins de 9 ateliers seront organisés ne prévision de cet événement et concerneront notamment sur les volets du foncier, des ressources hydriques, de la valorisation des produits agricoles...
(Le Monde 12/03/18)
C’est un jeu de massacre et Salim Zerrouki l’assume, rire espiègle. Il sait qu’il va choquer, qu’il pousse le crayon très loin. Le procès en « haine de soi », il s’y attend mais n’en a cure. Car l’humour qu’il pratique, l’autodérision, est après tout une affaire universellement partagée. Sauf qu’il trempe, lui, sa plume dans un tonneau de harissa au moindre trait. Algérien installé à Tunis depuis une grosse décennie, Salim Zerrouki s’apprête à publier le 15 mars une bande dessinée – son premier album – moquant crûment les travers des siens, les Arabes : 100 % bled. Comment se débarrasser de nous pour un monde meilleur (coédition Lallah Hadria Editions et Encre de nuit). C’est âpre, dur, cruel...
(La Tribune 10/03/18)
Les échanges commerciaux entre le Danemark et l'Algérie se sont élevés à fin 2017, à 215 millions de dollars, a annoncé le directeur des marchés internationaux au Danish Industry, Jens Holst-Nielsen. Le responsable qui s'exprimait dans le cadre d'une visite du ministre danois des Affaires étrangères en Algérie, a salué de bonnes relations de coopération. Les relations commerciales algéro-danoises sont très avancées. C'est le moins que l'on puisse dire au regard des chiffres annoncés cette semaine. Selon le directeur des marchés internationaux au Danish Industry, Jens Holst-Nielsen, les échanges commerciaux entre les deux Etats sont estimés à 215 millions de dollars à la fin de l'année dernière.
(Agence Ecofin 09/03/18)
Le gouvernement algérien a décidé de confier à la compagnie publique en charge des hydrocarbures, Sonatrach, le développement du mégaprojet de 6 milliards $ portant sur la transformation du phosphate des mines de Tébessa, Skikda, Souk Ahras et Annaba. C’est ce qu’a annoncé, mercredi, le PDG de la société, Abdelmoumen Ould Kaddour, lors d’une visite à Tébessa, précisant que l’investissement sera assuré par Sonatrach et ses partenaires locaux et chinois (Cetic-Crcc et Wengfu). «L’Algérie a des réserves de phosphate très importantes», a déclaré M. Ould Kaddour, remerciant le président Bouteflika d’avoir «pris la décision de développer les champs de phosphate et d’avoir chargé Sonatrach de le faire». Selon lui, le délai requis pour la réalisation du projet, qui devrait permettre...
(Agence Ecofin 09/03/18)
Selon des sources proches de la société algérienne des hydrocarbures, qui se sont confiées à Reuters, le complexe de liquéfaction de gaz naturel de Skikda fait actuellement face à des difficultés de production. C’est ce qui justifie la baisse des exportations algériennes de GNL vers l’Europe, notamment la France et l’Espagne. Par ailleurs, elles ont précisé que les difficultés sont telles que l’usine se dirige vers une « fermeture potentielle », dans les prochains jours. D’après des données de suivi des navires, fournies par Eikon, la date de la dernière cargaison exportée depuis le complexe, remonte au 27 février dernier. Un autre navire, le Cheikh Bouamama, est ancré à l'entrée de Skikda, depuis le début de la semaine dernière, sans...
(Agence Ecofin 09/03/18)
L’opérateur des télécommunications par satellite, Algérie Telecom Satellite (ATS), se prépare à mettre la Triple Play, un nouveau service télécoms, sur le marché télécoms algérien. Il s’agit d’un pack comprenant l’Internet haut débit, la téléphonie et la télévision. Pour l’aider dans cette nouvelle aventure, ATS a sollicité l’expertise technique de deux entreprises publiques. Mohamed Anouar Benabdelouahad, le président-directeur général, a déclaré à cet effet que des « discussions ont été engagées avec deux entreprises algériennes, à savoir l’Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) et l’Industrie algérienne de la téléphonie (Inatel) pour la fabrication du pack clé en main composé d'une antenne, d'un modem et d'un récepteur satellitaire ». La société, filiale du groupe public Algérie Telecom, a décidé de capitaliser...
(Xinhua 09/03/18)
La croissance de l'Afrique du Nord devrait atteindre 5% en 2018 et 4,6% en 2019, affirme la Banque africaine de développement (BAD) dans un rapport sur les perspectives économiques de la région, publié jeudi par le journal marocain "Le Matin". "Les perspectives demeurent positives pour 2018 et 2019 grâce, notamment, aux réformes engagées dans l'ensemble des pays de la région", indique la même source. Selon la BAD, l'année 2017 s'est conclue en Afrique du Nord sur une croissance de 4,9% du PIB réel, en hausse par rapport aux 3,3% enregistrés en 2016. Cette performance économique est d'ailleurs supérieure à la moyenne affichée par le continent dans son ensemble (3,6%) et place la région de l'Afrique du Nord en deuxième position...
(RFI 09/03/18)
Responsable d’une agence qui aide les marques à choisir leur stratégie sur les réseaux sociaux, cette Algérienne de 34 ans fait partie de la jeune génération d’entrepreneurs. Un modèle et une source d’inspiration pour son ami Chams-Eddine Bezzitouni. A l’annonce de l’idée d’un portait, Sara Mehchem avait prévenu : « Je n’aime pas les superlatifs ». Cette chef d’entreprise de 34 ans, qui refuse d’écrire « cheffe », dirige une équipe de 4 personnes et gère et accompagne plusieurs marques algériennes dans leur déploiement sur les réseaux sociaux. Pour son ami Chams-Eddine Bezzitouni, 27 ans, consultant en open innovation, elle est « un idéal de femme algérienne », même si elle balaie les compliments d’un revers de main. En 2015,...
(Xinhua 08/03/18)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a appelé mercredi les pays arabes à conjuguer leurs efforts pour éradiquer le terrorisme, et ce dans un contexte critique pour la région. "Le terrorisme menace toujours notre sécurité et la stabilité de nos pays", a déclaré le chef de l'Etat dans un message lu en son nom par le ministre de l'Intérieur Noureddine Bedoui à l'occasion de la cérémonie d'ouverture du 35ème Conseil des ministres arabes de l'Intérieur tenue à Alger. Il a souligné que de vastes zones du monde arabe sont traversées par des situations très critiques alors qu'elles souffrent d'une "instabilité" provoquée par des groupes terroristes et extrémistes. Il a averti que face à une telle situation, "nous sommes tenus d'observer la...
(Agence Ecofin 08/03/18)
Le Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédit jeune, un fonds spécial algérien qui encourage les banques à prendre des risques en finançant des microentreprises portées par des jeunes, a indemnisé à hauteur de 25 milliards de dinars algériens (217,9 millions $) des établissements bancaires locaux ayant accordé des crédits aux jeunes. Selon Samira Djaide, la directrice de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), qui donne cette information, ces banques dont l’identité n’a pas été dévoilée ont financé près de 21 193 projets qui n’ont pas pu tenir sur leurs marchés et qui sont tombés en faillite. Toutefois, des mesures parallèles ont été prises pour aider ces jeunes à rembourser les dettes contractés pour lancer leurs projets...
(AFP 07/03/18)
Le combat contre le terrorisme dans le monde arabe doit s'intensifier via l'éducation et la culture, mais aussi sur internet, nouveau "défi sécuritaire", a estimé mercredi à Alger le président algérien Abdelaziz Bouteflika. "Le premier pas pour éradiquer le terrorisme consiste à infirmer ses références intellectuelles et à le priver de son environnement social et de ses réseaux de communication", a expliqué M. Bouteflika dans un message lu à l'ouverture du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur (CMAI). Le président algérien, âgé de 81 ans et qui n'apparaît que rarement en public depuis un AVC en 2013, a appelé les pays de la Ligue arabe à "un effort intensif sur le plan éducatif culturel, d'information et d'orientation religieuse, de sorte...
(Jeune Afrique 07/03/18)
Le chef de l’État semble résolu à briguer un cinquième mandat l’an prochain. Son âge – il aura 82 ans – et son état de santé le lui permettront-ils ? Abdelaziz Bouteflika a toujours nourri une forte appétence, sinon une obsession, pour l’exercice du pouvoir. Comme le montre un épisode rapporté par l’un de ses protagonistes. Nous sommes le dimanche 5 janvier 1958, aux heures les plus sombres de la guerre d’Algérie. Contrôleur général de la wilaya 5, le jeune Bouteflika achève une tournée d’inspection dans l’Ouest algérien avec son frère de lait Mustapha Berri, alias Boumédiène, quand ils croisent le chemin de deux autres officiers de l’Armée de libération nationale (ALN). Avant de regagner leurs bases respectives, les quatre hommes...
(La Tribune 07/03/18)
Le gouvernement algérien est plus que jamais déterminé à instaurer une véritable industrie nationale des énergies renouvelables. Selon la ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, cette industrie devrait participer à hauteur de 27% dans le mix énergétique d'ici à l'horizon 2035. En attendant, le pays exige une intégration nationale dans les projets et non des projets «clés en main». Le gouvernement algérien affiche désormais de nouvelles ambitions en matière d'énergies renouvelables,puisque celles-ci devraient atteindre 27% dans le mix énergétique national d'ici à 2035. «On veut s'inscrire dans une vision globale, et honorer notre engagement vis-à-vis de la communauté internationale, d'arriver à produire les 27% du mix énergétique, à partir des énergies renouvelables, d'ici à 2035. Pour...
(Jeune Afrique 07/03/18)
Le complexe présidentiel de Zeralda, où vivent Abdelaziz Bouteflika et une partie de sa famille, cache plusieurs villas ultra-sécurisées, un domaine de chasse ou même un lac artificiel. Chaque personne y est sensiblement fouillée avant d'y pénétrer. Visite. Pour accéder au compound de Zeralda, où résident Bouteflika et une partie de sa famille, il faut franchir plusieurs barrages militaires et emprunter une route qui serpente au milieu de champs parsemés de serres. Devant le portail, des gardes vêtus d’une chasuble arborant le sigle DGSPP (Direction générale de la sécurité et de la protection présidentielle) veillent au grain. Impossible pour les invités et les véhicules de pénétrer dans l’enceinte entourée de hauts murs de couleur ocre sans être fouillés et passés...
(Xinhua 07/03/18)
Le groupe danois spécialisé dans les traitements contre le diabète a lancé mardi les travaux de la construction d'une usine de fabrication d'insuline à Boufarik, une localité relevant de la province de Blida et située à 35 km à l'ouest d'Alger. La cérémonie de la pose de la première pierre s'est déroulée en présence du ministre algérien de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui et du ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen qui a achevé une visite de trois jours en Algérie. Doté d'une enveloppe de 8,4 milliards de dinars (73,4 millions de dollars), ce projet qui s'étend sur une superficie de 0,9 hectare, aura une capacité de production de 45 millions d'unités...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Face à la politique d'austérité et la crise économique que traverse le pays, les Algériens vivent des fins de mois de plus en plus difficiles, entre changement des habitudes, privations ou dettes. Reportage à Alger au sein d'une famille de la classe moyenne. « Ne faites pas attention au désordre, on vient juste de reprendre les travaux », avertit d’emblée Célia, en désignant du regard la cuvette des toilettes qui gît sur le palier. « Mon frère est rentré de France, grâce à lui on va enfin pouvoir terminer l’installation de la douche », se réjouit la jeune femme aux boucles brunes, en inspectant l’avancée des travaux. Dans cette pièce en forme de cube, le béton est encore frais. La...
(Xinhua 06/03/18)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika s'est entretenu lundi à Alger avec le ministre saoudien de l'Intérieur, le prince Abdel Aziz Ben Saoud Ben Nayef Ben Abdelaziz Al-Saoud. L'audience s'est déroulée, selon la télévision algérienne, en présence du Premier ministre Ahmed Ouyahia et de trois membres du gouvernement. Cette visite s'inscrit, selon un communiqué du ministère algérien de l'Intérieur, dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays et du développement de la coopération bilatérale. Alger et Riyad entretient de bonnes relations bilatérales, et ce particulièrement dans les domaines politique et sécuritaire. Les deux pays collaborent également dans le secteur des hydrocarbures, surtout au sein de l'Organisation de pays exportateurs du pétrole (OPEP). Le ministre saoudien de l'Intérieur est...
(Xinhua 06/03/18)
Huit ans après sa fermeture, le Royaume du Danemark a rouvert officiellement lundi son ambassade en Algérie. La cérémonie d'ouverture a été co-présidée par le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel et de son homologue danois, Anders Samuelsen. La "réouverture de cette ambassade témoigne de l'intérêt accordé par le Royaume du Danemark aux liens historiques unissant les deux pays et reflète aussi notre souci de renforcer et d'élargir les relations politiques et économiques bilatérales privilégiées", a déclaré le chef de la diplomatie algérienne, cité par l'agence officielle APS. Pour sa part, le ministre danois s'est félicité de la réouverture de l'ambassade de son pays, mettant en avant l'importance de renforcer les relations politiques et économiques entre les deux pays...
(Le Point 05/03/18)
Âgée de 31 ans, Leila Touchi est un visage qui commence à être connu des téléspectateurs de la télévision algérienne. Dans la soirée du 21 février, la jeune comédienne a vécu un traumatisme qu'elle n'est pas près d'oublier. « Il devait être 22 heures ; je me suis changée dans une pièce et je me suis rapprochée du chauffage. Au moment où j'ai levé les yeux vers la télé, j'ai aperçu un homme accroché aux barreaux de ma fenêtre. Il était en train de me regarder.

Pages