| Africatime
Samedi 19 Avril 2014
(AFP 19/04/14)
Le roi du Maroc Mohammed VI a félicité vendredi Abdelaziz Bouteflika pour sa réélection à la présidence, estimant qu'elle traduisait "la volonté pressante" du peuple algérien "d'aller de l'avant dans le processus de développement" de ce pays voisin. Agé de 77 ans, M. Bouteflika a été réélu vendredi par 81,53% des voix pour un 4e mandat, malgré ses ennuis de santé, à l'issue d'un scrutin boudé par la moitié des électeurs et contesté par son principal rival. Mohammed VI a "adressé un message de félicitations" au président algérien réélu, a rapporté l'agence officielle marocaine MAP. Ce net succès traduit une "reconnaissance" "du bilan positif de votre présidence riche en réalisations" ainsi que "des efforts continus...
(AFP 19/04/14)
Le président français François Hollande "souhaite un plein succès" au président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat avec 81,53% des voix, selon un communiqué de l'Elysée vendredi. "Au lendemain de la réélection d'Abdelaziz Bouteflika, le Président de la République lui souhaite un plein succès dans l'accomplissement de sa haute mission", est-il écrit. Agé de 77 ans, M. Bouteflika a été réélu vendredi par 81,53% des voix pour un 4e mandat, malgré ses ennuis de santé, à l'issue d'un scrutin boudé par la moitié des électeurs et contesté par son principal rival. gd/ial/jeb PARIS, 18 avril 2014 (AFP) -
(France 24 19/04/14)
Après 14 ans à la tête de l’Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a été réélu, vendredi, malgré ses problèmes de santé. Si sa réélection ne faisait aucun doute, des interrogations demeurent sur le rôle qu'il tiendra durant son mandat. Il aura fallu attendre le jour du vote, jeudi 17 avril, pour qu'Abdelazziz Bouteflika apparaisse en public. Durant toute la campagne, le président sortant, victime d'un AVC il y a un an, est resté invisible, laissant ses adjoints le représenter sur...
(Le Figaro 19/04/14)
Le chef de l'État sortant a été réélu pour un mandat de cinq ans. Les résultats officiels lui donnent 81 % des voix contre 12 % à Ali Benflis, qui dénonce des fraudes. Un score moins important que celui de 2009 - il avait alors obtenu 90,24 % des voix - mais qui laisse tout de même loin derrière ses adversaires. En particulier Ali Benflis, gratifié de 12,18 % des voix, et, loin derrière: Abdelaziz Belaïd avec 3,36 %, Louisa...
(Les Afriques 19/04/14)
Sans surprise, 45 minutes seulement après la clôture des bureaux de vote, le candidat Abdelaziz Bouteflika est largement en tête selon les premiers résultats obtenus des bureaux de vote de la plupart des wilayas ainsi qu’à l’étranger. Le taux de participation a été de 51,7% avec un remarquable recul par rapport à celui enregistré en 2009 (74, 11%). Le dépouillement des urnes a commencé aussitôt après la fermeture à 19h pour certains bureaux et pour d’autres à 20h, et ce...
(Xinhua 19/04/14)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été réélu jeudi pour un quatrième mandat de cinq ans avec un taux de 81,53%, soit 8.332.598 de voix, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, lors d'une conférence de presse tenue à Alger. Avec cette nouvelle élection, le président Bouteflika à toutes les chances d'être l'homme qui détient et de loin le record de longévité à la tête du pays, étant donné que s'il ira jusqu'à la...
(Euronews 19/04/14)
Des violences ont émaillé le scrutin présidentiel de ce jeudi en Algérie. En Kabylie, 70 personnes ont été blessées dans des heurts entre des gendarmes et des jeunes qui voulaient empêcher les habitants de voter. Beaucoup sont complètement désabusés par cette élection : “On est avec personne, on est avec personne, ni avec Bouteflika ni avec Benflis, s‘écrie ce jeune homme. On en a marre de ce système, on en a marre de ce pouvoir,on en a marre de tout ici en Algérie”. L’issue de l‘élection, connue à l’avance, suscite...
(El Moudjahid 19/04/14)
Trois partis islamistes ont rejeté, hier, les résultats de l'élection présidentielle estimant que le taux de participation a été "amplifié". "Le taux de participation annoncé officiellement a été amplifié et ne reflète guère l'abstention des électeurs", a estimé le Mouvement de la société pour la paix (MSP) dans un communiqué, précisant que son appel au boycott "n'est pas nihiliste, mais s'inscrit entièrement dans le projet de transition démocratique auquel a appelé la coordination nationale des partis et des personnalités pour...
(Afrik.com 19/04/14)
La Présidentielle algérienne s’est elle déroulée dans les normes ? Telle est la question que se pose le commun des Algériens qui regrette de voir le pays régresser. (De notre correspondant à Alger) L’heureux vainqueur de cette élection en la personne d’Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, a-t-il vraiment damé le pion à ses adversaires ? En se référant aux résultats préliminaires annoncés ce vendredi après-midi par Tayeb Belaiz, selon lesquels Abdelaziz Bouteflika a obtenu 81,53% des suffrages, Ali Benflis 12,18%, Abdelaziz...
(L'Expression (alg) 19/04/14)
Echaudés par la décennie noire, les Algériens s'agrippent à la stabilité et refusent «un saut dans l'inconnu», un argument majeur dans la réélection de Bouteflika. Evidence mathématique pour certains, et surprise ahurissante pour d'autres. La réélection du président Bouteflika à la tête du pays pour un 4e mandat ne laisse pas indifférent. Qu'est-ce qu'il y a dernière cette écume électorale? Quelle est cette vague sur laquelle surfent les Algériens et qui les pousse à bout de course à renouveler leur...
(Reporters 19/04/14)
Le désormais ancien directeur de campagne du président sortant, Abdelmalek Sellal, a rendu hommage, hier, aux candidats à l’élection présidentielle en faisant particulièrement allusion à Ali Benflis, dont il a salué la campagne et auquel il a demandé d’«accepter les résultats du scrutina» et de faire preuve de fair-play. Accompagné du patron de la centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, il a par ailleurs fait savoir que le « large front de confiance et d’espoir » accordé par les Algériens au...
(Tout sur l'Algérie 19/04/14)
Ali Benflis exhibe deux documents dont un procès-verbal signé, selon lui, avant le dépouillement des urnes. Il qualifie le système de « pourri » et de « corrompu ». « Même Staline n’aurait pas fait ça », a-t-il dit à propos des résultats. 18h18. Benflis : « Je ne vais pas décevoir tous ceux qui ont soutenu mon projet de renouveau national. Prochainement, je vais dévoiler la forme de mes actions à venir ». Le candidat malheureux annonce son intention...
(El Watan 19/04/14)
C’est un Ali Benflis qui ne mâche ses mots, confiant et sûr de lui, qui est venu dénoncer la mascarade électorale, hier devant ses partisans et la presse nationale et internationale, à son QG de campagne, peu de temps après l’annonce officielle des résultats du scrutin par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz. Le candidat, qui ne reconnaît pas ces résultats, annonce sans ambages qu’«il n’y a pas eu d’élection, même Staline n’a pas eu ces...
(La Dépêche de kabylie 19/04/14)
Louiza Hanoune a reconnu, avant-hier soir, à l’annonce des premiers résultats partiels de l’élection présidentielle, la victoire d’Abdelaziz Bouteflika, et a qualifié le scrutin de jeudi dernier, de «propre». Mme Hanoune a également qualifié les résultats de ce scrutin de «sanction», émanant du peuple algérien à l’encontre de ceux qui ont « diabolisé» le président de la République. Dans un point de presse qu’elle a tenu, au soir de la proclamation des résultats partiels des urnes, la secrétaire générale du...
(Midi Libre 19/04/14)
L e ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz, a livré hier les résultats préliminaires de l’élection présidentielle. Le ministre, qui s’est exprimé en langage de chiffres crus a crédité Bouteflika d’une victoire écrasante Bouteflika avec 81,51 % comme taux et 8.332.598 de voix. Le taux de participation est de 51.71 %.Avec un taux qui le place en majorité, le président a arraché haut la main son quatrième mandat face à ses concurrents. En deuxième position, Ali Benflis assure 1.244.918 de votants...
(Jeune Afrique 19/04/14)
Ses projets artistiques, ses dernières prises de position, notamment son soutien au président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, et la polémique qui s'en est suivie, Cheb Khaled, qui signe son retour sur la scène française avec deux concerts à Paris, s'explique sans fard ni artifice. Interview. C'est ce qu'on appelle un grand retour sur scène. Le 18 et 19 avril, Cheb Khaleb livre à ses fans parisiens deux concerts "prévus de longue date", successivement à La Cigale et au Bataclan. Une...
(Jeune Afrique 19/04/14)
Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le management du numéro un des télécoms en Algérie. L’État algérien, via le Fonds national d’investissement (FNI) s’empare de la majorité du capital de l’opérateur Djezzy. VimpelCom, actionnaire d'Orascom Telecom Algérie via Global Telecom Holding (GTH), a annoncé le vendredi 18 avril la signature de la vente de 51% du capital...
(Xinhua 19/04/14)
L'Etat algérien a acheté, par le biais du Fonds national d'investissement (FNI), 51% des actions d'Orascom Telecom Algérie (OTA), prennant ainsi le contrôle de la majorité de l'opérateur de téléphonie mobile, Djezzy, qui lui appartient, ont rapporté vendredi les médias locaux. La signature de l'accord a eu lieu mercredi dernier à Paris, pour un montant de 2,643 milliards de dollars, a rapporté IT MAG, un magazine algérien spécialisé dans les nouvelles technologies d'information et de télécommunication, citant VimpelCom et Global...
(AFP 18/04/14)
ALGER, 18 avril 2014 (AFP) - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été réélu par 81,53% des voix pour un 4e mandat, malgré ses ennuis de santé, à l'issue d'un scrutin boudé par la moitié des électeurs et contesté par son principal rival. Jeudi, c'est en fauteuil roulant, aidé par un homme qui l'a accompagné jusque dans l'isoloir, que M. Bouteflika a voté au bureau de vote de l'école d'El Biar, où il est arrivé entouré de ses frères, dont...
(AFP 18/04/14)
ALGER, 18 avril 2014 (AFP) - Le principal adversaire d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle algérienne, Ali Benflis, a déclaré vendredi qu'il ne reconnaissait pas la victoire du président sortant, réélu avec 81,53% des voix. "Je ne reconnais pas le résultat" annoncé, car "le reconnaître c'est se rendre complice de la fraude", a-t-il déclaré dénonçant une "alliance entre la fraude, l'argent suspect et des médias vendus". M. Benflis a recueilli 12,18% des suffrages.

Pages