Mercredi 22 Novembre 2017
(MondAfrique 21/11/17)
Après une mainmise indiscutable sur le marché automobile algérien, le plus important d’Afrique, se heurte à Hyundai, un concurrent asiatique de taille. Le concurrent de Renault s’appelle Hyundai. Le constructeur sud-coréen est en force en Algérie depuis 2016. Après avoir connu une chute significative en 2012 et 2013 en raison d’une alliance contre-productive avec le patron de Cevital, Issad Rebrab, Hyundai soigne sa santé depuis 2016 grâce à un partenariat très solide, l’influent milliardaire Mahieddine Tahkout. Avec cet homme d’affaires, l’un des plus riches et puissants en Algérie, Hyundai ouvre sa première usine en Algérie et en Afrique du nord.
(MondAfrique 21/11/17)
Le nom de Saïd Bouteflika, le nom du frère du Président de la République, est devenu un “fonds de commerce”. Et cela ne plait guère au principal intéressé. Saïd Bouteflika est un nom qui rapporte en Algérie. Et de plus en plus de lobbyistes, d’homme d’affaires et d’homme de médias l’utilisent comme un “fonds de commerce” pour obtenir des marchés, réaliser des projets ou résoudre des blocages. Et le frère ainsi que conseiller influent d’Abdelaziz Bouteflika commence à trouver ces “usages indélicats” très révoltants. Selon des sources très proches de l’entourage du frère du président Algérien, Saïd Bouteflika a poussé récemment à Alger depuis la résidence présidentielle de Zéralda un véritable coup de gueule contre ceux et celles qui utilisent...
(AFP 21/11/17)
La directrice d'un quotidien algérien a mis fin lundi à Alger à une semaine de grève de la faim lancée pour protester contre les "pressions" financières de l'Etat sur son journal, privé selon elle de publicité pour des raisons politiques. "J'ai pris cette décision sur les recommandations de mes médecins. Mon corps ne supporte plus", a déclaré Hadda Hazem, directrice du quotidien arabophone El Fadjr, à l'issue d'un rassemblement de soutien. Une centaine de journalistes, parlementaires et militants d'opposition s'étaient réunis devant le siège de son journal à l'appel d'un comité de soutien. Ils ont réclamé la levée du monopole de l'organisme chargé de gérer la publicité...
(Jeune Afrique 21/11/17)
Hadda Hazem, directrice du quotidien algérien El Fadjr a suivi une grève de la faim d'une semaine contre un boycott publicitaire qu'elle estime être politique. Certains de ses confrères demandent la levée du monopole sur la distribution de publicité publique. Hadda Hazem, directrice du quotidien algérien El Fadjr, était en grève de la faim depuis le 13 novembre. La raison : à l’en croire, le titre qu’elle dirige est victime d’un boycott de la part de l’Agence nationale d’édition et...
(Xinhua 21/11/17)
L'Algérie a enregistré durant les dix premiers mois de 2017 un déficit commercial de 9,5 milliards de dollars américains, contre 14,4 milliards de dollars à la même période de l'année dernière, ce qui correspond à une baisse de 34%, a indiqué lundi le Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS) relevant des douanes algériennes. Cette baisse du déficit commercial est la résultante de la politique de réduction des importations et du raffermissement des prix du pétrole depuis le début...
(Xinhua 21/11/17)
Un total de 46 ressortissants algériens retenus en Libye ont été rapatriés lundi vers leur pays, a indiqué le porte-parole du minitère algérien des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, cité par l'agence officielle APS "Les efforts ont été couronnés de succès dans la mesure où l'ensemble des citoyens algériens, au nombre de 46, ont été libérés sur trois vagues, respectivement les 17, 18 et 19 novembre courant et ont été rapatriés par route, via la Tunisie, hier 19 novembre 2017",...
(Le Monde 21/11/17)
Pour notre chroniqueur, les images d’êtres humains vendus interpellent notre humanité et font écho aux récits glaçants qui proviennent des routes d’exil. Une vidéo de la chaîne américaine CNN montrant des Subsahariens vendus aux enchères en Libye a provoqué une vague d’indignation sur le continent africain. L’émotion des intellectuels, militants de la société civile et simples citoyens a poussé les leaders politiques à réagir. Les communiqués « émus » et « indignés » sont sortis des palais présidentiels pour dénoncer...
(Le Figaro 20/11/17)
Farouk Ksentini, avocat algérien et ex-président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’Homme (CNCPPDH), estime que le président algérien Abdelaziz Bouteflika souhaite se présenter à sa réélection : « J’ai rencontré la semaine dernière le président Abdelaziz Bouteflika. Nous avons discuté pendant une heure. C’est la quatrième fois que je le rencontre cette année. Je le connais depuis plus de trente ans. J’ai constaté qu’il a un grand désir de se représenter...
(AFP 20/11/17)
La directrice d'un quotidien algérien a mis fin lundi à Alger à une semaine de grève de la faim lancée pour protester contre les "pressions" financières de l'Etat sur son journal, privé, selon elle de publicité institutionnelle pour des raisons politiques. "J'ai pris cette décision sur les recommandations de mes médecins. Mon corps ne supporte plus", a déclaré Hadda Hazem, directrice du quotidien arabophone El Fadjr, à l'issue d'un rassemblement de soutien. Une centaine de journalistes, parlementaires et militants d'opposition...
(Le Point 20/11/17)
Le nouveau projet de loi sur la santé propose d'élargir le champ de l'interruption thérapeutique de grossesse. De quoi relancer le débat sur une question sociétale sensible. «  J'ai suivi durant quelques années un jeune atteint de trisomie 21 qui était condamné dès sa naissance. L'enfant, qui avait une malformation cardiaque et un asthme sévère dès son plus jeune âge, a été abandonné par ses parents. Chacun a refait sa vie. Il a été pris en charge par sa tante...
(AFP 20/11/17)
Un fondateur d'une association de proches de disparus de la guerre civile en Algérie a été condamné à cinq ans de prison ferme après la diffusion, qu'il nie, d'images assimilées à une "apologie du terrorisme", a indiqué dimanche un de ses avocats. Arrêté en février et détenu depuis, Rafik Belamrania, un "militant des droits de l'Homme, a été condamné à cinq de prison ferme. C'est énorme", a déclaré à l'AFP Me Mustapha Bouchachi. Il a précisé que le jugement avait été prononcé le 15 novembre par un tribunal de Jijel, à 350 km à l'est d'Alger. Rafik Belamrania est l'un des fondateurs de l'association Mech'al ("La Torche")...
(Agence Ecofin 20/11/17)
Au terme du mois d’octobre 2017, la production pétrolière de l’Algérie a chuté de 0,46% à 32,59 millions de barils par jour par rapport au mois de septembre. L’information a été donnée par le rapport mensuel de l’OPEP publié la semaine dernière. En septembre, la production était de 1,050 million de barils par jour alors qu’en octobre, elle était de 1,012 million de barils par jour, soit une baisse de 38 400 barils par jour, précise TSA Algérie. Toutefois, l’OPEP...
(Agence Ecofin 20/11/17)
L’opérateur historique des télécommunications, Algérie Telecom, a révélé le 17 novembre 2017 avoir été l’objet d’une cyberattaque massive. D’après la société publique, l’objectif de cette agression qui s’est traduite par une série d’attaques, était le piratage et l’interruption du système. Elle a indiqué que grâce à ses ingénieurs informatiques, l’intrusion a été neutralisée et les plateformes opérationnelles sécurisées. Avec la collaboration des services de sécurité, Algérie Telecom a ajouté que les pirates ont été identifiés et arrêtés. En mars dernier,...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(AFP 19/11/17)
Les gardes-côtes algériens ont intercepté, entre jeudi et samedi au large des côtes algériennes, 286 Algériens tentant d'émigrer clandestinement vers l'Europe à bord de plusieurs embarcations, a annoncé le ministère algérien de la Défense. "Dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine" les gardes-côtes ont procédé entre jeudi et samedi "à l’interception et au sauvetage d’un nombre total de 286 citoyens algériens candidats à l’émigration clandestine à bord d'embarcations de fortune", selon un communiqué du ministère consulté dimanche par...
(Jeune Afrique 18/11/17)
La jeune romancière a reçu ce 16 novembre le prix Goncourt des lycéens pour son roman, exploration méthodique par le langage des histoires de l’Algérie et de l’immigration. L’Art de perdre. On croirait le nom d’un album d’Orelsan. C’est le titre du cinquième roman d’Alice Zeniter, 31 ans, récompensé par le Goncourt des lycéens ce 16 novembre. Sur plus de 500 pages, Zeniter tisse une saga familiale contemporaine, qui s’ouvre en Kabylie dans les années 1930 avec Ali, et se...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Poussé dans ses retranchements lors de l’université d’été du patronat, le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, lâche ses coups… sur le Maroc. Et déclenche une nouvelle crise entre les deux voisins. Portrait-itinéraire d’un membre phare de l’entourage présidentiel. Ce vendredi 20 octobre s’annonçait plutôt tranquille pour Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères. Une intervention devant des hommes d’affaires réunis au siège de la foire d’Alger et, peut-être, un déjeuner composé de sardines grillées, voilà qui devait faire...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Un remaniement ministériel en mai 2015 a déclenché la colère de Ramtane Lamamra, alors proche de Bouteflika. Aujourd'hui l'objet de sa colère de l'époque, Abdelkader Messahel, occupe son poste. Jeudi 14 mai 2015. Abdelaziz Bouteflika procède à un énième remaniement ministériel. Surprise, il désigne deux personnes à la tête de la diplomatie. Ramtane Lamamra est reconduit à la tête des Affaires étrangères tandis qu’Abdelkader Messahel hérite du portefeuille de ministre des Affaires maghrébines et africaines et de la Coopération internationale...
(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se...
(Le Monde 16/11/17)
Entre Alger et Constantine, l’enfance de Rac est marquée par la violence. « Et tout ce sang versé, donc. Et toute cette graisse comme imbibée de détresse. » Ainsi, Rac, le narrateur de La Dépossession, résume-t-il son adolescence de garçon obèse durant la guerre d’indépendance de son pays. A 13 ans, juste après la mort de son frère (réprouvé par les siens parce qu’homosexuel), il s’est mis à grossir ; il a commencé à maigrir peu avant d’entrer dans la...

Pages