| Africatime
Mardi 02 Septembre 2014
(AFP 02/09/14)
La Mauritanie a insisté mardi sur la nécessité d'un succès des négociations qui se tiennent cette semaine à Alger sur la crise malienne, en affirmant avoir déjà "beaucoup pâti" des troubles dans le nord malien. "Je suis convaincu que ces négociations seront sanctionnées par des résultats concrets concernant la crise au Mali", a déclaré le chef de la délégation mauritanienne Sidi Mohamed Ben Hennen. Pays voisin du Mali, la Mauritanie participe au deuxième round de négociations qui a débuté lundi avec l'objectif d'amener la paix dans le nord du Mali, toujours instable malgré une intervention militaire internationale lancée en 2013 contre les islamistes. "La Mauritanie a beaucoup pâti de la détérioration de la situation sécuritaire...
(AFP 02/09/14)
Le deuxième round de négociations entre Bamako et des groupes armés maliens s'est ouvert lundi en fin d'après-midi à Alger avec l'objectif d'amener la paix dans le nord du Mali, toujours instable malgré une intervention militaire internationale lancée en 2013 contre les islamistes. La première phase des discussions s'était achevée le 24 juillet à Alger par la signature d'une "feuille de route des négociations". Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra dont le pays assure la médiation a précisé, à l'ouverture de cette nouvelle rencontre, qu'il s'agissait d'une phase de négociations "substantielles". "Nous ne ménagerons aucun effort pour faire...
(RFI 02/09/14)
Le gouvernement malien et les groupes armés du nord du pays se sont à nouveau réunis ce lundi 1er septembre à Alger après s'être mis d'accord en juillet dernier sur une feuille de route. Cette fois-ci, assure-t-on, les deux camps doivent entrer dans le vif du sujet. Les discussions sur le fond débuteront dès mardi et déjà, quatre commissions ont été créées. La cérémonie d’ouverture a commencé avec deux heures de retard. Selon des diplomates, certains groupes du nord refusaient...
(Algerie Focus 02/09/14)
Ahmed Ouyahia a déjà sa copie. Le directeur de cabinet de la présidence de la République, chargé de mener les “Consultations politique” en vue de la révision de la Constitution, va remettre son rapport final au chef de l’Etat dans les tout prochains jours. “Nous sommes à la phase finale de rédaction et de synthèse du rapport qui sera remis au président de la République à la fin du mois, c’est-à-dire dans quelques jours”, a déclaré jeudi dernier Ahmed Ouyahia,...
(Algerie Focus 02/09/14)
C’est la rumeur la plus folle de cette rentrée caniculaire. Ces dernières 24 heures, les rédactions algéroises de plusieurs quotidiens algériens tentent de vérifier une information qui circule massivement grâce au bouche-à-oreille. Le général Toufik serait sur le point d’être limogé par la Présidence de la République. Il aurait même été limogé aujourd’hui 2 septembre, affirme cette grosse rumeur qui fait des ravages dans les milieux médiatiques car contrairement aux précédentes rumeurs infondées, celle-ci s’inscrit dans un contexte très particulier...
(Le Maghreb 02/09/14)
Depuis quelque temps, l'avenir du secteur public, et principalement celui de l'industrie, est devenu une question de grande actualité. En effet, les pouvoirs publics ont fait de ce secteur leur cheval de bataille pour réduire la dépendance des hydrocarbures. Ces efforts commencent à apporter leurs fruits. Les entreprises du secteur public marchand industriel ont réalisé un chiffre d'affaires de 338 milliards de DA en 2013, soit une hausse de 18% par rapport à l'année 2012, a-t-on appris hier auprès du...
(Le Quotidien d'oran 02/09/14)
Un incident s'est produit, hier matin, entre deux ATR d'Air Algérie, en stationnement, à l'aéroport Houari Boumediene d'Alger, a-t-on appris, auprès de la compagnie. « Suite à un traçage trop rapproché du parking des aéronefs, les deux ATR 72 500 se sont frôlés légèrement. Au moment de stationner un des deux avions a touché le bout d'aile », a précisé Air Algérie dans un communiqué. Cet incident n'a causé aucun dommage, selon un responsable de la compagnie, qui a assuré...
(L'Expression (alg) 02/09/14)
Malgré les efforts déployés durant les derniers mois, il n'en demeure pas moins que la tension risque de monter d'un cran dans les prochaines semaines. Ça recommence. La rentrée sociale ne sera pas sans ennuis. Comme chaque année, elle remporte son lot de doléances. Le mois de septembre a tendance à réveiller sérieusement les démons de la contestation. Salaire, logement, emploi pointent leur nez à la veille de la reprise pour s'imposer en priorité des priorités. Cette rentrée n'est pas...
(Tout sur l'Algérie 02/09/14)
La fièvre aphteuse continue de progresser en Algérie. Après l’Est, c’est autour de l’Ouest du pays de faire les frais de cette épizootie. Un deuxième foyer vient d’être confirmé à Oran. Treize vaches d’une exploitation située à Mers El Kebir, sur le littoral oranais, ont été diagnostiquées positives par un laboratoire. Elles ont été abattues. Un premier foyer avait été découvert, samedi 30 août, à Messerghine, au sud de la deuxième ville du pays. Le cheptel bovin en danger Depuis...
(Le Quotidien (Sn) 02/09/14)
Alors que les fêtes de l'Aïd El-Kébir sont dans pratiquement un mois, les marchés à bestiaux pourraient rouvrir d'ici une dizaine de jours, selon le directeur des services vétérinaires au ministère de l'Agriculture et du Développement local. « La réouverture des marchés à bestiaux pourrait se faire dans une dizaine de jours si l'opération de vaccination décidé à l'échelle nationale est terminée dans les délais indiqués ». Un million de doses de vaccin contre la fièvre aphteuse ont été distribués...
(RFI 02/09/14)
Des enquêteurs français sont arrivés à Ouagadougou, au Burkina Faso, pour enquêter sur les circonstances du départ du vol AH 5017 d’Air Algérie, qui s'est écrasé le 24 juillet dernier au Mali, faisant 116 morts dont plus de 50 Français. Cette équipe a déjà dirigé plusieurs enquêtes de ce type, dont celle relative au crash du vol AF 447 d'Air France entre Rio de Janeiro et Paris, en 2009. Pour l’équipe d’enquêteurs judiciaires qui arrivent à Ouagadougou, il s’agit de...
(AFP 01/09/14)
Le complexe gazier algérien d'In Amenas est en train de reprendre ses activités normales plus de 18 mois après une attaque d'islamistes dans laquelle 40 salariés avaient été tués, a annoncé lundi le groupe norvégien Statoil. Partenaire du projet avec l'algérien Sanotrach et le britannique BP, Statoil a indiqué qu'il allait renouer avec les rotations "ordinaires" de personnel que la compagnie pétrolière avait suspendues dans l'attente de la mise en place de mesures de sécurité. "C'est une région troublée et...
(L'Expression (alg) 01/09/14)
Le président Bouteflika qui a eu la sagesse d'opter pour le vote au Parlement en avril 2002, pour l'adoption du projet de révision de la Constitution et l'officialisation de tamazight, pourrait choisir la même voie pour faire accepter la future Constitution. A vingt-quatre heures de l'ouverture de la session parlementaire, le débat sur la révision de la Constitution occupe l'essentiel des discussions dans les couloirs de l'Assemblée. Un black- out total entoure cette révision, dont aucun responsable politique ni constitutionnaliste...
(Agence Ecofin 01/09/14)
Le chaos terroriste qui s’installe au Moyen Orient et qui menace l’Afrique, place l’Algérie, sa puissance militaire, financière et aujourd’hui diplomatique, au centre de toutes les attentions. Mercredi dernier, le chef du commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM), le général Rodriguez, était à Alger pour dire sa volonté de « travailler étroitement avec le gouvernement algérien » : « L’Algérie est un partenaire important pour nous et nous partageons son engagement pour une Libye unifiée et gouvernée par les Libyens...
(L'Expression (alg) 01/09/14)
Le bureau politique du vieux parti se réunira au courant de cette semaine. L'affaire Belkhadem est-elle définitivement close? Abdelaziz Belkhadem qui est sorti de sa réserve hier, n'a pas répondu aux interrogations de fond posées après son limogeage. Interrogé par TSA, il indique qu'il ne veut pas faire de commentaire sur son débarquement. D'ailleurs, il ne le sait pas. Et pour l'heure «personne ne m'a contacté y compris au FLN». Concernant sa présence à l'université d'été du Front de changement...
(RFI 01/09/14)
Les pourparlers intermaliens reprennent ce lundi à Alger. Le gouvernement malien d'un côté et les groupes armés du nord de l'autre vont tenter d'avancer vers la signature d'un accord de paix. La cérémonie d'ouverture est prévue pour 15 heures (13 heures TU) à Alger. Outre l'Algérie, l’ONU, l'Union africaine et la Cédéao feront partie des médiateurs. Après la première phase de discussions en juillet, les négociations devraient désormais porter sur le fond et notamment sur le statut du nord, aussi...
(Jeune Afrique 01/09/14)
Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement. Secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA, membre de la majorité présidentielle), Amara Benyounes, 56 ans, revendique pour son parti le statut de troisième force politique du pays, au vu des résultats des dernières élections en date : les locales et régionales d'octobre 2012. Avec 91 maires et 1 600 élus...
(Le Quotidien d'oran 01/09/14)
La suppression du fameux article 87 bis du code du Travail, celui-là même qui a été décrié par des millions de travailleurs algériens, sera, certainement, au centre de la réunion tripartite (Gouvernement-Centrale syndicale-Patronat), prévue en septembre. Une rencontre qui devra aborder les mesures d'application de cette abrogation, comme l'a indiqué, hier, à Alger, le président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Habib Yousfi, lors d'une conférence-débat, initiée par l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), sur les...
(Agence Ecofin 01/09/14)
Sonatrach, groupe public algérien formé sur les ressources d’hydrocarbures, a réalisé 18 découvertes d’hydrocarbures au cours des huit premiers mois de 2014 dont 13 au premier semestre, rapporte APS citant un communiqué du groupe. Les 13 découvertes, sept sur le pétrole et six sur le gaz, ont été réalisées sur les bassins de Berkine, Illizi et Oued Mya autour des gisements de Hassi Messaoud, considérés comme « zones matures en matière d’exploration » et sur le bassin du Gourara dans...
(Jeune Afrique 01/09/14)
Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la fermeture de la frontière, sur cette aberration géographique, économique et humaine. Le 27 aout 1994, l'Algérie décidait de fermer sa frontière avec le Maroc. Vingt ans plus tard, comment est vécue cette aberration géographique, économique et humaine, de part et d'autres de cette bande de 1601 km de long et de 500 mètres...

Pages