| Africatime
Jeudi 29 Janvier 2015
(Midi Libre 29/01/15)
Des wilayas déléguées, encouragements des investissements publics et privés, mise en valeur de 1 million d’hectares pour l’agriculture au profit des jeunes, l’exploitation des gisements ferreux de Gara Djebilet, tels sont en résumé les engagements de Bouteflika pour cette zone "perturbée par les protesta pacifiques, les menaces des terroristes et des narcotrafiquants aux frontières. Le nouveau découpage administratif, une promesse électorale du Président Bouteflika, est arrivé. Du moins pas comme promis, des wilayas à part entière, mais « des wilayas déléguées, aux moyens renforcés et aux compétences élargies. Elles seront créées, durant le semestre en cours, à travers les wilayas du Sud et ce processus sera élargi en 2016 à...
(Tout sur l'Algérie 29/01/15)
Ali Benflis dénonce les mesures annoncées mardi par le Président Bouteflika lors d’un Conseil ministériel restreint « dont la teneur est d’une incohérence et d’une légèreté sans précédent. » Dans un communiqué publié ce mercredi 28 janvier, l’ex-premier ministre critique « la recherche désespérée [du gouvernement] de la sortie d’une crise qu’il a générée de son propre fait. » « Les décisions du Conseil Ministériel restreint, tenu le 27 janvier 2015, au sujet des protestations de nos concitoyens à Ain Salah contre l’exploitation du gaz de schiste...
(Tout sur l'Algérie 29/01/15)
La question de la poursuite du mouvement de protestation contre le gaz de schiste est au centre des débats et des discussions à In Salah, au lendemain des déclarations du président Bouteflika qui a tenu, hier mardi, un conseil ministériel restreint consacré au Sud. « Certains sont pour la fin du mouvement de protestation après les propos du Président, d’autres sont pour la poursuite des manifestations jusqu’à la fermeture du forage », explique Kacem, militant anti-gaz de schiste. En début...
(Le Quotidien d'oran 29/01/15)
« Aucune décision d'exploitation de gaz de schiste n'a été prise par Sonatrach!». «La faisabilité technique et commerciale du projet n'a pas encore été confirmée». Le premier responsable du groupe pétrolier algérien Sonatrach est descendu dans l'arène hier, à travers un entretien à l'agence APS, pour tenter de dépassionner le débat actuel sur le gaz de schiste. Saïd Sahnoun, P-DG par intérim de Sonatrach, explique en fait, pour rassurer l'opinion publique matraquée ces derniers temps sur les dangers de la...
(L'Expression (alg) 29/01/15)
Dans son intervention, l'ancien agent de la CIA citera également le Maroc, la Tunisie et l'Egypte qui seraient selon lui épargnés par cette nouvelle carte. Ancien responsable à la CIA et auteur du livre Washington's War in Nicaragua, Bill Stewart a dans un entretien accordé à un site d'information mexicain Santa Fe New Mexican News assuré que presque aucun pays au Moyen-Orient et en Afrique n'échappera à un plan de morcellement sauf... quatre. Parmi ces quatre pays, figure l'Algérie en...
(Le Temps (al) 29/01/15)
Le PDG par intérim de Sonatrach, Saïd Sahnoun, a démenti l'existence d'un projet d'investissement de 70 milliards de dollars dans le gaz de schiste, comme rapporté par la presse affirmant dans un entretien à l'APS que sa déclaration à ce propos a été reprise d'une manière «tendancieuse». Il a révélé que Sonatrach n’a jamais été prête d'investir cette somme faramineuse, précisant que «c'est un chiffre qui a été repris d'une manière tendancieuse». «Je n'avais jamais dit que Sonatrach allait investir...
(Tout sur l'Algérie 29/01/15)
Le cadre législatif et réglementaire régissant le secteur algérien des assurances est « en déphasage avec la réalité », a estimé ce mercredi 28 janvier, Hakim Soufi, P-DG de la Compagnie d’assurance Macir Vie. « Nous connaissons actuellement un vide juridique», a expliqué à TSA, M. Soufi, en marge d’une conférence qu’il a donnée aux étudiants de MDI-Business school. M. Soufi a souligné que les assureurs algériens sont prêts à devenir des acteurs majeurs dans le système financier, à condition...
(Le Soir d'Algérie 29/01/15)
La Compagnie nationale Air Algérie qui a fait couler, l’année dernière, beaucoup d’encre, a réalisé des performances commerciales jamais égalées. Longtemps critiqué pour diverses raisons (retards, crashs, prestations et services qui laissent à désirer, sans oublier la cherté des billets), le pavillon national, a, contre toute attente, enregistré quelques records en 2014. La preuve par les chiffres…. C’est une année exceptionnelle pour Air Algérie. 2014 est également l’exercice de réalisation des records. Cette compagnie aérienne a même dépassé, pour la...
(Le Soir d'Algérie 29/01/15)
Le nouveau président du FCE semble ne pas perdre de temps. Après s’être entretenu avec nombre de membres de l’exécutif, il se tourne vers l’instance législative. C’est dans ce sens que Ali Haddad a eu, hier mercredi, une entrevue avec le président de l’APN, Mohamed Larbi Ould-Khelifa. L’occasion pour le patron des patrons du pays de faire la plaidoirie du patronat concernant un certain nombre de préoccupations. Dont l’uniformisation de l’IBS pour les producteurs et les importateurs à hauteur de...
(L'Expression (alg) 29/01/15)
Cette deuxième rencontre entre les deux partis historiques a pour but de faire le bilan des consultations politiques menées par le parti cher à Hocine Aït Ahmed, mais surtout d'avoir la réponse de l'ex-parti unique quant à sa participation à la conférence du consensus national. Les deux Fronts se retrouvent! Le FLN et le FFS ont prévu de se revoir ce matin, à 10 heures, au siège de l'ex-parti unique à Hydra. Une deuxième rencontre entre les deux partis historiques...
(Le Quotidien d'oran 29/01/15)
La commission gouvernementale qui devait examiner le passif de 17 années de gestion des œuvres sociales du secteur de l'éducation, par l'UGTA, à travers son représentant dans le secteur, la FNTE, n'a toujours pas vu le jour. Et Apparemment il n'y a aucune garantie pour que cette commission soit installée. C'est ce qu'a indiqué Chelik Abdelhamid, membre de la Commission nationale des œuvres sociales de l'éducation (CNOSE), hier, lors la présentation pour la première fois du bilan de la gestion...
(El Watan 28/01/15)
Le patron de l’OPEP, Abdallah El Badri, a estimé, lundi, que les prix avaient atteint un plancher et qu’ils devraient se reprendre sous peu. Les marchés pétroliers ont profité, hier, d’un moment d’accalmie après les déclarations, la veille, du secrétaire général de l’OPEP, Abdallah El Badri. Hier, c’était au tour du patron de la compagnie saoudienne Aramco de placer les qualificatifs à la situation actuelle des marchés. Khaled Al Faleh, président de la plus grosse compagnie pétrolière du monde en...
(Le Temps (al) 28/01/15)
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a présidé hier, un Conseil restreint consacré au développement local dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux. Outre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, une douzaine de ministres chargés des secteurs socioéconomiques et de hauts responsables ont pris part à cette réunion, la deuxième du genre, après celle consacrée aux développements enregistrés par le marché pétrolier international, et leurs retombées sur la démarche économique et sociale du pays. Plusieurs décisions, orientations et instructions du chef de l'Etat étaient attendues à l'issue de ce Conseil...
(L'Expression (alg) 28/01/15)
La stratégie des groupes terroristes, depuis quelques années, consiste à opérer des kidnappings pour obtenir le paiement de rançons conséquentes, lesquelles sommes sont ensuite investies en armes et en matériels. Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a présenté dernièrement deux projets de loi revêtant un caractère d'urgence, compte tenu de certains impératifs induits par les engagements internationaux concernant le texte sur le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, suscitant une tempête dans un verre d'eau...
(Jeune Afrique 28/01/15)
Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes inavouables. Ils sont venus à minuit, le samedi 9 avril 1994, et ont violemment frappé à la porte du domicile des Azzi, à Jdiouia, petite commune de Relizane, à 300 km à l'ouest d'Alger. Ils sont quinze, dont trois habillés en civil, tous armés de kalachnikovs et bardés de grenades et de cartouchières...
(Xinhua 28/01/15)
ALGER, (Xinhua) -- L'Algérie et le Niger ont réaffirmé mardi à Alger leur appui au processus de Nouakchott pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel, notamment au Mali et en Libye, selon un communiqué conjoint rendu public à l'issue de la visite d'Etat de trois jours effectuée en Algérie par le président du Niger Mahamadou Issoufou. Le communiqué conjoint souligne que les deux chefs d'Etats algérien et nigérien se sont félicités de la coopération prometteuse qui...
(Le Temps (al) 28/01/15)
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé mardi que l'exploitation du gaz de schiste en Algérie «n'est pas encore à l'ordre du jour». Intervenant lors d'un conseil restreint consacré au développement local dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux, le président Bouteflika a évoqué «les incompréhensions et les inquiétudes» suscitées par les essais préliminaires opérés dans le domaine du gaz de schiste. A ce propos, il a demandé au gouvernement la poursuite des explications en direction...
(Le Temps (al) 28/01/15)
Comment en finir avec la protestation anti-gaz de schiste qui est toujours en vigueur à In Salah? Sur qui peut-on compter en tant qu'interlocuteur et représentant valable de la population pour espérer un retour à la normale dans cette localité du Sud en proie à l'agitation depuis le début du mois ? Répondre à ces questions que se posent l'opinion nationale en général et la population d'In Salah en particulier est loin de constituer un simple exercice. Il s'agit en...
(Midi Libre 28/01/15)
Le mouvement pacifique contre le l’exploitation du gaz de schiste ne faiblit pas. Les habitants de l’extrême Sud du pays ne désarment pas face au mutisme du chef de l’Etat, interpellé sur cette problématique par les manifestants qui observent des sit-in tous les jours que Dieu fait devant le siège de daïra. Une nouvelle était prévue pour hier, selon des représentants de la société civile qui avancent que les écoles et les institutions publiques sont toujours fermées dans cette ville...
(Midi Libre 28/01/15)
Le ministre des Finances, Mohamed Djellab, a voulu rassurer les députés de l’APN en indiquant, notamment, qu’il n’y a aucun motif d’inquiétudes. Lors de l’examen du projet de loi portant sur le règlement budgétaire 2012 en séance plénière les dimanche et lundi, les députés ont en effet fait montre de leurs inquiétudes notamment par rapport à la chute du prix du baril de pétrole et ses répercussions sur l’économie nationale. « Nous affrontons cette question dans la sérénité » a...

Pages