| Africatime
Vendredi 22 Mai 2015
(AFP 21/05/15)
Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a affirmé jeudi qu'il ne restait "que des résidus de terrorisme en Algérie", après l'élimination cette semaine de 25 islamistes armés à l'est d'Alger. L'armée mène depuis mardi, dans une zone montagneuse à l'est d'Alger, une opération déclenchée à la suite d'informations faisant état de la présence d'un important groupe armé dans la région de Bouira, à environ 100 km à l'est d'Alger, où opèrent des éléments de Jund al-Khilafa, la branche locale de l'EI qui avait décapité en septembre un touriste français. Vingt-cinq islamistes ont été tués depuis mardi, selon des sources officielles. "Il ne reste que des résidus de terrorisme en Algérie", a déclaré M...
(Le Soir d'Algérie 21/05/15)
Le coordinateur des redresseurs du FLN a bien fini par lâcher le morceau. Parlant de la relation du président d’honneur du parti avec le secrétaire général du parti qu’il a lui-même intronisé, il a affirmé que le «FLN n’appartient pas à Abdelaziz Bouteflika» mais qu’il est la «propriété de ses militants». Abdelkrim Abada, qui intervenait, hier mercredi dans le forum du quotidien El Wassat, a néanmoins soutenu que depuis son intronisation comme tel lors du 8e congrès rassembleur, «Bouteflika ne s’est jamais impliqué», il aurait même «récusé» ce poste honorifique. Mais quid de la position de ce président d’honneur que d’aucuns estiment appuyer le secrétaire général du parti ? Pour Abada, cette position de Bouteflika a «deux lectures : soit...
(L'Expression (alg) 21/05/15)
Dans cette interview, Abderrahmane Belayat, l'un des animateurs de la contestation contre l'actuelle direction du FLN, fait le procès de Amar Saâdani. Sans concession, il le qualifie d'usurpateur du poste de secrétaire général, d'indu occupant du siège national et de menteur. Avec ses demandes répétitives du droit du parti à former et diriger le gouvernement, M.Belayat estime que son ennemi juré conteste les décisions du président de la République, également président du FLN, Abdelaziz Bouteflika. L'Expression: A quelques jours du Xe congrès, le FLN va très mal et la situation ne cesse de s'aggraver. Qui est responsable de cette situation? Abderrahmane Belayat: Votre qualification est très juste.
(APS 21/05/15)
La Banque d'Algérie "doit choisir entre réduire les importations et appauvrir les ménages ou laisser les ménages consommer comme ils le font habituellement et tant pis pour les importations". La dépréciation de la monnaie nationale, depuis ces derniers mois, est due essentiellement à la baisse des prix de pétrole, a indiqué à l'APS un responsable auprès de la Banque d'Algérie, rappelant que le taux de change du dinar est soumis exclusivement au régime flottant dirigé. Depuis juin 2014, le dinar s'est déprécié, accentuant ses pertes face au dollar suite à la chute de prix de pétrole. Selon les chiffres de la Banque centrale, le taux de change moyen du dinar par rapport au...
(Maghreb Emergent 21/05/15)
Depuis juin 2014, le dinar s'est déprécié, accentuant ses pertes face au dollar suite à la chute de prix de pétrole. Selon les chiffres de la Banque centrale, le taux de change moyen du dinar par rapport au dollar s'établissait à 93,24 DA à la fin mars 2015 contre 77,9 DA une année auparavant. La dépréciation de la monnaie nationale, depuis ces derniers mois, est due essentiellement à la baisse des prix de pétrole, a indiqué à l'APS un responsable...
(L'Expression (alg) 21/05/15)
Il s'agit précisément d'une chronologie douteuse, entre le début du déclin du Groupe Khalifa et la frénésie inexpliquée de certains cadres à acquérir et vendre des biens ou préserver des moyens obtenus dans le cadre de leurs services. A cela les accusés s'appuieront sur deux arguments qui n'ont aucun poids dans le langage juridique, à savoir l'ignorance et le hasard. L'audition des accusés du procès El Khalifa Bank touche à sa fin, elle laissera place aujourd'hui à l'ouverture des auditions...
(L'Expression (alg) 21/05/15)
La guerre entre la modernité et l'obscurantisme se mène actuellement dans l'hémicycle de l'Assemblée populaire nationale. Le projet de loi portant protection de l'enfance ne plaît pas aux islamistes, comme celui de la violence faite aux femmes a provoqué leur courroux. Jusqu'à tard dans la soirée d'hier, les tirs groupés contre la loi présentée par Tayeb Louh étaient tirés principalement d'un seul angle, celui de la vision étroite d'une idéologie islamiste, à mille lieues des intérêts des enfants, de la...
(AFP 20/05/15)
Une "série de consultations" autour de l’accord de paix au Mali se tiendra à partir de lundi à Alger, a annoncé la médiation internationale dans un communiqué reçu mercredi par l’AFP. Cet accord de paix, signé le 15 mai par le gouvernement et la médiation internationale, mais pas par la rébellion, vise à instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de révoltes touareg depuis les premières années d’indépendance du pays, en 1960. En...
(AFP 20/05/15)
Trois islamistes armés ont été tués mercredi par l'armée algérienne, portant à 25 le nombre d'islamistes tués depuis le début mardi d'une opération dans une zone montagneuse à l'est d'Alger où opère la branche locale du groupe Etat islamique (EI). "Trois terroristes ont été abattus (mercredi) matin à 06H30 (05H30 GMT) et deux pistolets mitrailleurs de type kalachnikov ont été récupérés", a indiqué le ministère algérien de la Défense dans un communiqué. L'armée continuait mercredi de ratisser cette zone de la région de Bouira, à environ...
(RFI 20/05/15)
En Algérie, le ministère de la Défense a annoncé avoir abattu 22 terroristes mardi après-midi, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Alger. L'opération de ratissage était toujours en cours dans la soirée selon les autorités qui semblent avoir renforcé leur lutte antiterroriste ces derniers mois. C'est la première fois depuis l'attaque d’In Amenas début 2013 que l'armée annonce avoir tué autant de terroristes. Il y a six mois, après l'assassinat d'Hervé Gourdel, le ministère de la Défense demandait aux soldats de redoubler d'efforts face aux tentatives de régénérescence du terrorisme. Les membres d'Aqmi, responsable de l'assassinat du Français avaient en effet annoncé leur ralliement à l'organisation...
(Le Soir d'Algérie 20/05/15)
Sans surprise, le «rectificatif» opéré dans la composante du gouvernement ne laisse pas indifférente la classe politique. Les partis proches du pouvoir, visiblement gênés par la question, se montrent peu bavards et hésitent à livrer leur lecture. L’opposition, quant à elle, n’hésite pas à évoquer un cafouillage en haut lieu. Le porte-parole du FLN a longtemps hésité avant de se contenter de dire qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’un «rectificatif». Même réserve chez Abdelaziz Belaïd qui refusera...
(Le Soir d'Algérie 20/05/15)
A l’approche du dixième congrès du Front de libération nationale que Amar Saâdani a convoqué pour le 28 mai prochain, les contestataires accentuent la pression. Hier encore, c’étaient les députés «frondeurs» qui sont revenus à la charge et annoncé, via un communiqué, le numéro 3, leur dissidence formelle par rapport à la direction actuelle du parti et ce, en se constituant en «groupe parlementaire politique du FLN». Une annonce qui intervient au surlendemain de la désignation de Mohamed Djemai comme...
(L'Expression (alg) 20/05/15)
Selon le vice-président de l'APN, ce groupe est composé de 91 députés du FLN qui contestent Saâdani et ses partisans. La crise du FLN gagne l'APN. Le parti majoritaire se retrouve, désormais, représenté par deux entités au sein de l'Assemblée. Les contestataires de Amar Saâdani ont annoncé hier leur divorce avec la direction. Dans un communiqué lu par le vice-président de l'APN, Mourad Bouchareb, il a été annoncé la création d'un groupe parlementaire qui n'obéira plus aux instructions de la...
(Le Temps (al) 20/05/15)
Un programme pour la formation à la lutte contre la corruption de 10 000 agents de différents grades et corps de la Fonction publique a été conçu par l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), a indiqué hier à Annaba Kamel Amalou, chef de la division de la coordination et de la coopération internationale de cet organisme. Ce programme s'inscrit dans le cadre d'un plan d'action global élaboré par l'ONPLC pour sensibiliser et mobiliser tous les...
(Le Soir d'Algérie 20/05/15)
Annoncé presqu’en grande pompe, il y a quelques semaines, comme étant une des futures grandes expressions de l’avancée technologique du pays, le TGV devra finalement attendre encore quelques années avant d’être une réalité. C’est, entre autres, ce qui est ressorti de l’entretien accordé, hier, par l’invité de la rédaction de la Chaîne III, le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah. «Intégré dans une logique régionale, dans la continuité de ce qui est projeté au Maroc, le TGV n’en est...
(Le Temps (al) 20/05/15)
L'Agence nationale pour l'amélioration et le développement du logement (AADL) compte lancer l'opération de remise des ordres de versement (OV) de la deuxième tranche du prix des logements de location-vente à partir du dernier trimestre de cette année, a annoncé hier à Alger le directeur général de l'agence, Tarek Belaribi. «L'AADL déploie le maximum d'efforts pour lancer l'opération dès le début du dernier trimestre de l'année 2015», a-t-il avancé au cours d'une réunion d'évaluation du secteur de l'habitat. L'opération concernera...
(Le Soir d'Algérie 19/05/15)
L’Algérie aura vécu, pendant quatre jours, depuis jeudi dernier, une situation des plus cocasses : avec deux ministres aux Affaires étrangères. Un intermède vite clos, certes, mais l’image du pays à l’étranger en aura pris un sacré coup. Comment l’Etat algérien peut-il se tromper aussi lourdement, et à son plus haut niveau de la hiérarchie, sur des questions aussi lourdes ? Voilà ce qui restera, en effet, de ce remaniement ministériel en deux temps et qui fleure bon l’improvisation, la...
(L'Expression (alg) 19/05/15)
Il s'agit également de réinventer son fonctionnement en se donnant des outils appropriés à la hauteur des engagements. L'opposition veut s'affirmer à travers l'élargissement de sa coalition à d'autres partis, organisations de la société civile et personnalités nationales. Il s'agit également de réinventer son fonctionnement en se donnant de nouveaux outils à la hauteur des engagements visant à aboutir au changement démocratique. Et cela est d'autant plus que la classe politique est consciente que l'action et l'exercice politique sont une tâche particulièrement rude dans notre pays. Si elle est dotée d'une plate-forme, l'opposition n'a pas encore élaboré son règlement intérieur. Avec un bilan mitigé, l'opposition dont l'action...
(Jeune Afrique 19/05/15)
Le décret restaurant le crédit à la consommation a été publié au Journal officiel de l'Algérie. Si tous les produits réalisés ou assemblés dans le pays y sont aujourd'hui éligibles, le gouvernement se garde le droit d'imposer, selon la conjoncture économique, un taux d'intégration minimum. Suspendu en 2009, le crédit à la consommation fait son retour en Algérie. Le décret rétablissement ce dispositif - suspendu en 2009 et dont les organisations patronales et syndicats exigeaient le retour - a été...
(Jeune Afrique 19/05/15)
Le cahier des charges controversé de mars 2015 durcissant les conditions d'exercice des activités de concessionnaires automobiles a finalement été amendé par le gouvernement algérien, mettant fin au blocage des importations de véhicules neufs. Le nouvel arrêté ministériel publié le 13 mai au Journal officiel de l'Algérie introduit deux changements majeurs demandés par des concessionnaires automobiles qui dénonçaient depuis sa mise à jour en mars dernier : "un cahier des charges trop exigeant", une "application précipitée" et le "risque de...

Pages