| Africatime
Dimanche 21 Décembre 2014
(L'Expression (alg) 20/12/14)
Yousfi, Djellab, Bouchouareb et Benyounès sont les quatre ministres sur lesquels repose l'avenir du pays à court terme. C'est à eux qu'incombe la difficile tâche de gérer au mieux la situation financière du pays. Depuis que le prix du pétrole est descendu au-dessous des 60 dollars, c'est la panique au gouvernement. La semaine dernière, le Premier ministre Sellal a réuni à deux reprises les membres de son Exécutif et cela dans le but de préparer des plans pour parer à cette crise qui risque de secouer le pays et faire tomber le gouvernement. Quatre ministres sont les plus sollicités dans l'Exécutif pour faire face à cette crise: les ministres de l'Energie, Youcef Yousfi, du Commerce,...
(Le Soir d'Algérie 20/12/14)
Le nouveau parti de Ali Benflis sera-t-il agréé un jour ? Cette affaire, qui commence à virer au burlesque, connaît un nouveau rebondissement : le ministère de l’Intérieur a notifié, jeudi, au «représentant des membres fondateurs, la date du 21 décembre pour qu’il soit procédé, une seconde fois, au dépôt du dossier de création du parti». C’est ce qu’a annoncé Ali Benflis dans un communiqué rendu public le jour même. «Cette notification intervient près d’un mois après que les membres fondateurs eurent achevé la mise en conformité demandée par cette administration et que leur représentant ait tenté vainement, depuis le 18 novembre dernier, de reprendre attache avec elle à l’effet d’obtenir la programmation d’un second rendez-vous pour le dépôt de ce...
(Midi Libre 20/12/14)
La France officielle veut tourner sa page tumultueuse envers l’Algérie. Les médias publics veulent reconquérir leur place dans un pays qu’ils ont mal compris. Des chaînes suivies en Algérie telles que France 24 et TV 5 se lancent depuis peu dans une véritable campagne autour de la - quelle l’image de l’Algérie est travaillée autrement. Finie la France paternaliste et donneuse de leçons, place à une image sereine où les axes du partenariat d’exception sont les maîtresmots des reportages, spots...
(Tout sur l'Algérie 20/12/14)
Le rang des opposants à la Loi de finances 2015 grossit. Alors que les comptables hostiles à la Loi appréhendent l’impact du nouvel Impôt unique forfaitaire (IUF) sur leurs activités, le FCE n’est pas satisfait de la décision du gouvernement de fixer un taux unique de l’Impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) de 23% pour les producteurs et les importateurs. La plus importante Association patronale du pays a inscrit cette question dans son plan d’actions pour 2015 et fait...
(Le Quotidien d'oran 20/12/14)
Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, vient de lever le voile, ce jeudi, sur les affaires de corruption qui ont défrayé la chronique judiciaire nationale ces dernières années. Il a ainsi indiqué que les affaires de corruption en suspens étaient «prêtes» à être jugées lors des sessions du tribunal criminel, faisant référence aux dossiers de Sonatrach 1, de l'autoroute Est-Ouest et de Khalifa. Les dates n'étant pas encore fixées, on évoque la fin du premier trimestre...
(El Watan 20/12/14)
Malgré l’effondrement du marché pétrolier, le gouvernement maintient la décision d’abroger l’article 87 bis du code du travail relatif à la définition du salaire national minimum garanti (SNMG). C’est ce qu’a affirmé, jeudi à Alger, Mohamed El Ghazi, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. «Nous n’allons pas revenir sur la décision de supprimer l’article 87 bis et l’Etat respectera ses engagements concernant cette question», a précisé le ministre, en marge d’une session plénière au Conseil de...
(Agence Ecofin 20/12/14)
La centrale électrique d’une capacité de 600 MW en construction à Hassi-Messaoud, à 80 km d’Ouargla, sera opérationnelle avant l’été 2015, a révélé le 16 décembre dernier Noureddine Bouterfa, Pdg de Sonelgaz. « Ce projet d’envergure, d’une capacité de 600 mégawatts, et devant entrer en service avant l’été 2015, constitue un des nombreux projets énergétiques dont a bénéficié la wilaya d’Ouargla ces dernières années », a déclaré M. Noureddine Bouterfa, en marge d’une exposition des sociétés du groupe Sonelgaz à...
(AFP 19/12/14)
Les restes de cinq victimes algériennes du crash de l'avion d'Air Algérie survenu le 24 juillet au Mali ont été rapatriés vendredi en Algérie, a annoncé l'agence de presse APS. Les cinq cercueils recouverts du drapeau algérien sont arrivés en provenance de Paris à l'aéroport d'Alger où le Premier ministre Abdelmalek Sellal s'est recueilli à la mémoire des victimes lors d'une cérémonie en leur hommage, a précisé cette source. Étaient également présents des membres du gouvernement, de hauts responsables et les familles des victimes. Le vol AH5017 d'Air Algérie, qui reliait Ouagadougou à Alger, s'est écrasé...
(AFP 19/12/14)
L'avion d'Air Algérie saisi vendredi dernier à Bruxelles en raison d'un litige avec une société néerlandaise a décollé jeudi à destination d'Alger, après que la compagnie eut obtenu la mainlevée de l'appareil, a annoncé la compagnie. Alger avait rappelé samedi ses ambassadeurs en Belgique et aux Pays-Bas pour "consultations" et le ministère algérien des Affaires étrangères avait convoqué le lendemain les ambassadeurs des deux pays en poste dans le pays. "Air Algérie a obtenu (jeudi) la mainlevée émanant de l'huissier de justice. Après les vérifications techniques d'usage, l'avion a décollé de l'aéroport de Bruxelles à 16h30 à destination d'Alger", a indiqué la compagnie...
(AFP 19/12/14)
Paris et Alger ont signé jeudi une convention pour que des imams algériens envoyés en France puissent être formés "en harmonie avec les exigences de la République" française, a annoncé le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à Alger. "Il est important qu'il y ait des imams formés en harmonie avec les exigences de la République, qui permettent de lutter contre (l)e dévoiement, (l')abaissement" de l'islam, a estimé M. Cazeneuve en conférence de presse, faisant référence à des "actes terroristes...
(Jeune Afrique 19/12/14)
La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du cédant, AfricInvest, mais qui suscite la polémique. La Commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) à Alger a décidé de suspendre l'acquisition par Cevital, leader de l'agroalimentaire en Algérie, auprès d'AfricInvest de 15 % du capital de l'entreprise privée de boissons Nouvelle Conserverie algérienne (NCA-Rouiba). Dans un courrier adressé à...
(Agence Ecofin 19/12/14)
La ministre algérienne du Tourisme, Nouria Yamina Zerhouni, a annoncé le 15 décembre 2014 à Alger l'approbation par ses services de 847 projets pour un investissement global de 355,5 milliards de dinars algériens (3,312 milliards d’euros). Ces projets, qui ont une capacité cumulée de 100 000 lits, devraient générer 44 000 emplois. Le tourisme d’affaires arrive en tête des projets avec 589 hôtels dans les régions urbaines. Les régions côtières devraient bénéficier de 142 nouveaux hôtels. D’autres structures d’hébergement devraient,...
(Le Quotidien d'oran 18/12/14)
L'inutile et politiquement dommageable affaire de l'appareil d'Air Algérie retenu depuis vendredi sur une aire de stationnement à l'aéroport international de Bruxelles s'est terminée hier mercredi en début de journée a l'avantage du plaignant, le P-Dg de la société néerlandaise K'Air BV, M. Kerboua Djamel. ‘'Il y a une heure environ, mon huissier m'a appelé pour me dire qu'il a libéré l'avion après avoir reçu confirmation du paiement des deux millions de dollars'', a annoncé hier au Quotidien d'Oran par...
(Le Quotidien d'oran 18/12/14)
Le représentant du ministère des Affaires étrangères et directeur de la Coopération avec l'UE, Ali Mokrani, s'est félicité de «l'engagement pris » par l'Union européenne pour la mise sur les rails, de l'Observatoire des filières agricoles et agroalimentaires. Mais «davantage doit être fait, pour une plus grande implication et appui à la diversification de l'économie algérienne par nos amis partenaires de Bruxelles ». Intervenant, hier, lors du séminaire de clôture du jumelage pour le développement de l'Observatoire des filières agricoles...
(L'Expression (alg) 18/12/14)
La contrebande constitue pour les services de sécurité un défi majeur auquel ils sont affrontés au quotidien. Le phénomène a pris de l'ampleur depuis l'éclatement des crises aussi bien en Tunisie qu'en Libye. Plus la situation au sein de ces deux pays est instable, plus les contrebandiers qu'on assimile désormais aux réseaux terroristes sont virulents. La montée de l'intégrisme en Tunisie et les violences interminables enregistrées en Libye sont des facteurs qui définissent l'émergence du phénomène aux frontières dont les...
(Jeune Afrique 18/12/14)
La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d'un prix durablement bas ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et de nouvelles orientations budgétaires sont envisagées. Inflexible au lendemain de la réunion de l'Opep de novembre durant laquelle le cartel de producteurs de pétrole a refusé de baisser sa production malgré l'effondrement des cours, le gouvernement algérien commence à assouplir sa position. Après avoir soutenu que la chute des prix...
(Tout sur l'Algérie 18/12/14)
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a présidé ce mercredi 17 décembre un Conseil du gouvernement. Une réunion à priori ordinaire convoquée comme chaque mercredi pour examiner plusieurs projets de loi. Mais selon une source au gouvernement « la parole a été donnée aujourd’hui au ministre des finances Mohamed Djellab pour faire un exposé sur les répercussions de la chute des cours du pétrole sur l’économie nationale ». Les subventions maintenues Suite à cet exposé, précise notre source, le Premier ministre...
(Le Temps (al) 18/12/14)
S'inscrivant dans la continuité de la deuxième session du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) organisée à Paris le 4 décembre dernier, la visite de deux jours qu'effectue le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en Algérie, sera l'occasion pour les responsables des deux pays de se pencher sur plusieurs dossiers notamment la question récurrente de la mobilité des personnes (visas) et la lutte contre le terrorisme. Le ministre français qui s'est rendu en Algérie «à l'invitation des autorités algériennes»,...
(Jeune Afrique 18/12/14)
Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003. Détenu dans une prison algéroise depuis 2004, Abderrazak el-Para, l'ex-émir du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), a confirmé le versement par les Allemands d'une rançon de 5 millions d'euros en échange de la libération de 14 touristes (9 Allemands, 4 Suisses et 1 Néerlandais) enlevés dans le désert algérien en mars 2003. Aux enquêteurs de la...
(Tout sur l'Algérie 18/12/14)
L’Algérie a été placée 137e sur 146 dans le classement des pays les plus favorables aux entreprises en 2014. Ce classement annuel établi par le magazine américain Forbes, prend en considération onze critères parmi lesquels les impôts, la technologie, la corruption, les libertés (personnelles, commerciales et monétaires), la bureaucratie et la protection des investisseurs. L’Algérie finit donc parmi les 10 pires pays au monde, et a pour compagnie des pays tels que le Venezuela (140e), la Libye (144e) ou encore...

Pages