Lundi 23 Octobre 2017
(Le Monde 20/10/17)
Deux fois champion du monde de danse hip-hop, l’impétueux Franco-Algérien parcourt le globe pour promouvoir son art. Nous l’avons rencontré au Nigeria. Il a choisi de s’arrêter là, devant le barbecue d’un petit vendeur ambulant. Les phares des voitures éclairent les brochettes de poulet enveloppées dans du papier journal, la poussière vole dans les dernières chaleurs et le bourdonnement des générateurs qui montent dans la nuit de Lagos, capitale économique du Nigeria. Lui, c’est Ali Ramdani, 33 ans, dit Lilou, son surnom de gamin qui l’a suivi sur la scène. Son CV a de la gueule : multiple champion du monde de breakdance, des spectacles, des films, des jeux vidéo et même une tournée avec...
(Jeune Afrique 19/10/17)
Défenseur d’un islam tolérant dans la vie, l’acteur d’origine algérienne Ramzy Bedia interprète un faux imam dans Coexister, le nouveau film religieusement incorrect de Fabrice Éboué. Mon premier est un rabbin hypocondriaque (joué par Jonathan Cohen) qui se pulvérise toutes les deux minutes avec une solution nasale à base d’eau de la mer Morte. Mon second est un prêtre insupportablement aimable et coincé (Guillaume de Tonquédec). Mon troisième est un chanteur de raï alcoolo, coucheur, complotiste et vaguement antisémite (Ramzy Bedia) qui se fait passer pour un imam. Mon tout ? Un boys band improbable qui tente de sauver la mise à un producteur de musique en chantant le vivre-ensemble. La religion, un sujet délicat Le scénario de Coexister peut paraître...
(AFP 14/10/17)
Un universitaire Français, invité à une table ronde au Salon international du livre d'Alger (Sila), a annoncé samedi avoir renoncé à y prendre part pour protester contre l'exclusion d'intervenants algériens partisans d'une élection présidentielle anticipée, dénonçant "un acte de censure". Selon Olivier Le Cour Grandmaison, spécialiste de l'histoire coloniale, l'annulation de la participation à cette table ronde de Daho Djerbal et Aissa Kadri, deux universitaires algériens signataires d'un appel pour l'organisation d'une élection présidentielle anticipée en Algérie, est une décision...
(Le Monde 10/10/17)
Malgré l’influence du manga japonais, la tradition de la bande dessinée algérienne se transmet aux jeunes auteurs, grâce au Fibda. Sous une petite tente blanche, Ahmed Haroun, 76 ans, fait une dédicace au feutre noir. Ce précurseur de la bande dessinée algérienne, très sollicité, prend le temps de répondre à ceux qui sont venus à sa rencontre lors du Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), du 3 au 7 octobre. « Vous êtes à la retraite ? demande-t-il...
(Jeune Afrique 05/10/17)
Une petite maison d'édition française publie des textes de l'homme de théâtre et militant algérien Mohamed Boudia. Une lecture inspirante qui appelle à lier pratiques culturelles et politiques. « Nous avons opté pour le théâtre de masse ». « Nous allons faire de l’agitation culturelle ». Les titres des entretiens de Mohamed Boudia, parus dans Jeune Afrique en mai 1965 et avril 1971 résument assez bien l’état d’esprit qui animait alors le personnage. Boudia est une figure majeure de l’histoire...
(Xinhua 02/10/17)
Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a affiché dimanche l'intention de son pays à amender la loi sur les hydrocarbures dans le but d'attirer les investisseurs étrangers dans le domaine gazier et pétrolier. Il est nécessaire de "réviser la loi sur les hydrocarbures car le secteur connaît de grands changements dans le monde obligeant l'Algérie à se mettre au diapason", a indiqué le chef de l'exécutif dans une déclaration en marge de la réception de deux méthaniers à Arzew, pôle...
(Le Monde 18/09/17)
Pour beaucoup de lesbiennes et gays issus d’une culture conservatrice, la pression familiale est trop forte pour pouvoir assumer un « coming-out ». La saison des mariages touche à sa fin. Cet été encore, Alex* n’a pas trouvé la bonne personne avec qui contracter un mariage de convenance. Une union tant souhaitée qui aurait pu lui permettre de vivre son homosexualité sans subir « la pression latente » de sa famille. Alex a 33 ans, est originaire d’Algérie et est...
(RFI 15/09/17)
La Biennale des photographes du monde arabe contemporain à Paris consacre un focus sur la jeune photographie algérienne et un autre à la photographie en pays tunisien. Ce sont incontestablement les deux points forts de cette deuxième édition qui vient d’ouvrir ses portes à Paris. Cinquante photographes exposent leurs images aussi sensibles que souvent subversives dans huit lieux différents, dont l’Institut du monde arabe (IMA), la Maison européenne de la photographie et la Cité internationale des arts. La raison d’être...
(Angola Press 25/07/17)
Luanda - La ministre angolaise de la Culture, Carolina Cerqueira, a manifesté, mercredi, la disponibilité du Gouvernement angolais de coopérer avec l'Algérie dans le domaine d'insertion des contenus dans le système d'enseignement et de promotion des politiques culturelles pour soutenir les actions de lutte contre l'analphabétisme et l'abandon scolaire. La gouvernante angolaise a tenu ces propos après la rencontre avec la ministre de l’Education Nationale de l’Algérie, Nouria Bengharit, au cours de laquelle ont été réitérées les relations de fraternité...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans la ville de Bouzeguène, l’une des plus densément peuplées de Kabylie, un projet de bibliothèques populaires vient tout juste d’être lancé. Selon ses concepteurs, il est basé sur le principe de la contribution et de l’implication de tous pour le partage des livres. L’objectif est d’instaurer une culture de la lecture à l’échelle de toutes les composantes de la société. Les livres doivent être gratuits et accessibles partout, dans les transports en commun, les cafés, les magasins et tous...
(Autre média 05/07/17)
Le chanteur de raï algérien, Cheb Bilal, a annoncé l’annulation de tous ses spectacles au Maroc. En cause, des accusations formulées l’année écoulée et voulant qu’il ait insulté le royaume. Rien ne va plus entre le chanteur de raï algérien Cheb Bilal et son public marocain, pourtant nombreux. L’artiste annonce avoir annulé tous ses spectacles, prévus cet été, au Maroc. Dans des propos rapportés par le site d’information algérien Achourouk, Bilal dit avoir pris cette décision en réaction à «la...
(Huffingtonpost 31/05/17)
Djamel Alilat, journaliste au quotidien francophone El Watan El Watan, arrêté le dernier au Maroc, est arrivé à l'aéroport d'Alger, a annoncé son frère sur son compte facebook. Il avait embarqué à Casablanca vers la mi-journée. Pour rappel, le journaliste d'El Watan a été arrêté dimanche 28 mai par la police royale marocaine, alors qu’il couvrait les manifestations et contestations dans la région du Rif marocain. Il a été maintenu en garde à vue depuis dimanche soir jusqu'à son expulsion...
(RFI 26/04/17)
Neuf femmes algériennes racontent, à moitié nues, dans un hammam d’Alger, leur vie pendant les années de plomb. Cette histoire poignante et poétique a ouvert hier en avant-première le Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (PCMMO) en Seine-Saint-Denis. Le film de la réalisatrice franco-algérienne Rayhana, À mon âge je me cache encore pour fumer, sort ce mercredi 26 avril dans les salles en France. Et le Festival propose parmi les 50 films projetés un focus très prometteur sur...
(RFI 29/03/17)
Le réalisateur et producteur algérien Fayçal Hammoum a présenté au Festival Cinéma du réel à Paris « Vote off », un patchwork cinématographique sur trois abstentionnistes désabusés lors des dernières élections présidentielles en Algérie. Censuré en Algérie (« comporte des contenus portant atteinte aux symboles de l’Etat et de sa Souveraineté »), ce premier documentaire du réalisateur a été projeté en première mondiale à Paris. Entretien. RFI : Vote off commence avec un chantier, des ouvriers montant un panneau pour...
(AFP 25/03/17)
Revenant sur l’épisode tragique de l’embuscade de Palestro, l’Algérien Aziz Chouaki et le Français Bruno Boulzaguet réveillent, au théâtre, la mémoire d’une guerre qui ne disait pas son nom.La Kabylie. 18 mai 1956. À proximité du village de Djourrah, dans les gorges du Palestro, une section du 2° bataillon du 9° régiment d’infanterie coloniale tombe dans une embuscade. Sur la vingtaine d’« appelés » qui la compose, un seul en réchappe. L’Écho d’Alger dénonce un « atroce » massacre. La...
(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
L’écrivain algérien installé à Montréal, Karim Akouche, a annoncé jeudi avoir dû quitter l’Algérie « en urgence » pour Paris à cause de « menaces sérieuses sur son intégrité physique ». « Je suis dans l’avion. Je quitte l’Algérie en urgence. Direction : Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sérieuses, sur mon intégrité physique, pèsent sur moi. Tout cela à cause de mon roman : La Religion de ma mère », explique l’écrivain sur son compte Facebook, sans donner de...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Un livre sous forme d’enquête apporte un nouvel éclairage sur le rapport houleux, passionné et contradictoire que l’auteur Albert Camus a entretenu avec le nationalisme algérien. La place de l’auteur français Albert Camus dans la mémoire algérienne reste sujette à débat. En effet, l’auteur reste connu pour ne pas avoir soutenu le combat pour l’indépendance, s’en être tenu à une dénonciation de certaines pratiques colonialistes et s’être cantonné à une position ambiguë concernant l’action du Front de libération nationale (FLN)...
(Le Figaro 17/03/17)
Laissé à l'abandon par des pouvoirs publics négligents, ce mausolée majestueux tombe en ruine et se dégrade rapidement. Si rien n'est fait, les futurs touristes n'y verront plus qu'un tas de gravats et de plantes. Sur la côte algérienne, entre la Méditerranée et le mont Chenoua, trône le Tombeau de la chrétienne. Propice au repos des défunts, c'est peut-être dans l'oubli éternel qu'il finira par tomber. Depuis des années, les visiteurs ne font que le constat de l'abandon des lieux...
(Le Monde 14/03/17)
Franssou Prenant confronte poétiquement la ville d’hier à celle d’aujourd’hui. Bienvenue à Madagascar, annoncé comme un documentaire, ne se laisse pas facilement prendre au petit jeu des classifications cinématographiques, s’inscrivant plus volontiers dans la veine de l’essai nomade, tel que l’ont pratiqué de grands inventeurs comme Chris Marker (Sans soleil) ou Jean-Daniel Pollet (Méditerranée). Et si l’essai reste avant tout le lieu privilégié d’une libre combinaison des images et des sons, on ne sera pas étonné d’apprendre que Franssou Prenant,...
(AFP 13/03/17)
"C'était spectaculaire! D'un seul regard, on pouvait embrasser deux millénaires de l'histoire d'Alger", raconte, la voix empreinte d'émotion, l'archéologue Kamel Stiti en se remémorant la découverte en 2009 de vestiges en plein coeur de la capitale algérienne. L'histoire de la plus importante découverte archéologique d'Algérie a commencé avec des sondages exploratoires sur le tracé du métro d'Alger. Ces trouvailles ont ensuite mené à des fouilles, lancées en 2013, qui ont permis d'exhumer des vestiges s'étendant de l'ère romaine -- à la fin du Ier siècle avant J.-C., quand Alger s'appelait Icosium -- à celle de la colonisation française, en passant par les époques byzantine...

Pages