Mardi 25 Juillet 2017

Secteur privé : la carte de Sellal !

Secteur privé : la carte de Sellal !
(La Nouvelle République 20/04/17)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a signifié, hier à Oran, que son gouvernement compte énormément sur le secteur privé pour relancer l’économie nationale.

Le Chef du gouvernement Abdelmalek Sellal, en intense activité ces dernières semaines, n’a cessé de lancer un appel au secteur privé dans l’investissement dans tous les secteurs primordiaux dans le relancement de l’économie nationale pour la faire sortir de la dépendance aux hydrocarbures après la chute drastique de ces derniers. Industrie, agriculture, comme habitat, ont été les points sur lesquels a misé, hier depuis la capitale de l’ouest, Oran, dans son appel aux investisseurs privés de se lancer, une sorte de main de fer donnée à ces derniers, pour proumouvoir l’économie nationale en crise, qui peine à se relever. Cependant, le Premier ministre qui était, hier, en visite de travail et d’inspection semblait toujours optimiste malgré la baisse des réserves de change, Sellal a affirmé, depuis, l’usine Tosyali, que « l’Algérie sera un pays émergent à l’horizon 2020 ». Dans la production du fer, le Chef du gouvernement a noté que l’objectif « est de faire de l’Algérie, l’un des plus grands producteurs de fer dans le bassin méditerranéen », a-t-il dit. Sur la même lancée, Sellal a confirmé que le pays « dispose des capacités nécessaires pour arriver à cet objectif ». Ce projet concerne l’extension du complexe sidérurgique DRI, aciérie et laminoirs du groupe turc de droit algérien « Tosyali Iron and Steel Industry Algérie », prévue sur une superficie de 100 hectares et dédiée à la production du rond à béton. Sa capacité de production est estimée à 2 millions de tonnes par an, ce qui permettra, selon les initiateurs du projet, de réduire les importations de ce matériau de construction et répondra aux besoins des très nombreux chantiers de construction, lancés à Oran et dans toutes les régions du pays. La mise en exploitation de cette extension permettra la création de quelque 3.750 emplois directs et plus de 10.000 emplois indirects, a-t-on indiqué, lors de présentation du projet. Dans le cadre de sa visite de travail et d’inspection, le Premier ministre a inspecté une exploitation agricole qui sera irriguée par les eaux épurées de la STEP d’El Kerma qui offre une capacité d’irrigation de 6.280 ha extensible à 10.000 ha. Lors de la présentation de ce projet, il a tenu à rappeler les possibilités offertes dans ce domaine, soulignant que les capacités nationales d’irrigation à l’aide d’eaux épurées s’élevaient à 400 millions m3 et pouvant être portées à 800 millions m3, soulignant la nécessité d’exporter la production fruitière. Cette dernière est estimée à 25.000 tonnes à l’horizon 2020, selon le directeur de la ferme qui a indiqué les produits de l’exploitation seront destinés aux marchés européen, américain et russe. Auparavant, le Premier ministre a inauguré un complexe industriel spécialisé dans la fabrication de tubes d’acier sidérurgiques, un investissement privé du groupe « ETRHB Haddad ». Constitué de deux unités pour la fabrication et le revêtement des tubes spirales en acier, ce complexe industriel, dont les travaux de réalisation ont été lancés en 2013, a nécessité un investissement de 21 milliards DA. Sa mise en exploitation permet de générer 250 postes d’emploi.Cette usine produira annuellement 450.000 tonnes de tubes destinés aux transferts hydrauliques, gazier et pétrolier. Elle vise à réduire l’importation de ces matériaux très utilisés dans ces domaines. Le Premier ministre a instruit la direction de l’usine d’entamer la production pour qu’elle soit avalisée afin de signer des contrats avec le ministère des Ressources en eaux et le groupe Sonatrach. Soulignant qu’il s’agit de la plus grande usine dans son genre à l’échelle africaine, Sellal a estimé que sa production doit être en mesure de couvrir en priorité les besoins nationaux avant de passer à l’exportation, selon des normes de qualité certifiées et reconnues mondialement . Abdelmalek Sellal a invité les responsable des trois complexes industriels implantés à Bethioua, l’ « ETRHB », de « Tosyali » et de « Total Algérie », à assister les jeunes désirant créer des PME autour de ce pôle afin de créer une dynamique de travail et de production.

Commentaires facebook