Dimanche 20 Août 2017

Macron au Maroc : Alger reste serein

Macron au Maroc : Alger reste serein
(Le Point 16/06/17)
Emmanuel Macron est arrivé au Maroc

Le président français a choisi le Maroc pour sa première visite au Maghreb. En Algérie, on ne s'en est pas tant fait que ça. Explications. « L'ami de l'Algérie », pour reprendre l'expression de l'ex-ministre des Affaires étrangères algérien Ramtane Lamamra, a choisi comme première destination, non européenne, le Maroc en tant que nouveau président français.

La santé de Bouteflika au cœur de toutes les spéculations

À Alger, la visite d'Emmanuel Macron chez le voisin chérifien a été ressentie moins comme un affront que comme une gêne par rapport à l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika, 80 ans, très affaibli par la maladie. Le déplacement du président français « rompt une tradition existant chez les présidents français depuis le deuxième mandat de la présidence de Jacques Chirac », rappelle le site d'information algérien TSA : « Le président Chirac avait effectué une visite officielle en l'Algérie en mars 2003, avant de se déplacer au Maroc en octobre de la même année. Son successeur Nicolas Sarkozy avait également accordé la primauté de sa visite dans la région à l'Algérie en juillet 2007, trois mois avant sa visite d'État qu'il effectue au Maroc en octobre de la même année. » « Une visite officielle a ses codes, son protocole que tout président se doit de respecter avec infiniment de rigueur. Autrement, imaginons un instant que le jeune président français vienne en Algérie dans le cadre d'une visite officielle, qui l'accueillerait sur le tarmac ? Le président comme les usages le veulent ? Assurément, non. Avec qui tiendra-t-il une conférence de presse comme il va le faire au Maroc ? Le Premier ministre puisque le président en est incapable ? » écrit le journal électronique Le Matin-Dz, rappelant l'annulation de la visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Alger en février dernier à la suite, officiellement, d'une « bronchite aiguë » de Bouteflika. L'état de santé du président algérien, victime d'un accident vasculaire cérébral en 2013 et isolé dans sa résidence médicalisée sur la côte ouest-algéroise nourrit mille spéculations, et inquiétudes, en Algérie et au-delà.

Lire la suite sur: http://afrique.lepoint.fr/actualites/macron-au-maroc-alger-reste-sereine...

Commentaires facebook