Mardi 12 Décembre 2017

Les relations algéro-russes se développent "de façon significative"

Les relations algéro-russes se développent "de façon significative"
(Xinhua 11/10/17)
Le Premier ministre russe Dimitri Medvedev .

Le Premier ministre russe Dimitri Medvedev qui a achevé mardi soir une visite de deux jours en Algérie a estimé que les relations entre les deux pays étaient en train de se développer "de façon significative".

Dans ce sens, le chef de l'exécutif russe a relevé, à l'issue d'une audience que lui a accordé le président Abdelaziz Bouteflika, avoir eu des discussions "fructueuses" avec les responsables algériens ayant abouti à de "nouvelles approches" dans le domaine économique et de nouveaux investissements dans divers domaines intéressant les deux pays, notamment dans les secteurs de l'énergie, des technologies de pointe et dans d'autres volets de coopération où "nous avons un potentiel vraiment énorme à développer ensemble".

Toujours dans le domaine de la coopération économique, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a annoncé au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue russe que des hommes d'affaires algériens se rendront prochainement en Russie pour poursuivre avec des entreprises russes les entretiens sur les opportunités de coopération et de partenariat.

Etant tous les deux des pays producteurs de pétrole et partenaires dans le cadre des Etats membres et non-membres de l'OPEP, les deux parties ont affiché leur détermination à poursuivre les efforts en faveur du rééquilibrage du marché pétrolier, notamment par la mise en œuvre de l'Accord de Vienne relatif à la réduction de la production.

"Les positions algérienne et russe sont totalement convergentes sur la baisse de la production conformément à ce qui a été convenu à Vienne", a précisé M. Medvedev lors de la conférence de presse en marge de la signature de cinq accords de coopération entre les deux pays.

En fait, ces cinq accords de partenariat et de coopération et mémorandums d'entente ont été signés en présence des Premiers ministres algérien et russe, ainsi que de plusieurs ministres des deux pays. Ces accords concernent principalement les secteurs de la justice, la santé, la formation professionnelle, les hydrocarbures et l'énergie nucléaire civile.

En termes d'échanges commerciaux entre Alger et Moscou, le Premier ministre russe avait auparavant rappelé que leur montant a doublé l'année dernière pour atteindre près de 4 milliards de dollars. "C'est déjà assez bien, mais il nous faut progresser davantage", a-t-il estimé.

Au plan politique, le Premier ministre russe qui a indiqué avoir transmis au président Bouteflika les salutations du président Vladimir Poutine, a mis en avant l'"amélioration permanente" des relations algéro-russes, tout en rappelant les "bonnes bases" sur lesquelles ont été fondées les relations diplomatiques entre les deux pays.

De son côté, M. Ouyahia a qualifié cette visite d'"importante" en ce qu'elle ouvrira des "perspectives prometteuses" dans les relations bilatérales qui ont connu un "nouveau départ" en 2011 à la faveur de la signature par les chefs des deux Etats, de la Déclaration de partenariat.

A propos de la politique internationale, il a été notamment question de la lutte antiterroriste et la nécessité de trouver des solutions aux différents conflits dans le monde.

"Nous avons constaté que les positions aussi bien algériennes que russes sont plutôt convergentes et les ministères des Affaires étrangères des deux pays resteront en contact en vue de coordonner leurs efforts sur la base du respect du droit international", a dit M. Medvedev.

Commentaires facebook