Lundi 29 Mai 2017

Législatives:ould abbès au onzième jour de la campagne : "Le FLN ne brasse pas du vent"

Législatives:ould abbès au onzième jour de la campagne : "Le FLN ne brasse pas du vent"
(L'Expression (alg) 20/04/17)
Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès.

Il a appelé la femme algérienne à une forte participation au scrutin et à contribuer au succès de ce rendez-vous électoral.

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, a animé hier dans le cadre du onzième jour de la campagne électorale deux meetings à la salle omnisports «Badji-Mokhtar» à Souk-Ahras et au Théâtre régional «Azzedine-Medjoubi» à Annaba. Ould Abbès ne cesse de mettre en avant son passé «révolutionnaire et glorieux». Depuis le début de la campagne électorale et même avant, il proclame le triomphe écrasant du FLN à l'issue du scrutin des législatives du 4 mai prochain. Faute de programme du parti, il instruit ses candidats de faire campagne autour du programme et des réalisations du président Bouteflika.
Le secrétaire général du FLN a fini par exaspérer son alter ego du RND, Ahmed Ouyahia qui lui reproche d'avoir accaparé le président Bouteflika et de se réfugier derrière son programme. «Certains prétendent défendre le président de la République et son programme, mais je leur dis simplement que Bouteflika est notre président à tous», grognait Ahmed Ouyahia. Ould Abbès lui rétorque «Bouteflika est le président de tous les Algériens et il est, avant tout, le président du FLN, personne ne peut le nier.» «On m'a reproché d'avoir accaparé la personne du président. Mais tout le monde devrait être fier de se l'approprier!», a-t-il indiqué avant-hier, à Dély Ibrahim sur les hauteurs d'Alger. Par la suite, les collaborateurs du SG du FLN contre-attaquent, en rappelant que «le RND est un parti préfabriqué». «Nous sommes sûrs de gagner les élections et nous n'avons pas besoin de faire campagne pour cela, puisque notre programme est celui du président Abdelaziz Bouteflika», est une rengaine clamée par Ould Abbès. Ce dernier serait même allé jusqu'à affirmer que le FLN s'adjugera 40% de sièges pour les législatives prochaines. A Alger, il a appelé la femme algérienne à une forte participation au scrutin et à contribuer au succès de ce rendez-vous électoral, notamment à travers l'action de proximité. Il a en outre ajouté, que les femmes de son parti avaient joué un grand rôle depuis le début de la campagne, à travers leurs actions de proximité dans les quartiers, afin de sensibiliser les citoyens à cette échéance électorale. Il a également souligné l'impératif que cette course électorale soit «propre et calme loin de toute invective». Concernant le candidat FLN disparu depuis le 30 mars, il a affirmé que «sa voiture a été re- trouvée à Bou Ismaïl (Tipasa) et sa famille a été informée des derniers développements». Trois personnes, soupçonnées d'être impliquées dans cette disparition, ont été arrêtées mardi par les services de sécurité dans la wilaya de Tipasa. Depuis le début de la campagne, le secrétaire général du FLN a, à maintes reprises, affirmé que le programme de son parti s'inspire à 100% du programme du président. Le secrétaire général du FLN persiste et signe lors de ses meetings qu'il a enchaînés depuis le début de la campagne, qu'il a un passé révolutionnaire en sa qualité de condamné à mort par l'armée coloniale, de moudjahid, même si la famille révolutionnaire de Tlemcen ne lui reconnaît pas ces faits d'armes.

Commentaires facebook