Mardi 12 Décembre 2017

L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois

L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois
(Xinhua 11/10/17)
Le ministre algérien de l'Industrie et des Mines Youcef Yousfi.

Le ministre algérien de l'Industrie et des Mines Youcef Yousfi a exprimé mardi la volonté de son pays à voir davantage de projets d'investissements chinois en Algérie.

En recevant l'ambassadeur de Chine en Algérie, Yang Guang Yu, le ministre algérien a souhaité voir les entreprises chinoises investir dans différents secteurs dont notamment ceux du textile, la sidérurgie, l'électronique et les mines, en espérant "une accélération des discussions en cours sur certains projets de partenariat", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Pour sa part, le diplomate chinois a réaffirmé l'intérêt que porte son pays pour le marché algérien eu égard au potentiel en industrie qu'il offre et qui représente également, selon lui, une opportunité pour les entreprises chinoises pour exporter vers les marchés de la région.

Le 21 septembre dernier, le ministre algérien de l'Agriculture, Abdelkader Bouazghi avait "exhorté les opérateurs économiques des deux pays à profiter (...) du partenariat stratégique qui lie l'Algérie à la Chine depuis 2014 et à saisir les opportunités qu'offre l'initiative chinoise 'la Ceinture et la Route', lancée par le président chinois", a fait savoir le ministère à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la 15e édition de la Foire commerciale agricole internationale de Chine, à laquelle a pris part une délégation algérienne conduite par M. Bouazghi.

L'Algérie et la Chine entretiennent de solides relations politiques et diplomatiques, mais aussi économiques et commerciales. Pour preuve, durant les huit premiers mois de 2017, la Chine a conservé sa place de premier fournisseur commercial de l'Algérie et les entreprises chinoises sont très présentes en Algérie, notamment dans le secteur du BTPH.

Ceci dit, des responsables politiques algériens ont émis le vœu de voir la balance commerciale entre les deux pays s'équilibrer et appellent les entreprises chinoises à investir davantage dans d'autres domaines.

Le 7 septembre dernier à Alger, en recevant l'ambassadeur de Chine en Algérie, le ministre algérien du Commerce Mohamed Benmerradi l'avait invité à contribuer à l'augmentation du quota des exportations vers la Chine des produits algériens hors hydrocarbures, notamment les produits agricoles.

En fait, depuis le début de la chute des prix du pétrole, dont les recettes représentent 95% des rentrées du pays en devises, l'Algérie cherche à diversifier son économie ainsi que ses exportations.

Sur cette question, le diplomate chinois, qui rappelait que l'Algérie est le partenaire économique le plus important de la Chine en Afrique, a souligné que son pays respectera ses engagements vis-à-vis de l'Algérie en assurant un soutien et un accompagnement des investissements et du partenariat bilatéral.

Commentaires facebook