Mardi 17 Octobre 2017

Commerce extérieur : le port d’Alger n’a pas connu de répit malgré les restrictions sur les importations

Commerce extérieur : le port d’Alger n’a pas connu de répit malgré les restrictions sur les importations
(Le Soir d'Algérie 19/06/17)
Au port d'Alger.

L’entreprise portuaire d’Alger (EPAL) a enregistré une augmentation de 5% de son chiffre d’affaires lors des cinq premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période de l’exercice précédent. Une augmentation que l’EPAL explique dans un communiqué diffusé hier par la hausse de sa productivité. Ainsi, le chiffre d’affaire de l’entreprise a atteint 4,39 milliards DZD au 31 mai 2017, contre 4,18 milliards DZD durant la même période de 2016. «Les rendements portuaires, explique-t-on, étant en nette amélioration, l’attente des navires en rade a diminué comparativement à la même période de 2016». «L’attente en rade est passée d’une journée et demie en 2016 à 14 heures et demie 2017. Aussi, la durée moyenne des séjours à quai des navires a nettement baissé de 10 heures, durant la période de comparaison», a indiqué l’EPAL. Et, les mois d’avril et mai ont vu le trafic de conteneurs nettement augmenter : près de 11% en équivalent vingt pieds (EVP) par rapport à la même période de 2016.
L’EPAL a par ailleurs annoncé qu’une réunion a été tenue avec les consignataires, acteurs majeurs de la gestion du trafic des marchandises. Il a été ainsi convenu entre les deux partenaires de simplifier un nombre de démarches administratives et la réduction des coûts : «Respecter le programme de traitement des navires établi par la commission de zone, le dépôt d’un bon de commande unique, la réduction des coûts d’escale, la facturation en temps de travail réel, le traitement direct des navires sans détention du manifeste électronique et l’établissement d’une étude sur les possibilités de recourir à un tarif unique».

Commentaires facebook