Samedi 18 Novembre 2017

Algérie

(Jeune Afrique 18/11/17)
La jeune romancière a reçu ce 16 novembre le prix Goncourt des lycéens pour son roman, exploration méthodique par le langage des histoires de l’Algérie et de l’immigration. L’Art de perdre. On croirait le nom d’un album d’Orelsan. C’est le titre du cinquième roman d’Alice Zeniter, 31 ans, récompensé par le Goncourt des lycéens ce 16 novembre. Sur plus de 500 pages, Zeniter tisse une saga familiale contemporaine, qui s’ouvre en Kabylie dans les années 1930 avec Ali, et se ferme en France avec Naïma, une jeune française d’origine algérienne, petite-fille d’Ali. Entre deux, la guerre pour l’indépendance a fait de ce dernier un harki. L’immigration et le racisme ont fait de son fils, Hamid,...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Poussé dans ses retranchements lors de l’université d’été du patronat, le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, lâche ses coups… sur le Maroc. Et déclenche une nouvelle crise entre les deux voisins. Portrait-itinéraire d’un membre phare de l’entourage présidentiel. Ce vendredi 20 octobre s’annonçait plutôt tranquille pour Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères. Une intervention devant des hommes d’affaires réunis au siège de la foire d’Alger et, peut-être, un déjeuner composé de sardines grillées, voilà qui devait faire son bonheur en ce premier jour du week-end. Mais la matinée va se dérouler tout autrement. Invité, comme bon nombre de ses collègues du gouvernement, à l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise (FCE, patronat), Messahel prend donc le micro...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Un remaniement ministériel en mai 2015 a déclenché la colère de Ramtane Lamamra, alors proche de Bouteflika. Aujourd'hui l'objet de sa colère de l'époque, Abdelkader Messahel, occupe son poste. Jeudi 14 mai 2015. Abdelaziz Bouteflika procède à un énième remaniement ministériel. Surprise, il désigne deux personnes à la tête de la diplomatie. Ramtane Lamamra est reconduit à la tête des Affaires étrangères tandis qu’Abdelkader Messahel hérite du portefeuille de ministre des Affaires maghrébines et africaines et de la Coopération internationale...
(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se...
(Le Monde 16/11/17)
Entre Alger et Constantine, l’enfance de Rac est marquée par la violence. « Et tout ce sang versé, donc. Et toute cette graisse comme imbibée de détresse. » Ainsi, Rac, le narrateur de La Dépossession, résume-t-il son adolescence de garçon obèse durant la guerre d’indépendance de son pays. A 13 ans, juste après la mort de son frère (réprouvé par les siens parce qu’homosexuel), il s’est mis à grossir ; il a commencé à maigrir peu avant d’entrer dans la...
(Le Monde 16/11/17)
Parmi les récents romans consacrés au conflit algérien, plusieurs ont été écrits par des auteurs trop jeunes pour être appelés, mais dont la conscience politique s’est forgée durant ces années. Ainsi d’Yves Bichet et de Jean-Pierre Le Dantec. Entretien croisé. La rentrée littéraire fut résolument placée sous le signe de la guerre d’Algérie, souvent évoquée par des écrivains assez jeunes pour être les petits-enfants des protagonistes – que l’on songe à L’Art de perdre, d’Alice Zeniter (Flammarion, Prix littéraire du...
(AFP 14/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a indiqué mardi qu'il se rendrait en Algérie le 6 décembre, pour la première fois depuis son élection en mai, une visite qui n'a pas été confirmée officiellement à Alger. M. Macron a fait cette annonce de manière impromptue lors d'un déplacement à Tourcoing (nord), en répondant à l'interpellation d'un habitant lors d'un bain de foule. A Alger, la directrice de la Communication de la présidence algérienne, Farida Bessa, interrogée par l'AFP, a simplement souligné qu'il n'y avait "aucun communiqué officiel pour l'instant".
(Jeune Afrique 14/11/17)
Emmanuel Macron se rendra en Algérie le 6 décembre, a annoncé mardi le chef de l'État français, en réponse à un habitant qui l'interpellait lors d'un bain de foule pendant une visite dans le nord du pays, à Tourcoing. Les déclarations d’Emmanuel Macron lors de sa prochaine visite en Algérie, le 6 décembre, seront scrutées de près. Il faut dire que son dernier déplacement à Alger avait marqué les esprits. Alors candidat à la présidentielle française, Emmanuel Macron avait affirmé,...
(La Tribune 14/11/17)
Les autorités algériennes viennent de relever, sur les neuf premiers mois de l'année en cours, une augmentation des investissements nationaux et étrangers de 20% par rapport à la même période en 2016, pour un volume total de 1 450 milliards de dinars contre 1 214,3 milliards enregistrés en 2016. Les investissements se concentrent principalement dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie et du tourisme. L'Algérie a enregistré de belles performances en matière d'investissements dans les secteurs porteurs de l'économie. D'après...
(APA 14/11/17)
"Chef de file de la médiation internationale en vertu de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali de 2015, l'Algérie est un acteur important du processus de paix au Mali", a répondu la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Agnès Romatet-Espagne, à une question sur le processus de paix au Mali posée au cours du point de presse électronique quotidien. Dialogue à tous les niveaux entre l'Algérie et France La France et l'Algérie "dialoguent à...
(AFP 14/11/17)
Un fixeur algérien, accusé d'avoir livré des documents confidentiels à des diplomates étrangers, a été renvoyé devant la justice algérienne pour "intelligence avec une puissance étrangère", crime passible de la prison à vie, a annoncé lundi Reporters sans Frontières (RSF). Lundi, "la chambre d’accusation (...) à Alger a renvoyé l’affaire devant le tribunal criminel (...) et a maintenu les chefs d'accusation extrêmement lourds pesant contre le fixeur", a indiqué l'organisation de défense de la liberté de la presse RSF dans...
(La Tribune 14/11/17)
Le constructeur français PSA Peugeot-Citroën a signé ce dimanche 12 novembre 2017 un accord avec trois entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules. D'après les termes de l'accord le géant français avec ses partenaires algériens le montage devrait débuter l'année prochaine. Plusieurs fois annoncée sans suite, l'installation officiellement du constructeur français PSA Peugeot-Citroën est enfin devenue réalité après deux ans de négociation. A la faveur d'un accord de joint-venture signé dans le cadre du COMEFA...
(Le Point 14/11/17)
Chantre de la Kabylie, musicien hors catégorie, Idir s'est confié au Point Afrique sur sa tournée d'adieu, qu'il entamera à Alger le 12 janvier, après 38 ans d'absence. Il arrive dans ce café, chapeau de feutre vissé sur la tête, journal à la main, discret mais non effacé, mesuré mais non distant. Idir, légende algérienne de la chanson, auteur du premier tube planétaire africain, A vava Inouva, une berceuse qui racontait la peur de l'ogre, les contes berbères, la tradition...
(Le Point 14/11/17)
Dans le droit fil de la "laetitia africana", la philosophe donne au retour de la diaspora sur le continent un sens politique majeur. La jeune (toutes proportions gardées) agrégée et docteur en philosophie, maître de conférences à l'université Paris-8 Vincennes St Denis, née d'un père congolais et d'une mère franco-italienne, avait marqué la première édition des Ateliers de la pensée en suggérant le terme de « laetitia africana ». Difficile de le traduire par « joie africaine » quand le...
(RFI 14/11/17)
Présents au Mondial 2014 au Brésil, l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Ghana ne verront pas la Russie l’été prochain. Ces quatre grandes nations du football africain vont devoir rebondir après cette non-qualification. Algérie: Ils ont écrit l’histoire en devenant la première équipe algérienne à jouer un huitième de finale au Brésil lors de la dernière Coupe du monde en 2014 face à l’Allemagne. Les Fennecs avaient réussi un bel exploit et on pensait qu’ils allaient surfer sur...
(AFP 13/11/17)
Après Renault, Hyundai ou Volkswagen, le groupe automobile français PSA va produire à son tour, dès 2018, des véhicules en Algérie, dans le cadre d'une co-entreprise créée dimanche à Alger avec trois partenaires algériens. Objet de deux ans de négociations, l'accord a été paraphé en présence des ministres des Affaires étrangères des deux pays, Abdelkader Messahel et Jean-Yves Le Drian, ainsi que du ministre algérien de l'Industrie, Youcef Yousfi, et du ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire. Les premiers véhicules sortiront dès l'an prochain d'une nouvelle usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'ouest d'Alger. "L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019", a déclaré à l'AFP...
(Le Monde 13/11/17)
Le nouveau site basé à Oran devrait entrer en production dès l’année prochaine. Après deux ans de négociations, de demi-annonces et de travaux de finalisation, le projet d’usine algérienne de PSA s’est concrétisé : le constructeur automobile français a signé, dimanche 12 novembre, avec trois sociétés locales, un accord visant à la création d’une coentreprise industrielle installée dans la banlieue d’Oran. Le site produira des véhicules destinés au marché algérien. Au cours d’une petite cérémonie, parrainée par un aréopage de...
(RFI 13/11/17)
L'entreprise automobile PSA s'installe en Algérie. Un accord a été signé ce dimanche 12 novembre à Alger entre le constructeur et trois entreprises algériennes. Pour PSA, il s'agit de développer un nouveau marché. Pour Alger, il s'agit de renforcer son industrie, en pleine crise économique. Mais le pari n'est pas gagné. L'objectif, à terme, est de faire sortir 75 000 véhicules des chaînes de montage chaque année. La tâche va être difficile pour PSA. A titre d'exemple, Renault, qui s'est installé en Algérie en 2014, a produit en trois ans 100 000 véhicules. A terme, le taux ...
(Xinhua 13/11/17)
Un terroriste et six éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés vendredi par l'armée algérienne dans la province de Batna, à l'est du pays, a indiqué samedi dans un communiqué le ministère de la Défense nationale. Grâce à l'exploitation de renseignements, précise la même source, des détachements de l'armée nationale ont arrêté, le 10 novembre 2017 à Batna, le terroriste dénommé A. Yakoub, et ont procédé à l'arrestation de six éléments de soutien aux groupes terroristes. L'opération a...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le groupe français Peugeot PSA vient de signer une joint-venture avec trois partenaires algériens pour le lancement d'une usine de production de voitures destinées au marché algérien, a-t-on appris ce dimanche. Les premiers véhicules sortiront dès 2018, d'une première usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'Ouest d'Alger. Selon le constructeur, la signature de cet accord, fruit de deux années de négociations, devrait permettre de produire d’ici cinq ans, 75 000 véhicules Peugeot, avec un taux d'intégration...

Pages

(AFP 14/11/17)
Un fixeur algérien, accusé d'avoir livré des documents confidentiels à des diplomates étrangers, a été renvoyé devant la justice algérienne pour "intelligence avec une puissance étrangère", crime passible de la prison à vie, a annoncé lundi Reporters sans Frontières (RSF). Lundi, "la chambre d’accusation (...) à Alger a renvoyé l’affaire devant le tribunal criminel (...) et a maintenu les chefs d'accusation extrêmement lourds pesant contre le fixeur", a indiqué l'organisation de défense de la liberté de la presse RSF dans un communiqué publié lundi. Saïd Chitour, fixeur et collaborateur de médias anglophones dont la BBC et le Washington Post, a été arrêté le 5 juin à l'aéroport d'Alger par les services de renseignement et placé...
(Le Point 14/11/17)
Dans le droit fil de la "laetitia africana", la philosophe donne au retour de la diaspora sur le continent un sens politique majeur. La jeune (toutes proportions gardées) agrégée et docteur en philosophie, maître de conférences à l'université Paris-8 Vincennes St Denis, née d'un père congolais et d'une mère franco-italienne, avait marqué la première édition des Ateliers de la pensée en suggérant le terme de « laetitia africana ». Difficile de le traduire par « joie africaine » quand le concept est là pour « prendre le contrepied d'un discours qui se centre sur les affects de la mélancolie du manque », explique Nadia Yala Kisukidi de retour dans la capitale sénégalaise. Mais à l'écouter poursuivre, il devient évident que...
(Xinhua 13/11/17)
Un terroriste et six éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés vendredi par l'armée algérienne dans la province de Batna, à l'est du pays, a indiqué samedi dans un communiqué le ministère de la Défense nationale. Grâce à l'exploitation de renseignements, précise la même source, des détachements de l'armée nationale ont arrêté, le 10 novembre 2017 à Batna, le terroriste dénommé A. Yakoub, et ont procédé à l'arrestation de six éléments de soutien aux groupes terroristes. L'opération a...
(Le Point 10/11/17)
La longue file observée récemment devant l'Institut français d'Alger est venue rappeler combien il est prisé de poursuivre ses études à l'extérieur. Des centaines d'étudiants algériens entreprennent chaque année les démarches pour poursuivre leurs études à l'étranger. La France est le premier pays d'accueil. Selon l'ambassade de France en Algérie, ils étaient plus de 22 600 étudiants inscrits dans les universités françaises en 2013. Qui sont ces jeunes universitaires qui quittent chaque année le pays ? Ont-ils regagné l'Algérie après leur cursus universitaire ? Sont-ils restés sur place pour tenter une première expérience professionnelle ? Sont-ils partis ailleurs ?
(AFP 09/11/17)
Cible prisée des islamistes radicaux, le journaliste franco-algérien Mohamed Sifaoui a revendiqué mercredi "le droit de choquer" et demandé à la justice française de protéger la liberté d'expression en condamnant un homme qui avait appelé à le "crever". "Il est évidemment permis en démocratie de critiquer les dogmes, les religions. Je revendique le droit de heurter, de choquer. Moi, je ne négocie pas la question de ma liberté de conscience et d'opinion", a affirmé le journaliste, auteur de nombreux ouvrages sur l'islam politique et le terrorisme, et militant antiraciste de longue date. "L'islam est une religion malade et les musulmans doivent s'emparer de cette question", a-t-il ajouté devant le tribunal correctionnel de Paris.
(Jeune Afrique 08/11/17)
Depuis quelques mois, Alger a durci sa politique l’égard des migrants subsahariens. Expulsions, déclarations racistes, travail précaire... Reportage sur les tracas rencontrés par une population devenue pourtant indispensable à l'économie locale. Amadou presse le pas. Le Guinéen de 19 ans fait un aller-retour rapide entre le chantier où il dort et le restaurant où il a acheté à manger. Depuis un mois, il travaille et vit dans un immeuble où les fenêtres et les portes n’ont pas encore été posées...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Composé de deux tubes de 7,3 km chacun, le tunnel d’El Qantas permettra de réduire de près de moitié la durée du trajet en train entre Alger et Oran. Aujourd’hui, il faut compter en moyenne 4 h 30 pour relier la capitale à la plus grande ville de l’ouest algérien. Mais la durée de ce trajet sera bientôt divisée par deux. Alger ne sera effectivement plus qu’à 2 h 30 d’Oran par train, après l’entrée en service du tunnel d’El...
(MondAfrique 07/11/17)
Le procès des preneurs d’otage d’In Amenas, également appelée prise d’otages de Tiguentourin, s’est ouvert devant le tribunal militaire de Blida dans une semi clandestinité en l’absence de la presse et des observateurs étrangers. La clandestinité qui entoure le procès de Blida est regrettable au vu des révélations qui ont pu être faites durant la procédure judiciaire et qui pourraient, si elles étaient confirmées, éclairer d’un jour cru les méthodes de l’ex DRS (services secrets algériens). L’action sanguinaire d’In Amenas...
(AFP 06/11/17)
La récente ruée de milliers de jeunes Algériens désireux d'aller étudier en France a suscité l'émoi dans leur pays, en mettant en lumière le malaise social dont souffre cette frange pourtant relativement privilégiée de la population. Les images d'une rue bondée d'étudiants, garçons et filles, se pressant devant l'entrée de l'Institut français d'Alger (IFA) pour s'inscrire au Test de connaissance du français --indispensable pour étudier en France-- ont été largement diffusées. Cet afflux inédit, dû à une hausse des inscriptions et à une saturation du système d'inscription en ligne, a provoqué un choc en mettant en lumière le désir d'ailleurs de nombreux jeunes Algériens, même éduqués. "Pourquoi veulent-ils tous partir?"
(Jeune Afrique 04/11/17)
Rachid Boudjedra et son éditeur retireront le passage de son dernier ouvrage, dans lequel il accuse Kamel Daoud d'avoir été membre du Groupe islamique armé (GIA) pendant la « décennie noire » en Algérie. L’écrivain algérien Rachid Boudjedra compte retirer le passage de son livre dans lequel il accuse son confrère Kamel Daoud d’avoir appartenu au GIA, ce groupe terroriste de sinistre mémoire dont les attentats ont ensanglanté l’Algérie pendant la décennie noire. Un passage qui avait poussé l’auteur de...
(AFP 03/11/17)
"Nos terres sont belles", assure rêveuse Selembouha Dadi en évoquant le Sahara occidental qu'elle n'a pourtant jamais vu, elle qui est née et a grandi dans les camps de réfugiés sahraouis de l'ouest algérien. Ces terres, une étendue désertique de 266.000 km2 bordant la côte atlantique entre Mauritanie et Maroc, commencent pourtant à une cinquantaine de km de là à peine, de l'autre côté de la frontière algérienne et d'un "mur de défense" érigé dans les années 1980 par Rabat...
(AFP 02/11/17)
"Deux ou trois" des auteurs ou commanditaires de l'assassinat en 2013 au Mali des journalistes français de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon se trouveraient "a priori" en Algérie, ont indiqué mercredi à Dakar des proches des deux reporters. Tout en dénonçant les lenteurs des deux enquêtes menées en France et au Mali, l'Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon a jugé que quelques progrès avaient été faits, lors d'une conférence de presse à la veille du quatrième...
(Le Monde 02/11/17)
Quand l’Europe renvoie la crise migratoire de l’autre côté de la Méditerranée (1). Alors que de nombreux Subsahariens ont rallié l’Italie via la Libye, les derniers arrivés se retrouvent sans réseau. Sur la photo, elles posent près d’une belle fontaine au cœur d’un jardin. Désirée, Hélène et Grace sont en Italie et elles le font savoir sur les réseaux sociaux. Ces Camerounaises ont vécu entre deux et six ans en Algérie, dans le même quartier. « Presque tous ceux qu’on...
(Le Point 31/10/17)
Dans un contexte économique extrêmement difficile et à moins de deux ans de l'élection présidentielle, la liberté d'expression et d'information en Algérie est constamment remise en cause par le pouvoir. L'Algérie a célébré dimanche 22 octobre la Journée nationale de la presse. L'agence de presse officielle du pays a diffusé, la veille, un message du président Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier a « exhorté » la presse algérienne « à être au service des intérêts suprêmes de notre patrie en contribuant...
(MondAfrique 31/10/17)
Pour l’ONG Human Rights Watch (HRW), les autorités algériennes procèdent à des expulsions sommaires d’Africains subsahariens. Sur fond de profilage racial (Beyrouth, le 30 octobre 2017) – Depuis le 25 août 2017, les autorités algériennes ont procédé à des rafles d’Africains subsahariens se trouvant à Alger et aux abords de la ville, expulsant plus de 3 000 d’entre eux vers le Niger, sans leur donner la possibilité de contester cette mesure, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Parmi les personnes...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité...
(AFP 28/10/17)
Le Niger a exprimé samedi sa "préoccupation" après les rapatriements massifs par l'Algérie voisine de plusieurs milliers de ses ressortissants, dont de nombreux y vivent en situation irrégulière. "Plus 20.000 Nigériens ont été rapatriés d'Algérie sur quatre ans (...) je dois vous dire que c'est une préoccupation importante pour nous et nous l'avons fait savoir" aux autorités algériennes, a affirmé samedi le ministre nigérien des Affaires étrangères Ibrahim Yacoubou devant les députés. M. Yacoubou a expliqué que les deux Etats...
(Jeune Afrique 26/10/17)
La région d’Agadez est devenue un sinistre « hub » où se retrouvent notamment des migrants subsahariens expulsés du Maghreb, parfois aussi indésirables au Nord qu’au Sud… Il faut bien la chercher, l’humanité, dans le no man’s land aride qui s’étire entre l’Algérie et le Niger. Déjà maltraités à l’aller dans le sens sud-nord, des groupes de migrants y deviennent des masses déshumanisées, que l’on déplace au gré des politiques migratoires comme des feuilles mortes dans le vent de cette...
(AFP 24/10/17)
Plus de 2.000 ressortissants d'Afrique subsaharienne ont été arrêtés depuis le 22 septembre en Algérie et expulsés vers le Niger et le Mali, a indiqué lundi Amnesty International, dénonçant des "arrestations arbitraires" et des expulsions massives "illégales". La plupart de ces personnes, arrêtées à Alger, dans sa périphérie et à Blida (à 50 km au sud-ouest) ont été conduites en bus à Tamanrasset, près de 2.000 km plus au sud, avant d'être "abandonnées" par les autorités algériennes dans une localité...
(RFI 24/10/17)
Plus de 950 migrants ouest-africains ont été expulsés, la semaine passée, par l'Algérie, selon plusieurs sources nigériennes. Ce week-end, plus d'une vingtaine de bus ont à nouveau quitté Alger, direction Tamanrasset, à la frontière avec le Niger. Le Conseil supérieur de la diaspora malienne dénonce des conditions inhumaines de rapatriement. Aboubacar Kamissoko est bloqué à Arlit, au Niger. Il a été raflé à Alger, la capitale algérienne, il y a quatre jours. Joint par téléphone, il raconte que lui et...

Pages

(La Tribune 14/11/17)
Les autorités algériennes viennent de relever, sur les neuf premiers mois de l'année en cours, une augmentation des investissements nationaux et étrangers de 20% par rapport à la même période en 2016, pour un volume total de 1 450 milliards de dinars contre 1 214,3 milliards enregistrés en 2016. Les investissements se concentrent principalement dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie et du tourisme. L'Algérie a enregistré de belles performances en matière d'investissements dans les secteurs porteurs de l'économie. D'après l'Agence nationale de développement des investissements (ANDI), sur les neuf premiers mois de l'année 2017, le pays a noté un total d'investissements nationaux et étrangers de plus de 1 455,5 milliards de dinars contre 1...
(La Tribune 14/11/17)
Le constructeur français PSA Peugeot-Citroën a signé ce dimanche 12 novembre 2017 un accord avec trois entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules. D'après les termes de l'accord le géant français avec ses partenaires algériens le montage devrait débuter l'année prochaine. Plusieurs fois annoncée sans suite, l'installation officiellement du constructeur français PSA Peugeot-Citroën est enfin devenue réalité après deux ans de négociation. A la faveur d'un accord de joint-venture signé dans le cadre du COMEFA (Comité mixte économique franco-algérien) signé ce dimanche 12 novembre 2017 avec trois firmes algériennes, le géant français va créer une base de production automobile dans ce pays d'Afrique du nord. Du côté algérien, il s'agit des sociétés Condor Electronics, Palpa...
(AFP 13/11/17)
Après Renault, Hyundai ou Volkswagen, le groupe automobile français PSA va produire à son tour, dès 2018, des véhicules en Algérie, dans le cadre d'une co-entreprise créée dimanche à Alger avec trois partenaires algériens. Objet de deux ans de négociations, l'accord a été paraphé en présence des ministres des Affaires étrangères des deux pays, Abdelkader Messahel et Jean-Yves Le Drian, ainsi que du ministre algérien de l'Industrie, Youcef Yousfi, et du ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire. Les premiers véhicules sortiront dès l'an prochain d'une nouvelle usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'ouest d'Alger. "L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019", a déclaré à l'AFP...
(Le Monde 13/11/17)
Le nouveau site basé à Oran devrait entrer en production dès l’année prochaine. Après deux ans de négociations, de demi-annonces et de travaux de finalisation, le projet d’usine algérienne de PSA s’est concrétisé : le constructeur automobile français a signé, dimanche 12 novembre, avec trois sociétés locales, un accord visant à la création d’une coentreprise industrielle installée dans la banlieue d’Oran. Le site produira des véhicules destinés au marché algérien. Au cours d’une petite cérémonie, parrainée par un aréopage de...
(RFI 13/11/17)
L'entreprise automobile PSA s'installe en Algérie. Un accord a été signé ce dimanche 12 novembre à Alger entre le constructeur et trois entreprises algériennes. Pour PSA, il s'agit de développer un nouveau marché. Pour Alger, il s'agit de renforcer son industrie, en pleine crise économique. Mais le pari n'est pas gagné. L'objectif, à terme, est de faire sortir 75 000 véhicules des chaînes de montage chaque année. La tâche va être difficile pour PSA. A titre d'exemple, Renault, qui s'est installé en Algérie en 2014, a produit en trois ans 100 000 véhicules. A terme, le taux ...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le groupe français Peugeot PSA vient de signer une joint-venture avec trois partenaires algériens pour le lancement d'une usine de production de voitures destinées au marché algérien, a-t-on appris ce dimanche. Les premiers véhicules sortiront dès 2018, d'une première usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'Ouest d'Alger. Selon le constructeur, la signature de cet accord, fruit de deux années de négociations, devrait permettre de produire d’ici cinq ans, 75 000 véhicules Peugeot, avec un taux d'intégration...
(Xinhua 13/11/17)
Le constructeur automobile français Peugeot signera dimanche un accord avec des entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules de la marque au lion, a rapporté samedi la presse locale. Citant une source diplomatique, l'agence officielle APS a fait savoir qu'un accord dans le domaine industriel des véhicules portant sur la création d'une société mixte entre le français Peugeot et des entreprises publiques et privées algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de fabrication et de...
(La Tribune 11/11/17)
Plus de mille tonnes de thon rouge capturés au titre de la campagne 2017. L’Algérie a atteint cette année son quota pour la pêche de cette espèce de poisson protégée. Mais le pays qui veut battre un nouveau record en 2018 va introduire une nouvelle demande d’augmentation de son quota dès la semaine prochaine. Les autorités algériennes ont annoncé début octobre dernier avoir épuisé leur quota annuel de captures de thon rouge. Porté à 1.043 tonnes, le total admissible de captures (TAC) accordé à l'Algérie par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'atlantique (CICTA), a permis au pays du Maghreb d'engranger 20 millions d'euros.
(Agence Ecofin 08/11/17)
Sonatrach, la société publique algérienne des hydrocarbures, a annoncé avoir dégagé une enveloppe de 2 milliards de dollars pour maintenir la production sur le plus grand champ gazier du pays, Hassi R’Mel. Ce champ produit entre 190 et 210 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour. C’est l’équivalent de 60% de la production gazière totale du pays. Abdelmoumen Ould Kaddour, le PDG de Sonatrach, a indiqué que l’objectif de cet investissement est de « maintenir la production autour...
(Xinhua 08/11/17)
Les pays de la région MENA sont tous confrontés au défi de répondre aux aspirations de leurs populations, notamment les jeunes qui sont particulièrement exposés au risque de céder à l'intégrisme, a indiqué mardi à Rabat la directrice des opérations pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale (BM), Marie Françoise Marie-Nelly. Intervenant à l'ouverture de la deuxième conférence du chapitre Moyen-Orient et Afrique du Nord du réseau parlementaires sur le groupe de la Banque mondiale (BM) et le...
(MondAfrique 07/11/17)
Des hauts plateaux algériens au Luxembourg et à Hong Kong en passant par la banlieue parisienne, on assiste à l’insolente réussite de la famille Benhamadi. A la croisée de la politique, des affaires et des fidélités claniques Chez les Benhamadi, ils sont cinq frères, cinq comme les doigts de la main: l’ainé Moussa, tour à tour ministre de la poste et des technologies de l’information et Pdg d’Algérie Télécom, un des artisans des campagnes électorales du président Bouteflika; Abderrahmane, l’amateur...
(Jeune Afrique 03/11/17)
Le chantier du port d’El Hamdania de Cherchell (Algérie), dont la construction a été confiée à CHEC (China Harbour Engineering Company) et CSEC (China State Construction Corporation), devait démarrer au premier semestre de 2017 mais ne cesse, mois après mois, d’être reportée. Au début du mois de septembre, les autorités algériennes ont encore assuré que ce chantier de 3,3 milliards de dollars devrait commencer « dans les plus brefs délais ». Financé par un crédit chinois échelonné sur sept ans...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait...
(La Tribune 30/10/17)
L'Etat algérien prévoit un investissement de près de 78 milliards de dollars dans le secteur énergétique durant les 4 prochaines années, a laissé entendre le ministre algérien de l'énergie, Mustapha Guitouni. Ces investissements prendront en compte l'exploration et l'exploitation en hydrocarbures, la pétrochimie, l'électricité, etc. L'Algérie se projette dans le futur pour ses ambitions énergétiques. Selon le ministre algérien de l'énergie, Mustapha Guitouni, l'Etat investira 78 milliards de dollars dans le domaine de l'énergie dans les quatre prochaines années. Répondant aux interrogations des parlementaires du pays dans le cadre du débat sur le projet de loi des finances 2018 ce jeudi 26 octobre 2017...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de...
(Xinhua 27/10/17)
L'Algérie investira dans le domaine de l'énergie pour la période allant jusqu'à 2021 un montant de 78 milliards de dollars, a indiqué jeudi le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. En détaillant les secteurs dans lesquels ce montant sera placé, le ministre qui répondait dans le cadre du débat sur le projet de loi de Finances 2018 aux questions des députés, a précisé qu'il s'agira principalement d'exploration et d'exploitation en hydrocarbures, suivront ensuite les investissements dans la pétrochimie, l'électricité, le raccordement...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Trois établissements bancaires publics en Algérie, à savoir la Banque de l’agriculture et du développement Rural (BADR), la Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance (CNEP) et la Banque de Développement Local (BDL) vont se lancer dans la finance islamique d’ici la fin de l’année 2017. Les trois vont proposer à leurs clients des produits bancaires alternatifs conformes aux préceptes de la morale musulmane, notamment des produits auxquels des taux d’intérêts ne sont pas appliqués. En choisissant de s’engager dans le...
(Xinhua 27/10/17)
La consommation de l'Algérie en pétrole est passée de 210.000 barils/jour (bj) en 2010 à 420.000 bj en 2017, a indiqué jeudi le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. Pour expliquer cette tendance haussière, le membre du gouvernement qui répondait dans le cadre du débat sur le projet de loi de Finances 2018 aux questions des députés, dit qu'elle était due à la demande croissante en énergie notamment en essence vu la hausse considérable du nombre de véhicules commercialisés localement durant...
(Agence Ecofin 24/10/17)
Selon des informations relayées par Reuters, les ventes de pétrole et de gaz en Algérie ont augmenté de 19% sur les neuf premiers mois de l’année en cours. Cela a aidé à la réduction de 38% du déficit commercial par rapport à son niveau, sur la même période de l’année précédente. Il faut dire que les importations sont restées élevées malgré les restrictions. Les ventes de pétrole et de gaz qui représentent 94,66% des recettes d’exportations du pays, ont affiché...
(Agence Ecofin 24/10/17)
En Algérie, un quotidien fournissant les informations exclusivement en tamazight, une langue berbère ajoutée aux langues nationales en 2016, sera bientôt lancé. Cette information a été révélée le 22 octobre sur une chaîne de radio publique par Si Hachemi Assad (photo), le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA). D’après ses propos, le projet est élaboré et prêt à être lancé en coordination avec le ministère de la communication et l’Etat qui financera ce quotidien. « Le journal s’appuiera sur...

Pages

(RFI 14/11/17)
Présents au Mondial 2014 au Brésil, l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Ghana ne verront pas la Russie l’été prochain. Ces quatre grandes nations du football africain vont devoir rebondir après cette non-qualification. Algérie: Ils ont écrit l’histoire en devenant la première équipe algérienne à jouer un huitième de finale au Brésil lors de la dernière Coupe du monde en 2014 face à l’Allemagne. Les Fennecs avaient réussi un bel exploit et on pensait qu’ils allaient surfer sur la vague. C’est tout le contraire qui s’est passé. Leur parcours lors de ces éliminatoires restera comme un cauchemar, avec une piteuse 4e place du groupe B et deux malheureux points, synonymes de déconfiture. La...
(AFP 31/10/17)
Le nouveau sélectionneur de l'Algérie Rabah Madjer a rappelé les cadres Ryad Mahrez, Islam Slimani et Nabil Bentaleb, dans la liste des 23 joueurs convoqués pour affronter le Nigeria lors du dernier match, sans enjeu, des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, où iront les Nigérians mais par les Algériens. Il a également rappelé le gardien Faouzi Chaouchi, qui n'avait plus joué en équipe nationale depuis 2010 en raison de suspensions et ennuis judiciaires extrasportifs. Ces 23 joueurs prépareront le match contre le Nigeria, le 10 novembre à Constantine, ainsi que la confrontation amicale contre la République centrafricaine le 14 novembre à Alger, indique la Fédération algérienne de football sur son site officiel. Mahrez et Slimani, attaquants de Leicester, ainsi...
(AFP 19/10/17)
Les mauvais résultats de l'équipe d'Algérie sont dus à "un problème psychologique" a estimé jeudi le nouveau sélectionneur des Fennecs Rabah Madjer, qui veut "redonner confiance aux joueurs" après leur élimination de la CAN-2018 et du Mondial-2018. Nommé mercredi à la place de l'Espagnol Lucas Alcaeaz, limogé le 11 octobre, Madjer, ancien attaquant vedette de l'Algérie et ancien Ballon d'or africain, a la tâche de remettre sur les rails une équipe nationale traumatisée après ce double échec. "L’équipe nationale a...
(AFP 19/10/17)
Après cinq entraîneurs étrangers en six ans, le football algérien s'en remet à son ancienne vedette Rabah Madjer, nommé sélectionneur mercredi, pour remettre sur les rails les Fennecs, absents du Mondial-2018 après un parcours d'éliminatoires désastreux. Agé de 58 ans, l'ancien attaquant, qui a donné son nom à une célèbre talonnade, succède à l'Espagnol Lucas Alcaraz, limogé le 11 octobre après un mandat d'à peine six mois, terminé prématurément sur l'échec à qualifier la sélection pour le grand raout russe...
(AFP 13/10/17)
La Fédération algérienne de football (FAF) veut qu'un Algérien succède à la tête de l'équipe nationale au sélectionneur espagnol Lucas Alcaraz, limogé mercredi, et a pris contact avec au moins deux techniciens, a indiqué jeudi à l'AFP une source au sein de l'organisation. Mercredi, lors de la réunion du bureau fédéral ayant décidé le limogeage d'Alcaraz, "les membres ont demandé au président (de la FAF, Kheïreddine Zetchi) d'entrer en contact avec Djamel Belmadi" et "Rabah Madjer, actuellement conseiller du président...
(RFI 12/10/17)
La Fédération algérienne s’est réunie mercredi 11 octobre 2017 pour se pencher sur le sort de l'entraîneur espagnol de l'équipe nationale, Lucas Alcaraz. Après l'échec des qualifications au Mondial 2018 et trois rencontres d’affilée sans victoire, l’entraîneur espagnol devrait être limogé dans les prochains jours. Les Fennecs vont-ils enfin trouver l’homme de la situation ? Après le Serbe Milovan Rajevac, coach de juin à octobre 2016, et le Belge Georges Leekens, en place d'octobre 2016 à janvier 2017, ce devrait...
(AFP 11/10/17)
La Fédération algérienne de football (FAF) a limogé mercredi le sélectionneur espagnol de l'équipe nationale Lucas Alcaraz, nommé il y a six mois à peine, a indiqué à l'AFP une source au sein de la FAF. Réunis mercredi à Alger, "les membres du bureau fédéral ont décidé à l’unanimité le limogeage de l’entraîneur national", a déclaré cette source ayant requis l'anonymat. "Ils ont exigé son départ avant le match contre le Nigeria", dernière rencontre des qualifications au Mondial en Russie,...
(AFP 11/10/17)
La fédération algérienne de football (FAF) se réunira mercredi pour se pencher sur le sort de l'entraîneur espagnol de l'équipe nationale, Lucas Alcaraz, dont le limogeage apparaît acquis après l'échec des qualifications au Mondial-2018 et une nouvelle défaite samedi, a indiqué à l'AFP une source au sein de la FAF. "Son départ est presque sûr, même si le président (de la Fédération, Kheïreddine) Zetchi aurait aimer le garder", a confié mardi cette source à l'AFP. Toutefois, "quelle que soit la...
(AFP 01/10/17)
Joueur africain de l'année, Riyad Mahrez est le grand absent de la liste dévoilée par le sélectionneur de l'Algérie Lucas Alcaraz pour le match face au Cameroun, le 7 octobre, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Lions et Fennecs étant déjà éliminés de la course à la Russie, la rencontre de Yaoundé n'aura que peu d'intérêt sportif. Mi-septembre, la Fédération algérienne de football avait annoncé que plusieurs cadres seraient mis au repos pour préparer l'avenir...
(AFP 25/09/17)
L'Espagnol Lucas Alcaraz, le sélectionneur contesté d'une équipe d'Algérie déjà éliminée de la course au Mondial-2018, bénéficiera d'un sursis étendu "au moins jusqu'à la fin des éliminatoires" en novembre, a assuré dimanche soir la fédération des Fennecs (FAF) sur twitter. "Confiance renouvelée au staff technique au moins jusqu'à la fin des éliminatoires de la Coupe du monde 2018", a ainsi écrit la FAF sur le réseau social. Quatrième sélectionneur à prendre la tête de la sélection depuis le départ de...
(RFI 21/09/17)
Pilier de l’équipe d’Algérie pendant plusieurs années, le défenseur central Carl Medjani prend sa retraite internationale. Il n’avait pas participé à la CAN 2017 au Gabon avant d’être rappelé par le nouveau sélectionneur Lucas Alcaraz. Il compte deux Coupes du monde et deux Coupes d'Afrique des nations à son actif. Carl Medjani tourne une page. Celui que l’on avait l’habitude de croiser avec le maillot des Fennecs sur les épaules ne portera plus les couleurs de son pays. Avec 56...
(Jeune Afrique 20/09/17)
Le milieu de terrain offensif algérien et capitaine d’Anderlecht (Belgique) est affecté par la crise que traverse sa sélection nationale, éliminée de la Coupe du monde 2018. Malgré cela, Sofiane Hanni se veut optimiste. Jeune Afrique : l’Algérie a été éliminée rapidement de la course à la qualification pour la Coupe du monde. La déception est à la hauteur de la surprise… Sofiane Hanni : C’est difficile à vivre. Notre groupe est difficile (Nigeria, Zambie, Cameroun), mais avec les résultats...
(El Watan 15/09/17)
La sélection algérienne de football dames (U20) défiera ce soir, à 19h00, au stade Omar Hamadi, le Ghana pour le compte du match aller du premier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Les Algériennes, même si elles vont tenter de jouer sans complexe, n’ont pas de grandes ambitions dans cette compétition. L’équipe n’a été mise sur pied que depuis un mois et demi. Le responsable des sélections nationales féminines, Azzedine Chih espère mettre à profit ce genre de...
(Jeune Afrique 14/09/17)
Après leur défaite face au Nigeria, la semaine dernière, les Algériens ne partiront pas à la Coupe du monde de la Fifa organisée en Russie en 2018. L’année 2017 n’a pas été clémente pour les Verts : en juin, ils sortaient éliminés du second tour de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon. Asma Halimi, journaliste sportive algérienne, analyse cette mauvaise passe. Asma Halimi, rédactrice en chef du magazine Compétition et chroniqueuse dans l’émission sportive Studio foot de la chaîne...
(AFP 06/09/17)
La Côte d'Ivoire, surprise à domicile par le Gabon (1-2), a perdu du terrain mardi dans la course à la qualification pour le Mondial-2018, au contraire de la Tunisie, qui a arraché un nul chez son plus sérieux rival, la RD Congo (2-2). L'Algérie a de son côté dit adieu à une troisième Coupe du monde de suite. Battus à domicile par la Zambie (0-1), les Fennecs sont mathématiquement hors course après quatre journées dans la poule B des éliminatoires...
(L'Equipe 06/09/17)
L'Algérie a encore été battue par la Zambie (0-1), cette fois à domicile ce mardi. Une défaite qui met fin aux derniers espoirs des Fennecs. Ils ne joueront pas la prochaine Coupe du monde. Présente en Afrique du Sud en 2010 et au Brésil en 2014, lors des deux dernières phases finales de la Coupe du monde, l'Algérie ne participera pas à la prochaine édition en Russie, l'été prochain. Elle s'est encore inclinée, pour la troisième fois en quatre matches...
(AFP 06/09/17)
L'Algérie a définitivement abandonné toute chance de se qualifier pour la Coupe du monde 2018, en s'inclinant 0-1 face à la Zambie, mardi soir à Constantine. Avec un seul petit point, l'Algérie est bon dernier de son groupe B et ne plus rejoindre le Nigeria, actuel leader avec 10 points, alors que seul le premier de ce "groupe de la mort" se rendra en Russie. Les chances algériennes de se qualifier pour une 3e Coupe du monde d'affilée étaient déjà...
(Tout sur l'Algérie 05/09/17)
Algérie retrouve la Zambie ce mardi (20h30) au stade de Constantine pour la manche retour comptant pour la quatrième journée des éliminatoires au Mondial 2018. Étrillée au match aller par trois buts à un, l’EN n’a désormais plus rien à perdre, ni à espérer après que le Nigéria, leader du groupe (10 pts), a quasiment composté son billet pour la Russie après son match nul obtenu lundi en terre camerounaise (1-1). C’est donc, a priori, la mort dans l’âme, que...
(AFP 04/09/17)
Quasiment hors course dans les éliminatoires pour le Mondial-2018, l'Algérie n'aura pour seule ambition mardi soir à domicile face à la Zambie que d'éviter le fiasco total: terminer sans victoire cette campagne de qualifications. Après la "défaite humiliante" 3-1 face à la Zambie à Lusaka, samedi, seul un miraculeux concours de circonstances pourrait sauver les Fennecs qui ne sont font plus d'illusions sur leurs chances de se rendre en Russie. Avec un seul point en trois rencontres (un nul contre...
(AFP 03/09/17)
"Naufrage", "défaite humiliante", "niveau loin des attentes": la presse algérienne tirait dimanche à boulets rouges sur l'équipe nationale de football, au lendemain de sa défaite en Zambie (3-1) qui lui ôte quasiment toute chance de se qualifier pour le Mondial-2018. "Naufrage à Lusaka", titre en une le quotidien francophone Liberté, qui parle d'une "défaite humiliante" au terme de laquelle "l'Algérie est le premier pays africain à dire adieu à la Russie". "Les Algériens étaient complètement dépassés par les événements ne...

Pages

(Jeune Afrique 18/11/17)
La jeune romancière a reçu ce 16 novembre le prix Goncourt des lycéens pour son roman, exploration méthodique par le langage des histoires de l’Algérie et de l’immigration. L’Art de perdre. On croirait le nom d’un album d’Orelsan. C’est le titre du cinquième roman d’Alice Zeniter, 31 ans, récompensé par le Goncourt des lycéens ce 16 novembre. Sur plus de 500 pages, Zeniter tisse une saga familiale contemporaine, qui s’ouvre en Kabylie dans les années 1930 avec Ali, et se ferme en France avec Naïma, une jeune française d’origine algérienne, petite-fille d’Ali. Entre deux, la guerre pour l’indépendance a fait de ce dernier un harki. L’immigration et le racisme ont fait de son fils, Hamid,...
(Le Monde 16/11/17)
Entre Alger et Constantine, l’enfance de Rac est marquée par la violence. « Et tout ce sang versé, donc. Et toute cette graisse comme imbibée de détresse. » Ainsi, Rac, le narrateur de La Dépossession, résume-t-il son adolescence de garçon obèse durant la guerre d’indépendance de son pays. A 13 ans, juste après la mort de son frère (réprouvé par les siens parce qu’homosexuel), il s’est mis à grossir ; il a commencé à maigrir peu avant d’entrer dans la clandestinité en rejoignant les combattants du FLN. « Devenu adulte, architecte, svelte », Rac se souvient de la mort de sa mère, de son enfance et de son adolescence passées entre Constantine (où il suivait sa scolarité au lycée «...
(Le Monde 16/11/17)
Parmi les récents romans consacrés au conflit algérien, plusieurs ont été écrits par des auteurs trop jeunes pour être appelés, mais dont la conscience politique s’est forgée durant ces années. Ainsi d’Yves Bichet et de Jean-Pierre Le Dantec. Entretien croisé. La rentrée littéraire fut résolument placée sous le signe de la guerre d’Algérie, souvent évoquée par des écrivains assez jeunes pour être les petits-enfants des protagonistes – que l’on songe à L’Art de perdre, d’Alice Zeniter (Flammarion, Prix littéraire du...
(Le Point 14/11/17)
Chantre de la Kabylie, musicien hors catégorie, Idir s'est confié au Point Afrique sur sa tournée d'adieu, qu'il entamera à Alger le 12 janvier, après 38 ans d'absence. Il arrive dans ce café, chapeau de feutre vissé sur la tête, journal à la main, discret mais non effacé, mesuré mais non distant. Idir, légende algérienne de la chanson, auteur du premier tube planétaire africain, A vava Inouva, une berceuse qui racontait la peur de l'ogre, les contes berbères, la tradition...
(Jeune Afrique 09/11/17)
« En attendant les hirondelles » confirme le talent de Karim Moussaoui, remarqué avec « Les Jours d’avant ». Et propose un beau portrait, entre rêve et désenchantement, de l’Algérie d’aujourd’hui. Il lui a suffi d’un moyen-métrage sur une histoire d’amour contrariée par les interdits d’une société traditionnelle, au moment où la guerre civile algérienne prenait de l’ampleur, Les Jours d’avant, pour surgir au premier plan dans le paysage passablement sinistré du cinéma algérien. Karim Moussaoui, avait-on remarqué d’emblée, possédait...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Des lendemains de l’indépendance aux années 1980, le cinéma algérien, à forte tonalité nationaliste, fut le plus important et le plus influent du Maghreb. Privé de soutien étatique puis emporté, comme l’ensemble du pays, dans la tourmente de la guerre civile, il a ensuite perdu sa position dominante au profit des cinémas tunisien, puis marocain, avant de pratiquement disparaître du paysage. Aujourd’hui, un retour sur le devant la scène parait envisageable. Seuls quelques cinéastes, comme Merzak Allouache côté fiction ou...
(Le Point 07/11/17)
Le réalisateur d'"En attendant les hirondelles" croise des destins dans une Algérie riche et plurielle. Il explique. C'est un premier long-métrage, mais la maturité de son propos et son aboutissement formel sont dignes d'un cinéaste aguerri. Il faut dire que ce jeune réalisateur algérien a déjà fait ses classes avec des courts-métrages et un moyen primé au Festival d'Angers, Les Jours d'avant (2015), regard sensible sur le désir adolescent dans le contexte de la décennie noire en Algérie. Ce mercredi,...
(Le Monde 06/11/17)
Ils publient Kamel Daoud ou Kaouther Adimi, en lice pour les prix Médicis et Renaudot. A la tête de Barzakh, leur maison d’édition, et désormais d’une librairie à Alger, Sofiane Hadjadj et Selma Hellal font entendre les voix singulières de la littérature algérienne. Sans vraiment le vouloir, Kamel Daoud a offert à son pays sa plus belle librairie. Elle est située au numéro 48 du boulevard Sidi-Yahia, à Alger. C’est une adresse huppée, à l’architecture contemporaine, comme une promesse d’idées...
(AFP 03/11/17)
Le premier long-métrage du réalisateur algérien Karim Moussaoui, "En attendant les hirondelles", qui sort mercredi en France et le 22 novembre en Belgique, propose le portrait d'une société mouvante dans une Algérie à "un carrefour avec plein de voies possibles". "Les gens expérimentent plein de choses, des modes de vie, de nouvelles façons de s'habiller, de manger, de voyager, de prendre des vacances, de travailler, de se marier, de divorcer, de vivre en couple, ou pas", expliquait en juillet à...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans un pamphlet retentissant, l’auteur de « La Répudiation » s’en prend violemment aux poids lourds de la littérature algérienne, qu’il accuse de dénaturer l’Histoire et de développer le « complexe du colonisé ». Hasard du calendrier, selon Rachid Boudjedra, la double parution de son roman La Dépossession, en France, et de son essai Les Contrebandiers de l’Histoire, en Algérie, présente les deux faces d’une même pièce : le roman parle de la dépossession de l’Algérie par la bureaucratie, le pamphlet...
(Jeune Afrique 30/10/17)
La 22e édition du Salon international du livre d’Alger (Sila), qui se tient du 26 octobre au 5 novembre, rassemble cette année des éditeurs venant de 52 pays. L'une des plus importantes manifestations culturelles de l'Afrique et du monde arabe est cependant polluée par plusieurs polémiques. Jeudi 26 octobre, les portes du Sila sont à peine ouvertes que le public est déjà là en nombre. Au fil des années, le salon est devenu la plus grande manifestation culturelle algérienne, voire...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité...
(AFP 26/10/17)
Plus de 15 ans après la décennie de plomb en Algérie, une poignée de réalisateurs tente de faire renaître le cinéma algérien, une nouvelle garde qui est au coeur du festival de cinéma méditerranéen (Cinemed) de Montpellier, dans le sud de la France. Depuis 2010, analyse Christophe Leparc, directeur de Cinemed, est arrivée une "génération spontanée" de réalisateurs algériens, désormais trentenaires ou quadragénaires, qui voulaient "sortir la tête de l'eau par le biais du cinéma", tels Karim Moussaoui et Hassen Ferhani, qui ont co-animé l'unique ciné-club d'Alger.
(Le Monde 20/10/17)
Deux fois champion du monde de danse hip-hop, l’impétueux Franco-Algérien parcourt le globe pour promouvoir son art. Nous l’avons rencontré au Nigeria. Il a choisi de s’arrêter là, devant le barbecue d’un petit vendeur ambulant. Les phares des voitures éclairent les brochettes de poulet enveloppées dans du papier journal, la poussière vole dans les dernières chaleurs et le bourdonnement des générateurs qui montent dans la nuit de Lagos, capitale économique du Nigeria. Lui, c’est Ali Ramdani, 33 ans, dit Lilou,...
(Jeune Afrique 19/10/17)
Défenseur d’un islam tolérant dans la vie, l’acteur d’origine algérienne Ramzy Bedia interprète un faux imam dans Coexister, le nouveau film religieusement incorrect de Fabrice Éboué. Mon premier est un rabbin hypocondriaque (joué par Jonathan Cohen) qui se pulvérise toutes les deux minutes avec une solution nasale à base d’eau de la mer Morte. Mon second est un prêtre insupportablement aimable et coincé (Guillaume de Tonquédec). Mon troisième est un chanteur de raï alcoolo, coucheur, complotiste et vaguement antisémite (Ramzy...
(AFP 14/10/17)
Un universitaire Français, invité à une table ronde au Salon international du livre d'Alger (Sila), a annoncé samedi avoir renoncé à y prendre part pour protester contre l'exclusion d'intervenants algériens partisans d'une élection présidentielle anticipée, dénonçant "un acte de censure". Selon Olivier Le Cour Grandmaison, spécialiste de l'histoire coloniale, l'annulation de la participation à cette table ronde de Daho Djerbal et Aissa Kadri, deux universitaires algériens signataires d'un appel pour l'organisation d'une élection présidentielle anticipée en Algérie, est une décision...
(Le Monde 10/10/17)
Malgré l’influence du manga japonais, la tradition de la bande dessinée algérienne se transmet aux jeunes auteurs, grâce au Fibda. Sous une petite tente blanche, Ahmed Haroun, 76 ans, fait une dédicace au feutre noir. Ce précurseur de la bande dessinée algérienne, très sollicité, prend le temps de répondre à ceux qui sont venus à sa rencontre lors du Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), du 3 au 7 octobre. « Vous êtes à la retraite ? demande-t-il...
(Jeune Afrique 05/10/17)
Une petite maison d'édition française publie des textes de l'homme de théâtre et militant algérien Mohamed Boudia. Une lecture inspirante qui appelle à lier pratiques culturelles et politiques. « Nous avons opté pour le théâtre de masse ». « Nous allons faire de l’agitation culturelle ». Les titres des entretiens de Mohamed Boudia, parus dans Jeune Afrique en mai 1965 et avril 1971 résument assez bien l’état d’esprit qui animait alors le personnage. Boudia est une figure majeure de l’histoire...
(Xinhua 02/10/17)
Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a affiché dimanche l'intention de son pays à amender la loi sur les hydrocarbures dans le but d'attirer les investisseurs étrangers dans le domaine gazier et pétrolier. Il est nécessaire de "réviser la loi sur les hydrocarbures car le secteur connaît de grands changements dans le monde obligeant l'Algérie à se mettre au diapason", a indiqué le chef de l'exécutif dans une déclaration en marge de la réception de deux méthaniers à Arzew, pôle...
(Le Monde 18/09/17)
Pour beaucoup de lesbiennes et gays issus d’une culture conservatrice, la pression familiale est trop forte pour pouvoir assumer un « coming-out ». La saison des mariages touche à sa fin. Cet été encore, Alex* n’a pas trouvé la bonne personne avec qui contracter un mariage de convenance. Une union tant souhaitée qui aurait pu lui permettre de vivre son homosexualité sans subir « la pression latente » de sa famille. Alex a 33 ans, est originaire d’Algérie et est...

Pages

(Jeune Afrique 18/11/17)
La jeune romancière a reçu ce 16 novembre le prix Goncourt des lycéens pour son roman, exploration méthodique par le langage des histoires de l’Algérie et de l’immigration. L’Art de perdre. On croirait le nom d’un album d’Orelsan. C’est le titre du cinquième roman d’Alice Zeniter, 31 ans, récompensé par le Goncourt des lycéens ce 16 novembre. Sur plus de 500 pages, Zeniter tisse une saga familiale contemporaine, qui s’ouvre en Kabylie dans les années 1930 avec Ali, et se ferme en France avec Naïma, une jeune française d’origine algérienne, petite-fille d’Ali. Entre deux, la guerre pour l’indépendance a fait de ce dernier un harki. L’immigration et le racisme ont fait de son fils, Hamid,...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Poussé dans ses retranchements lors de l’université d’été du patronat, le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, lâche ses coups… sur le Maroc. Et déclenche une nouvelle crise entre les deux voisins. Portrait-itinéraire d’un membre phare de l’entourage présidentiel. Ce vendredi 20 octobre s’annonçait plutôt tranquille pour Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères. Une intervention devant des hommes d’affaires réunis au siège de la foire d’Alger et, peut-être, un déjeuner composé de sardines grillées, voilà qui devait faire son bonheur en ce premier jour du week-end. Mais la matinée va se dérouler tout autrement. Invité, comme bon nombre de ses collègues du gouvernement, à l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise (FCE, patronat), Messahel prend donc le micro...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Un remaniement ministériel en mai 2015 a déclenché la colère de Ramtane Lamamra, alors proche de Bouteflika. Aujourd'hui l'objet de sa colère de l'époque, Abdelkader Messahel, occupe son poste. Jeudi 14 mai 2015. Abdelaziz Bouteflika procède à un énième remaniement ministériel. Surprise, il désigne deux personnes à la tête de la diplomatie. Ramtane Lamamra est reconduit à la tête des Affaires étrangères tandis qu’Abdelkader Messahel hérite du portefeuille de ministre des Affaires maghrébines et africaines et de la Coopération internationale...
(Le Monde 16/11/17)
Entre Alger et Constantine, l’enfance de Rac est marquée par la violence. « Et tout ce sang versé, donc. Et toute cette graisse comme imbibée de détresse. » Ainsi, Rac, le narrateur de La Dépossession, résume-t-il son adolescence de garçon obèse durant la guerre d’indépendance de son pays. A 13 ans, juste après la mort de son frère (réprouvé par les siens parce qu’homosexuel), il s’est mis à grossir ; il a commencé à maigrir peu avant d’entrer dans la...
(Le Monde 16/11/17)
Parmi les récents romans consacrés au conflit algérien, plusieurs ont été écrits par des auteurs trop jeunes pour être appelés, mais dont la conscience politique s’est forgée durant ces années. Ainsi d’Yves Bichet et de Jean-Pierre Le Dantec. Entretien croisé. La rentrée littéraire fut résolument placée sous le signe de la guerre d’Algérie, souvent évoquée par des écrivains assez jeunes pour être les petits-enfants des protagonistes – que l’on songe à L’Art de perdre, d’Alice Zeniter (Flammarion, Prix littéraire du...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Emmanuel Macron se rendra en Algérie le 6 décembre, a annoncé mardi le chef de l'État français, en réponse à un habitant qui l'interpellait lors d'un bain de foule pendant une visite dans le nord du pays, à Tourcoing. Les déclarations d’Emmanuel Macron lors de sa prochaine visite en Algérie, le 6 décembre, seront scrutées de près. Il faut dire que son dernier déplacement à Alger avait marqué les esprits. Alors candidat à la présidentielle française, Emmanuel Macron avait affirmé,...
(La Tribune 14/11/17)
Les autorités algériennes viennent de relever, sur les neuf premiers mois de l'année en cours, une augmentation des investissements nationaux et étrangers de 20% par rapport à la même période en 2016, pour un volume total de 1 450 milliards de dinars contre 1 214,3 milliards enregistrés en 2016. Les investissements se concentrent principalement dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie et du tourisme. L'Algérie a enregistré de belles performances en matière d'investissements dans les secteurs porteurs de l'économie. D'après...
(La Tribune 14/11/17)
Le constructeur français PSA Peugeot-Citroën a signé ce dimanche 12 novembre 2017 un accord avec trois entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules. D'après les termes de l'accord le géant français avec ses partenaires algériens le montage devrait débuter l'année prochaine. Plusieurs fois annoncée sans suite, l'installation officiellement du constructeur français PSA Peugeot-Citroën est enfin devenue réalité après deux ans de négociation. A la faveur d'un accord de joint-venture signé dans le cadre du COMEFA...
(Le Point 14/11/17)
Chantre de la Kabylie, musicien hors catégorie, Idir s'est confié au Point Afrique sur sa tournée d'adieu, qu'il entamera à Alger le 12 janvier, après 38 ans d'absence. Il arrive dans ce café, chapeau de feutre vissé sur la tête, journal à la main, discret mais non effacé, mesuré mais non distant. Idir, légende algérienne de la chanson, auteur du premier tube planétaire africain, A vava Inouva, une berceuse qui racontait la peur de l'ogre, les contes berbères, la tradition...
(RFI 14/11/17)
Présents au Mondial 2014 au Brésil, l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Ghana ne verront pas la Russie l’été prochain. Ces quatre grandes nations du football africain vont devoir rebondir après cette non-qualification. Algérie: Ils ont écrit l’histoire en devenant la première équipe algérienne à jouer un huitième de finale au Brésil lors de la dernière Coupe du monde en 2014 face à l’Allemagne. Les Fennecs avaient réussi un bel exploit et on pensait qu’ils allaient surfer sur...
(Le Monde 13/11/17)
Le nouveau site basé à Oran devrait entrer en production dès l’année prochaine. Après deux ans de négociations, de demi-annonces et de travaux de finalisation, le projet d’usine algérienne de PSA s’est concrétisé : le constructeur automobile français a signé, dimanche 12 novembre, avec trois sociétés locales, un accord visant à la création d’une coentreprise industrielle installée dans la banlieue d’Oran. Le site produira des véhicules destinés au marché algérien. Au cours d’une petite cérémonie, parrainée par un aréopage de...
(RFI 13/11/17)
L'entreprise automobile PSA s'installe en Algérie. Un accord a été signé ce dimanche 12 novembre à Alger entre le constructeur et trois entreprises algériennes. Pour PSA, il s'agit de développer un nouveau marché. Pour Alger, il s'agit de renforcer son industrie, en pleine crise économique. Mais le pari n'est pas gagné. L'objectif, à terme, est de faire sortir 75 000 véhicules des chaînes de montage chaque année. La tâche va être difficile pour PSA. A titre d'exemple, Renault, qui s'est installé en Algérie en 2014, a produit en trois ans 100 000 véhicules. A terme, le taux ...
(La Tribune 11/11/17)
Plus de mille tonnes de thon rouge capturés au titre de la campagne 2017. L’Algérie a atteint cette année son quota pour la pêche de cette espèce de poisson protégée. Mais le pays qui veut battre un nouveau record en 2018 va introduire une nouvelle demande d’augmentation de son quota dès la semaine prochaine. Les autorités algériennes ont annoncé début octobre dernier avoir épuisé leur quota annuel de captures de thon rouge. Porté à 1.043 tonnes, le total admissible de captures (TAC) accordé à l'Algérie par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'atlantique (CICTA), a permis au pays du Maghreb d'engranger 20 millions d'euros.
(Le Point 10/11/17)
La longue file observée récemment devant l'Institut français d'Alger est venue rappeler combien il est prisé de poursuivre ses études à l'extérieur. Des centaines d'étudiants algériens entreprennent chaque année les démarches pour poursuivre leurs études à l'étranger. La France est le premier pays d'accueil. Selon l'ambassade de France en Algérie, ils étaient plus de 22 600 étudiants inscrits dans les universités françaises en 2013. Qui sont ces jeunes universitaires qui quittent chaque année le pays ? Ont-ils regagné l'Algérie après leur cursus universitaire ? Sont-ils restés sur place pour tenter une première expérience professionnelle ? Sont-ils partis ailleurs ?
(Jeune Afrique 10/11/17)
À deux semaines des élections locales, certains candidats ont eu recours à des affiches surprenantes, et parfois hilarantes, pour faire campagne. Florilège. Depuis le lancement de la campagne électorale, le 29 octobre, les affiches choisies par certains candidats font le buzz en Algérie. Pas de programme pointu ni de débat houleux autour de ces élections locales, prévues le 23 novembre : seulement d’innombrables affiches plus atypiques les unes que les autres, tournées en ridicule, détournées puis parodiées sur la toile...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Peut-on concevoir un sommet entre l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE) sans la participation de l’un des partenaires majeurs de l’Europe sur le continent africain mais avec celle d’une « République » dont ni l’UE ni l’ONU ne reconnaissent l’existence ? À moins d’un mois de la tenue à Abidjan, les 29 et 30 novembre, du cinquième sommet UA-UE, la question se pose pourtant. À l’origine de ce véritable casse-tête pour le président ivoirien, Alassane Ouattara, hôte de cette rencontre : le changement...
(Jeune Afrique 09/11/17)
« En attendant les hirondelles » confirme le talent de Karim Moussaoui, remarqué avec « Les Jours d’avant ». Et propose un beau portrait, entre rêve et désenchantement, de l’Algérie d’aujourd’hui. Il lui a suffi d’un moyen-métrage sur une histoire d’amour contrariée par les interdits d’une société traditionnelle, au moment où la guerre civile algérienne prenait de l’ampleur, Les Jours d’avant, pour surgir au premier plan dans le paysage passablement sinistré du cinéma algérien. Karim Moussaoui, avait-on remarqué d’emblée, possédait...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Des lendemains de l’indépendance aux années 1980, le cinéma algérien, à forte tonalité nationaliste, fut le plus important et le plus influent du Maghreb. Privé de soutien étatique puis emporté, comme l’ensemble du pays, dans la tourmente de la guerre civile, il a ensuite perdu sa position dominante au profit des cinémas tunisien, puis marocain, avant de pratiquement disparaître du paysage. Aujourd’hui, un retour sur le devant la scène parait envisageable. Seuls quelques cinéastes, comme Merzak Allouache côté fiction ou...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Depuis quelques mois, Alger a durci sa politique l’égard des migrants subsahariens. Expulsions, déclarations racistes, travail précaire... Reportage sur les tracas rencontrés par une population devenue pourtant indispensable à l'économie locale. Amadou presse le pas. Le Guinéen de 19 ans fait un aller-retour rapide entre le chantier où il dort et le restaurant où il a acheté à manger. Depuis un mois, il travaille et vit dans un immeuble où les fenêtres et les portes n’ont pas encore été posées...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Composé de deux tubes de 7,3 km chacun, le tunnel d’El Qantas permettra de réduire de près de moitié la durée du trajet en train entre Alger et Oran. Aujourd’hui, il faut compter en moyenne 4 h 30 pour relier la capitale à la plus grande ville de l’ouest algérien. Mais la durée de ce trajet sera bientôt divisée par deux. Alger ne sera effectivement plus qu’à 2 h 30 d’Oran par train, après l’entrée en service du tunnel d’El...

Pages