Algérie | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Algérie

(L'Expression (alg) 25/04/17)
Le Premier ministre en visite à Batna a rappelé que son gouvernement refuse la solution de l'endettement extérieur. L'Algérie a pris option pour le chemin de la diversification de son économie. «Nous sommes tous des Algériens et nous portons tous en nous la foi du musulman, la fierté d'un Amazigh, la bravoure de l'Arabe et la sagesse de l'habitant du désert.» Ce sont là les propos tenus, hier, par Abdelmalek Sellal face à la société civile de la wilaya de Batna réunie à la Maison de la culture Mohamed El Aïd El Khalifa du chef -lieu de la wilaya de Batna. «Toutes ces qualités sont réunies en la personne du président de la République qui...
(RFI 25/04/17)
En Algérie, la campagne des législatives continue, malgré la relative indifférence des électeurs algériens. Mais une affaire a quand même fait parler des élections du 4 mai. Sur certaines affiches, les visages des femmes candidates ont été supprimés. La polémique est arrivée là où on ne l'attendait pas. Sur les affiches du Front des forces socialistes, un parti de gauche laïc. Pour les candidates femmes aux élections législatives, pas de photo, mais un dessin et un blanc à la place du visage. Relevé par la presse...
(Midi Libre 25/04/17)
Emmanuel Macron est qualifié pour le deuxième tour de l’élection présidentielle française. Contre Marine le Pen, candidate du Front national. Le leader de la France en Marche part largement favori puisque les appels, de la droite à la gauche, à voter en sa faveur pour faire barrage à la candidate de l’extrême droite se sont multipliés dès l’annonce des résultats du 1er tour. Autant dire qu’Emmanuel Macron est presque quasi certain d’être le futur président de la République française. Une...
(La Nouvelle République 25/04/17)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a déclaré, hier à Batna, que l’Algérie se tournera vers la production de panneaux photovoltaiques comme première source d’énergie au lieu du pétrole dont les prix ont chuté depuis deux années, soulignant, à cet effet, que l’Algérie a pour objectif de produire «4.000 megawatte en 2017». En marge de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna, le Chef du gouvernement a inspecté l’unité de statut privé, «Aurès Solaire» de production de...
(L'Expression (alg) 25/04/17)
De nombreuses mesures préventives ont été prises par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou, avec notamment la fermeture du marché à bestiaux de Tizi Rached ainsi que l'interdiction par arrêté de tout déplacement du bétail. Pour l'instant, on déplore trois foyers de suspicion clinique de fièvre aphteuse. Un chiffre qui risque d'augmenter selon les prévisions des services concernés. De nombreuses mesures préventives ont été prises par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou, avec notamment la fermeture du marché à bestiaux...
(Le Soir d'Algérie 25/04/17)
Dans le but de dénoncer l’absence de dialogue avec la tutelle, les médecins généralistes et spécialistes, praticiens, dentistes et pharmaciens ont entamé, hier, une grève générale de deux jours, accompagnée par un rassemblement devant le siège du ministère de la Santé à Alger. Le président du SNPSP, Lyes Merabet, a annoncé que le débrayage essuiera l’ensemble du territoire national, dénonçant le mutisme dans lequel se mure la tutelle et appelant à la prise en charge d’une liste de problèmes revendiqués...
(AFP 22/04/17)
Le Maroc a accusé l'Algérie d'avoir expulsé vers sa frontière un groupe de 55 Syriens, dont des femmes et des enfants "dans une situation très vulnérable". Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur marocain publié vendredi soir, ces Syriens ont été "expulsés" par l'Algérie dans la zone frontalière maroco-algérienne, près de la ville de Figuig (nord-est), "contrairement aux règles de bon voisinage prônées par le Maroc". Interrogée au téléphone par l'AFP, une source associative à Figuig, qui a requis l'anonymat,...
(L'Expression (alg) 22/04/17)
«Soyez sûrs que toutes les frontières de l'Algérie ne serviront jamais de passage d'insécurité et de risques d'instabilité, mais resteront une source inépuisable de sécurité et de paix...» Pour la première fois depuis le début de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain, l'institution militaire s'est exprimée sur cette échéance électorale considérée comme déterminante. «Toutes les mesures sécuritaires ont été prises à même d'assurer le bon déroulement de ces élections législatives, prévues le 4 mai prochain», a...
(Midi Libre 22/04/17)
A. Derbal a affirmé que les partis politiques en campagne pour les législatives sont "libres" de ne pas afficher les visages de leurs candidates. Il a affirmé que "ces partis ont le droit de ne mettre que le nom des candidates", estimant cette pratique en conformité avec les "moeurs et traditions algériennes". Des candidates aux prochaines élections législatives de plusieurs partis, islamistes notamment tel le Parti de l’équité et de la proclamation de Naïma Salhi, apparaissent sans visages sur les...
(Tout sur l'Algérie 22/04/17)
Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré ce mercredi une nouvelle raffinerie de sucre près d’Oran, d’une capacité de production de 700 000 tonnes par an. Selon l’agence officielle, ce complexe permettra « d’améliorer la commercialisation du sucre, d’empêcher le monopole sur ce produit de large consommation et de baisser les prix ». Trois autres projets du même acabit sont également en cours de réalisation. L’objectif du gouvernement est limpide. Il entend avec ces nouvelles raffineries casser la situation de...
(Le Quotidien d'oran 22/04/17)
Forcing algérien pour amener les différentes parties libyennes à entamer au plus vite un dialogue inclusif. C'est le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, qui a pris une nouvelle fois son bâton de pèlerin pour aller discuter avec les chefs de tribus libyens, après avoir rencontré mercredi dernier les responsables libyens, dont le maréchal Khalifa Haftar à Benghazi, une des clés de la solution du dossier libyen. Car autant la paix en Libye est en panne, autant le risque...
(Jeune Afrique 21/04/17)
En 2012, les députées algériennes étaient les championnes du Maghreb en nombre de sièges obtenus au Parlement. Cinq ans plus tard, alors que les élections législatives approchent, leur influence au sein de l'institution est contrecarée par le conservatisme grandissant de la société. « C’est une insulte pour la femme et la société algérienne ! » Comme toutes les militantes féministes, l’avocate, Nadia Ait Zai, a été scandalisée par l’apparition de femmes sans...
(RFI 21/04/17)
En Algérie, une attaque suicide a été déjouée par les services de sécurité à Constantine. Une précédente attaque y avait été commise et revendiquée en février dernier par le groupe el-Ghoraba, affilié à l'organisation Etat islamique. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Akram Kharief, spécialiste défense. « A chaque fois on voit que dès qu'un gros groupe s'affilie à Daech, il est automatiquement traqué et détruit. On le voit pour le premier groupe qui était derrière l'assassinat de Hervé Gourdel...
(La Nouvelle République 20/04/17)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a signifié, hier à Oran, que son gouvernement compte énormément sur le secteur privé pour relancer l’économie nationale. Le Chef du gouvernement Abdelmalek Sellal, en intense activité ces dernières semaines, n’a cessé de lancer un appel au secteur privé dans l’investissement dans tous les secteurs primordiaux dans le relancement de l’économie nationale pour la faire sortir de la dépendance aux hydrocarbures après la chute drastique de ces derniers.
(RFI 20/04/17)
En Algérie, les services de sécurité annoncent qu'un attentat a été déjoué à Constantine. Un terroriste s'est fait exploser, sans faire de victime. Si les effectifs des groupes terroristes sont réduits, c'est la deuxième attaque terroriste dans la ville en deux mois. Selon les services de sécurité, deux hommes ont été interceptés à une quarantaine de kilomètres de la ville de Constantine. Ils préparaient un attentat. L'un d'eux s'est fait exploser alors qu'il était encerclé par les forces de l'ordre. Cette attaque intervient deux mois après...
(L'Expression (alg) 20/04/17)
Il a appelé la femme algérienne à une forte participation au scrutin et à contribuer au succès de ce rendez-vous électoral. Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, a animé hier dans le cadre du onzième jour de la campagne électorale deux meetings à la salle omnisports «Badji-Mokhtar» à Souk-Ahras et au Théâtre régional «Azzedine-Medjoubi» à Annaba. Ould Abbès ne cesse de mettre en avant son passé «révolutionnaire et glorieux». Depuis le début de la campagne électorale et même...
(Jeune Afrique 20/04/17)
Les Français du Maghreb votent dimanche 23 avril, date du premier tour de l'élection présidentielle. Jusqu’ici, Tunis et Alger campent à gauche, et Casablanca plutôt à droite. Mais Mélenchon avait déjà opéré une percée en 2012 dans l'ensemble des bureaux de vote. À l’approche des élections présidentielles françaises, chacun se perd en conjectures… et jette un œil dans le rétroviseur. Concernant les Français qui résident sur le continent africain, les chiffres sont parfois compliqués à obtenir. L’équipe du sénateur socialiste...
(Le Soir d'Algérie 20/04/17)
Hier, un seul mot d’ordre émanait du Premier ministre en visite de travail et d’inspection à Oran à travers différents projets : «Il faut réduire les importations et s’orienter davantage vers l’exportation.» C’est accompagné d’une forte délégation de ses ministres, que Abdelmalek Sellal a entamé hier une visite de travail qui l’a mené à une dizaine de projets structurants de la capitale de l’Ouest. En premier lieu, le Premier ministre s’est rendu à la ferme de production et de développement...
(Tout sur l'Algérie 20/04/17)
La gestion des licences d’importation provoque des tensions même au sein du gouvernement. Jeudi 13 avril, Abdelmadjid Teboune a assuré que le ministère du Commerce, dont il assure l’intérim, « ne fait que signer les licences d’importation » de véhicules. Les quotas et les cahiers des charges sont déterminés par le ministère de l’industrie », a-t-il affirmé. Se sentant visé, Abdeslam Bouchouareb n’a pas tardé à réagir. En visite à Chlef lundi, le ministre de l’Industrie et des Mines ne...
(Le Quotidien d'oran 20/04/17)
Les lycéens de la wilaya d'Adrar sont sortis dans la rue comme à chaque fin d'année pour le deuxième jour consécutif. Ils refusent de rejoindre les lycées, en signe de protestation contre la décision du ministère de l'Education qui fixe les dates des examens de fin d'année au 28 mai pour les élèves de tous les paliers non concernés par les examens nationaux (5ème, BEM et bac). Pour leur part, les lycéens candidats au bac protestent contre la programmation de...

Pages

(L'Expression (alg) 25/04/17)
De nombreuses mesures préventives ont été prises par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou, avec notamment la fermeture du marché à bestiaux de Tizi Rached ainsi que l'interdiction par arrêté de tout déplacement du bétail. Pour l'instant, on déplore trois foyers de suspicion clinique de fièvre aphteuse. Un chiffre qui risque d'augmenter selon les prévisions des services concernés. De nombreuses mesures préventives ont été prises par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou, avec notamment la fermeture du marché à bestiaux de Tizi Rached ainsi que l'interdiction par arrêté de tout déplacement du bétail. Pour l'instant, on déplore trois foyers de suspicion clinique de fièvre aphteuse. Un chiffre qui risque d'augmenter selon les prévisions des services...
(Le Soir d'Algérie 25/04/17)
Dans le but de dénoncer l’absence de dialogue avec la tutelle, les médecins généralistes et spécialistes, praticiens, dentistes et pharmaciens ont entamé, hier, une grève générale de deux jours, accompagnée par un rassemblement devant le siège du ministère de la Santé à Alger. Le président du SNPSP, Lyes Merabet, a annoncé que le débrayage essuiera l’ensemble du territoire national, dénonçant le mutisme dans lequel se mure la tutelle et appelant à la prise en charge d’une liste de problèmes revendiqués par le syndicat depuis l’année 2008. Une attente qui dure depuis presque une décennie. Cette grève de protestation est décidée après plusieurs assemblées générales. Le 9 avril, le préavis de grève a été déposé au ministère de la Santé qui...
(AFP 22/04/17)
Le Maroc a accusé l'Algérie d'avoir expulsé vers sa frontière un groupe de 55 Syriens, dont des femmes et des enfants "dans une situation très vulnérable". Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur marocain publié vendredi soir, ces Syriens ont été "expulsés" par l'Algérie dans la zone frontalière maroco-algérienne, près de la ville de Figuig (nord-est), "contrairement aux règles de bon voisinage prônées par le Maroc". Interrogée au téléphone par l'AFP, une source associative à Figuig, qui a requis l'anonymat,...
(Jeune Afrique 21/04/17)
En 2012, les députées algériennes étaient les championnes du Maghreb en nombre de sièges obtenus au Parlement. Cinq ans plus tard, alors que les élections législatives approchent, leur influence au sein de l'institution est contrecarée par le conservatisme grandissant de la société. « C’est une insulte pour la femme et la société algérienne ! » Comme toutes les militantes féministes, l’avocate, Nadia Ait Zai, a été scandalisée par l’apparition de femmes sans...
(RFI 21/04/17)
En Algérie, une attaque suicide a été déjouée par les services de sécurité à Constantine. Une précédente attaque y avait été commise et revendiquée en février dernier par le groupe el-Ghoraba, affilié à l'organisation Etat islamique. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Akram Kharief, spécialiste défense. « A chaque fois on voit que dès qu'un gros groupe s'affilie à Daech, il est automatiquement traqué et détruit. On le voit pour le premier groupe qui était derrière l'assassinat de Hervé Gourdel...
(RFI 20/04/17)
En Algérie, les services de sécurité annoncent qu'un attentat a été déjoué à Constantine. Un terroriste s'est fait exploser, sans faire de victime. Si les effectifs des groupes terroristes sont réduits, c'est la deuxième attaque terroriste dans la ville en deux mois. Selon les services de sécurité, deux hommes ont été interceptés à une quarantaine de kilomètres de la ville de Constantine. Ils préparaient un attentat. L'un d'eux s'est fait exploser alors qu'il était encerclé par les forces de l'ordre. Cette attaque intervient deux mois après...
(Le Quotidien d'oran 20/04/17)
Les lycéens de la wilaya d'Adrar sont sortis dans la rue comme à chaque fin d'année pour le deuxième jour consécutif. Ils refusent de rejoindre les lycées, en signe de protestation contre la décision du ministère de l'Education qui fixe les dates des examens de fin d'année au 28 mai pour les élèves de tous les paliers non concernés par les examens nationaux (5ème, BEM et bac). Pour leur part, les lycéens candidats au bac protestent contre la programmation de...
(Le Quotidien d'oran 20/04/17)
Oran a un besoin global de 10.000 logements pour éradiquer les bidonvilles. Ses autorités demandent une dotation d'urgence pour en réaliser 4.000, dans un premier temps. Elle veut, aussi, une autorisation de programme pour des travaux de viabilisation d'un montant de 5 milliards de DA. La wilaya affirme solliciter pour cela une dotation d'urgence de 1,5 milliard de DA. ‘El Bahia' demande toujours, sur le ton de l'urgence, une autorisation de programme pour réaliser des terrains de proximité pour un...
(RFI 19/04/17)
En Algérie, le train entre Alger et Tizi Ouzou en Kabylie a été mis en service ce dimanche. La ligne permet de franchir les 100 kilomètres entre les deux villes en une heure et quarante minutes. La mise en service du train était attendue depuis sept ans. Et hier, ils étaient déjà très nombreux à l'emprunter. Nourredine a pris le train le matin pour voir sa famille. En fin de journée, il fait le trajet retour. Il n'a pas de...
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Les syndicalistes de la fédération nationale des travailleurs de l’agroalimentaire, affiliée à l’UGTA revendiquent l’ouverture des négociations avec le département de l’agriculture. Dans le cas contraire, une démonstration de force n’est pas à exclure dans les prochains jours. C’est M. Salim Labatcha, le SG de ladite fédération qui en a fait l’annonce hier. C’est en présence des cadres syndicaux de ladite fédération que le conférencier a entamé son intervention en pointant du doigt le département de l’agriculture, l’accusant d’avoir «entamé...
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Les praticiens de santé publique renouent avec la protestation à partir de la semaine prochaine. Leur syndicat, le SNPSP, appelle à une grève de deux jours les 24 et 25 avril prochains. Un rassemblement national est prévu, au deuxième jour du débrayage, devant le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière pour dénoncer le blocage du dialogue. Le Syndicat national des praticiens de santé publique a réuni en session extraordinaire son conseil national la semaine...
(Le Quotidien d'oran 18/04/17)
Maigre. Le taux de hausse de la retraite en 2106 a été en deçà des espérances des plus de 2,8 millions de retraités, dont plus de la moitié ne perçoivent pas plus que le SNMG (18.000 DA). Pour 2017, dans le sillage de la nouvelle loi sur les retraites qui a chamboulé certains paramètres de jouissance dont l'âge légal de départ et provoqué la contestation des syndicats de l'Education nationale, le ministre du Travail Mohamed El-Ghazi a annoncé dimanche à...
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
Notre confrère Liberté traverse une zone de turbulences sans précédent. Le quotidien, absent des kiosques depuis lundi, en raison d’une grève déclenchée par le syndicat des travailleurs, se trouvait hier encore dans une situation tendue. Une impasse qui compromet une nouvelle fois la parution du journal. Il est 10 h. La section syndicale de Liberté est déjà en pleine effervescence. Pour l’instant, rien de nouveau depuis la diffusion, dimanche après-midi, d’un communiqué annonçant le déclenchement d’une grève au journal. La...
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
L’idée de la construction d’une ligne ferroviaire destinée pour un train à grande vitesse (TGV) n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement. C’est ce qu’a déclaré hier au forum du journal El Moudjahid le directeur général de l’Agence nationale d’études et de suivi de réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), M. Fridi Azzedine. Conjoncture économique difficile oblige, le gouvernement Sellal a décidé de surseoir au projet de construction d’une ligne ferroviaire destinée exclusivement au train de grande vitesse. Et pourtant,...
(Le Soir d'Algérie 18/04/17)
Nombre de salariés proches du départ à la retraite ne savent pas à quel saint se vouer avec les nouvelles dispositions en vigueur depuis le 1er janvier 2017. L’âge légal de la retraite est fixé à soixante (60) ans, à la demande exclusive du travailleur. Il existe, par ailleurs, des dispositions qui permettent un départ avant cet âge, c’est ainsi que : • la femme travailleuse peut à sa demande prendre sa retraite à 55 ans. Elle bénéficie également d’une...
(AFP 14/04/17)
Le Trésor américain a annoncé jeudi qu'il sanctionnait deux ressortissants libyens et un Algérien pour leur soutien à l'organisation Etat islamique (EI). Les deux Libyens, Ali Ahmidah al-Safrani et Abd al Hadi Zarquoun, sont visés pour des activités "terroristes". Les actions de l'Algérien Hamma Hamani menacent la stabilité et la sécurité de la Libye, y compris par le biais de livraisons d'armes, a indiqué le Trésor dans un communiqué. Al-Safrani est l'un des principaux dirigeants de l'EI en Libye et...
(AFP 13/04/17)
"C'est pas un oiseau, c'est un rat! Et il squatte ma terrasse", s'exclame nerveusement Ali, la soixantaine, en désignant le goéland leucophée qui a élu domicile sur sa bâtisse à l'ouest d'Alger. Ces dernières années, les Algériens assistent, impuissants, à la colonisation de leur ville par ce volatile, désormais surnommé "le rat du ciel". Car il se nourrit en faisant les poubelles et non plus en pêchant les produits de la mer. Depuis une quarantaine d'années, le goéland leucophée connaît...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Qui nomme et révoque les PDG de Sonatrach ? La présidence ? Le chef du gouvernement ? Les responsables de l’armée et des services secrets ? Le ministre de l’Énergie ? Ou tout ce beau monde intervient-il à des niveaux différents du processus ? Les rares personnes qui acceptent de témoigner sous le sceau de l’anonymat décrivent un enchevêtrement de centres de décisions aussi complexe que déroutant. Une certitude, cependant : la nomination du patron du groupe pétrolier fait l’objet d’une enquête d’habilitation menée discrètement par les divers corps...
(Le Soir d'Algérie 12/04/17)
L’incertitude continue de planer sur le secteur automobile. Décisions, contre-décisions, revirements de dernière minute, autant d’attitudes qui ne permettent nullement de se projeter ni sur le court, ni le moyen et encore moins le long terme. Les candidats à l’investissement dans le cadre du développement d’une industrie mécanique nationale ne s’y retrouvent plus. Les dernières déclarations du chef du gouvernement, Abdelamlek Sellal, lors de la visite du Premier ministre français, viennent remettre une couche supplémentaire de flou. Il a, en...
(Midi Libre 12/04/17)
La douane française a émis hier une alerte aux voyageurs transportant des denrées alimentaires en provenance d’Algérie, dans le cadre de la lutte contre la fièvre aphteuse. « Des foyers de fièvre aphteuse sont apparus au nord de l’Algérie », indique la douane française sur son site internet. « Il est rappelé aux voyageurs que l’importation de viande, de lait et de produits à base de viande ou de lait dans les bagages et les envois personnels est strictement prohibée...

Pages

(La Nouvelle République 25/04/17)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a déclaré, hier à Batna, que l’Algérie se tournera vers la production de panneaux photovoltaiques comme première source d’énergie au lieu du pétrole dont les prix ont chuté depuis deux années, soulignant, à cet effet, que l’Algérie a pour objectif de produire «4.000 megawatte en 2017». En marge de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna, le Chef du gouvernement a inspecté l’unité de statut privé, «Aurès Solaire» de production de panneaux photovoltaïques. Sur ce point, après avoir reçu plusieurs explications sur le fonctionnement de ce centre, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a insisté sur l’importance d’investir dans les énergies renouvelables. Sur la même lancée, il...
(Tout sur l'Algérie 22/04/17)
Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré ce mercredi une nouvelle raffinerie de sucre près d’Oran, d’une capacité de production de 700 000 tonnes par an. Selon l’agence officielle, ce complexe permettra « d’améliorer la commercialisation du sucre, d’empêcher le monopole sur ce produit de large consommation et de baisser les prix ». Trois autres projets du même acabit sont également en cours de réalisation. L’objectif du gouvernement est limpide. Il entend avec ces nouvelles raffineries casser la situation de position dominante et non de monopole exercée actuellement sur le secteur par le groupe Cevital. Pour arriver à ce but, l’État semble ne pas prendre en compte les risques de surabondance de sucre sur le marché. En effet, le Premier...
(La Nouvelle République 20/04/17)
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a signifié, hier à Oran, que son gouvernement compte énormément sur le secteur privé pour relancer l’économie nationale. Le Chef du gouvernement Abdelmalek Sellal, en intense activité ces dernières semaines, n’a cessé de lancer un appel au secteur privé dans l’investissement dans tous les secteurs primordiaux dans le relancement de l’économie nationale pour la faire sortir de la dépendance aux hydrocarbures après la chute drastique de ces derniers.
(Le Soir d'Algérie 20/04/17)
Hier, un seul mot d’ordre émanait du Premier ministre en visite de travail et d’inspection à Oran à travers différents projets : «Il faut réduire les importations et s’orienter davantage vers l’exportation.» C’est accompagné d’une forte délégation de ses ministres, que Abdelmalek Sellal a entamé hier une visite de travail qui l’a mené à une dizaine de projets structurants de la capitale de l’Ouest. En premier lieu, le Premier ministre s’est rendu à la ferme de production et de développement...
(Tout sur l'Algérie 20/04/17)
La gestion des licences d’importation provoque des tensions même au sein du gouvernement. Jeudi 13 avril, Abdelmadjid Teboune a assuré que le ministère du Commerce, dont il assure l’intérim, « ne fait que signer les licences d’importation » de véhicules. Les quotas et les cahiers des charges sont déterminés par le ministère de l’industrie », a-t-il affirmé. Se sentant visé, Abdeslam Bouchouareb n’a pas tardé à réagir. En visite à Chlef lundi, le ministre de l’Industrie et des Mines ne...
(Le Quotidien d'oran 20/04/17)
«Nous ne pouvons plus exporter notre gaz (…), nous devons aller vers la transformation (…), la France a accepté de nous aider.» Les propos sont du 1er ministre au moment où il posait hier la première pierre pour la réalisation de l'unité de production des lubrifiants de Total Algérie à Bethioua, dans la wilaya d'Oran. « Nous avons une vision stratégique avec Total, celle de développer le secteur du gaz et aller rapidement vers la pétrochimie, nous avons longuement discuté...
(La Nouvelle République 19/04/17)
Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb a déclaré, hier depuis Constantine que l’année 2017 l’Algérie deviendra complètement autosuffisante en production de ciment et ce, selon lui, « grâce à la réception de plusieurs projets.» En marge d’une visite de travail et d’inspection qu’a effectuée, hier le ministre de l’Industrie, dans la wilaya de Constantine, Abdesselam Bouchouareb est revenu dans un point de presse sur les principaux objectifs que compte réaliser son département à l’horizon 2018. A cet...
(Le Quotidien d'oran 19/04/17)
Même si le Fonds monétaire international (FMI) a relevé ses prévisions de croissance pour l'Algérie en 2016, la croissance réelle de son PIB s'établissant à 4,2% contre 3,6% dans sa prévision faite en janvier dernier, il a par contre abaissé sa prévision pour 2017 en tablant désormais sur un tassement de la croissance, longtemps soutenue par la dépense publique, en la ramenant à 1,4% contre 2,9% prévue en janvier. Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales publié hier...
(Le Soir d'Algérie 19/04/17)
Ces derniers jours, certains medias ont rapporté des informations indiquant que l’Italie est en train de revoir sa stratégie en matière d’approvisionnement en gaz naturel et que, par conséquent, elle n’a pas l’intention de renouveler son contrat à long terme avec l’Algérie. Ces médias sont allés jusqu’à désigner le pays de substitution en matière de fourniture de gaz à ce pays, la Libye en l’occurrence. La question a été donc posée à l’ambassadeur d’Italie Pasquale Ferrara lors de son déplacement...
(Agence Ecofin 18/04/17)
L’Afrique du Nord est devenue la zone de croissance de la marque Hilton. Le groupe hôtelier américain annonce 15 nouveaux projets d’hôtels en Algérie, en Égypte, au Maroc et en Tunisie. Pour mener ces projets, un bureau a été ouvert à Casablanca. La ville marocaine va d’ailleurs abriter sa toute première enseigne : le Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf. Le Hilton entend se développer en Afrique du Nord en s’appuyant sur son bureau de Casablanca. « Il est important...
(Agence Ecofin 18/04/17)
660 000. C’est le nombre de véhicules roulant au Maroc et en Tunisie avec de l’essence de contrebande en provenance de l’Algérie. Le constat a été fait par le think tank américain, The Atlantic Council qui a élaboré une étude générale sur le système de contrebande de produits pétroliers, dans de nombreuses régions du monde. Pour l’auteur du document, le Dr Ian Ralby, le phénomène n’est pas assez combattu par les gouvernants des pays concernés et prend de plus en...
(Algérie Presse service 15/04/17)
Les travaux de la 4ème session de la commission ministérielle mixte algéro-éthiopienne ont été sanctionnés par la signature, jeudi à Alger, de cinq accords de coopération, à l'issue desquels les deux pays ont affiché leur engagement à insuffler une dynamique nouvelle aux relations bilatérales. Cinq accords ont été signés lors d'une cérémonie présidée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue éthiopien, Workneh Gebeyhu. Il s'agit de trois accords de coopération dans le secteur du commerce, de la communication...
(Tout sur l'Algérie 15/04/17)
Le rapport de la Cour des comptes sur la gestion d’Algérie Télécom entre 2010 et 2015, que nous avons publié, a dévoilé la face cachée de l’opérateur historique de téléphonie. Pendant des années, cette entreprise publique a été gérée à la hussarde, en l’absence de contrôle et de toute rigueur. La liste des anomalies dévoilées par la Cour des comptes dans son rapport de 62 pages est très longue : attribution douteuse de contrats, absence de contrôle interne, une masse...
(La Nouvelle République 13/04/17)
Le gouverneur de la Banque d'Algérie s'est contenté de dire que les réserves de changes n'ont pas baissé au- dessous de 100 milliards sans pour autant communiquer le montant exact. Ce n'est pas la panique. Le gouvernement peut souffler. Les réserves de changes sont toujours au- dessus de 100 milliards de dollars. C'est ce qu'a déclaré hier le gouverneur de la Banque d'Algérie Mohamed Loukal, lors de la présentation du rapport de conjoncture économique et monétaire du pays devant les...
(L'Expression (alg) 13/04/17)
L'ambassadrice a manifesté le souhait de son pays pour l'exportation des produits sidérurgiques: rond à béton et fer plat. 17 millions de tonnes d'engrais phosphatés seront exportés vers l'Indonésie, depuis le port d'Annaba à l'horizon 2019. C'est ce qui a été annoncé lors de la visite de Mme Safira Machrusah, ambassadrice d'Indonésie à Annaba, dans le but de repérer les créneaux susceptibles d'intéresser son pays. Dans ce sens, la diplomate a fait savoir qu'une convention a été signée entre Indorama,...
(Le Quotidien d'oran 12/04/17)
Comme pour répondre à la décision italienne et rassurer du même coup ses partenaires européens, le ministre de l'Energie, Noureddine Bouterfa a déclaré, à partir de Bruxelles, que l'Algérie est capable, aussi bien, de répondre aux besoins énergétiques domestiques que d'assurer aussi ses engagements contractuels sur le marché international. Une mise au point qui survient, une poignée de jours, après l'annonce officielle de l'Italie de ne pas renouveler son contrat d'importation de gaz à long terme (par gazoduc), avec l'Algérie...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Présent depuis plus de 40 ans en Afrique, le groupe AccorHotels, premier opérateur hôtelier en France et sixième au niveau mondial, vient de consolider son réseau en Algérie par l’ouverture d’un double Novotel - Ibis dans la ville de Sétif, à 270 kilomètres à l’est d’Alger. Achevé en 2016, le complexe Novotel et Ibis a été inauguré en grandes pompes, jeudi 6 avril 2017, en présence de très nombreux invités et officiels, parmi lesquels, Abdelouahab Nouri, ministre algérien du Tourisme,...
(Libération (ma) 11/04/17)
Le Maroc est devenu un point de repère chez nos voisins de l’Est. L’approche comparative ou même d’imitation est systématique dans toute initiative. A chaque fois, l’on cite la dynamique d’un pays voisin, souvent sans le nommer pour éviter d’être dans l’embarras. Que ce soit pour les autoroutes, les zones industrielles, les niches d’investissements étrangers, le Plan Maroc Vert et même la politique antiterroriste … la comparaison avec le voisin de l’Ouest est omniprésente. Cela devient même une politique d’Etat,...
(Midi Libre 11/04/17)
Le nouveau modèle de croissance économique, adopté par le gouvernement en 2016 dans la perspective de diversification et de transformation structurelle de son économie, sera exécuté en trois phases avec pour objectif d’atteindre une croissance soutenue du PIB hors hydrocarbures de 6,5% au cours de la prochaine décennie, indique le document-synthèse de ce modèle publié par le ministère des Finances sur son site web. La première phase (2016-2019) est consacrée au décollage de cette nouvelle politique de croissance. Elle sera...
(Le Monde 11/04/17)
Le groupe français abandonne son arbitrage contre Sonatrach et va lancer de nouveaux projets. La brouille ne pouvait pas durer. Trop de symboles étaient en jeu. Trop de liens unissent la France et l’Algérie pour que leurs champions industriels Total et Sonatrach se fassent longtemps la guerre, au risque de peser sur les relations entre les deux pays. Lundi 10 avril, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, s’est donc rendu à Alger pour signer la paix avec le patron de...

Pages

(La Nouvelle République 20/04/17)
«Je vous promets de parler français dans très peu de temps.» Ce sont les premiers mots prononcés par le nouvel entraîneur, lors de sa première conférence de presse. Le contenu permet de décoder ce qui va caractériser sa présence en Algérie mais aussi comment il compte mener sa barque à bon port sans décevoir le public algérien, pour ne pas dire la nation algérienne. C’est un honneur, dira-t-il d’être en Algérie et un honneur d’accepter ce défi qui n’est pas aussi facile à relever, en l’occurrence celui de faire retrouver l’ambiance que nous connaissons de ce pays. Un pays de football, et dont son histoire reste la principale référence. Les objectifs ont été définis, reste...
(AFP 19/04/17)
"Je vais bâtir une équipe (...) même si la situation actuelle est mauvaise": l'Espagnol Lucas Alcaraz, nommé sélectionneur de l'Algérie pour deux ans, ne s'est pas voilé la face mercredi, ambitionnant toutefois de mener les Fennecs jusqu'en en demi-finale de la CAN-2019, un "défi passionnant". "Je vais bâtir une équipe qui va lutter pour gagner tous les matches, même si la situation actuelle est mauvaise, en mettant de l'envie, de la conviction et du professionnalisme", a déclaré le technicien de 50 ans lors de sa conférence de presse de présentation. "Je me suis engagé avec l'Algérie avec l'objectif de qualifier la sélection à la CAN-2019 et atteindre le dernier carré de ce tournoi."
(Midi Libre 19/04/17)
Le président de la commission fédérale de l’arbitrage, Messaoud Koussa, a annoncé hier sa démission, après un incident hier lors d’une réunion des arbitres. En effet, dans une déclaration faite à une chaîne de télévision privée, Messaoud Koussa affirme avoir quitté la présidence de cette commission. Cependant, il garde toujours son statut de membre du bureau fédéral de la Fédération algérienne de football. Koussa aurait, selon ce même média, quitté la commission de l’arbitrage après l’incident d’hier l’opposant à Mokhtar...
(RFI 13/04/17)
Depuis le départ de Georges Leekens après une CAN 2017 décevante au Gabon, l'équipe nationale d’Algérie cherchait un nouveau sélectionneur. La Fédération algérienne de football vient d'annoncer la nomination de Lucas Alcaraz, technicien espagnol de 50 ans qui officiait il y a encore quelques jour à Grenade en Liga. Avant même que l’équipe nationale d'Algérie ne quitte le territoire gabonais lors de la CAN 2017, le Belge Georges Leekens avait donné sa démission. Depuis, un nouveau président a été élu...
(AFP 11/04/17)
Le gardien de but du club algérien de football MC Alger (1ère division), Faouzi Chaouchi, a été condamné mardi à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé un policier, ont rapporté des médias locaux. L'ancien gardien de l'équipe algérienne de football, âgé de 32 ans, était poursuivi pour "agression" contre un policier chargé de la fouille des joueurs lors d'un match du championnat algérien disputé par son équipe le 7 février à Alger contre le NAH Dey. Selon...
(AFP 10/04/17)
Le milieu ivoirien Jean Michaël Seri (Nice) et le milieu algérien Ryad Boudebouz (Montpellier), deux des meilleurs passeurs du championnat de France, figurent parmi les finalistes du prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1, selon la liste dévoilée lundi par RFI et France 24. Le prix sera décerné le 15 mai à l'issue du vote d'une centaine de journalistes spécialistes du football français et africain Avec Nice, 3e de L1, Seri a délivré 9 passes décisives cette...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le fondateur du premier centre de formation professionnelle en Algérie et dirigeant du Paradou AC a succédé lundi au très contesté Mohamed Raouraoua. Portrait. Parti de rien en 1994, Kheireddine Zetchi, président-fondateur du Paradou AC, est le nouvel homme fort du ballon rond algérien. Seul en course, il a été élu, lundi 20 mars, à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), avec 64 voix sur les 103 exprimées, durant une assemblée générale qui s’est tenue à huis...
(APA 21/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Khereddine Zetchi, seul candidat en lice, a été élu comme nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF), lundi à Alger, lors d’une assemblée générale élective. Il a obtenu 64 voix, contre 35 contre et 4 votes non exprimés lors du scrutin. Il succède à Mohamed Raouraoua (69 ans) qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête de l'instance fédérale qu’il dirigeait à nouveau depuis près de 18 ans...
(AFP 20/03/17)
L’homme d'affaires Kheireddine Zetchi a été élu lundi à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), succédant à l'homme fort du football algérien Mohamed Raouraoua, qui n'a pas souhaité briguer un nouveau mandat, ont annoncé lundi les médias algériens. Candidat unique, M. Zetchi, président du Paradou Athletic Club (2e division) a été élu avec 64 voix sur 130 votants lors d'une assemblée générale de la fédération tenue à huis clos, à Alger. M. Zetchi a été rendu célèbre...
(APA 14/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Initialement prévue le 20 mars prochain, l'assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football (FAF) a été reportée au 27 avril prochain faute de candidat, annonce la commission électorale sur le site officiel de la FAF. A la date de clôture du dépôt de candidatures, dimanche à minuit, le président du Paradou AC (Ligue 2), Kheireddine Zetchi, était l'unique candidat déclaré. Le sport algérien a engagé un processus de renouvellement de toutes ses fédérations...
(AFP 06/03/17)
"A sept ans, en sortant de l'école, je balançais mon cartable et j'allais jouer au foot avec les garçons du quartier", se remémore Fathia. Vingt ans plus tard, la jeune femme n'a pas renoncé aux crampons et joue milieu de terrain. Sur la pelouse du stade de Relizane, à l'ouest d'Alger, elle se démarque avant de faire une passe décisive. Fathia, qui est aussi membre de l'équipe nationale, s'entraîne avec ses 14 camarades sous le regard exigeant de leur entraîneur,...
(L'Expression (alg) 28/02/17)
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, est sorti hier de son mutisme à l'occasion de l'AGO, pour répondre à ses rivaux et défendre ses bilans. Tenue au Centre technique national de Sidi Moussa, cette AGO a été marquée par une forte présence des médias, ainsi que les membres de l'AG (97 membres statutaires), au moment où l'opinion publique attendait avec impatience de connaître les projets du boss de la FAF et surtout sa «contre-attaque». Avant d'entamer les travaux de...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le 12 mars prochain, le président de la Fédération algérienne de football devra laisser sa place à son successeur, encore inconnu. Homme fort du football algérien depuis sa réélection en 2009 à la tête d’une fédération qu’il avait déjà dirigée de 2001 à 2005, Mohamed Raouraoua (69 ans) n’a pas l’intention de briguer un nouveau mandat en mars, comme l’ont confirmé à JA plusieurs sources proches du bureau fédéral de la FAF. Sous le feu des critiques des supporters et...
(L'Expression (alg) 09/02/17)
Alors que la période des renouvellements des différentes fédérations sportives et de leurs membres fédéraux, selon le cycle olympique 2013-2016, qui devraient intervenir ces jours-ci, les services du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), qui ont déjà déclaré inéligible les candidatures de deux présidents sortants, à savoir MM. Messaoud Mati et Rabah Bouzid candidats à l'élection à la présidence respectivement de la Fédération algérienne de judo (FAJ) et de la Fédération algérienne du tir sportif (FATS) pour «objectifs...
(El Watan 09/02/17)
Le Mouloudia d’Alger doit rallier aujourd’hui le Ghana en prévision de son match aller du tour préliminaire de la Coupe de la CAF face à Bechem United. Quelques détails administratifs relatifs au déplacement restaient à régler, avant-hier soir, mais tout devrait être fin prêt pour que la délégation mouloudéenne puisse prendre son envol aujourd’hui dans la matinée. La rencontre doit avoir lieu dimanche, à Accra, la capitale ghanéenne. L’horaire a été avancé d’une heure, selon un courrier envoyé par la...
(Le Point 31/01/17)
Au lendemain de l'élimination du Maroc par l'Égypte, Le Point Afrique a interrogé plusieurs témoins pertinents pour tenter de comprendre pourquoi l'Algérie, la Tunisie et le Maroc sont sortis si tôt de cette 31e CAN. L'Algérie présentée comme un favori à cette CAN, la Tunisie attendue comme un sérieux outsider au même titre que le Maroc d'Hervé Renard (double champion d'Afrique avec la Zambie en 2012 et la Côté d'Ivoire en 2015), ils sont tous désormais out. Aucun pays du...
(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF,...
(RFI 25/01/17)
Au Burkina Faso, les familles des victimes accueillent les conclusions d’un rapport d’experts judiciaires sur le crash de l’avion d’Air Algérie avec soulagement. Les experts judiciaires indiquent que les pilotes étaient en fait des saisonniers avec de longues périodes d'inactivité. Selon le rapport, les pilotes n'avaient pas effectué d'heures de vol pendant les huit mois précédant le crash. Une conclusion qui vient conforter l’une des thèses des familles des victimes sur les causes de l’accident qui avait fait 116 morts...
(AFP 24/01/17)
Le sélectionneur belge de l'Algérie Georges Leekens a annoncé mardi sa démission "pour le bien de tous" au lendemain de l'élimination des "Fennecs" au premier tour de la CAN-2017 au Gabon, a annoncé la fédération. "Vu la pression qui est exercée sur la fédération et l'équipe nationale, j'ai préféré arrêter mon contrat par amitié au président de la Fédération qui mérite le respect", indique le Belge sur le site fédéral. "Pour le bien de tous, je préfère donc partir même...
(Midi Libre 23/01/17)
Le sélectionneur de l’Algérie, le Belge Georges Leekens, a souligné hier la nécessité de saisir "la petite chance" dans l’optique d’une éventuelle qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations - Can- 2017 - au Gabon, à la veille du match face au Sénégal au stade de Franceville à 20h, comptant pour la 3e journée du groupe B). "Nous devons mettre de côté la déception née de la défaite face à la Tunisie et nous concentrer...

Pages

(RFI 29/03/17)
Le réalisateur et producteur algérien Fayçal Hammoum a présenté au Festival Cinéma du réel à Paris « Vote off », un patchwork cinématographique sur trois abstentionnistes désabusés lors des dernières élections présidentielles en Algérie. Censuré en Algérie (« comporte des contenus portant atteinte aux symboles de l’Etat et de sa Souveraineté »), ce premier documentaire du réalisateur a été projeté en première mondiale à Paris. Entretien. RFI : Vote off commence avec un chantier, des ouvriers montant un panneau pour les élections présidentielles en 2014. Est-ce pour signifier que la démocratie en Algérie reste un grand chantier ? Fayçal Hammoum : Je voulais commencer comme ça pour que l’on comprenne rapidement de quoi cela allait...
(AFP 25/03/17)
Revenant sur l’épisode tragique de l’embuscade de Palestro, l’Algérien Aziz Chouaki et le Français Bruno Boulzaguet réveillent, au théâtre, la mémoire d’une guerre qui ne disait pas son nom.La Kabylie. 18 mai 1956. À proximité du village de Djourrah, dans les gorges du Palestro, une section du 2° bataillon du 9° régiment d’infanterie coloniale tombe dans une embuscade. Sur la vingtaine d’« appelés » qui la compose, un seul en réchappe. L’Écho d’Alger dénonce un « atroce » massacre. La réaction du commandement français ne se fait pas attendre : deux bataillons parachutistes sont envoyés à la poursuite des « fellaghas ». Puis, en représailles, exécutent 44 civils algériens et réduisent en cendres le douar. Le mystère de la carte...
(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
L’écrivain algérien installé à Montréal, Karim Akouche, a annoncé jeudi avoir dû quitter l’Algérie « en urgence » pour Paris à cause de « menaces sérieuses sur son intégrité physique ». « Je suis dans l’avion. Je quitte l’Algérie en urgence. Direction : Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sérieuses, sur mon intégrité physique, pèsent sur moi. Tout cela à cause de mon roman : La Religion de ma mère », explique l’écrivain sur son compte Facebook, sans donner de...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Un livre sous forme d’enquête apporte un nouvel éclairage sur le rapport houleux, passionné et contradictoire que l’auteur Albert Camus a entretenu avec le nationalisme algérien. La place de l’auteur français Albert Camus dans la mémoire algérienne reste sujette à débat. En effet, l’auteur reste connu pour ne pas avoir soutenu le combat pour l’indépendance, s’en être tenu à une dénonciation de certaines pratiques colonialistes et s’être cantonné à une position ambiguë concernant l’action du Front de libération nationale (FLN)...
(Le Figaro 17/03/17)
Laissé à l'abandon par des pouvoirs publics négligents, ce mausolée majestueux tombe en ruine et se dégrade rapidement. Si rien n'est fait, les futurs touristes n'y verront plus qu'un tas de gravats et de plantes. Sur la côte algérienne, entre la Méditerranée et le mont Chenoua, trône le Tombeau de la chrétienne. Propice au repos des défunts, c'est peut-être dans l'oubli éternel qu'il finira par tomber. Depuis des années, les visiteurs ne font que le constat de l'abandon des lieux...
(Le Monde 14/03/17)
Franssou Prenant confronte poétiquement la ville d’hier à celle d’aujourd’hui. Bienvenue à Madagascar, annoncé comme un documentaire, ne se laisse pas facilement prendre au petit jeu des classifications cinématographiques, s’inscrivant plus volontiers dans la veine de l’essai nomade, tel que l’ont pratiqué de grands inventeurs comme Chris Marker (Sans soleil) ou Jean-Daniel Pollet (Méditerranée). Et si l’essai reste avant tout le lieu privilégié d’une libre combinaison des images et des sons, on ne sera pas étonné d’apprendre que Franssou Prenant,...
(AFP 13/03/17)
"C'était spectaculaire! D'un seul regard, on pouvait embrasser deux millénaires de l'histoire d'Alger", raconte, la voix empreinte d'émotion, l'archéologue Kamel Stiti en se remémorant la découverte en 2009 de vestiges en plein coeur de la capitale algérienne. L'histoire de la plus importante découverte archéologique d'Algérie a commencé avec des sondages exploratoires sur le tracé du métro d'Alger. Ces trouvailles ont ensuite mené à des fouilles, lancées en 2013, qui ont permis d'exhumer des vestiges s'étendant de l'ère romaine -- à la fin du Ier siècle avant J.-C., quand Alger s'appelait Icosium -- à celle de la colonisation française, en passant par les époques byzantine...
(RFI 09/03/17)
En Algérie, Anouar Rahmani, jeune auteur, a été convoqué par les forces de l'ordre à propos d'un roman publié sur internet. Il est poursuivi pour insultes envers l'islam. Fin février, Anouar Rahmani, 25 ans, reçoit une convocation de la police de Tipaza, à 70 kilomètres de la capitale. Il est interrogé par sept agents de police sur un roman, La ville des ombres blanches, publié sur Internet au mois d'août dernier. Le jeune homme explique que deux passages sont mis en cause. L'un où un enfant a une conversation avec un homme sans domicile fixe appelé « Dieu ».
(Le Point 06/03/17)
Au poste de police, le jeune écrivain Anouar Rahmani a été interrogé sur ses croyances religieuses et ses convictions politiques. Un bien mauvais signal. Tout commence en 2016. Anouar Rahmani, écrivain algérien en herbe et étudiant en droit, publie son deuxième roman en arabe et sur Internet. Son titre : La Ville des ombres blanches. Dans cet ouvrage de 300 pages, l'auteur consacre un chapitre à des discussions entre un enfant et un SDF fou qui se prend pour Dieu...
(La Nouvelle République 07/11/16)
Une ambiance festive et un moment de partage entre les participants nationaux et étrangers a marqué la 8e édition du Festival international du théâtre de Béjaïa. Cette manifestation de dimension internationale qui s’est déroulée avec beaucoup succès a été marquée aussi par la présentation d’une trentaine de spectacles et l’organisation d’un colloque sur le thème «Le théâtre et la mythologie en Méditerranée», d’un séminaire de formation sur «La critique théâtrale», ouvert aux journalistes participants au festival ainsi que d’une journée...
(Le Parisien 03/11/16)
La maisonde l'environnement accueille demain deux séances de « Le sable y est... ». Une pièce écrite d'après le livre recueillant les témoignages de 21 anciens appelés de la commune ayant participé à la guerre d'Algérie entre 1954 et 1962, « Appelés d'Algérie, 50 ans pour défaire mon paquetage. » La comédienne Catherine Lenne incarne sur scène Fanny, chanteuse de cabaret et symbole féminin de cette guerre qui fait entendre ces témoignages.
(La Voix du Nord 21/10/16)
Patrick Pennel, 63 ans et jeune transporteur-chauffeur retraité, n’a pas connu la Guerre d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie. Il est pourtant la cheville ouvrière de l’exposition inédite relative à ce conflit qui se tiendra dimanche, à la salle des fêtes, le lendemain du banquet des anciens combattants. Cela fait trois ans qu’il travaille dessus. Patrick Pennel est le président-fondateur de la section donoise de l’UNC, créée en 2011. « Auparavant, j’étais un simple Soldat de France, comme on dit...
(Midi Libre 13/10/16)
Le Festival international du cinéma du Sahara Occidental "Fisahara", dont le coup d’envoi était annoncé pour le mardi le 11 du mois en cours, est finalement lancé finalement par le président de la république Sahraouie, Brahim Ghali, hier mercredi vingt quatre (24) heures après pour des raisons organiques. Sous le slogan "des peuples sous le joug du colonialisme", la cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de plusieurs délégations représentant pas moins d’une vingtaine de pays à l’instar de...
(Tout sur l'Algérie 11/10/16)
Fini le temps des budgets astronomiques consacrés à certaines manifestations culturelles. Au cours d’une séance de travail avec les directeurs de wilayas des maisons de culture et en présence des cadres et responsables du secteur, le ministre de la Culture a appelé à gérer ces activités culturelles « en fonction des ressources financières disponibles » et à se « conformer » aux directives de l’administration centrale en matière de rationalisation des dépenses, rapporte l’agence officielle APS. Azzedine Mihoubi a même...
(L'Expression (alg) 06/10/16)
Placé sous le thème «Image de l'humanité», c'est ce soir que s'ouvrira le festival avec 16 films en lice et s'étalera jusqu'au 12 octobre. Ouakaï karyati (Chronique de mon village) de Karim Traïdia, El Lawha el mathkouba (Le tableau troué) de Djamel Azizi et Al an youmkinikoum el madji (Maintenant, vous pouvez venir) de Salem Brahimi représenteront l'Algérie durant le 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen qui réunit au total 16 pays et 35 productions cinématographiques. C'est avec impatience en...
(Tout sur l'Algérie 29/09/16)
La rentrée littéraire commence et avec elle les découvertes de nouveaux auteurs et rééditions. En ce qui concerne la fiction, de très belles lectures s’annoncent chez Barzakh, comme chaque année depuis la naissance de cette maison d’édition. Retours littéraires Le jour du feu, le nouveau roman d’Ali Malek, suit de près La mise à pied publiée en 2015 aux éditions Non-Lieu. Sur le mont boisé du village de Chirfa, un incendie ravage le paysage. Les flammes vont s’avérer être une...
(La Nouvelle République 21/09/16)
Le premier studio en Algérie de postproduction cinématographique, fruit d'un investissement privé permettant désormais la mise aux normes des films en format DCP (digital cinéma package) a été inauguré lundi à Alger par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Doté d'équipements numériques de dernière génération, le studio qui s'étend sur près de 100 m2, baptisé «Tayda film»et sis à la cité Mokhtar Zerhouni au quartier les bananiers (est d'Alger), offre toutes les possibilités techniques de traitement du son et...
(La Nouvelle République 14/09/16)
Un collectif d'artistes visuels algériens, de parcours divers, sous la bannière Fen'Art, une association fondée par 12 peintres d'origine algérienne, proposent au Centre culturel algérien des œuvres aussi diverses que riches. Les artistes, nés en Algérie ou en France, au-delà de leurs écoles de formation, de leurs moyens d'expressions, de leurs différents supports sur lesquels ils s'expriment, tentent de créer «une synergie entre leurs potentialités créatrices». Le collectif a présenté des œuvres de calligraphie, d'autres mi-figuratives, mi-abstraites et du graphisme...
(La Nouvelle République 08/09/16)
L’exploitation de la musique comme facteur de relance touristique et de développement économique durable auront été au coeur des conférences et débats du 10e Festival national de musique diwan. Inaugurée vendredi à Béchar, cette édition aura été marquée par un volet académique qui a rassemblé six conférenciers, entre universitaires, journalistes et praticiens du diwan qui ont débattu de ses deux principaux thèmes avec les participants de cette manifestation. Ouvrant ce cycle de conférence, le sociologue Lahcen Torki avait exposé le...
(France 24 07/09/16)
Alger a annoncé, la semaine dernière, avoir déposé devant l’Unesco un dossier afin que le raï, musique populaire, soit inscrit comme "chant populaire algérien" au patrimoine culturel immatériel. Les Marocains ne l’entendent pas de cette oreille. Qui du Maroc ou de l’Algérie peut revendiquer la paternité du raï ou du couscous ? Le débat passionne les deux pays. À croire que la musique et la gastronomie sont les nouvelles armes d’un conflit aussi vieux que la guerre des Sables (1963), les symboles d’une méfiance historique entre l’Algérie et le Maroc.

Pages

(RFI 25/04/17)
En Algérie, la campagne des législatives continue, malgré la relative indifférence des électeurs algériens. Mais une affaire a quand même fait parler des élections du 4 mai. Sur certaines affiches, les visages des femmes candidates ont été supprimés. La polémique est arrivée là où on ne l'attendait pas. Sur les affiches du Front des forces socialistes, un parti de gauche laïc. Pour les candidates femmes aux élections législatives, pas de photo, mais un dessin et un blanc à la place du visage. Relevé par la presse...
(RFI 21/04/17)
En Algérie, une attaque suicide a été déjouée par les services de sécurité à Constantine. Une précédente attaque y avait été commise et revendiquée en février dernier par le groupe el-Ghoraba, affilié à l'organisation Etat islamique. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Akram Kharief, spécialiste défense. « A chaque fois on voit que dès qu'un gros groupe s'affilie à Daech, il est automatiquement traqué et détruit. On le voit pour le premier groupe qui était derrière l'assassinat de Hervé Gourdel et qui a aujourd'hui pratiquement disparu... »
(RFI 20/04/17)
En Algérie, les services de sécurité annoncent qu'un attentat a été déjoué à Constantine. Un terroriste s'est fait exploser, sans faire de victime. Si les effectifs des groupes terroristes sont réduits, c'est la deuxième attaque terroriste dans la ville en deux mois. Selon les services de sécurité, deux hommes ont été interceptés à une quarantaine de kilomètres de la ville de Constantine. Ils préparaient un attentat. L'un d'eux s'est fait exploser alors qu'il était encerclé par les forces de l'ordre. Cette attaque intervient deux mois après...
(Jeune Afrique 20/04/17)
Les Français du Maghreb votent dimanche 23 avril, date du premier tour de l'élection présidentielle. Jusqu’ici, Tunis et Alger campent à gauche, et Casablanca plutôt à droite. Mais Mélenchon avait déjà opéré une percée en 2012 dans l'ensemble des bureaux de vote. À l’approche des élections présidentielles françaises, chacun se perd en conjectures… et jette un œil dans le rétroviseur. Concernant les Français qui résident sur le continent africain, les chiffres sont parfois compliqués à obtenir. L’équipe du sénateur socialiste...
(RFI 19/04/17)
En Algérie, le train entre Alger et Tizi Ouzou en Kabylie a été mis en service ce dimanche. La ligne permet de franchir les 100 kilomètres entre les deux villes en une heure et quarante minutes. La mise en service du train était attendue depuis sept ans. Et hier, ils étaient déjà très nombreux à l'emprunter. Nourredine a pris le train le matin pour voir sa famille. En fin de journée, il fait le trajet retour. Il n'a pas de...
(Jeune Afrique 18/04/17)
On les appelle "les femmes fantômes", car leur visage a été effacé de certaines affiches électorales. Les autorités viennent d'adresser une mise en demeure aux partis politiques concernés. Depuis le démarrage de la campagne électorale, dimanche 9 avril, des candidates voilées apparaissent sans visage sur les affiches de plusieurs listes partisanes, leurs traits ayant été grossièrement effacés à l’aide du logiciel Photoshop. Dans la case réservée à leur photo, il n’y a que leur nom et leur fonction.
(Jeune Afrique 13/04/17)
A l’approche des élections législatives de mai 2017, nous nous penchons sur sept lois qui ont marqué la dernière législature de l'Assemblée populaire nationale algérienne. Toutes impulsées par le gouvernement, la révision constitutionnelle a même été initiée par le président de la République lui-même et votée à main levée par les deux chambres du Parlement. Hydrocarbures : cap sur l’exploitation du gaz de schiste Février 2013 Dans un contexte critique de baisse de la rente pétrolière et des réserves disponibles,...
(Jeune Afrique 13/04/17)
Près de 17 000 électeurs français, expatriés ou binationaux, installés en Algérie, sont appelés aux urnes le 23 avril prochain. Pour l’heure, aucun candidat ne semble faire l'unanimité au sein de la communauté française d’Alger, mais des tendances fortes émergent. Les affiches des candidats aux élections législatives algériennes tapissent les murs de la capitale depuis dimanche 9 avril, mais c’est une autre élection qui monopolise l’attention des expatriés français et des binationaux installés en Algérie. Malgré la distance, la majorité...
(RFI 13/04/17)
Depuis le départ de Georges Leekens après une CAN 2017 décevante au Gabon, l'équipe nationale d’Algérie cherchait un nouveau sélectionneur. La Fédération algérienne de football vient d'annoncer la nomination de Lucas Alcaraz, technicien espagnol de 50 ans qui officiait il y a encore quelques jour à Grenade en Liga. Avant même que l’équipe nationale d'Algérie ne quitte le territoire gabonais lors de la CAN 2017, le Belge Georges Leekens avait donné sa démission. Depuis, un nouveau président a été élu...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Les affiches de campagne des élections législatives nous plongent dans le burlesque. C'est un joyeux carnaval, une sorte de téléfilm ancré dans la réalité... Au milieu des années 1990, les Algériens ont adoré le téléfilm « Carnaval Fi Dachra (Le carnaval au village) ». Ils l’ont tant aimé que les scènes de cette comédie désopilante sont devenues culte et font l’objet de multiples parodies ou détournements. Certaines répliques sont désormais admises dans le langage populaire. Tournée en 1994, cette fiction...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Qui nomme et révoque les PDG de Sonatrach ? La présidence ? Le chef du gouvernement ? Les responsables de l’armée et des services secrets ? Le ministre de l’Énergie ? Ou tout ce beau monde intervient-il à des niveaux différents du processus ? Les rares personnes qui acceptent de témoigner sous le sceau de l’anonymat décrivent un enchevêtrement de centres de décisions aussi complexe que déroutant. Une certitude, cependant : la nomination du patron du groupe pétrolier fait l’objet d’une enquête d’habilitation menée discrètement par les divers corps...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Présent depuis plus de 40 ans en Afrique, le groupe AccorHotels, premier opérateur hôtelier en France et sixième au niveau mondial, vient de consolider son réseau en Algérie par l’ouverture d’un double Novotel - Ibis dans la ville de Sétif, à 270 kilomètres à l’est d’Alger. Achevé en 2016, le complexe Novotel et Ibis a été inauguré en grandes pompes, jeudi 6 avril 2017, en présence de très nombreux invités et officiels, parmi lesquels, Abdelouahab Nouri, ministre algérien du Tourisme,...
(Jeune Afrique 11/04/17)
Lors de sa visite à Alger (5-6 avril), Bernard Cazeneuve devait rencontrer Abdelaziz Bouteflika dans sa résidence médicalisée de Zeralda. L’audience avait été programmée pour le 6 avril à 16 heures, mais la délégation française est restée dans l’expectative toute la matinée. En début d’après-midi, elle annonçait qu’elle n’aurait finalement pas lieu. « Nous avions fait une demande, mais le rendez-vous ne nous a pas été confirmé par le protocole algérien », confiait un membre de l’équipe du Premier ministre...
(Le Monde 11/04/17)
Le groupe français abandonne son arbitrage contre Sonatrach et va lancer de nouveaux projets. La brouille ne pouvait pas durer. Trop de symboles étaient en jeu. Trop de liens unissent la France et l’Algérie pour que leurs champions industriels Total et Sonatrach se fassent longtemps la guerre, au risque de peser sur les relations entre les deux pays. Lundi 10 avril, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, s’est donc rendu à Alger pour signer la paix avec le patron de...
(RFI 10/04/17)
En Algérie, la campagne pour les élections législatives du 4 mai est lancée ce dimanche 9 avril. Devant la grande indifférence des électeurs, les autorités cherchent à mobiliser tous azimuts : des spots passent en boucle à la télévision et des slogans s'affichent sur des panneaux publicitaires partout dans le pays. La presse officielle consacre des pages entières de publicités à l'événement et le ministre de l'Intérieur est intervenu en personne pour appeler les Algériens à voter massivement. Mais les...
(Jeune Afrique 07/04/17)
Le 4 mai, les Algériens éliront leurs représentants à l'Assemblée. Depuis 1991, les élections législatives se tiennent dans un contexte social ou politique généralement agité. C’est un rendez-vous très attendu dans le pays d’Abdelaziz Bouteflika. Le 4 mai, les Algériens sont appelés aux urnes pour élire leur nouvelle Assemblée, cinquième rendez-vous législatif de ce type depuis 1991. Avant cette date, et depuis l’indépendance en 1962, les électeurs algériens n’avaient le choix qu’entre des...
(RFI 07/04/17)
Bernard Cazeneuve était en déplacement officiel en Algérie, ce jeudi 6 avril, pour la troisième fois depuis le début du quinquennat. Un déplacement de 24 heures entre rencontres avec son homologue Abdelmalek Sellal, signatures de partenariats et visites de la ville. Une dernière visite avant la fin du quinquennat, afin de maintenir le lien franco-algérien, quelque soit le prochain président. Paris et Alger l'affirment : la relation franco-algérienne n'a jamais été aussi bonne. Par ce dernier voyage, Bernard Cazeneuve voulait donc réaffirmer cette entente, même si son gouvernement ne sera plus là dans quelques semaines.
(RFI 06/04/17)
Bernard Cazeneuve est en déplacement officiel en Algérie et en Tunisie jusqu'à vendredi. Le Premier ministre français est arrivé mercredi 5 avril à Alger où il restera 24 heures. C'est la troisième fois qu’il se rend en Algérie depuis le début du quinquennat de François Hollande. Il doit s'entretenir avec son homologue algérien Abdelmalek Sellal et devrait également être reçu par le président Bouteflika. Même s'il n'est en poste que pour quelques semaines encore, Bernard Cazeneuve voulait revenir au Maghreb avant son départ. Malgré la fin du quinquennat, « ce n'est pas seulement...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, termine ce jeudi une visite officielle en Algérie où il a rencontré son homologue, Abdelaziz Bouteflika. Libye et partenariats économiques étaient au sommaire de la visite. Le président de la République du Congo termine ce jeudi 30 mars une visite officielle de quatre jours en Algérie, entièrement dédiée à la situation en Libye et à la relance de la coopération économique. Mardi 28 mars, Denis Sassou-Nguesso, qui est à la tête du Comité de l’Union...
(Jeune Afrique 30/03/17)
L’usine de montage de véhicules Hyundai est au cœur d’une controverse, née sur les réseaux sociaux. Son propriétaire, l’influent Mahieddine Tahkout, est soupçonné de tricheries dans le montage des véhicules produits dans les ateliers de son usine. Malgré la polémique, le richissime entrepreneur annonce de nouveaux projets dans l’industrie automobile. « Rien à signaler ». C’est la conclusion à laquelle a abouti la commission d’inspection interministérielle qui s’est rendue mardi 28 mars à l’usine de montage de véhicules Hyundai à...

Pages