Algérie | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

Algérie

(AFP 24/03/17)
Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve se rendra du 5 au 7 avril en Algérie, où il évoquera des thèmes économiques et industriels, et en Tunisie, où il abordera la lutte contre le terrorisme, a annoncé Matignon jeudi. A Alger, première étape du voyage, le chef du gouvernement, qui rencontrera notamment son homologue Abdelmalek Sellal, entend saluer l'amélioration des relations franco-algériennes, tendues sous la présidence Sarkozy et devenues "excellentes" sous le quinquennat Hollande, a précisé son entourage. Cette étape algérienne (5-6 avril) doit être dominée par les thèmes économiques et industriels, selon Matignon. Le précédent déplacement d'un Premier ministre français est récent: il remonte à celui de Manuel Valls en avril 2016, qui avait été...
(Algerie Focus 24/03/17)
Plus de 800 000 produits contrefaits ont été saisis en 2016. Un chiffre révélateur prouvant que l’Algérie constitue un déversoir pour les produits non conformes aux normes internationales les plus élémentaires. Une catastrophe. “Les services des douanes ont pu saisir 802 700 articles contrefaits importés de Chine”, a révélé mercredi un Inspecteur divisionnaire de la Direction générale des douanes (DGD), M. Youcef Oumessaoued, en marge d’une journée de sensibilisation contre à la contrefaçon. Selon M. Oumessaoued, les importateurs algériens continuent à s’approvisionner en produits contrefaits auprès de fabricant chinois. Ainsi, 92% des produits saisis par les services des douanes sont issus des usines chinoises, la majorité de ces produits, soit 63% du total des produits en provenance de Chine sont...
(Afrik.com 24/03/17)
La police belge a démantelé un réseau qui s’activait dans le commerce de la drogue, dirigé depuis l’Algérie. Selon le site algérien TSA, un réseau activant dans le commerce de la drogue, et dirigé depuis l’Algérie, a été démantelé par la police belge, mercredi 22 mars 2017. L’information a été rapportée, ce jeudi 23 mars 2017, par les médias locaux. Les dealers s’activaient dans la vente en gros de cocaïne et héroïne. Le site, qui reprend le journal L’Avenir, précise...
(AFP 23/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le groupe algérien pétrolier et gazier Sonatrach a exprimé mercredi son ambition d'investir un montant de plus de 50 milliards de dollars américains dans le domaine de l'exploration et de la production des hydrocarbures et ce pour la période incluse entre 2016 et 2021. "Malgré l'incertitude sur l'évolution des prix (du brut) au niveau mondial, l'activité exploration et production de Sonatrach prévoit d'investir plus de 50 milliards de dollars sur la période 2016-2021", a indiqué le vice-président de l'activité exploration et production du groupe, Salah Meknouche, dans une intervention lue en son nom par Farid Djattou, directeur de la division Associations à Sonatrach dans le cadre de la 7ème conférence...
(Autre média 23/03/17)
Alors que le Maroc diversifie depuis plusieurs années ses investissements en Afrique, l’Algérie essaie d’emboîter le pas au Royaume chérifien en annonçant un investissement de 360 millions de dollars en Ethiopie, une décision qui n’est pas sans risque puisque l’Algérie est en déficit budgétaire croissant depuis la chute des prix du pétrole. Le groupe privé algérien Cevital a annoncé mardi qu’il était à la recherche de partenaires bancaires pouvant financer son projet d’implantation d’usines de trituration d’oléagineux et de raffinage...
(BFM TV 23/03/17)
L'homme d'affaires algérien Issad Rebrab rêve de créer en Afrique une véritable colonne vertébrale ferroviaire. Un réseau uniquement réservé au transport de marchandises qui permettrait de désenclaver les pays n'ayant pas accès à la mer. À la tête d'un véritable empire économique et financier, Issad Rebrab entend aider l'Afrique à se développer. L'homme le plus riche d'Algérie -sa fortune personnelle est évaluée à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) par le magazine Forbes- vient de dévoiler sa solution pour désenclaver un grand nombre de pays du continent, notamment ceux qui n'ont pas d'accès à la mer. Issad Rebrab propose ni plus ni moins de bâtir une ligne...
(Xinhua 23/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Un total de huit personnes ont trouvé la mort et 24 autres ont été blessées mercredi lorsqu'un bus est entré en collision avec un camion et un véhicule utilitaire près de Frenda, une localité relevant de la province de Tiaret et située à 320 km au sud-ouest d'Alger, a indiqué le responsable local de la Santé Mahfoud Arfi, cité par l'agence officielle APS. Les blessés, dont certains se trouvent dans un état grave ont, selon la même...
(AFP 23/03/17)
En moyenne 20% des jeunes de cinq pays du pourtour méditerranéen (Algérie, Egypte, Liban, Maroc et Tunisie) veulent émigrer, un chiffre qui monte à plus de la moitié en Tunisie, selon une enquête auprès de 10.000 jeunes rendue publique jeudi en Espagne. "Un jeune sur cinq dans les pays arabes analysés veut émigrer. Une proportion qui atteint les 53% dans le cas de la Tunisie", souligne la fondation CIDOB (Centre des affaires internationales de Barcelone), qui a coordonné l'étude, dans...
(Les Echos 23/03/17)
A quelques jours de l'ouverture officielle de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai, l'Algérie s'enfonce dans une drôle de crise « malmenant, selon « El Watan », les libertés ». D'après le quotidien, jusqu'à présent les interdictions de réunions étaient occasionnelles. Mais, depuis quelques semaines, « les pressions » se sont accentuées à l'encontre de militants associatifs et d'intellectuels. En Kabylie, plusieurs conférences ont été annulées. L'écrivain Karim Akouche, qui vit actuellement au Canada et qui était...
(Tout sur l'Algérie 23/03/17)
Le Maroc mise sur l’effondrement du pouvoir en Algérie. Le chef du Parti authenticité et modernité (PAM), proche du Palais royal, le claironne publiquement : « Le régime algérien est au bord de la désintégration », pronostique El Omari, qui est également président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, dans un entretien à Atalayar, publié ce mercredi 22 mars. Pour El Omari, chef d’un parti fondé par Foud Al Himma, un ami du roi Mohamed VI, « ce qui se passe...
(Tout sur l'Algérie 23/03/17)
Christine Lawson, directrice des affaires du Proche-Orient au Bureau de la démocratie, des droits de l’Homme et du travail au Département d’État américain, était en visite cette semaine à Alger. Elle était accompagnée de Jonathan Fischer, directeur Maghreb au Bureau des affaires du Proche-Orient. Les deux responsables américains ont rencontré, à Alger, des officiels, des représentants de la société civile et des journalistes. Les discussions ont tourné, selon des sources informées, sur l’état des libertés et des droits humains en...
(AFP 22/03/17)
Une majorité de parents a refusé de faire vacciner leurs enfants contre la rougeole et la rubéole lors d'une campagne lancée dans les écoles en Algérie, a indiqué mercredi un responsable de la Santé, cinq mois après le décès de deux nourrissons après un vaccin. "Sur les 6,5 millions d'enfants prévus (âgés de 6 à 14 ans), seuls 1,5 million ont été vaccinés" lors de cette campagne publique lancée début mars, a déclaré à la radio publique le directeur de...
(Le Monde 22/03/17)
L’absence du chef de l’Etat agace, inquiète, met en colère les Algériens. Mais ne nous y trompons pas, avertit Charlotte Bozonnet, journaliste au « Monde », ce n’est pas lui qui est en cause. Abdelaziz Bouteflika est réapparu. Dimanche 19 mars, la télévision d’Etat a diffusé une courte séquence vidéo, sans son, montrant le chef de l’Etat algérien en pleine audience avec l’un de ses ministres. Vêtu d’un costume noir, il écoute, figé, esquissant quelques gestes lents. Depuis plus d’un...
(MondAfrique 22/03/17)
Les entreprises françaises n’ont plus la côte à Alger. De nombreux hauts responsables algériens commencent à remettre en cause la crédibilité de ces entreprises françaises qui « privilégient » le Maroc au détriment des «immenses potentialités de l’Algérie», confie un haut cadre proche du gouvernement algérien. Officieusement, une étude menée par les autorités algériennes détaille les choix jugés «malsains» des plus importants groupes français. Cette étude aboutit à un constat : la majorité des entreprises françaises qui opèrent en Algérie...
(Le Monde 22/03/17)
Aucune explication n’a été donnée, mais la nouvelle, à elle seule, a fait son effet. Lundi 20 mars, le ministère algérien de l’énergie a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, Abdelmoumen Ould Kaddour, à la tête du groupe pétro-gazier public Sonatrach. M. Ould Kaddour, qui remplace Amine Mazouzi en poste depuis mai 2015, n’est pas un inconnu : polytechnicien diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), proche de l’entourage présidentiel, il a plusieurs fois été mis en cause par...
(Le Point 22/03/17)
C'est l'un des premiers effets de la reprise des prix du pétrole sur l'économie algérienne, essentiellement basée sur les hydrocarbures. Alors que le pays vient de connaître le nom du nouveau patron de la société publique Sonatrach en la personne de Abdelmoumen Ould Kaddour, le chiffre du déficit commercial vient de tomber. Il est de 1,69 milliard de dollars, contre 3,72 milliards de dollars à la même période de 2016, ce qui correspond à une baisse du déficit de 55...
(Les Afriques 22/03/17)
Le PDG de Sonatrach, Amine Mazouzi, vient d’être remplacé, par Moumen Ould Kaddour, le 20 mars 2017. Cela appelle l’urgence d’un nouveau management stratégique. La compagnie connaît depuis quelques années des changements de directeurs généraux. Sonatrach étant l’Algérie et l’Algérie étant Sonatrach, la baisse de ses recettes a entraîné la détérioration de la balance des paiements entre 2015 et 2017. Quel est donc l’objectif du management? Un nouveau PDG à Sonatrach. L’Algérie n’est pas à l’abri des périls, notamment de...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Issad Rebrab cible l'Afrique orientale, une première. Toutes les informations sur Jeune Afrique Business+. Le premier groupe privé algérien, notamment présent dans l’agroalimentaire (huiles, sucre, etc.) et l’électroménager (marque Fagor Brandt), projette de construire une usine de trituration d’oléagineux en Éthiopie, où l’export est désormais facilité par l’ouverture d’une ligne ferroviaire entre Addis Abeba et Djibouti. « Avec l’arrivée de ce train, nous avons décidé d’investir en Éthiopie, d’y installer une unité de transformation d’oléagineux, de raffiner leur huile sur place et de faire passer ce pays riche en ressources (du statut) d’importateur à celui d’exportateur », a déclaré Issad Rebrab, fondateur...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le fondateur du premier centre de formation professionnelle en Algérie et dirigeant du Paradou AC a succédé lundi au très contesté Mohamed Raouraoua. Portrait. Parti de rien en 1994, Kheireddine Zetchi, président-fondateur du Paradou AC, est le nouvel homme fort du ballon rond algérien. Seul en course, il a été élu, lundi 20 mars, à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), avec 64 voix sur les 103 exprimées, durant une assemblée générale qui s’est tenue à huis...
(La Tribune 21/03/17)
Coup de tonnerre à Alger où le gouvernement a annoncé la destitution d’Amine Mazouzi de la direction de Sonatrach. Une décision qui vient après la polémique sur la capacité de production de pétrole du géant algérien, qui ont été démenties par l’Agence Internationale de l'Energie. Ce dernier a été remplacé manu-militari par Abdelmoun Ould Kaddour, lui-même ayant eu des déboires avec la tristement célèbre DRS et la justice militaire. La Sonatrach, vaisseau amiral de l'économie algérienne vient de connaître du...

Pages

(Afrik.com 24/03/17)
La police belge a démantelé un réseau qui s’activait dans le commerce de la drogue, dirigé depuis l’Algérie. Selon le site algérien TSA, un réseau activant dans le commerce de la drogue, et dirigé depuis l’Algérie, a été démantelé par la police belge, mercredi 22 mars 2017. L’information a été rapportée, ce jeudi 23 mars 2017, par les médias locaux. Les dealers s’activaient dans la vente en gros de cocaïne et héroïne. Le site, qui reprend le journal L’Avenir, précise qu’au total 14 perquisitions dans les régions de Mons, Charleroi et Bruxelles se sont soldées par l’interpellation de 11 personnes, la saisie de 2 kilos d’héroïne, de 700 g de cocaïne, d’une presse à cocaïne...
(Xinhua 23/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Un total de huit personnes ont trouvé la mort et 24 autres ont été blessées mercredi lorsqu'un bus est entré en collision avec un camion et un véhicule utilitaire près de Frenda, une localité relevant de la province de Tiaret et située à 320 km au sud-ouest d'Alger, a indiqué le responsable local de la Santé Mahfoud Arfi, cité par l'agence officielle APS. Les blessés, dont certains se trouvent dans un état grave ont, selon la même source, été transférés par les agents de la protection civile vers les hôpitaux de Frenda et de Tiaret. L'Algérie enregistre chaque année entre 4.000 et 4.500 morts sur les routes. Pour limiter cette hécatombe, un nouveau code de la circulation...
(AFP 23/03/17)
En moyenne 20% des jeunes de cinq pays du pourtour méditerranéen (Algérie, Egypte, Liban, Maroc et Tunisie) veulent émigrer, un chiffre qui monte à plus de la moitié en Tunisie, selon une enquête auprès de 10.000 jeunes rendue publique jeudi en Espagne. "Un jeune sur cinq dans les pays arabes analysés veut émigrer. Une proportion qui atteint les 53% dans le cas de la Tunisie", souligne la fondation CIDOB (Centre des affaires internationales de Barcelone), qui a coordonné l'étude, dans...
(Tout sur l'Algérie 23/03/17)
Christine Lawson, directrice des affaires du Proche-Orient au Bureau de la démocratie, des droits de l’Homme et du travail au Département d’État américain, était en visite cette semaine à Alger. Elle était accompagnée de Jonathan Fischer, directeur Maghreb au Bureau des affaires du Proche-Orient. Les deux responsables américains ont rencontré, à Alger, des officiels, des représentants de la société civile et des journalistes. Les discussions ont tourné, selon des sources informées, sur l’état des libertés et des droits humains en...
(AFP 22/03/17)
Une majorité de parents a refusé de faire vacciner leurs enfants contre la rougeole et la rubéole lors d'une campagne lancée dans les écoles en Algérie, a indiqué mercredi un responsable de la Santé, cinq mois après le décès de deux nourrissons après un vaccin. "Sur les 6,5 millions d'enfants prévus (âgés de 6 à 14 ans), seuls 1,5 million ont été vaccinés" lors de cette campagne publique lancée début mars, a déclaré à la radio publique le directeur de...
(Xinhua 20/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Un total de 11.000 lycéens algériens ont opté pour la langue italienne, comme troisième langue étrangère, a indiqué dimanche à Alger la ministre algérienne de l'Éducation nationale, Mme Nouria Benghebrit. Dans une allocution d'ouverture de la 1ère session de formation des enseignants de langue italienne à travers le pays, Mme Benghebrit, citée par l'agence officielle APS, a précisé que "depuis l'introduction de l'italien comme troisième langue étrangère dans le cycle secondaire en 2013, le nombre d'élèves ayant...
(La Voix du Nord 20/03/17)
Ce dimanche 19 mars, le monument aux morts du boulevard du Général-Leclerc accueillait la cérémonie en l’honneur des victimes des combats en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Arlette Quesnoy, représentante de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique du Nord) de Roubaix a pris la parole pour rappeler l’importance du devoir de mémoire et les liens qui unissent ces trois pays à la France. Après un moment de recueillement, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument.
(Libération 17/03/17)
Anouar Rahmani, étudiant en droit et romancier, fait l'objet d'une enquête pour atteinte à la religion. En cause, des passages de son ouvrage «la Ville des ombres blanches», publié sur sa page Facebook. Il a été convoqué le 28 février par la police judiciaire de Tipaza, à 70 kilomètres d’Alger, où il a dû s’expliquer sur des passages de son roman. Anouar Rahmani s’est retrouvé face à sept policiers. Ils lui ont posé des questions sur ses croyances, ses pratiques...
(Xinhua 17/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Les éléments de l'armée algérienne ont éliminé jeudi deux terroristes à El-Milia, une localité relevant de la province de Jijel et située à 435 km à l'est d'Alger, a indiqué dans un communiqué le ministère de la Défense nationale (MDN), précisant que l'opération se poursuivait toujours. Au cours de cette opération qui, selon la même source, a été rendue possible grâce à l'exploitation efficiente de renseignements, l'armée a récupéré deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, trois chargeurs...
(AFP 16/03/17)
Une trentaine de migrants clandestins se trouvent "bloqués dans le no man's land" entre le Maroc et l'Algérie après avoir été refoulés par les autorités des deux pays, a-t-on appris de source associative. Ces 34 personnes, dont 12 mineurs, ont été arrêtées entre le 2 et le 10 mars par les autorités de la ville d'Oujda, dans le nord est du Maroc et emmenées à la frontière, a indiqué mardi dans un communiqué le Groupe antiraciste d'accompagnement et de défense...
(Tout sur l'Algérie 16/03/17)
Plusieurs migrants subsahariens se trouvent actuellement dans une situation dramatique au niveau des frontières algéro-marocaines, rapportent des médias français. Originaires du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de Guinée et du Cameroun, ces réfugiés qui voulaient rejoindre les enclaves espagnoles ont été arrêtés dans les rues d’Oujda, à l’est du Maroc, et conduits au commissariat avant d’être emmenés et abandonnés à la frontière avec l’Algérie, selon les mêmes sources. Au total, ils sont 34 personnes, dont 12 mineurs, arrêtées...
(France TV Info 15/03/17)
De plus en plus d’Algériens se détournent de la médecine officielle au risque d’être victimes de charlatans. Lesquels disent offrir des «produits miracles». Dans le même temps, on assiste au développement de l’exorcisme. Une récente affaire autour d'un «produit miracle», en l’occurrence un complément alimentaire censé aider à combattre le diabète, a montré l'ampleur du phénomène. Eclaboussant au passage le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf. Le pseudo-antidiabétique a été lancé sur le marché en décembre 2016 à grand renfort de publicité par une chaîne de télévision privée. Le ministre de la Santé a même apporté son soutien au promoteur du produit, Toufik Zaïbet, qui vantait un «médicament» aux effets...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - Les réformes en cours devraient permettre de doter la plupart des villes algériennes d’un plan d’aménagement urbain viable. C’est ce qu’a déclaré à la presse Abdelmadjid Tebboune, le ministre algérien de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim. « Les extensions des grandes villes sont soumises depuis plus d'une année à des normes et instructions pour éviter toute forme d’anarchie. Ces mesures sont prises non seulement pour mettre fin au désordre...
(MAP 13/03/17)
L’Algérie n’a pas caché son amertume, sa frustration et sa déception, jeudi 9 mars, face à l’absence de toute référence dans le rapport du Haut-commissaire aux droits de l’Homme à de supposés manquements aux droits humains au Sahara marocain. Son discours biaisé et tendancieux sur le Sahara marocain n’a trouvé aucun écho au sein de l’organe onusien. En perte de soutiens et de crédibilité au sein du Conseil, sa prétendue déclaration conjointe n’a été soutenue que par un groupe restreint...
(Le Monde 10/03/17)
Anouar Rahmani a été convoqué par la police judiciare de Tipaza, près d’Alger, pour des passages de son roman « La Ville des ombres blanches ». Il ne fait pas bon être un jeune auteur trop téméraire en Algérie. Anouar Rahmani, étudiant en droit et romancier débutant, est en train de l’apprendre à ses dépens. A 25 ans, il fait l’objet d’une enquête pour atteinte à la religion, après la publication de son second roman, La Ville des ombres blanches...
(Jeune Afrique 10/03/17)
La sentence est tombée tel un couperet. Jugé pour le meurtre, en 2010, d’Ali Tounsi, chef de la Sûreté nationale, le colonel Chouaïb Oultache a été condamné le 27 février à la peine capitale. Assis comme une virgule, veste sombre sur chemise bleue, cheveux grisonnants et moustache à la cosaque, Chouaïb Oultache est si étroitement encadré par des policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) que sa silhouette émerge à peine du box des accusés. Ce lundi 27 février, quand les deux membres du jury ainsi que les trois magistrats du tribunal criminel d’Alger se retirent, à 17 h 30...
(RFI 10/03/17)
Quelles sont les limites à la liberté d'expression ? Elles augmentent en tous les cas en Algérie, où un jeune auteur de 25 ans, Anouar Rahmani, en fait l'expérience. Pour un roman publié sur internet, il a été convoqué par la police et entendu par la justice. Calomnie ? Blasphème ? Le procureur doit décider ou non s'il sera inculpé pour deux passages de « La ville des ombres blanches », publié en août 2016. Dans le premier passage, un...
(RFI 10/03/17)
En Algérie, Anouar Rahmani, étudiant en droit, est au cœur d'une enquête pour blasphème, pour un roman publié sur internet. Des associations demandent la fin des poursuites. Si c'est la première fois qu'un auteur de fiction est mis en cause, la justice algérienne a ouvert plusieurs procès pour blasphème ces derniers mois. Anouar Rahmani pourrait être inculpé par le procureur pour « offense au prophète » et « dénigrement du dogme des préceptes de l'Islam » pour son roman, publié...
(AFP 10/03/17)
Malades graves et désespérés, patients excédés par la dégradation des soins ou leur coût élevé, de plus en plus d'Algériens se détournent de la médecine officielle au risque d'être victimes de charlatans. Une récente affaire autour d'un "produit miracle" a montré l'ampleur du phénomène, éclaboussant au passage le ministre de la Santé. Un complément alimentaire censé aider à combattre le diabète a été lancé sur le marché en décembre à grand renfort de publicité par une chaîne de télévision privée...
(MondAfrique 09/03/17)
De l’aveu même de l’Etat-Major de l’armée algérienne, le problème numéro 1 qui menace dangereusement la sécurité nationale de l’Algérie s’appelle… le trafic d’armes. Depuis l’éclatement de la Libye et le pourrissement du conflit au nord du Mali, le phénomène prend une ampleur inquiétante dans les zones frontalières en Algérie. Les réseaux de trafiquants nouent des connexions avec des groupuscules terroristes algériens. Les services de renseignements ont tiré la sonnette d’alarme. Et depuis 2015, sur le terrain, l’armée algérienne mène...

Pages

(Algerie Focus 24/03/17)
Plus de 800 000 produits contrefaits ont été saisis en 2016. Un chiffre révélateur prouvant que l’Algérie constitue un déversoir pour les produits non conformes aux normes internationales les plus élémentaires. Une catastrophe. “Les services des douanes ont pu saisir 802 700 articles contrefaits importés de Chine”, a révélé mercredi un Inspecteur divisionnaire de la Direction générale des douanes (DGD), M. Youcef Oumessaoued, en marge d’une journée de sensibilisation contre à la contrefaçon. Selon M. Oumessaoued, les importateurs algériens continuent à s’approvisionner en produits contrefaits auprès de fabricant chinois. Ainsi, 92% des produits saisis par les services des douanes sont issus des usines chinoises, la majorité de ces produits, soit 63% du total des produits...
(AFP 23/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le groupe algérien pétrolier et gazier Sonatrach a exprimé mercredi son ambition d'investir un montant de plus de 50 milliards de dollars américains dans le domaine de l'exploration et de la production des hydrocarbures et ce pour la période incluse entre 2016 et 2021. "Malgré l'incertitude sur l'évolution des prix (du brut) au niveau mondial, l'activité exploration et production de Sonatrach prévoit d'investir plus de 50 milliards de dollars sur la période 2016-2021", a indiqué le vice-président de l'activité exploration et production du groupe, Salah Meknouche, dans une intervention lue en son nom par Farid Djattou, directeur de la division Associations à Sonatrach dans le cadre de la 7ème conférence...
(BFM TV 23/03/17)
L'homme d'affaires algérien Issad Rebrab rêve de créer en Afrique une véritable colonne vertébrale ferroviaire. Un réseau uniquement réservé au transport de marchandises qui permettrait de désenclaver les pays n'ayant pas accès à la mer. À la tête d'un véritable empire économique et financier, Issad Rebrab entend aider l'Afrique à se développer. L'homme le plus riche d'Algérie -sa fortune personnelle est évaluée à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) par le magazine Forbes- vient de dévoiler sa solution pour désenclaver un grand nombre de pays du continent, notamment ceux qui n'ont pas d'accès à la mer. Issad Rebrab propose ni plus ni moins de bâtir une ligne...
(MondAfrique 22/03/17)
Les entreprises françaises n’ont plus la côte à Alger. De nombreux hauts responsables algériens commencent à remettre en cause la crédibilité de ces entreprises françaises qui « privilégient » le Maroc au détriment des «immenses potentialités de l’Algérie», confie un haut cadre proche du gouvernement algérien. Officieusement, une étude menée par les autorités algériennes détaille les choix jugés «malsains» des plus importants groupes français. Cette étude aboutit à un constat : la majorité des entreprises françaises qui opèrent en Algérie...
(Le Monde 22/03/17)
Aucune explication n’a été donnée, mais la nouvelle, à elle seule, a fait son effet. Lundi 20 mars, le ministère algérien de l’énergie a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, Abdelmoumen Ould Kaddour, à la tête du groupe pétro-gazier public Sonatrach. M. Ould Kaddour, qui remplace Amine Mazouzi en poste depuis mai 2015, n’est pas un inconnu : polytechnicien diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), proche de l’entourage présidentiel, il a plusieurs fois été mis en cause par...
(Le Point 22/03/17)
C'est l'un des premiers effets de la reprise des prix du pétrole sur l'économie algérienne, essentiellement basée sur les hydrocarbures. Alors que le pays vient de connaître le nom du nouveau patron de la société publique Sonatrach en la personne de Abdelmoumen Ould Kaddour, le chiffre du déficit commercial vient de tomber. Il est de 1,69 milliard de dollars, contre 3,72 milliards de dollars à la même période de 2016, ce qui correspond à une baisse du déficit de 55...
(Les Afriques 22/03/17)
Le PDG de Sonatrach, Amine Mazouzi, vient d’être remplacé, par Moumen Ould Kaddour, le 20 mars 2017. Cela appelle l’urgence d’un nouveau management stratégique. La compagnie connaît depuis quelques années des changements de directeurs généraux. Sonatrach étant l’Algérie et l’Algérie étant Sonatrach, la baisse de ses recettes a entraîné la détérioration de la balance des paiements entre 2015 et 2017. Quel est donc l’objectif du management? Un nouveau PDG à Sonatrach. L’Algérie n’est pas à l’abri des périls, notamment de...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Issad Rebrab cible l'Afrique orientale, une première. Toutes les informations sur Jeune Afrique Business+. Le premier groupe privé algérien, notamment présent dans l’agroalimentaire (huiles, sucre, etc.) et l’électroménager (marque Fagor Brandt), projette de construire une usine de trituration d’oléagineux en Éthiopie, où l’export est désormais facilité par l’ouverture d’une ligne ferroviaire entre Addis Abeba et Djibouti. « Avec l’arrivée de ce train, nous avons décidé d’investir en Éthiopie, d’y installer une unité de transformation d’oléagineux, de raffiner leur huile sur place et de faire passer ce pays riche en ressources (du statut) d’importateur à celui d’exportateur », a déclaré Issad Rebrab, fondateur...
(La Tribune 21/03/17)
Coup de tonnerre à Alger où le gouvernement a annoncé la destitution d’Amine Mazouzi de la direction de Sonatrach. Une décision qui vient après la polémique sur la capacité de production de pétrole du géant algérien, qui ont été démenties par l’Agence Internationale de l'Energie. Ce dernier a été remplacé manu-militari par Abdelmoun Ould Kaddour, lui-même ayant eu des déboires avec la tristement célèbre DRS et la justice militaire. La Sonatrach, vaisseau amiral de l'économie algérienne vient de connaître du...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Abdelmoumen Ould Kaddour a été désigné lundi à la tête de Sonatrach, la puissante compagnie pétrolière publique algérienne, selon un communiqué de presse du ministère de l’Énergie. Il remplacera à ce poste Amine Mazouzi qui dirigeait l’entreprise depuis mai 2015. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le ministère de l’Énergie ne donne aucune raison au remplacement d’Amine Mazouzi. Même si cette nomination intervient après un début de polémique sur les prévisions de la production pétrolière du pays. D’après...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - Selon les données du Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (Cnis) d’Algérie, le déficit commercial du pays a enregistré une baisse de 55% sur les deux premiers mois de l’année 2017 pour se situer à 1,69 milliard $, contre un déficit de 3,72 milliards $ sur la même période de 2016. Concernant les exportations, les statistiques des douanes algériennes révèlent qu’elles ont progressé 51,67% sur la période pour atteindre 6,05 milliards $, contre 3,99...
(Financial Afrik 21/03/17)
Amine Mazouzi n’est plus à la tête de Sonatrach. Son limogeage a été annoncé à l’issue du conseil d’administration de l’entreprise du lundi 20 mars 2017. Le conseil d’administration a été présidé par le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa. Selon certaines informations, la décision du limogeage d’Amin Mazouzi, est à chercher du côté de son bilan négatif. Abdelmoumène Ould Kadour, ex-directeur de l’entreprise algéro-américaine Brown Root Condor (BRC), remplace M. Mazouzi à ce poste. Le nouveau patron de Sonatrach est...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - Plusieurs accords ont été signés dans divers domaines durant les travaux de la Commission nigéro-algérienne pour renforcer la coopération bilatérale. Parmi ces accords, la commission s’est accordée sur la création d’un Conseil des affaires nigéro-algérien. Les Chambres de commerce des deux pays joueront un rôle crucial pour faciliter les occasions d’affaires entre les opérateurs économiques. Outre ce Conseil, un mémorandum a également été signé dans des domaines comme la sécurité, les Tics, les télécoms, l’emploi. Pour le...
(Xinhua 21/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- La Chine a préservé en janvier et février 2017 son statut de premier fournisseur commercial de l'Algérie avec un montant de 1,56 milliard de dollars américains, soit 20,21% des 7,75 milliards de dollars américains que représentent les importations totales de l'Algérie, a indiqué lundi le Centre national de l'informatique et des statistiques des douanes (CNIS) dans son rapport. Grâce à ces performances, la Chine maintient le cap et parvient pour la cinquième année consécutive à détrôner la...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - En Algérie, Amine Mazouzi n’est plus le numéro 1 de la Sonatrach. C’est ce qui ressort de la réunion du conseil d’administration de la compagnie, présidée par le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa, hier. Un communiqué du ministre a indiqué qu’il sera remplacé par Abdelmoumen Ould Kaddour, un ancien patron de BRC, une filiale créée en 1994 par Sonatrach et l’américain Halliburton. L’entreprise a été dissoute en 2007, car mêlée à plusieurs affaires de détournements de fonds,...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - L’Algérie partagera désormais son expertise dans la Poste et les TIC avec le Niger. Les deux pays ont signé un accord de coopération à cet effet la semaine dernière, le 16 mars 2017, lors de la première session de la haute commission mixte algéro-nigérienne. Les documents relatifs à cet accord ont été paraphés par Imane Houda Faraoun, la ministre algérienne de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, et Sani Maïgochi, le ministre...
(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
Les voitures « Made in Slovaquie » rencontrent un fort succès sur le continent africain, devançant celles produites en République tchèque et en Allemagne, indique, ce samedi le site The Slovak Spectator. En 2015, près de 134.100 véhicules construits dans ce pays ont été vendus sur le marché algérien. « Jusqu’à 8% de toutes les voitures importées en Algérie en 2015 provenaient de Slovaquie », confirme Branislav Zudel, de l’Institut de politique financière slovaque. Il s’agit principalement de marques françaises...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Respectivement fondateur et directeur général exécutif du groupe Cevital, Issad Rebrab et Said Benikene expliquent ce qui constitue, pour eux, la clé du succès. Cevital, le plus important conglomérat algérien, présent dans les secteurs du sucre, du ciment, de l’acier et de l’électroménager, a multiplié les projets hors de son marché domestique depuis 2013. Aujourd’hui, sa stratégie de développement le mène du Brésil au Sri Lanka en passant par l’Europe et l’Afrique. Son fondateur, Issad Rebrab, et le directeur général exécutif du groupe, Said Benikene, livrent en exclusivité pour JA leurs recettes pour faire émerger des champions continentaux.
(Tout sur l'Algérie 17/03/17)
La compagnie pétrolière britannique, Petroceltic, a affirmé, mardi 14 mars, souhaiter développer son projet sur le champ gazier d’Ain Tsila (Illizi) en investissant entre 1,5 et 2 milliards de dollars sur vingt ans. L’annonce a été faite lors d’une réception organisée à l’ambassade du Royaume-Uni, en présence de l’ambassadeur Andrew Noble, et a eu pour but principal d’attirer l’attention sur l’absence d’avancée dans les discussions avec le gouvernement algérien. « On veut établir de bonnes relations de travail avec le...
(Xinhua 17/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- L'Algérie et la Pologne ont convenu de créer un partenariat pour la production de la poudre de lait, a indiqué jeudi dans un communiqué le ministère algérien de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. Ce projet de partenariat, explique la même source, a été abordé par le ministre de l'Agriculture, Abdesselam Chelghoum, actuellement en visite en Pologne, avec la Sous-secrétaire d'Etat au ministère polonais du Développement économique Jadwiga Emiilewicz. M. Chelghoum a également eu, selon...

Pages

(Jeune Afrique 22/03/17)
Le fondateur du premier centre de formation professionnelle en Algérie et dirigeant du Paradou AC a succédé lundi au très contesté Mohamed Raouraoua. Portrait. Parti de rien en 1994, Kheireddine Zetchi, président-fondateur du Paradou AC, est le nouvel homme fort du ballon rond algérien. Seul en course, il a été élu, lundi 20 mars, à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), avec 64 voix sur les 103 exprimées, durant une assemblée générale qui s’est tenue à huis clos. Un homme d’affaires Le riche entrepreneur de 51 ans, leader sur le marché national de la céramique, s’est fait un nom dans le milieu footballistique algérien en créant en 2007 le premier centre de...
(APA 21/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Khereddine Zetchi, seul candidat en lice, a été élu comme nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF), lundi à Alger, lors d’une assemblée générale élective. Il a obtenu 64 voix, contre 35 contre et 4 votes non exprimés lors du scrutin. Il succède à Mohamed Raouraoua (69 ans) qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête de l'instance fédérale qu’il dirigeait à nouveau depuis près de 18 ans. Le gouvernement algérien, qui a mal digéré l’élimination des «Fennces» au 1er tour de CAN 2017, s’était montré hostile à une nouvelle candidature du président sortant, Mohamed Raouraoua. «Celui qui a échoué dans la gestion de sa fédération durant le...
(AFP 20/03/17)
L’homme d'affaires Kheireddine Zetchi a été élu lundi à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), succédant à l'homme fort du football algérien Mohamed Raouraoua, qui n'a pas souhaité briguer un nouveau mandat, ont annoncé lundi les médias algériens. Candidat unique, M. Zetchi, président du Paradou Athletic Club (2e division) a été élu avec 64 voix sur 130 votants lors d'une assemblée générale de la fédération tenue à huis clos, à Alger. M. Zetchi a été rendu célèbre...
(APA 14/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Initialement prévue le 20 mars prochain, l'assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football (FAF) a été reportée au 27 avril prochain faute de candidat, annonce la commission électorale sur le site officiel de la FAF. A la date de clôture du dépôt de candidatures, dimanche à minuit, le président du Paradou AC (Ligue 2), Kheireddine Zetchi, était l'unique candidat déclaré. Le sport algérien a engagé un processus de renouvellement de toutes ses fédérations...
(AFP 06/03/17)
"A sept ans, en sortant de l'école, je balançais mon cartable et j'allais jouer au foot avec les garçons du quartier", se remémore Fathia. Vingt ans plus tard, la jeune femme n'a pas renoncé aux crampons et joue milieu de terrain. Sur la pelouse du stade de Relizane, à l'ouest d'Alger, elle se démarque avant de faire une passe décisive. Fathia, qui est aussi membre de l'équipe nationale, s'entraîne avec ses 14 camarades sous le regard exigeant de leur entraîneur,...
(L'Expression (alg) 28/02/17)
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, est sorti hier de son mutisme à l'occasion de l'AGO, pour répondre à ses rivaux et défendre ses bilans. Tenue au Centre technique national de Sidi Moussa, cette AGO a été marquée par une forte présence des médias, ainsi que les membres de l'AG (97 membres statutaires), au moment où l'opinion publique attendait avec impatience de connaître les projets du boss de la FAF et surtout sa «contre-attaque». Avant d'entamer les travaux de...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le 12 mars prochain, le président de la Fédération algérienne de football devra laisser sa place à son successeur, encore inconnu. Homme fort du football algérien depuis sa réélection en 2009 à la tête d’une fédération qu’il avait déjà dirigée de 2001 à 2005, Mohamed Raouraoua (69 ans) n’a pas l’intention de briguer un nouveau mandat en mars, comme l’ont confirmé à JA plusieurs sources proches du bureau fédéral de la FAF. Sous le feu des critiques des supporters et...
(L'Expression (alg) 09/02/17)
Alors que la période des renouvellements des différentes fédérations sportives et de leurs membres fédéraux, selon le cycle olympique 2013-2016, qui devraient intervenir ces jours-ci, les services du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), qui ont déjà déclaré inéligible les candidatures de deux présidents sortants, à savoir MM. Messaoud Mati et Rabah Bouzid candidats à l'élection à la présidence respectivement de la Fédération algérienne de judo (FAJ) et de la Fédération algérienne du tir sportif (FATS) pour «objectifs...
(El Watan 09/02/17)
Le Mouloudia d’Alger doit rallier aujourd’hui le Ghana en prévision de son match aller du tour préliminaire de la Coupe de la CAF face à Bechem United. Quelques détails administratifs relatifs au déplacement restaient à régler, avant-hier soir, mais tout devrait être fin prêt pour que la délégation mouloudéenne puisse prendre son envol aujourd’hui dans la matinée. La rencontre doit avoir lieu dimanche, à Accra, la capitale ghanéenne. L’horaire a été avancé d’une heure, selon un courrier envoyé par la...
(Le Point 31/01/17)
Au lendemain de l'élimination du Maroc par l'Égypte, Le Point Afrique a interrogé plusieurs témoins pertinents pour tenter de comprendre pourquoi l'Algérie, la Tunisie et le Maroc sont sortis si tôt de cette 31e CAN. L'Algérie présentée comme un favori à cette CAN, la Tunisie attendue comme un sérieux outsider au même titre que le Maroc d'Hervé Renard (double champion d'Afrique avec la Zambie en 2012 et la Côté d'Ivoire en 2015), ils sont tous désormais out. Aucun pays du...
(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF,...
(RFI 25/01/17)
Au Burkina Faso, les familles des victimes accueillent les conclusions d’un rapport d’experts judiciaires sur le crash de l’avion d’Air Algérie avec soulagement. Les experts judiciaires indiquent que les pilotes étaient en fait des saisonniers avec de longues périodes d'inactivité. Selon le rapport, les pilotes n'avaient pas effectué d'heures de vol pendant les huit mois précédant le crash. Une conclusion qui vient conforter l’une des thèses des familles des victimes sur les causes de l’accident qui avait fait 116 morts...
(AFP 24/01/17)
Le sélectionneur belge de l'Algérie Georges Leekens a annoncé mardi sa démission "pour le bien de tous" au lendemain de l'élimination des "Fennecs" au premier tour de la CAN-2017 au Gabon, a annoncé la fédération. "Vu la pression qui est exercée sur la fédération et l'équipe nationale, j'ai préféré arrêter mon contrat par amitié au président de la Fédération qui mérite le respect", indique le Belge sur le site fédéral. "Pour le bien de tous, je préfère donc partir même...
(Midi Libre 23/01/17)
Le sélectionneur de l’Algérie, le Belge Georges Leekens, a souligné hier la nécessité de saisir "la petite chance" dans l’optique d’une éventuelle qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations - Can- 2017 - au Gabon, à la veille du match face au Sénégal au stade de Franceville à 20h, comptant pour la 3e journée du groupe B). "Nous devons mettre de côté la déception née de la défaite face à la Tunisie et nous concentrer...
(AFP 20/01/17)
"One, two, three viva Tunisie!", s'exclame un fan des Aigles de Carthage, paraphrasant le célèbre chant des... Fennecs algériens. A Tunis, jeudi, la joie de la victoire a été aussi forte que la déception fut grande à Alger. Mais dans un esprit de camaraderie. Pour ce derby du groupe B de la CAN-2017 au Gabon, le milieu tunisien Naïm Sliti, marié à une Algérienne, avait annoncé la couleur la veille en conférence de presse: "c'est déjà la guerre", avait-il prévenu.....
(AFP 20/01/17)
Le Sénégal a été le premier pays à se qualifier pour les quarts de finale de la CAN-2017 grâce à une seconde victoire en deux matches, (2-0) devant le Zimbabwe jeudi à Libreville, la Tunisie repartant de l'avant après avoir battu 2-1 une équipe Algérien elle, en danger. Le Sénégal, tombeur de la Tunisie (2-0) avec pas mal de baraka, n'a connu aucun problème devant une faible formation du Zimbabwe qui n'a de "guerriers" que son surnom. Et c'est Sadio...
(Le Parisien 20/01/17)
La Tunisie, vaincue dès son entrée en lice, s'est remise sur les rails de la qualification en dominant l'Algérie (2-1) lors d'une opposition entre voisins maghrébins, hier au Gabon, qui fragilise grandement les Fennecs. Les Aigles de Carthage comptent trois points, contre un seulement pour les Algériens, qui devront absolument battre le Sénégal lors de la dernière journée pour espérer voir les quarts. L'Algérie avait déjà frôlé l'humiliation en sauvant le point du nul face au Zimbabwe (2-2) grâce à...
(Jeune Afrique 19/01/17)
Deux grandes confrontations ont marqué l’histoire du football entre l’Algérie et la Tunisie. La première renvoie aux phases de qualification pour la Coupe du monde de 1978 en Argentine. La seconde à la qualification pour la Coupe du monde de 1986 au Mexique. Nous sommes dimanche 6 février 1977. Le stade olympique d’Al Minzah, à Tunis, est plein comme un œuf. Après avoir éliminé le Maroc au tour précédent, la Tunisie affronte l’Algérie du coach Rachid Mekhloufi, légende du football...
(Le Parisien 19/01/17)
Selim Benachour, ex-international tunisien (44 sélections), évoque pour nous le derby de ce jeudi entre l'Algérie et la Tunisie, 2e journée de la phase de groupes de la CAN 2017. Pour l'ancien joueur du PSG, le Tunisien Selim Benachour, champion d'Afrique avec la Tunisie en 2004, le match Algérie-Tunisie de ce jeudi (17 heures) s'annonce serré et compliqué. Que vous inspire cette rencontre décisive entre ces deux formations maghrébines ? Selim Benachour. Ce sera difficile et je ne me risque...
(Le Point 19/01/17)
En échec lors de leur entrée en lice, Fennecs et Aigles de Carthage se retrouvent avec pour enjeu une ultime carte à jouer en vue des quarts de finale. C'est un derby qui fait saliver l'Afrique du foot. Entre les deux voisins du Maghreb, la rivalité est ancestrale, mais, selon toute vraisemblance, il ne devrait en rester qu'un seul au terme de ces 90 minutes. Pour l'Algérie comme pour la Tunisie, mises en difficulté lors de leurs entrées en lice...

Pages

(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
L’écrivain algérien installé à Montréal, Karim Akouche, a annoncé jeudi avoir dû quitter l’Algérie « en urgence » pour Paris à cause de « menaces sérieuses sur son intégrité physique ». « Je suis dans l’avion. Je quitte l’Algérie en urgence. Direction : Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sérieuses, sur mon intégrité physique, pèsent sur moi. Tout cela à cause de mon roman : La Religion de ma mère », explique l’écrivain sur son compte Facebook, sans donner de détails sur la provenance des menaces. Karim Akouche était en séjour en Algérie où il devait animer une série de conférences dans plusieurs régions ; Tizi Ouzou, Bejaia et Alger, au sujet de son nouveau...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Un livre sous forme d’enquête apporte un nouvel éclairage sur le rapport houleux, passionné et contradictoire que l’auteur Albert Camus a entretenu avec le nationalisme algérien. La place de l’auteur français Albert Camus dans la mémoire algérienne reste sujette à débat. En effet, l’auteur reste connu pour ne pas avoir soutenu le combat pour l’indépendance, s’en être tenu à une dénonciation de certaines pratiques colonialistes et s’être cantonné à une position ambiguë concernant l’action du Front de libération nationale (FLN). « Camus, militant communiste – Alger 1935-1937 », de Christian Phéline et Agnès Spiquel-Courdille, paru chez Gallimard fin février 2017, devrait donc en intéresser plus d’un. Un pan méconnu de la vie de Camus Les auteurs dévoilent un pan méconnu...
(Le Figaro 17/03/17)
Laissé à l'abandon par des pouvoirs publics négligents, ce mausolée majestueux tombe en ruine et se dégrade rapidement. Si rien n'est fait, les futurs touristes n'y verront plus qu'un tas de gravats et de plantes. Sur la côte algérienne, entre la Méditerranée et le mont Chenoua, trône le Tombeau de la chrétienne. Propice au repos des défunts, c'est peut-être dans l'oubli éternel qu'il finira par tomber. Depuis des années, les visiteurs ne font que le constat de l'abandon des lieux...
(Le Monde 14/03/17)
Franssou Prenant confronte poétiquement la ville d’hier à celle d’aujourd’hui. Bienvenue à Madagascar, annoncé comme un documentaire, ne se laisse pas facilement prendre au petit jeu des classifications cinématographiques, s’inscrivant plus volontiers dans la veine de l’essai nomade, tel que l’ont pratiqué de grands inventeurs comme Chris Marker (Sans soleil) ou Jean-Daniel Pollet (Méditerranée). Et si l’essai reste avant tout le lieu privilégié d’une libre combinaison des images et des sons, on ne sera pas étonné d’apprendre que Franssou Prenant,...
(AFP 13/03/17)
"C'était spectaculaire! D'un seul regard, on pouvait embrasser deux millénaires de l'histoire d'Alger", raconte, la voix empreinte d'émotion, l'archéologue Kamel Stiti en se remémorant la découverte en 2009 de vestiges en plein coeur de la capitale algérienne. L'histoire de la plus importante découverte archéologique d'Algérie a commencé avec des sondages exploratoires sur le tracé du métro d'Alger. Ces trouvailles ont ensuite mené à des fouilles, lancées en 2013, qui ont permis d'exhumer des vestiges s'étendant de l'ère romaine -- à la fin du Ier siècle avant J.-C., quand Alger s'appelait Icosium -- à celle de la colonisation française, en passant par les époques byzantine...
(RFI 09/03/17)
En Algérie, Anouar Rahmani, jeune auteur, a été convoqué par les forces de l'ordre à propos d'un roman publié sur internet. Il est poursuivi pour insultes envers l'islam. Fin février, Anouar Rahmani, 25 ans, reçoit une convocation de la police de Tipaza, à 70 kilomètres de la capitale. Il est interrogé par sept agents de police sur un roman, La ville des ombres blanches, publié sur Internet au mois d'août dernier. Le jeune homme explique que deux passages sont mis en cause. L'un où un enfant a une conversation avec un homme sans domicile fixe appelé « Dieu ».
(Le Point 06/03/17)
Au poste de police, le jeune écrivain Anouar Rahmani a été interrogé sur ses croyances religieuses et ses convictions politiques. Un bien mauvais signal. Tout commence en 2016. Anouar Rahmani, écrivain algérien en herbe et étudiant en droit, publie son deuxième roman en arabe et sur Internet. Son titre : La Ville des ombres blanches. Dans cet ouvrage de 300 pages, l'auteur consacre un chapitre à des discussions entre un enfant et un SDF fou qui se prend pour Dieu...
(La Nouvelle République 07/11/16)
Une ambiance festive et un moment de partage entre les participants nationaux et étrangers a marqué la 8e édition du Festival international du théâtre de Béjaïa. Cette manifestation de dimension internationale qui s’est déroulée avec beaucoup succès a été marquée aussi par la présentation d’une trentaine de spectacles et l’organisation d’un colloque sur le thème «Le théâtre et la mythologie en Méditerranée», d’un séminaire de formation sur «La critique théâtrale», ouvert aux journalistes participants au festival ainsi que d’une journée...
(Le Parisien 03/11/16)
La maisonde l'environnement accueille demain deux séances de « Le sable y est... ». Une pièce écrite d'après le livre recueillant les témoignages de 21 anciens appelés de la commune ayant participé à la guerre d'Algérie entre 1954 et 1962, « Appelés d'Algérie, 50 ans pour défaire mon paquetage. » La comédienne Catherine Lenne incarne sur scène Fanny, chanteuse de cabaret et symbole féminin de cette guerre qui fait entendre ces témoignages.
(La Voix du Nord 21/10/16)
Patrick Pennel, 63 ans et jeune transporteur-chauffeur retraité, n’a pas connu la Guerre d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie. Il est pourtant la cheville ouvrière de l’exposition inédite relative à ce conflit qui se tiendra dimanche, à la salle des fêtes, le lendemain du banquet des anciens combattants. Cela fait trois ans qu’il travaille dessus. Patrick Pennel est le président-fondateur de la section donoise de l’UNC, créée en 2011. « Auparavant, j’étais un simple Soldat de France, comme on dit...
(Midi Libre 13/10/16)
Le Festival international du cinéma du Sahara Occidental "Fisahara", dont le coup d’envoi était annoncé pour le mardi le 11 du mois en cours, est finalement lancé finalement par le président de la république Sahraouie, Brahim Ghali, hier mercredi vingt quatre (24) heures après pour des raisons organiques. Sous le slogan "des peuples sous le joug du colonialisme", la cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de plusieurs délégations représentant pas moins d’une vingtaine de pays à l’instar de...
(Tout sur l'Algérie 11/10/16)
Fini le temps des budgets astronomiques consacrés à certaines manifestations culturelles. Au cours d’une séance de travail avec les directeurs de wilayas des maisons de culture et en présence des cadres et responsables du secteur, le ministre de la Culture a appelé à gérer ces activités culturelles « en fonction des ressources financières disponibles » et à se « conformer » aux directives de l’administration centrale en matière de rationalisation des dépenses, rapporte l’agence officielle APS. Azzedine Mihoubi a même...
(L'Expression (alg) 06/10/16)
Placé sous le thème «Image de l'humanité», c'est ce soir que s'ouvrira le festival avec 16 films en lice et s'étalera jusqu'au 12 octobre. Ouakaï karyati (Chronique de mon village) de Karim Traïdia, El Lawha el mathkouba (Le tableau troué) de Djamel Azizi et Al an youmkinikoum el madji (Maintenant, vous pouvez venir) de Salem Brahimi représenteront l'Algérie durant le 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen qui réunit au total 16 pays et 35 productions cinématographiques. C'est avec impatience en...
(Tout sur l'Algérie 29/09/16)
La rentrée littéraire commence et avec elle les découvertes de nouveaux auteurs et rééditions. En ce qui concerne la fiction, de très belles lectures s’annoncent chez Barzakh, comme chaque année depuis la naissance de cette maison d’édition. Retours littéraires Le jour du feu, le nouveau roman d’Ali Malek, suit de près La mise à pied publiée en 2015 aux éditions Non-Lieu. Sur le mont boisé du village de Chirfa, un incendie ravage le paysage. Les flammes vont s’avérer être une...
(La Nouvelle République 21/09/16)
Le premier studio en Algérie de postproduction cinématographique, fruit d'un investissement privé permettant désormais la mise aux normes des films en format DCP (digital cinéma package) a été inauguré lundi à Alger par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Doté d'équipements numériques de dernière génération, le studio qui s'étend sur près de 100 m2, baptisé «Tayda film»et sis à la cité Mokhtar Zerhouni au quartier les bananiers (est d'Alger), offre toutes les possibilités techniques de traitement du son et...
(La Nouvelle République 14/09/16)
Un collectif d'artistes visuels algériens, de parcours divers, sous la bannière Fen'Art, une association fondée par 12 peintres d'origine algérienne, proposent au Centre culturel algérien des œuvres aussi diverses que riches. Les artistes, nés en Algérie ou en France, au-delà de leurs écoles de formation, de leurs moyens d'expressions, de leurs différents supports sur lesquels ils s'expriment, tentent de créer «une synergie entre leurs potentialités créatrices». Le collectif a présenté des œuvres de calligraphie, d'autres mi-figuratives, mi-abstraites et du graphisme...
(La Nouvelle République 08/09/16)
L’exploitation de la musique comme facteur de relance touristique et de développement économique durable auront été au coeur des conférences et débats du 10e Festival national de musique diwan. Inaugurée vendredi à Béchar, cette édition aura été marquée par un volet académique qui a rassemblé six conférenciers, entre universitaires, journalistes et praticiens du diwan qui ont débattu de ses deux principaux thèmes avec les participants de cette manifestation. Ouvrant ce cycle de conférence, le sociologue Lahcen Torki avait exposé le...
(France 24 07/09/16)
Alger a annoncé, la semaine dernière, avoir déposé devant l’Unesco un dossier afin que le raï, musique populaire, soit inscrit comme "chant populaire algérien" au patrimoine culturel immatériel. Les Marocains ne l’entendent pas de cette oreille. Qui du Maroc ou de l’Algérie peut revendiquer la paternité du raï ou du couscous ? Le débat passionne les deux pays. À croire que la musique et la gastronomie sont les nouvelles armes d’un conflit aussi vieux que la guerre des Sables (1963), les symboles d’une méfiance historique entre l’Algérie et le Maroc.
(RFI 06/09/16)
La capitale du raï est-elle Oran, en Algérie, ou Oujda, au Maroc ? La question a son importance et oppose les deux pays qui revendiquent tous deux l'origine de la musique raï, ce genre musical rendu célèbre notamment par Khaled. Tout commence à la suite d'une conférence de presse donnée par des responsables au ministère de la Culture à Alger. Ils dévoilent que l’Algérie cherche à inscrire le raï comme un héritage culturel algérien à l’Unesco. Ce dossier suscite la...
(Atlas Info.fr 13/08/16)
C’est dans deux jours que le Maroc commémorera la bataille d’Isly (14 aout 1844) ou quand le Maroc combattait pour l’Algérie. Cet anniversaire montre l'engagement constant du Maroc pour la défense de la dignité et de la liberté de l'Algérie. Cette solidarité a eu aussi un prolongement et une suite au cours de la lutte armée pour l'indépendance de l’Algérie au cours de laquelle du sang marocain a été aussi versé pour ce pays. La bataille d’Isly donne la mesure...

Pages

(BFM TV 23/03/17)
L'homme d'affaires algérien Issad Rebrab rêve de créer en Afrique une véritable colonne vertébrale ferroviaire. Un réseau uniquement réservé au transport de marchandises qui permettrait de désenclaver les pays n'ayant pas accès à la mer. À la tête d'un véritable empire économique et financier, Issad Rebrab entend aider l'Afrique à se développer. L'homme le plus riche d'Algérie -sa fortune personnelle est évaluée à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) par le magazine Forbes- vient de dévoiler sa solution pour désenclaver un grand nombre de pays du continent, notamment ceux qui n'ont pas d'accès à la mer. Issad Rebrab propose ni plus ni moins de bâtir une ligne...
(Les Echos 23/03/17)
A quelques jours de l'ouverture officielle de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai, l'Algérie s'enfonce dans une drôle de crise « malmenant, selon « El Watan », les libertés ». D'après le quotidien, jusqu'à présent les interdictions de réunions étaient occasionnelles. Mais, depuis quelques semaines, « les pressions » se sont accentuées à l'encontre de militants associatifs et d'intellectuels. En Kabylie, plusieurs conférences ont été annulées. L'écrivain Karim Akouche, qui vit actuellement au Canada et qui était venu faire la promotion de son ouvrage « La Religion de ma mère », a dû quitter précipitamment l'Algérie pour Paris en raison, selon lui, de « menaces » à son encontre. D'après son éditeur qui gère les éditions Frantz...
(Le Monde 22/03/17)
L’absence du chef de l’Etat agace, inquiète, met en colère les Algériens. Mais ne nous y trompons pas, avertit Charlotte Bozonnet, journaliste au « Monde », ce n’est pas lui qui est en cause. Abdelaziz Bouteflika est réapparu. Dimanche 19 mars, la télévision d’Etat a diffusé une courte séquence vidéo, sans son, montrant le chef de l’Etat algérien en pleine audience avec l’un de ses ministres. Vêtu d’un costume noir, il écoute, figé, esquissant quelques gestes lents. Depuis plus d’un...
(Le Monde 22/03/17)
Aucune explication n’a été donnée, mais la nouvelle, à elle seule, a fait son effet. Lundi 20 mars, le ministère algérien de l’énergie a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, Abdelmoumen Ould Kaddour, à la tête du groupe pétro-gazier public Sonatrach. M. Ould Kaddour, qui remplace Amine Mazouzi en poste depuis mai 2015, n’est pas un inconnu : polytechnicien diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), proche de l’entourage présidentiel, il a plusieurs fois été mis en cause par...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Issad Rebrab cible l'Afrique orientale, une première. Toutes les informations sur Jeune Afrique Business+. Le premier groupe privé algérien, notamment présent dans l’agroalimentaire (huiles, sucre, etc.) et l’électroménager (marque Fagor Brandt), projette de construire une usine de trituration d’oléagineux en Éthiopie, où l’export est désormais facilité par l’ouverture d’une ligne ferroviaire entre Addis Abeba et Djibouti. « Avec l’arrivée de ce train, nous avons décidé d’investir en Éthiopie, d’y installer une unité de transformation d’oléagineux, de raffiner leur huile sur place et de faire passer ce pays riche en ressources (du statut) d’importateur à celui d’exportateur », a déclaré Issad Rebrab, fondateur...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le fondateur du premier centre de formation professionnelle en Algérie et dirigeant du Paradou AC a succédé lundi au très contesté Mohamed Raouraoua. Portrait. Parti de rien en 1994, Kheireddine Zetchi, président-fondateur du Paradou AC, est le nouvel homme fort du ballon rond algérien. Seul en course, il a été élu, lundi 20 mars, à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), avec 64 voix sur les 103 exprimées, durant une assemblée générale qui s’est tenue à huis...
(La Tribune 21/03/17)
Coup de tonnerre à Alger où le gouvernement a annoncé la destitution d’Amine Mazouzi de la direction de Sonatrach. Une décision qui vient après la polémique sur la capacité de production de pétrole du géant algérien, qui ont été démenties par l’Agence Internationale de l'Energie. Ce dernier a été remplacé manu-militari par Abdelmoun Ould Kaddour, lui-même ayant eu des déboires avec la tristement célèbre DRS et la justice militaire. La Sonatrach, vaisseau amiral de l'économie algérienne vient de connaître du...
(Le Point 21/03/17)
Militaires et politiques sont sur les rangs pour succéder au "père de la nation", au pouvoir depuis 18 ans... S'il ne se représente pas. « Qui lui demande de partir ? Le peuple ? L'armée ? L'opposition ? Les capitales étrangères ? » Dans son bureau qui empeste le cigare froid, où le chef de l'Etat, en photo sous un cadre de verre, fait office de seul spectateur, un cadre du FLN (le parti au pouvoir) s'emporte avec force effets...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Sourde ou mise en veilleuse pendant qu’ils gouvernaient ensemble, la rivalité entre les partis jumeaux refait surface à la faveur des élections législatives de mai prochain. Qui l’emportera ? Depuis qu’il a appris, en ce samedi 26 août 2000, qu’Abdelaziz Bouteflika venait de nommer Abdelaziz Belkhadem ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ouyahia, ministre de la Justice et secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), ne décolère pas. Belkhadem, ce « barbe FLN » autrefois soupçonné d’être l’agent des ayatollahs iraniens, nouveau chef de la diplomatie algérienne ? Non, pas lui ! Aurait-on oublié qu’il a soutenu le « contrat » de Rome de 1995, signé sous l’égide de la communauté...
(Jeune Afrique 21/03/17)
En 1997, au lendemain d’une opération terroriste particulièrement meurtrière, le patron du RND, alors Premier ministre, s’était fait interpeller par son propre groupe parlementaire. La séquence ne s’est produite qu’une seule fois en vingt ans de législature pluraliste. Nous sommes le 30 décembre 1997. Des groupes terroristes écument des villages reculés, dans la région de Relizane, dans l’ouest du pays, et massacrent à l’arme blanche plus de mille personnes. Une tuerie sans précédent depuis le début du terrorisme, en 1992...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Abdelmoumen Ould Kaddour a été désigné lundi à la tête de Sonatrach, la puissante compagnie pétrolière publique algérienne, selon un communiqué de presse du ministère de l’Énergie. Il remplacera à ce poste Amine Mazouzi qui dirigeait l’entreprise depuis mai 2015. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le ministère de l’Énergie ne donne aucune raison au remplacement d’Amine Mazouzi. Même si cette nomination intervient après un début de polémique sur les prévisions de la production pétrolière du pays. D’après...
(La Tribune 20/03/17)
Afin de renforcer la coopération entre leurs deux pays, les autorités nigériennes et algériennes viennent de signer plusieurs accords dans divers domaines dont les technologies de l'information et de la communication. C'était à l'occasion des travaux de la 1ère session de la Haute commission mixte nigéro-algérienne de coopération. Ils marquent une relation très en forme entre les voisins algériens et nigériens. Le Niger et l'Algérie, désireux de renforcer leur coopération bilatérale viennent de procéder à la signature de plusieurs accords...
(La Voix du Nord 20/03/17)
Ce dimanche 19 mars, le monument aux morts du boulevard du Général-Leclerc accueillait la cérémonie en l’honneur des victimes des combats en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Arlette Quesnoy, représentante de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique du Nord) de Roubaix a pris la parole pour rappeler l’importance du devoir de mémoire et les liens qui unissent ces trois pays à la France. Après un moment de recueillement, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument.
(Le Figaro 18/03/17)
A l'occasion du 55e anniversaire du cessez-le-feu du 19 mars, Guy Pervillé a accordé un entretien fleuve à FigaroVox.Il revient sur un demi-siècle de relations complexes et passionnelles entre la France et l'Algérie. FIGAROVOX/ENTRETIEN.- La présence officielle de François Hollande aux cérémonies de commémoration du 19 mars l'année dernière avait fait polémique. Pourquoi? Guy PERVILLÉ.- La participation officielle du président de la République François Hollande aux cérémonies du 19 mars était une première depuis que la loi du 8 novembre 2012 avait officialisé cette date de commémoration...
(Tout sur l'Algérie 18/03/17)
L’écrivain algérien installé à Montréal, Karim Akouche, a annoncé jeudi avoir dû quitter l’Algérie « en urgence » pour Paris à cause de « menaces sérieuses sur son intégrité physique ». « Je suis dans l’avion. Je quitte l’Algérie en urgence. Direction : Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sérieuses, sur mon intégrité physique, pèsent sur moi. Tout cela à cause de mon roman : La Religion de ma mère », explique l’écrivain sur son compte Facebook, sans donner de...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Respectivement fondateur et directeur général exécutif du groupe Cevital, Issad Rebrab et Said Benikene expliquent ce qui constitue, pour eux, la clé du succès. Cevital, le plus important conglomérat algérien, présent dans les secteurs du sucre, du ciment, de l’acier et de l’électroménager, a multiplié les projets hors de son marché domestique depuis 2013. Aujourd’hui, sa stratégie de développement le mène du Brésil au Sri Lanka en passant par l’Europe et l’Afrique. Son fondateur, Issad Rebrab, et le directeur général exécutif du groupe, Said Benikene, livrent en exclusivité pour JA leurs recettes pour faire émerger des champions continentaux.
(Libération 17/03/17)
Anouar Rahmani, étudiant en droit et romancier, fait l'objet d'une enquête pour atteinte à la religion. En cause, des passages de son ouvrage «la Ville des ombres blanches», publié sur sa page Facebook. Il a été convoqué le 28 février par la police judiciaire de Tipaza, à 70 kilomètres d’Alger, où il a dû s’expliquer sur des passages de son roman. Anouar Rahmani s’est retrouvé face à sept policiers. Ils lui ont posé des questions sur ses croyances, ses pratiques...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Un livre sous forme d’enquête apporte un nouvel éclairage sur le rapport houleux, passionné et contradictoire que l’auteur Albert Camus a entretenu avec le nationalisme algérien. La place de l’auteur français Albert Camus dans la mémoire algérienne reste sujette à débat. En effet, l’auteur reste connu pour ne pas avoir soutenu le combat pour l’indépendance, s’en être tenu à une dénonciation de certaines pratiques colonialistes et s’être cantonné à une position ambiguë concernant l’action du Front de libération nationale (FLN)...
(Le Figaro 17/03/17)
Laissé à l'abandon par des pouvoirs publics négligents, ce mausolée majestueux tombe en ruine et se dégrade rapidement. Si rien n'est fait, les futurs touristes n'y verront plus qu'un tas de gravats et de plantes. Sur la côte algérienne, entre la Méditerranée et le mont Chenoua, trône le Tombeau de la chrétienne. Propice au repos des défunts, c'est peut-être dans l'oubli éternel qu'il finira par tomber. Depuis des années, les visiteurs ne font que le constat de l'abandon des lieux...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Soucieux de restaurer la grandeur de la Russie et de laver l’affront occidental en Libye, Vladimir Poutine nourrit de grandes ambitions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, où il est désormais incontournable. Ancien du KGB réputé plus froid que l’acier, le président russe aurait rugi comme un ours blessé devant les images de la longue et brutale mise à mort de Kadhafi, lynché le 20 octobre 2011 par des miliciens révolutionnaires. Un nouveau chapitre de l’histoire de Poutine avec...

Pages