| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(RFI 27/04/17)
L'Afrique du Sud va devoir suspendre ses projets nucléaires. Mercredi 26 avril, la justice a déclaré que tous les accords nucléaires passés ces dernières années par le gouvernement étaient illégaux et inconstitutionnels car les autorités n'ont pas respecté la procédure. La justice avait été saisie par deux associations de protection de l'environnement. Un coup dur pour le gouvernement. C'est un sacré revers pour le gouvernement sud-africain qui depuis 2010 tente de relancer ses projets nucléaires. Pretoria souhaite réduire sa dépendance au charbon et a prévu de construire 6 à 8 centrales d'ici 2037. Un accord de coopération avec la Russie a déjà été signé et une demande d'information a été émise pour la construction de...
(AFP 26/04/17)
La justice sud-africaine a déclaré mercredi "inconstitutionnels et illégaux" des accords de coopération signés avec la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Sud en vue de la relance du programme nucléaire civil, cible de nombreuses critiques dans le pays. En "suspendant" ces accords, le tribunal de la ville du Cap a donné raison à plusieurs ONG qui dénonçaient l'opacité du processus. "La règle de droit a prévalu dans cette longue et complexe bataille", s'est réjouie auprès de l'AFP Makoma Lekalakala, la porte-parole de Earthlife Africa, l'une des associations plaignantes. Deux autres accords du même genre signés avec la France et la Chine n'ont pas été dénoncés par la justice. Ces différents accords de coopération constituaient une première étape en...
(RFI 26/04/17)
En Afrique du Sud, une thèse de doctorat rédigée en Xhosa fait sensation. Le Xhosa est parlé par plus de huit millions de personnes, soit environ 18 % de la population. L’auteur de la thèse, un étudiant de l’Université de Rhodes dans le sud-est du pays, a choisi d’écrire sur la langue Xhosa au Zimbabwe, le pays voisin. Dans un pays avec 11 langues officielles mais où l’anglais domine, il s’agit d’une véritable victoire pour ceux qui militent pour l’enseignement...
(AFP 25/04/17)
Henri van Breda, le fils d'une riche famille sud-africaine soupçonné d'avoir assassiné ses parents et son frère à coups de hache, est revenu mardi sur les lieux du crime, au deuxième jour de son procès devant un tribunal du Cap. Le juge Siraj Desai, flanqué de l'accusé toujours vêtu d'un impeccable costume et d'une escorte de plusieurs policiers, a conduit la visite de la maison familiale, dans un quartier huppé de la ville de Stellenbosch (sud). "Nous avions besoin d'emmener...
(AFP 23/04/17)
Avec ses cheveux blonds peignés en arrière et son costume impeccable, Henri van Breda ressemble à première vue à une caricature de l'étudiant sud-africain blanc aisé. Il comparaît lundi au Cap pour le meurtre de ses parents et de son frère à coups de hache. Le 27 janvier 2015, trois corps sont retrouvés dans une résidence huppée de la capitale sud-africaine du vin, Stellenbosch (sud). Selon les médias locaux, Martin van Breda, 54 ans, et son fils Rudi, un étudiant...
(AFP 21/04/17)
Vingt écoliers ont été tués vendredi dans un accident de bus qui s'est produit près de Pretoria, ont indiqué à l'AFP les services de secours sud-africains, qui soignaient de nombreux blessés sur le lieu de l'accident. "Il est confirmé que 20 élèves d'école primaire ont été tués. Les enfants ont subi des brûlures mortelles", a expliqué Russel Meiring, porte-parole du service privé de secours ER24. Les secours ont précisé que l'accident avait impliqué un minibus et un camion sur une...
(AFP 21/04/17)
Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud a condamné vendredi une peinture polémique de l'artiste Ayanda Mabulu mettant en scène le président Jacob Zuma en train de violer l'icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela. Le tableau très explicite intitulé "L'économie du viol" montre Nelson Mandela en train de se faire sodomiser par un Jacob Zuma hilare, assis sur un fauteuil. "Bien que nous respectons la liberté d'expression de Mabulu, nous trouvons son travail grotesque...
(Jeune Afrique 21/04/17)
Le ministère des Affaires intérieures sud-africain a indiqué mardi qu'il avait fait appel de la décision de justice donnant un avis favorable à la demande d'asile du pasteur Joseph Mukungubila en Afrique du Sud. Celui-ci est considéré comme l'instigateur présumé des attaques du 30 décembre 2013, qui avaient fait plusieurs mort à Kinshasa, et dans deux autres villes du pays. Dans un communiqué publié sur son site mardi 18 avril, le ministère des Affaires intérieures sud-africain explique avoir fait appel...
(AFP 19/04/17)
La justice sud-africaine a suspendu mercredi ses poursuites contre deux jeunes défenseurs de la cause animale, dont l'inculpation pour avoir enlevé puis relâché dans l'océan Indien un manchot élevé en captivité avait défrayé la chronique. En septembre dernier, Adrian Donian et Emile du Plessis, deux étudiants âgés de 22 et 24 ans, s'étaient introduits par effraction dans un parc aquatique de Port-Elizabeth (sud) et y avaient kidnappé "Buddy", un manchot de 3 ans. Ils l'avaient ensuite discrètement relâché sur une...
(RFI 18/04/17)
Cette fiction sud-africaine entièrement tournée dans la communauté xhosa s'attaque à deux tabous majeurs sur le continent : les rituels d'initiation et l'homosexualité. Réalisé par John Trengove, Les Initiés, un film sélectionné dans des festivals prestigieux comme Sundance aux Etats-Unis et à la Berlinale en Allemagne sort ce mercredi 19 avril sur les écrans en France. Province du Cap-Oriental. Xolani, un ouvrier discret, encadre les rituels d'initiation et en profite pour retrouver un amant. Mais un des jeunes, venu de...
(AFP 17/04/17)
Le pasteur Joseph Mukungubila, recherché par la République démocratique du Congo pour son implication présumée dans des violences fin 2013, a obtenu l'asile politique en Afrique du Sud, a-t-on appris lundi auprès de son entourage. "Il a obtenu l'asile politique suite à une décision rendue le 30 mars", a affirmé à l'AFP, Charlie Mingiedi, le porte-parole du pasteur Mukungubila. "C'est un soulagement. Il peut s'impliquer de nouveau dans la vie politique" congolaise, a-t-il ajouté. Les autorités sud-africaines n'étaient pas joignables lundi. Chef de "l'Eglise du Seigneur Jésus-Christ", Joseph Mukungubila, qui se fait appeler "prophète de l'Eternel", est accusé par les autorités de Kinshasa d'être le cerveau d'attaques
(AFP 06/04/17)
La plus haute juridiction sud-africaine a définitivement confirmé la levée du moratoire sur le commerce intérieur de la corne de rhinocéros, rejetant un appel du gouvernement sur ce sujet sensible, source de vifs débats dans le pays. "Le tribunal a étudié la demande d'appel et l'a rejetée", indique la Cour constitutionnelle dans son arrêt. La question du commerce de la corne de rhinocéros est le théâtre d'une longue saga judiciaire entre les éleveurs privés qui le défendent et le gouvernement...
(RFI 03/04/17)
Il l’avait promis, il le fait. L’écrivain nigérian Wole Soyinka avait annoncé qu’il ne resterait pas aux Etats-Unis si Donald Trump était élu. Le prix Nobel de littérature va s’installer en Afrique du Sud pour rejoindre l’université de Johannesburg. Dès la victoire de Donald Trump, en novembre dernier, il a rendu sa « green card », le précieux permis de résidence américain, véritable sésame qui permet aux étrangers de travailler aux Etats-Unis. Agé de 83 ans, Wole Soyinka vivait depuis 20 ans aux Etats-Unis, où il était attaché au département des Affaires afro-américaines de l’université de New York. Le prix Nobel...
(RFI 29/03/17)
En Afrique du Sud, plusieurs organisations des droits de l'homme, réunies en une « coalition contre la xénophobie » ont organisé ce mardi 28 mars une marche contre la xénophobie. Plusieurs centaines de manifestants ont défilé à travers le centre-ville de Johannesburg. Une fois de plus, les défenseurs des droits de l'homme appellent la population sud-africaine et ses dirigeants à lutter contre la xénophobie. Jean-Claude est congolais. Il veut rappeler que les étrangers, accusés de tous les maux, ne sont...
(AFP 28/03/17)
Au plus près du pouvoir, mais toujours dans l'ombre. Compagnon de route et de cellule de l'îcône Nelson Mandela, Ahmed Kathrada, décédé mardi à l'âge de 87 ans, est resté jusqu'à son dernier souffle un héros très discret de la lutte anti-apartheid. Contrairement à nombre d'autres figures de la "libération" sud-africaine, ce fils d'immigrés indiens a toujours refusé la lumière et les honneurs d'un poste prestigieux. Incarcéré pendant vingt-six ans, l'ex-matricule 46864 du pénitencier de Robben Island n'a exercé qu'un...
(RFI 28/03/17)
A l’occasion d'une réunion de l'ANC, le parti au pouvoir, ce week-end, le président sud-africain Jacob Zuma est à nouveau revenu sur sujet de l'expropriation de la terre sans aucune compensation financière. Un sujet sensible dans le pays et qui ne fait pas l'unanimité au sein de son parti. Jacob Zuma revient à la charge. Cela fait des mois que le chef de l'Etat évoque le sujet sensible de l'expropriation de la terre sans compensation financière. Le week-end dernier, devant...
(RFI 27/03/17)
En Afrique du Sud, la compagnie de transport ferroviaire Transnet, affrète depuis 1994 deux trains médicalisés pour aller à la rencontre des patients isolés dans les campagnes sud-africaines. En collaboration avec deux firmes pharmaceutiques, le train Phelophepa, «le train de l'espoir», a pris en charge près de 24 millions de patients depuis son premier voyage, ce qui en fait la plus grande clinique mobile au monde. Le coût des soins à bord est minime, quelques euros symboliques seulement. Notre correspondante...
(AfricaNews 25/03/17)
En Afrique du Sud, les ânes sont devenus la nouvelle cible des braconniers. Très convoités pour leurs peaux, ces équidés sont au centre d’un trafic bien plus discret que celui de l’ivoire, mais tout aussi juteux, qui fait chaque année des ravages en Afrique. Aux yeux des contrebandiers, la peau des ânes est devenue une matière première très recherchée, notamment en Chine, pour les besoins de la médecine traditionnelle. Kabelo Nkoane, responsable de Highveld Horsecare Unit a déclaré qu’“on les...
(BBC 25/03/17)
Les médias sud-africains ont rendu public les images d'une rencontre mercredi du président Jacob Zuma et d'une jeune femme sud-africaine souffrant de Progeria, un trouble génétique rare qui cause un vieillissement prématuré. Ontlametse Phalatse va célébrer ses 18 ans ce samedi, pourtant, selon les prédictions des médecins, elle n'aurait pas du atteindre ses 14 ans. Un des souhaits de sa vie était de rencontrer le président avant d'avoir 18 ans. Elle a rempli son ambition de rencontrer le chef de...
(AFP 24/03/17)
Un foyer pour étudiants de l'Université de Pretoria, en Afrique du Sud, s'est défendu jeudi d'accusations de racisme pour sa politique de n'héberger que des Blancs parlant afrikaans depuis son ouverture en février. Les étudiants qui logent au De Goede Hoop Koshuis, ce qui signifie "La résidence de bonne espérance", doivent être chrétiens et parler la langue des descendants des immigrés hollandais, qui fut aussi le langage officiel du régime ségrégationniste de l'apartheid de 1948 à 1994. La responsable du...

Pages