| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(RFI 21/03/17)
L’Afrique du Sud célèbre ce mardi la journée des droits l’homme dans un contexte de tension vis-à-vis des étrangers. Depuis le mois dernier, il y a eu une résurgence de violences contre les ressortissants africains vivant dans le pays. Ces derniers sont régulièrement accusés d’être responsable de la criminalité, ou de prendre le travail des Sud-Africains. Le gouvernement a d’ailleurs décidé de modifier sa politique d’immigration. Et le ministre de l’Intérieur doit présenter cette semaine au cabinet une série de propositions - qui, si elles sont acceptées, iront au Parlement.
(Le Monde 21/03/17)
Chronique. L’auteur camerounais Michel Tagne Foko raconte une soirée entre Africains à Bruxelles. Chacun pointe l’Afrique du Sud, oubliant que son propre pays pratique aussi les expulsions. On m’a dit : « Michel, s’il te plaît, viens prendre un pot avec nous ». Sans hésitation, j’ai rejoint le groupe. C’était à Schaerbeek, à Bruxelles, non loin de la gare du Nord, vers 21 heures, dans un lieu où certains Africains se retrouvent pour refaire le monde autour de quelques bières et des prompts pas de danse. Entre deux bonnes bières belges, s’introduit le sujet de l’immigration. Tout a commencé par ce jeune Equato-Guinéen.
(BBC 21/03/17)
En Afrique du Sud, les bureaux du président de la cour constitutionnelle ont été cambriolés samedi. Les voleurs sont repartis avec 15 ordinateurs portables contentant des informations sensibles sur 250 juges sud-africains et sur l'ensemble des tribunaux du pays. L'opposition accuse l'exécutif de vouloir saboter le travail de la justice. La cour a été très critique la semaine dernière à l'endroit du gouvernement au sujet de la crise du paiement des allocations sociales. La justice sud-africaine a condamné de nombreux...
(Jeune Afrique 21/03/17)
Les échanges entre journalistes et joueurs de foot peuvent vite devenir rébarbatifs, tant les sportifs sont devenus adeptes de la langue de bois. Mais il arrive que l’exercice donne lieu à des moments cocasses qui font la joie des internautes. Le malheureux Mohammed Anas, joueur ghanéen dans le club sud-africain Free State Stars, en a fait les frais à l’issue d’un match vendredi soir contre la formation de l’Ajax Cape Town dans le cadre du PSL, le championnat sud-africain de football. Après avoir été désigné homme du match grâce à un doublé...
(RFI 20/03/17)
C’est la stupeur en Afrique du Sud après le cambriolage samedi 18 mars à l'aube des bureaux du « chef de la Justice », le juge Mogoeng Mogoeng, le plus haut magistrat du pays. Quinze ordinateurs contenant des informations confidentielles sur 250 juges et employés ont été dérobés. Beaucoup voient déjà dans ce cambriolage une attaque contre la justice sud-africaine, garante de la Constitution et qui n'a pas hésité à condamner de nombreux responsables politiques ces dernières années. Le cambriolage...
(RFI 20/03/17)
En Afrique du Sud, le juge qui siège à la tête de la Cour constitutionnelle a annoncé samedi soir que ses bureaux avaient été cambriolés le matin même à l'aube. Quinze ordinateurs contenant des informations personnelles sur 250 juges et employés ont été dérobés lors de ce casse. Le cambriolage survenu dans les bureaux du plus haut magistrat d'Afrique du Sud a soulevé un vent de stupeur. Ces locaux installés à Midrand dans la banlieue de Johannesburg, sont classés sensibles,...
(RFI 18/03/17)
La crise concernant le paiement d'aides sociales à plus de 17 millions de Sud-Africains a été évitée de justesse. Depuis plusieurs semaines, les bénéficiaires de ces aides attendent de savoir s'ils pourront toucher leurs allocations à la fin du mois, le contrat de la société chargée par l'Etat de leur versement ayant été jugé illégal par la justice. Vendredi 17 mars, la Cour constitutionnelle a tranché : la société va pouvoir continuer provisoirement. Mais la ministre du Développement social va...
(RFI 17/03/17)
Le président Jacob Zuma était à nouveau devant le Parlement jeudi 16 mars. Une intervention qui pour une fois s'est déroulée plus ou moins dans le calme, les députés du parti radical de Julius Malema ayant boycotté la session. Le chef de l'Etat a toutefois été pris à partie par le reste de l'opposition au sujet d'une affaire qui touche 17 millions de personnes dans le pays : le versement des aides de l'Etat. Jusqu'au bout, le président Zuma a soutenu sa ministre du Développement social, Bathabile Dlamini, qui se trouve depuis des semaines sous le feu des critiques.
(RFI 16/03/17)
Les autorités en Afrique du Sud laissent entendre qu'elles pourraient reprendre la procédure de retrait de la Cour Pénal Internationale. Au début du mois, l'Afrique du Sud a dû suspendre son retrait de la CPI, une cour sud-africaine ayant jugé que le gouvernement n'avait pas respecté la marche à suivre. Ce mercredi 15 mars, le vice-président Cyril Ramaphosa est revenu sur le sujet devant le Sénat, laissant entrevoir une nouvelle démarche. Pretoria fait à nouveau allusion à un retrait de...
(Jeune Afrique 15/03/17)
L'Union africaine (UA) se penche, ce mercredi 15 mars 2017, sur les problèmes de xénophobie en Afrique du Sud. Une réunion du Conseil paix et sécurité est prévue dans la journée. Le mois dernier, le Nigeria a demandé une intervention de l'UA pour mettre fin aux attaques dont sont victimes les ressortissants africains, et notamment les Nigérians, en Afrique du Sud. Certaines chancelleries estiment que Pretoria ne fait pas assez pour enrayer le problème. Des violences en 2008, en 2015, en 2017 : les voisins de l'Afrique du Sud s'interrogent. Le gouvernement sud-africain fait-il assez pour protéger les ressortissants étrangers vivant...
(RFI 15/03/17)
L’industrie aurifère a fait l’objet d’intenses discussions début février (du 6 au 9) 2017, lors du plus important rassemblement de l’industrie minière dans la ville du Cap en Afrique du Sud. Ce pays était autrefois le plus gros producteur d’or du monde, avec 75% des réserves globales en 1970. Aujourd’hui, c’est une industrie qui peine à suivre la concurrence et de nombreux investisseurs se posent des questions quant à la rentabilité et la survie des mines d’or sud-africaine. Autrefois premier...
(Jeune Afrique 15/03/17)
En Afrique du Sud, cinq banques contrôlent 90% des actifs du pays. Un monopole qui déplaît au Président, lequel pointe le peu de diversité dans le secteur. Devant le Parlement, les banques sud-africaines ont répondu aux critiques de Jacob Zuma sur leur monopole et leur décision de couper leurs relations avec le clan Gupta, très lié au président sud-africain. Le secteur bancaire est en effet devenu un cheval de bataille pour Jacob Zuma, estime l’agence Bloomberg. Le chef d’État entend...
(La Tribune 15/03/17)
Agir avant que la situation ne s’envenime dans une Afrique du Sud qui s’enfonce dans une xénophobie anti-noirs. En substance, c’est le message lancé par l’axe Abuja-Pretoria qui a convenu de la création d’une plateforme de dialogue pour éviter l’escalade de violence qui vise les étrangers africains et provoque l’indignation à travers le monde. Les menaces de représailles du Nigéria et sa saisine de l'Union africaine (UA) ne sont pas étrangères à cette décision bilatérale. Après l'accalmie consécutive aux attaques xénophobes visant les Africains qui ont émaillé, à la fin février, le pays de Nelson Mandela, Maite Nkoana-Mashabane, la ministre sud-africaine des Affaires étrangères et son homologue nigérian...
(La Tribune 14/03/17)
La bataille entre la présidence et les principales banques d’Afrique du Sud continue de plus belle. Après l’offensive judiciaire des établissements banquiers pour prévenir toute ingérence du clan Zuma dans la clôture des comptes de la puissante famille Gupta, c’est maintenant au tour de la présidence de contrattaquer sur la question raciale. En effet, l’ANC et le président estiment que les banques continuer à faire de la discrimination en termes d’octrois de crédit et d’embauche vis-à-vis de la majorité noire...
(Jeune Afrique 14/03/17)
L'Afrique du Sud n'accueillera pas les jeux du Commonwealth 2022 dans la troisième ville du pays, située sur la côte est, d'après un communiqué officiel publié lundi sur le site de la Fédération. « Un nombre d’obligations et d’engagements clés en matière de gouvernance, de lieux, de financement ainsi que de management des risques et assurances ne sont pas remplis », explique la Fédération des jeux du Commonwealth (CGF) pour justifier sa décision rendue publique lundi 13 mars. Selon Louise Martin, présidente de l’organisation, la CGF explore actuellement les options alternatives, incluant la possibilité d’organiser...
(Financial Afrik 14/03/17)
Dans un communiqué publié le 9 mars dernier, le groupe sud-africain AFGRI Holdings annonce avoir pris une participation de 99,81% dans South Africain Bank of Athens (SABA). La SABA est la filiale sud-africaine du groupe bancaire grec National Bank of Greece. Pour le moment, le montant de l’opération n’a pas été divulgué. La transaction devrait être finalisée durant le deuxième semestre de cette année, sous réserve de feu vert des autorités compétentes. Opérant essentiellement dans l’agriculture, la transformation des produits...
(RFI 14/03/17)
La fédération des Jeux du Commonwealth le confirme : la ville de Durban a perdu les Jeux du Commonwealth de 2022. La fédération se tourne désormais vers une autre ville. Une situation embarrassante pour l'Afrique du Sud, la sélection de Durban ayant été qualifiée d'historique. Cela aurait été la première fois que cet évènement se tenait sur le continent africain. Deux ans après sa sélection pour l'organisation des Jeux du Commonwealth, Durban n'avait toujours pas de comité organisateur en place...
(Le Monde 13/03/17)
Analyse. Le pays apparaît désormais rongé par un sentiment anti-étranger aveugle qui s’étend maintenant au-delà des quartiers déshérités. Le sentiment anti-étranger en Afrique du Sud est le signe d’un mal qui devrait épouvanter le pays. Cette maladie insidieuse a déjà pris tous les visages de la haine, à commencer par l’insulte qui fuse (makwerekwere veut dire « sale étranger ») dans la rue, dans les taxis collectifs, où, comme l’explique, atterrée, une dame originaire de la République démocratique du Congo (Congo Kinshasa), « on n’ose plus décrocher quand le portable sonne, de peur que les gens assis à côté entendent une langue étrangère ».
(RFI 13/03/17)
L'Afrique du Sud, qui mène un programme de prévention efficace contre le paludisme, a promis d'éradiquer la maladie d'ici 2018. Pourtant, les cas de malaria sont en augmentation ces dernières années alors que la maladie est généralement localisée au nord-est du pays, dans la zone des parcs naturels. Deux habitantes de la ville de Doornpoort, au nord de Pretoria, sont décédées à quelques jours d'intervalle des suites du paludisme alors qu'elles n'avaient pas quitté le pays. Quelques semaines plus tôt, les autorités s'étaient...
(La Tribune 13/03/17)
La gestion des données personnelles attise la polémique en Afrique du Sud, où la Cour constitutionnelle examine des accusations d’utilisation frauduleuse des informations de quelques 17 millions de personnes assujetties au régime de sécurité sociale sud-africain. Un programme géré par l’entreprise Net1, pour le compte de l’Etat aurait utilisé les données personnelles des bénéficiaires de ce programme d’aide public pour les approcher via d’autres entreprises associées. Une manœuvre qui visait à vendre à ces personnes des services supplémentaires. La question...

Pages