Mercredi 21 Février 2018
(Le Monde 21/02/18)
Il est des moments où l’Afrique du Sud se prend à s’aimer, et le fait alors avec d’étranges débordements émotionnels. En démissionnant, le 14 février, Jacob Zuma a involontairement déclenché un de ces moments. Il avait fini par incarner à la perfection l’homme entraînant la nation vers sa chute, coffres publics vidés, Etat saccagé. Cyril Ramaphosa, le nouveau président sud-africain, apparaît comme le héros venu rendre sa splendeur un instant ternie à une nation plongée dans le doute. Il compte restaurer la confiance des investisseurs, permettre de reprendre son rang international, notamment en Afrique, à sa nation dont la voix s’était effacée pendant les deux mandats de M. Zuma. Bref, revoici la grande Afrique du...
(RFI 21/02/18)
En Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa a répondu aux questions des députés sur son discours sur l’état de la Nation, prononcé le 16 février. Parmi les sujets abordés par l’opposition, le massacre de Marikana en 2012, quand 34 mineurs en grève illégale avaient été abattus par la police. Alors membre du conseil d’administration de Lonmin, la compagnie minière qui les employait, Cyril Ramaphosa a été personnellement mis en cause, soupçonné d'avoir fait pression sur la police pour casser la grève avant d’être blanchi par une commission d’enquête en 2015. Ce 20 février, il a abordé le sujet frontalement devant le Parlement sud-africain. Le massacre de Marikana en 2012 reste un tournant pour la démocratie sud-africaine et une tache dans le...
(Le Monde 21/02/18)
En 1963, David Goldblatt a photographié une scène apparemment innocente : deux enfants, un noir et un blanc, s’amusent à dévaler une route de terre à bord d’un chariot de bois artisanal. Les deux sont pieds nus dans la poussière, flanqués d’un clébard sympathique. Mais nous sommes à Randfontein, dans l’Afrique du Sud raciste de l’apartheid. Le Blanc est un kleinbaas, un « petit maître », le Noir un klonkee, un « petit Noir ». Et quand il s’agit de...
(Le Point 20/02/18)
Le « royaume Zupta » est aujourd'hui en ruine et ses derniers remparts, dont les frères Gupta, le fils Zuma – Duduzane – ainsi que d'autres personnalités, politiques ou non, sont face à une soif de revanche, si ce n'est pas à une vindicte populaire « contenue » de tout un pays. Deux des frères Gupta ont été arrêtés, alors que l'aîné, Ajay, et Duduzane sont en fuite et recherchés activement, l'arrogance ayant ainsi fait place à une lâcheté sans...
(Jeune Afrique 20/02/18)
Ancien syndicaliste et patron de l’ANC, ce richissime homme d’affaires remplace Jacob Zuma à la tête de l’Afrique du Sud. Mais est-il le mieux placé pour réformer le pays ? C’est une reddition totale, sans condition. Après des semaines de résistance, Jacob Zuma a déposé les armes. Dans la soirée du 14 février, en direct à la télévision, il a piteusement annoncé sa démission de la présidence de la République. Il n’aura obtenu ni le sursis qu’il réclamait encore quelques heures...
(RFI 20/02/18)
En Afrique du Sud, où Cyril Ramaphosa est arrivé au pouvoir le 15 février dernier, le paysage politique est en train de se recomposer. Jacob Zuma, lui, reste totalement invisible depuis sa démission. Le président sortant a disparu des radars depuis le 14 février au soir. De nombreuses questions planent toujours sur son avenir, notamment judiciaire. L’immunité présidentielle n’existe pas en Afrique du Sud. Jacob Zuma risque donc de faire bientôt face à la justice. L’ancien président pourrait avoir à...
(RFI 16/02/18)
A peine élu, l'ancien syndicaliste et homme d'affaires s’est engagé à éradiquer la corruption, phénomène endémique dans le pays et qui a terni le règne de neuf ans de son prédécesseur. « Ce sont des problèmes auxquels nous allons nous atteler », a promis Cyril Ramaphosa devant le Parlement, lors de son élection, jeudi 15 février. Le chantier est immense, et ce n'est pas le seul. « Je déclare l'honorable Cyril Ramaphosa officiellement élu président de la République d'Afrique du Sud », a proclamé le président de la Cour constitutionnelle, Mogoeng...
(RFI 16/02/18)
Il était devenu trop gênant et a été poussé à la démission par son parti, l'ANC. Jacob Zuma a lâché prise mercredi soir et annoncé son départ de la présidence de l'Afrique du Sud au terme d'un long discours à la télévision. Et ce sont les affaires dans lesquelles il est impliqué qui ont incité son parti à le lâcher. La plus vieille affaire qui hante le chef de l’Etat, ce sont les 783 chefs d’inculpations pour fraude, racket et corruption. A la fin des années 90, Jacob Zuma est vice-président du parti au pouvoir et il est accusé d’avoir accepté des pots-de-vin dans le cadre d’un contrat d’armement public...
(RFI 16/02/18)
Cyril Ramaphosa avait fait campagne sur le thème de la lutte contre la corruption. Il se trouve qu'au moment où il accède au pouvoir, les enquêtes sur la corruption au sommet de l'Etat avancent à grands pas. On apprend ce jeudi 15 février qu'un mandat d'arrêt a été émis contre l'un des frères Gupta, dans le cadre de l'enquête sur un vaste scandale de détournement de fonds et de corruption. Mercredi, la police avait fait une perquisition dans une maison...
(Jeune Afrique 16/02/18)
Les soubresauts politiques du régime sud-africain télescopent les célébrations du centenaire de la naissance de Nelson Mandela. L’ombre de Madiba étouffe-t-elle ses successeurs ? Après la mort du patriarche, les ayant-droits se déchirent l’héritage de cette idole incontestée de plusieurs générations. Non, il ne s’agit pas d’évoquer la succession d’un rockeur français septuagénaire, mais celle de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela. Il ne s’agit pas non plus de faire le bilan d’un patrimoine matériel et financier, celui de Madiba ayant...
(RFI 16/02/18)
Cyril Ramaphosa est le nouveau président de l’Afrique du Sud. Elu jeudi 15 février en début d’après midi par le Parlement, après la démission forcée de Jacob Zuma la veille au soir, Cyril Ramaphosa, est âgé de 65 ans. C'est une figure historique de l'ANC dont il a pris la tête récemment, il y a tout juste deux mois. Quel est son parcours ? Militant anti-apartheid dès les années 70, alors que l'ANC était encore un mouvement clandestin, Cyril Ramaphosa,...
(RFI 16/02/18)
Cyril Ramaphosa est le nouveau président de l’Afrique du Sud. Elu jeudi 15 février en début d’après midi par le Parlement, après la démission forcée de Jacob Zuma la veille au soir, Cyril Ramaphosa, est âgé de 65 ans. C'est une figure historique de l'ANC dont il a pris la tête récemment, il y a tout juste deux mois. Quel est son parcours ? Militant anti-apartheid dès les années 70, alors que l'ANC était encore un mouvement clandestin, Cyril Ramaphosa,...
(RFI 16/02/18)
Jacob Zuma part, Cyril Ramaphosa arrive. Ancien syndicaliste puis homme d'affaires, le nouveau président d'Afrique du Sud a 65 ans. Il a pris la tête de l'ANC il y a 2 mois et a fait de la lutte contre la corruption une priorité. Qui est le nouveau président ? Quelle sera sa marge de manœuvre ? Victor Magnani est chercheur à l'Institut français des relations internationales (Ifri). Spécialiste de l'Afrique du Sud, il coordonne depuis 2016 l'Observatoire de l'Afrique australe...
(La Tribune 15/02/18)
Il aura fallu 3 mois à Cyril Ramaphosa pour avoir la tête de Jacob Zuma et occuper le poste qui lui était promis et lui avait échappé en 1997. Perçu comme le sauveur de l’ANC, ce bras droit de Mandela a lui-même été évincé par l’état-major du parti qui lui préférait Thabo Mbeki, près de 11 ans plus tard et un crochet mouvementé par les affaires, c’est à son tour de pousser vers la sortie Jacob Zuma. Cyril Rampahosa vient...
(RFI 15/02/18)
En Afrique du Sud, Jacob Zuma est parti. Sous les coups de boutoir de son parti, l’ANC, le chef de l'Etat a fini par céder et a annoncé sa démission avec effet immédiat mercredi soir peu après 22 heures, heure locale. Désormais, c’est l’actuel leader de l’ANC, Cyril Ramaphosa, qui s'assoit sur le fauteuil présidentiel. C’est un président dos au mur qui a annoncé sa démission. Un homme en colère défiant l'ANC : « Je démissionne. Je ne suis pas...
(RFI 15/02/18)
En Afrique du Sud, clap de fin pour l’épisode Jacob Zuma à la présidence. C’est en direct de la télévision nationale que le chef de l'État sortant de la Nation arc-en-ciel a annoncé sa démission hier, mercredi 14 février, à Pretoria. Cédant ainsi à la pression de l'opposition et surtout de son parti, le Congrès national africain (ANC) qui menaçait de voter une motion de défiance à son encontre. Qu’est-ce qui lui aura valu la perte de son poste à...
(RFI 15/02/18)
Jacob Zuma a finalement cédé sous la pression de son parti l'ANC. Le président sud-africain a donc démissionné tard mercredi soir, après avoir longtemps résisté aux pressions. Il quitte le pouvoir à reculons, miné par les soupçons de corruption qui ont entaché son mandat. Ce sont finalement les affaires qui ont auront fait tomber le président sud-africain Jacob Zuma. Il quitte donc la présidence un an avant la fin de son deuxième mandat, embourbé dans les scandales, son image fortement...
(RFI 15/02/18)
Embourbé dans les scandales, le président sud-africain Jacob Zuma a finalement annoncé mercredi soir 14 février sa démission « avec effet immédiat », cédant aux pressions de sa propre formation politique, le Congrès national africain (ANC). Jacob Zuma fait son entrée et plaisante immédiatement avec les quelques journalistes présents. « Pourquoi vous avez l'air aussi sérieux, vous êtes fatigués ? », lance-t-il. C'est un président sous pression qui s'exprime ensuite, en direct à la télévision depuis sa résidence de Pretoria,...
(RFI 15/02/18)
En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma, poussé vers la sortie depuis plusieurs semaines, a fini donc par jeter l'éponge mercredi soir. C'est la fin d'un feuilleton qui tenait en haleine les Sud-Africains. Les réactions vont de l'amertume au soulagement. A Soweto, les habitants sont soulagés de la fin de cette guerre ouverte à la tête de l’ANC. Soulagés également du départ du très controversé Jacob Zuma. Mais à l’image de Joe Mamasela, un des vétérans de l’ANC et...
(Le Point 14/02/18)
Alors qu'il y a quelques mois encore, le président Zuma à la veille des élections du parti ANC affirmait au cours d'une interview qu'il n'était pas souhaitable pour l'Afrique du Sud d'avoir deux centres de pouvoir – Luthuli House (quartier général de l'ANC) et Union Building (siège du gouvernement sud-africain à Pretoria) –, celui-ci ne semble pas pressé de quitter de manière honorable la présidence, en dépit des négociations entamées avec le Comité national exécutif de l'ANC et le président...

Pages