Mardi 22 Août 2017
(RFI 22/08/17)
En Afrique du Sud, le départ de Grace Mugabe, sous le coup d'une plainte en Afrique du Sud, a entraîné nombre de réactions en ce début de semaine. La première dame zimbabwéenne est accusée d'avoir agressé une jeune fille de 20 ans dans un hôtel de Johannesburg, le 13 août. Mais elle a finalement pu quitter l'Afrique du Sud une semaine plus tard, avec la bénédiction du ministère sud-africain des Affaires étrangères qui lui a accordé l'immunité diplomatique. Une décision qui soulève la controverse. L'opposition sud-africaine de l'Alliance démocratique (DA) a demandé, dès dimanche, qu'une enquête parlementaire soit ouverte sur les événements qui ont permis à Grace Mugabe de quitter l'Afrique du Sud sans être...
(RFI 21/08/17)
La première dame zimbabwéenne, Grace Mugabe, a quitté l’Afrique du Sud, ce dimanche 20 août, sans encombre. C’est le groupe audiovisuel public zimbabwéen, ZBC, qui a annoncé, ce dimanche matin, le retour au Zimbabwe de l'épouse du président Mugabe. Grace Mugabe qui accompagnait, à Johannesburg, son mari au sommet de la SADC, est visée par une plainte d'un mannequin sud-africaine, d'une vingtaine d'années. Elle l'accuse de l'avoir frappée à coups de rallonge électrique alors qu'elle rendait visite à un de ses enfants dans un hôtel de Johannesburg. Grace Mugabe a bénéficié d'une immunité dipomatique que lui ont accordée les autorités sud-africaines. Le couple présidentiel zimbabwéen a atterri tôt, ce dimanche, à Harare, coupant court au sommet de la SADC qui...
(La Tribune 21/08/17)
L’affaire a failli déclencher une crise diplomatique entre Pretoria et Harare mais elle a été finalement réglée à l'amiable. Grace Mugabe, accusée d'agression sur une femme en Afrique du Sud, est libre. Elle a obtenu l'immunité diplomatique auprès des autorités sud-africaines et pu rentrer dimanche à Harare. La First Lady n’est pas encore tirée d'affaire. Grace Mugabe a obtenu finalement une grâce après « une disgrâce » à Johannesburg. L'Afrique du sud n'arrêtera pas la première dame zimbabwéenne. L'épouse du...
(RFI 19/08/17)
En Afrique du Sud, les 15 chefs d'Etats membres de la SADC se réunissent ce samedi 19 août à Pretoria, dans le cadre du 37e sommet de la Communauté de Développement d'Afrique Australe débuté le 10 août. Le partenariat avec le secteur privé et le développement industriel est le thème clé de cette réunion. Mais l'attention sera surtout focalisée sur la première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, qui risque des poursuites en Afrique du Sud. Une jeune mannequin sud-africaine accuse...
(RFI 18/08/17)
En Afrique du Sud, la plainte déposée par une jeune fille contre Grace Mugabe lundi 14 août est en train de se transformer en imbroglio diplomatique. Gabriella Engels, une mannequin sud-africaine de 20 ans, accuse la Première dame du Zimbabwe de l'avoir battue avec une rallonge électrique dimanche soir alors que la jeune fille rendait visite aux fils de Grace Mugabe dans un hôtel huppé de Johannesburg. Contrairement à ce qui avait été annoncé, Grace Mugabe ne s'est pas rendue à la police et elle cherche désormais à faire valoir son immunité diplomatique. La famille de la plaignante n'entend, elle, rien lâcher, elle s'est rapprochée...
(La Tribune 17/08/17)
Entre le marteau de la diplomatie et l’enclume de l’indépendance de la justice, la marge de manœuvre des autorités de Pretoria est bien étroite. Dans une sombre affaire d’agression, le Zimbabwe joue la carte de l’immunité diplomatique pour tirer d’affaire Grace Mugabe, l’épouse de Robert Mugabe. Mais la justice sud-africaine a déployé tout son zèle pour dénier le caractère diplomatique de cette affaire et souhaite que la First Lady réponde aux accusations. L’Afrique du Sud ira-t-elle jusqu’à arrêter la Première...
(RFI 14/08/17)
En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma a réagi publiquement dimanche 13 août au vote de défiance de mardi dernier au Parlement. 177 députés, dont au moins une vingtaine appartenant à la majorité ANC, avaient voté en faveur de la démission du chef de l'Etat, 198 contre. Jacob Zuma reste en place, mais son parti est divisé et sa position de plus en plus fragile. Le sujet doit être évoqué ce lundi lors d'une réunion avec les cadres du parti. « Notre révolution est attaquée », a déclaré Jacob...
(RFI 10/08/17)
En Afrique du Sud, la fièvre est retombée après la journée très mouvementée de ce mardi 8 août, lors de laquelle Jacob Zuma a une fois de plus sauvé sa tête. Le Parlement a rejeté une énième motion de défiance contre le président, 177 voix pour et 198 voix contre. Pour la première fois, ce vote avait lieu à bulletin secret. Fait marquant : une trentaine de députés de l'ANC ont fait défection et ont voté en faveur de la...
(Le Monde 09/08/17)
Le Parlement a rejeté à une courte majorité le projet de l’opposition de démettre un président englué dans les affaires de corruption. Encore raté. Les parlementaires sud-africains ont rejeté, mardi 8 août, une sixième motion de défiance visant à démettre de ses fonctions le président Jacob Zuma. Le septuagénaire a démontré une nouvelle fois sa capacité de survie, en dépit de la myriade de scandales de corruption qui entachent son pouvoir et malgré les efforts acharnés de l’opposition pour le...
(Jeune Afrique 08/08/17)
Considéré comme le fils spirituel de Nelson Mandela, Cyril Ramaphosa, vice-président du Congrès national africain, pourrait bien devenir le prochain chef de l’État. «Rien ne sert de courir, il faut partir à point », écrivait le poète français La Fontaine, narrant la course que la tortue remporta face au lièvre. La maxime pourrait bien s’appliquer à Cyril Ramaphosa, à la fois numéro deux du Congrès national africain (ANC), le puissant parti antiapartheid que Nelson Mandela porta pour la première fois...
(Jeune Afrique 08/08/17)
Les parlementaires doivent voter mardi 8 août une motion de défiance à l’encontre du président Jacob Zuma, empêtré depuis plusieurs mois dans une myriade d’affaires de corruption. Quel qu'il soit, le résultat du vote ouvrira la voie à une période d’incertitude quant à l’avenir politique du pays. Jeune Afrique fait le point avec la chercheuse Marianne Séverin, auteure d’Afrique du Sud, 20 ans de démocratie contrastée, paru l’an dernier chez l’Harmattan. Jeune Afrique : La présidente du Parlement a décidé...
(Jeune Afrique 08/08/17)
Usain Bolt ayant « raté » sa sortie, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk peut-il être la star incontestable de ces Jeux de Londres ? Pour cela, il doit s’imposer mardi soir sur le 400 mètres, voire descendre sous la barre des 43 secondes, ce qu’aucun athlète n’a jamais fait. Il y a un peu moins d’un an, le 14 août 2016, Wayde Van Niekerk devenait champion olympique du 400 mètres, en améliorant au passage le record du monde, vieux de...
(RFI 02/08/17)
L'Afrique du Sud et la République démocratique du Congo ont signé un accord portant sur les visas de leurs diplomates en début de semaine. Cet accord, qui doit permettre de renforcer les liens entre les deux pays, a été signé par la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, et par Emmanuel Ramazani Shadari, le ministre congolais de l'Intérieur. En signant un accord d'exemption de visa pour leurs diplomates, l'Afrique du Sud et la République démocratique du Congo affichent « leurs bonnes...
(RFI 01/08/17)
En Afrique du Sud, l'ANC prend ses distances avec le fils de Jacob Zuma, Edward Zuma, qui a rédigé une lettre ouverte très agressive, à destination de deux anciens ministres. Le fils aîné du président sud-africain s'est attaqué, dans ses lettres, à l'ancien ministre du Tourisme et surtout à l'ancien ministre Finances Pravin Gordhan, limogé au mois de mars. Ces derniers ont émis des critiques sévères vis à vis de son père et dénoncé la corruption au sommet de l'Etat...
(RFI 31/07/17)
En Afrique du Sud, le mouvement « Black First, Land First » – « Les Noirs d'abord, la terre d'abord » – est de nouveau pointé du doigt pour ses pressions envers les journalistes. En fin de semaine, le groupe BLF est venu perturber une conférence portant sur le journalisme d'investigation en Afrique du Sud. Le 7 juillet, la Haute Cour de Johannesburg l'avait pourtant sommé de cesser ses intimidations envers la presse...
(RFI 29/07/17)
En Afrique du Sud, le leader de gauche radicale Julius Malema, fête ce samedi 29 juillet l'anniversaire de son parti, les Combattants de la liberté économique. Cela fait quatre ans que le parti EFF joue les troubles fête dans le paysage politique sud-africain. Expulsé de l'ANC en 2013, Julius Malema s'est depuis donné pour mission de faire tomber le parti majoritaire, qu'il a déjà mis à mal lors des élections municipales d'août 2016. Comme un pied de nez, le jeune tribun populiste a choisi de célébrer l'anniversaire de son parti à Durban, dans la province...
(RFI 28/07/17)
En Afrique du Sud, un livre controversé portant sur la fin de vie de Nelson Mandela a été retiré de la vente cette semaine, car accusé de contrevenir au respect du secret médical. Mais son auteur -un chirurgien militaire à la retraite qui chapeautait l'équipe médicale de l'ancien président- a indiqué à plusieurs reprises qu'il avait écrit ce livre avec l'accord de membres de la famille Mandela. Beaucoup cherchent maintenant à savoir qui est le responsable de cette fuite. L'auteur...
(RFI 24/07/17)
Une nouvelle candidate à la présidence de l'ANC s'est déclarée. Il s'agit de Lindiwe Sisulu, la ministre du Logement. Jusque là, la seule femme en lice était Nkosazana Dlamini Zuma, l'ex-épouse de Jacob Zuma, et ancienne présidente de la commission de l'Union africaine. Candidate encore non déclarée, c'est elle qui a les faveurs du clan Zuma, qui a toujours déclaré que l'Afrique du Sud « est prête pour avoir une femme présidente ». Depuis des mois, la ligue des femmes...
(RFI 20/07/17)
Cette semaine, une conseillère municipale du parti au pouvoir est décédée dans la province du Cap Occidental après qu'on lui ait tiré dessus. La semaine dernière, ce sont 3 conseillers municipaux - également de l'ANC - qui ont été abattus dans la province du Kwazulu Natal. Avec des élections clés à la tête du parti au pouvoir à la fin de l'année, les autorités s'inquiètent de cette résurgence. 77 hommes et femmes politiques tués dans la seule province du Kwazulu...
(RFI 19/07/17)
L'Afrique du Sud célébrait ce mardi 18 juillet le «Mandela Day», qui marque la date de naissance du premier président sud-africain démocratiquement élu. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues du Cap pour rendre hommage à Nelson Mandela. En tête de cortège, sa femme Graca Machel, l'ex-présidente d'Irlande Mary Robinson, le Britannique Richard Branson. La journée a également été l'occasion pour la société civile de faire un point...

Pages