Mercredi 13 Décembre 2017
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(AFP 27/10/17)
La justice sud-africaine a condamné vendredi deux fermiers blancs à des peines de 19 et 16 ans de prison pour avoir tenté d'enfermer un Noir dans un cercueil et l'avoir menacé de mort. "Le comportement des accusés a été des plus déshumanisant et répugnant", a déclaré la juge Segopotje Mphahlele, rendant son jugement devant la haute cour de Middelburg, à 165 km à l'est de Johannesburg. Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, qui avaient plaidé non coupable, ont accueilli nerveusement leur condamnation, inclinant la tête sur le banc des accusés tandis que des membres de leur famille éclataient en sanglots dans le public. Les faits remontent à l'an dernier mais l'affaire n'avait éclaté au grand jour que plusieurs mois après,...
(Jeune Afrique 27/10/17)
Dans un communiqué publié ce jeudi, SAP affirme sa volonté de coopérer pleinement avec le Département de la justice et la Commission des opérations en Bourse américaine (SEC), qui ont ouvert une enquête sur de possibles cas de corruption impliquant la division sud-africaine du géant allemand des logiciels de gestion d'entreprise. Le Département de la justice et le gendarme boursier américain poursuivent leur investigation visant SAP, après qu’une enquête réalisée par Baker McKenzie a révélé des manquements dans le travail réalisé par le géant allemand des logiciels de gestion d’entreprise pour le compte de la famille Gupta, rapporte Bloomberg. L’enquête du cabinet d’avocat Baker McKenzie, commandée par SAP et toujours en cours, a révélé que le groupe allemand avait versé...
(Xinhua 27/10/17)
La déclaration de politique budgétaire à moyen terme du ministre sud-africain des Finances, Malusi Gigaba, n'a pas réussi à inspirer les investisseurs locaux et internationaux, et pourrait provoquer une nouvelle dégradation des notations de ses dettes souveraines, ont prévenu des économistes. Selon M. Gigaba, les chiffres économiques du pays peignent une image sombre. La croissance prévue du produit intérieur brut (PIB) pour 2017 a été ajustée à la baisse à 0,7%. M. Gigaba a déclaré que son examen du budget à moyen terme donne une "vision honnête de la situation du pays". "Il n'est pas dans l'intérêt public, ni dans l'intérêt du gouvernement, de maquiller l'état de notre économie et les défis auxquels nous sommes confrontés", a-t-il souligné. Lesiba Mothata,...
(AFP 26/10/17)
Le groupe allemand SAP, géant du logiciel, a indiqué jeudi avoir signalé aux autorités américaines une affaire de corruption présumée dans sa filiale en Afrique du Sud touchant des proches du président Jacob Zuma. Le plus grand éditeur européen de logiciels, coté à Wall Street, "a volontairement informé les autorités américaines sur l'état actuel" de l'enquête qu'il a diligentée en interne quant aux soupçons de corruption dans sa filiale en Afrique du Sud, selon un communiqué de SAP. "Des mesures disciplinaires ont été ouvertes à l'encontre de trois collaborateurs de la filiale sud-africaine" qui ont été suspendus, poursuit SAP, confirmant que le ministère américain de la justice et le gendarme américain de la Bourse, la SEC, ont ouvert une enquête...
(APA 26/10/17)
APA - Le Cap (Afrique du Sud) - La South African Airways (SAA, publique) a reçu de l’Etat, une garantie 379 millions USD pour aider la compagnie nationale actuellement en difficulté à rester à flot, a déclaré le ministre des Finances, Malusi Gigaba au Parlement. Exposant mercredi son projet de politique budgétaire à moyen terme pour 2017 au Cap, le ministre a déclaré que le gouvernement avait dépensé 1,5 milliard USD sous la forme de facilité de garantie pour permettre à la SAA de continuer ses opérations. Les fonds, qui seront déboursés en mars 2018, serviront de fonds de roulement et de règlement de dettes pour permettre à la compagnie aérienne de réduire ses frais d’intérêts bancaires, a précisé le...
(AFP 26/10/17)
APA - Le Cap (Afrique du Sud) - L’inflation en Afrique du Sud devrait atteindre en moyenne 5,4% en 2017, a révélé mercredi le ministre des Finances, Malusi Gigaba, lors de sa première déclaration de politique budgétaire à moyen terme au Parlement. Les prévisions d’inflation du pays restaient proches de la limite supérieure de l’objectif entre 3% et 6%, a-t-il expliqué, notant que les perspectives de fluctuation des prix s’étaient améliorées depuis la présentation du budget global de 2017 en début d’année. "L’inflation globale devrait atteindre 5,4% en moyenne en 2017, contre 6,4% en 2017. Les révisions des perspectives d’inflation reflètent la baisse des prix du pétrole et des produits alimentaires, et une possibilité de taux de change légèrement plus...
(Xinhua 26/10/17)
Le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa n'a été impliqué dans des "pratiques anticoncurrentielles", comme le suggèrent certains reportages médiatiques, a insisté mercredi son porte-parole par intérim, Tyrone Seale. M. Ramaphosa "réaffirme son avis selon lequel toute allégation crédible sur le comportement anticoncurrentiel devrait faire l'objet d'une enquête approfondie et que les responsables doivent rendre des comptes", a affirmé M. Seale. Le journal sud-africain Business Day a rapporté mercredi que la Commission de la concurrence avait été chargée d'enquêter sur une possible collusion et des pratiques anticoncurrentielles liées aux contrats de charbon impliquant l'entreprise publique Eskom dans une demande impliquant le "Shanduka Trust" de M. Ramaphosa. Le reportage a été publié au milieu d'une bataille de succession pour le leadership du Congrès...
(Agence Ecofin 26/10/17)
L’Afrique du Sud ne construira aucune centrale nucléaire dans un futur proche, eu égard aux difficultés économiques et à l’excédent constaté dans le secteur électrique. C’est ce qu’a affirmé Malusi Gigaba (photo), le ministre des Finances, aujourd’hui. « Le nucléaire n’est pas retiré de l’agenda. Ce que je souligne, c’est que le pays et son budget ne peuvent pas se le permettre. Lorsque la reprise économique surviendra et que la demande augmentera, nous prendrons une décision à ce propos.», a affirmé le responsable. Initié en 2009, le programme nucléaire sud-africain peine à voir le jour. Sa capacité initiale de 9 600 MW a été revue à la baisse à 1 359 MW. Il y a quelques mois, l’ex-ministre de l’énergie,...
(Agence Ecofin 26/10/17)
La filière sud-africaine des agrumes a récemment suspendu ses exportations vers l’Union européenne, rapporte le site freshfruitportal. Cette interdiction commerciale fait suite à une réunion de la Cellule de gestion de la maladie des tâches noires des agrumes (Citrus Black Spot-CBS) de l’Association des producteurs d’agrumes (CGA) et ne frappera pas les mandarines ainsi que les expéditions de fruits en provenance du Cap occidental et du Nord. D’après le média, les acteurs de l’industrie ont recommandé au Département de l’agriculture de ne plus délivrer des certificats phytosanitaires pour les catégories du fruit concernées et d’arrêter les inspections sanitaires. Pour rappel, l’Union européenne est la première destination des agrumes sud-africains et absorbe annuellement 650 000 tonnes du fruit. La filière agrumes...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Les banques sud-africaines ont donné un ultimatum au gouvernement, pour mettre de l'ordre dans le management de deux sociétés d'Etat, notamment Eskom (production et distribution d'électricité) et Denel (gestion des contrats militaires). L'information a été donnée par le ministre des finances Malusi Gigaba lors de son discours de mi-parcours sur le budget. Il avertissait les députés sur l'urgence d'agir pour le sauvetage de ces entreprises. Prenant le cas d'Eskom, M. Gigaba a indiqué qu'elle constitue « une bombe à retardement » pour la stabilité des finances publiques sud-africaines. « Eskom expose le gouvernement à un risque énorme en raison de la taille de son cadre de garantie, de la taille des prêts et de la dette qu'elle a contractés. Si...
(Agence Ecofin 26/10/17)
La Johannesburg Stock Exchange (JSE) a lancé un segment consacré aux obligations vertes. La bourse sud-africaine fournit ainsi aux entreprises et autres institutions, la capacité de lever des fonds par son truchement pour le financement des initiatives bas carbone. « Emettre des obligations vertes peut aider les entreprises à renforcer leur accréditation en tant qu’organisation durable et responsable. Dans le même temps, les green bonds permettent aux investisseurs d’intégrer l’atténuation des effets du risque climatique dans leur portefeuille d’investissements, à travers des instruments qui respectent les exigences environnementales, sociales et de gouvernance.», a affirmé Donna Nemer, la directrice des marchés de capitaux de la JSE. La responsable a également souligné la vulnérabilité des marchés émergents aux impacts du changement climatique...
(Le Monde 26/10/17)
Parfois, elle regarde son propre objectif comme si elle voulait en traverser les parois. Il arrive aussi que le regard laser de Zanele Muholi s’en aille, monte vers le ciel. Toujours, quelque chose de dur, d’intense, se mêle à beaucoup de grâce. Les mises en scène, le pigment noir sur son visage, renforcent encore l’effet. Rien, jamais, ne semble échapper à ces yeux qui rappellent ceux de certains soldats. Mais autour de ce regard, il y a un dispositif qui joue des clichés, pour mieux les broyer. Dans chacun des autoportraits de la série « Somnyama ngonyama » (en zoulou « louée soit la lionne noire »), l’humour perce sous la violence, et inversement. À la fin de son projet,...
(Xinhua 26/10/17)
En raison d'une série de facteurs négatifs, les projections de croissance économique d'Afrique du Sud pour 2017 ont été révisées à la baisse, passant de 1,3%, selon les prévisions précédentes, à 0,7 %, a rapporté mercredi le ministre des Finances Malusi Gigaba. Ce niveau reste plus élevé que celui de 0,5% annoncé par les prédictions récentes du Fonds monétaire international, a déclaré M. Gigaba au Parlement en présentant sa prévision de budget à moyen terme. La croissance économique devrait par la suite se redresser lentement, pour atteindre 1,1% en 2018 et 1,5% en 2019, puis 1,9% en 2020, avec l'amélioration des perspectives économiques internationales, a-t-il dit. L'affaiblissement des perspectives de croissance traduit une dégradation de l'activité et de la confiance...
(AFP 25/10/17)
Le déficit de l'Afrique du Sud va encore se creuser sur fond de croissance molle, a annoncé mercredi le ministre des Finances, Malusi Gigaba, prédisant une période difficile pour la première économie du continent. "Ce n'est pas une période facile qui nous attend", a reconnu M. Gigaba devant le Parlement au Cap, alors que le pays se débat avec un taux de chômage élevé et des difficultés politiques au sein du parti au pouvoir. "Ce n'est pas dans l'intérêt ni du public, ni du gouvernement, d'enjoliver l'état de notre économie et les défis qui nous attendent", a-t-il déclaré. Le ministre table sur une croissance de 0,7% en 2017, contre 1,3% dans les prévisions faites en février par son prédécesseur, Pravin...
(AFP 25/10/17)
La police sud-africaine a ouvert une enquête pour le meurtre d'un militant anti-apartheid mort en 1971 en garde à vue, Ahmed Timol, qui avait été initialement été classé en suicide, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Le 27 octobre 1971, cet enseignant communiste de 29 ans avait été déclaré mort après s'être, selon la police de l'époque, jeté du 10e étage du quartier général de la police à Johannesburg, célèbre pour abriter des interrogatoires musclés. Mais quarante-six ans plus tard, la justice a requalifié ce suicide en meurtre, à la lumière de nouveaux témoignages et preuves, une première dans l'histoire de l'Afrique du Sud. Elle a aussi recommandé au parquet de poursuivre Joao Rodrigues, le dernier policier à avoir officiellement...
(AFP 24/10/17)
Le taux de criminalité a augmenté de 1,8% au cours du dernier exercice budgétaire en Afrique du Sud avec 52 meurtres par jour, soit un total de plus de 19.000 morts en douze mois, selon des statistiques officielles publiées mardi. La province du KwaZulu-Natal, dans l'est, touchée par la violence politique, a enregistré le plus grand nombre de meurtres, suivie du Gauteng, qui comprend Johannesburg et la capitale, Pretoria. "Au cours des quatre derniers exercices budgétaires, les meurtres ont suivi une courbe à la hausse", a déclaré le ministre de la Police, Fikile Mbalula, préconisant une politique plus agressive. Entre avril 2016 et mars 2017, 19.016 personnes ont été tuées, contre 18.673 au cours des douze mois précédents, a-t-il précisé...
(Jeune Afrique 24/10/17)
Zweli Mkhize, trésorier du Congrès national africain (ANC) se lance officiellement dans la course à la présidence du parti de Madiba. Sa candidature semble être le seul moyen de garantir l’unité de l’ANC et de lui éviter une défaite lors de la prochaine élection présidentielle. En décembre, l’ANC – au pouvoir en Afrique du Sud depuis 1994 – doit choisir son nouveau président, et donc futur candidat à la présidence du pays, dans moins de deux ans. Le prochain président sud-africain sera en effet élu par le Parlement, issu des élections générales prévues en 2019. Face à Cyril Ramaphosa, 64 ans, vice-président sud-africain, syndicaliste reconverti en homme d’affaires, et Nkosazana Dlamini-Zuma, 68 ans, ancienne patronne de l’Union africaine (UA) et...
(Agence Ecofin 24/10/17)
Le 25 octobre prochain à Johannesburg, seront lancées les manifestations du Discop. L’évènement, comme à ses précédentes éditions, attend la participation d’importants acteurs de l’industrie de la production, de la commercialisation et de la distribution de contenu multimédia en Afrique. Au total, environ 1 200 acteurs de 70 pays sont attendus pour acheter ou vendre environ 10 000 heures de contenu. Cette édition aura une attention particulière pour les dessins animés conçus en Afrique. « Nous mettons progressivement en place une dynamique pour construire une plateforme où pourront s’insérer les acteurs africains de l’industrie de l’animation », explique Nick Wilson, de l'African Animation Network (AAN). D’ailleurs, durant le Discop, les acteurs concernés pourront prendre part au village africain de l’animation...
(Agence Ecofin 24/10/17)
En 2017, la récolte sud-africaine de noix de macadamia s’est établie à 42 000 tonnes, rapporte Freshplaza. L'information a été révélée par Alex Whyte, directeur général de Green Farms Nut Company, entreprise active dans la transformation et l’exportation du fruit. Ce chiffre marque une amélioration de 10,5% par rapport à la précédente campagne où seulement 38 000 tonnes de noix, avaient été produits, mais restent légèrement en dessous du niveau record atteint en 2015 (46 000 tonnes). Pour rappel, la noix de macadamia est principalement produite dans les provinces de Mpumalanga (50%), de Limpopo (25%) et du KwaZulu-Natal (15%). La nation arc-en-ciel fait partie du top 5 des premiers fournisseurs mondiaux du fruit avec l’Australie, le Kenya, le Malawi et...

Pages