Mercredi 28 Juin 2017
(RFI 17/05/17)
En Afrique du Sud, une motion de défiance à bulletin secret pourrait sérieusement menacer le président Jacob Zuma. Depuis lundi 15 mai, la Cour constitutionnelle examine une demande de l'opposition afin d'autoriser un vote secret; l'opposition qui espère ainsi retourner une partie des députés de l'ANC, le parti au pouvoir. Pendant plus de huit heures, la plus haute cour du pays en entendu les arguments des uns et des autres. Cette 5e motion de défiance contre le président Zuma pourrait-elle être le coup de grâce ? Oui, affirme l'opposition qui espère, avec l'aide d'un bulletin secret, rallier à sa cause suffisamment de députés de la majorité pour destituer le chef de l'Etat. L'ANC est majoritaire à l'assemblée avec 249 sièges...
(RFI 16/05/17)
En Afrique du Sud, l’opposition politique était dans la rue ce lundi pour demander un vote de défiance à bulletin secret contre le président Jacob Zuma. Plusieurs partis d'opposition ont déposé une motion de défiance contre le chef de l'Etat après son remaniement ministériel controversé le mois dernier. Mais ils craignent que sans un vote à bulletin secret cette motion n’ait aucune chance de passer. Aussi ont-ils saisi la justice. C’est vers la Cour constitutionnelle que des milliers de manifestants ont défilé ce lundi. La plus haute cour du pays a été saisie pour se prononcer sur...
(AFP 15/05/17)
Des milliers de militants d'opposition sud-africains se sont réunis lundi à Johannesburg près de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur la possibilité d'organiser un vote de défiance à bulletins secrets contre le président Jacob Zuma au Parlement. Plusieurs partis d'opposition ont déposé une motion de défiance contre le chef de l'Etat après le remaniement fin mars du gouvernement, marqué par le limogeage très controversé de son respecté ministre des Finances Pravin Gordhan. Les adversaires de M. Zuma ont demandé le secret du vote au Parlement, persuadés de pouvoir
(AFP 15/05/17)
La plus haute juridiction sud-africaine doit se prononcer lundi sur la constitutionnalité d'un prochain vote de défiance à bulletins secrets contre Jacob Zuma au Parlement, nouvel épisode de la bataille politique engagée autour de l'avenir du président. Banderoles "Zuma doit partir" au vent, des milliers de manifestants se sont réunis autour de la Cour constitutionnelle à Johannesburg pour soutenir la requête déposée par plusieurs partis d'opposition en faveur du secret du vote. Les adversaires du chef de l'Etat ont déposé contre lui une nouvelle motion de défiance pour dénoncer le remaniement ministériel controversé de la fin mars, marqué par l'entrée au gouvernement d'une dizaine de ses proches. Le respecté ministre des Finances Pravin Gordhan, défenseur de la bonne gestion des...
(AFP 13/05/17)
La ministre sud-africaine de l'Energie Mmamoloko Kubayi a annoncé samedi que de nouveaux accords de coopération en vue de la relance du programme nucléaire civil allaient être signés, à la suite d'une décision de justice dénonçant le manque de transparence de l'actuelle procédure. L'Afrique du Sud avait signé ces dernières années plusieurs accords de coopération avec la France, la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Sud, une première étape en vue de l'attribution finale du contrat nucléaire à l'issue d'un appel d'offres entre les cinq pays. Mais fin avril, la justice a suspendu trois de ces accords
(Le Monde 13/05/17)
Dans un pays toujours marqué par la ségrégation raciale et une démocratisation décevante, le jeune artiste s’élève contre la violence et tous les stéréotypes. Athi-Patra Ruga a l’enthousiasme communicatif. Dans son atelier du Cap, encombré de babioles et autres colifichets, le jeune artiste sud-africain parle avec chaleur de ses œuvres. Avec humour aussi, et juste ce qu’il faut de folie queer. Mais derrière les ors et le glamour qui imprègnent ses œuvres, pointe la noirceur d’une génération désenchantée. Né en 1984, dix ans avant l’avènement...
(AFP 12/05/17)
L'ex-patron de la compagnie nationale d'électricité sud-africaine Eskom, Brian Molefe, un proche du président Jacob Zuma, va reprendre son poste quitté il y a six mois à la suite de soupçons de corruption, ont rapporté vendredi les médias locaux. "Il revient à son poste lundi", a déclaré le porte-parole du conseil d'administration d'Eskom, Khulani Qoma, sur la radio locale 702. M. Molefe avait démissionné en novembre après sa mise en cause dans un rapport officiel sur la corruption au sommet de l'Etat. Son nom était cité parmi les proches de la famille Gupta, une fratrie d'hommes d'affaires d'origine indienne soupçonnés d'influencer les décisions du chef de l'Etat. Selon M. Qoma, les dirigeants d'Eskom ont jugé que ce rapport n'était pas...
(RFI 11/05/17)
Depuis quelques jours, des habitants des townships autour de Johannesburg manifestent contre le manque de travail, de logement, de services publics. Certaines manifestations sont devenues violentes, comme à Eldorado Park, un quartier principalement métis à proximité de Soweto. A Eldorado Park, les rues sont jonchées de pierres et de pneus brûlés après deux jours de heurts violents. Tous les commerces sont fermés. Tout a commencé lundi par une manifestation pour demander des logements, qui a rapidement tourné au vandalisme, comme l'explique ce commerçant...
(RFI 10/05/17)
En Afrique du Sud, le squelette d’Homo Naledi, cet ancêtre lointain de l’homme découvert par un paléontologue américain il y a quelques années, a finalement été daté. Cet hominidé aurait vécu il y a 200 000 à 300 000 ans. Finalement, Homo Naledi est donc beaucoup plus jeune que prévu. L’équipe du paléontologue américain Lee Berger, qui a découvert Homo Naledi, pensait qu’il pourrait avoir jusqu’à 1 million d’années parce qu’il a des caractéristiques très primitives : une stature et un cerveau de petite taille, des anches très primitives. Mais cette équipe était perplexe parce que ce squelette présente aussi des éléments modernes, comme des pieds de marcheur et des mains capables de tenir des outils. Mais selon une datation...
(Xinhua 09/05/17)
"L'Afrique sera ce que les Africains voudront qu'elle soit", a déclaré lundi en Afrique du Sud le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré à l'ouverture de la session du Parlement panafricain. "Ma conviction est faite que l'Afrique sera ce que les Africains voudront qu'elle soit. Il appartient aux leaders d'opinion et aux élites africains d'en faire leur combat quotidien", a déclaré M. Kaboré dans son discours dont Xinhua a reçu une copie à Ouagadougou. Cette session du Parlement panafricain se tient sous le thème : "Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". Pour M. Kaboré, le dividende démographique doit être perçu comme l'accélération de la croissance de nos pays par le biais de la réduction simultanée...
(Présidence 09/05/17)
Le Parlement panafricain a ouvert sa quatrième session ordinaire ce lundi 08 mai 2017 à Midrand en Afrique du Sud, en présence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE comme invité d’honneur et du Président du Malawi, le Professeur Arthur Peter MUTHARIKA. A son arrivée au siège du Parlement panafricain ce matin, le Président du Faso a été accueilli par les premiers responsables de cette institution, l’Honorable Roger Nkodo DANG en tête et des députés burkinabè présents à cette cérémonie. Après les honneurs et quelques minutes d’entretien, le président du Parlement panafricain a introduit son hôte...
(Présidence 09/05/17)
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE est arrivé à Johannesburg en Afrique du Sud , ce dimanche 07 mai 2017 pour prendre part lundi 08 mai, à la quatrième session ordinaire du Parlement panafricain. A son arrivée, le Président Roch Marc Christian KABORE a été accueilli par ses compatriotes très fortement mobilisés pour la circonstance autour de l'ambassadeur Salamata SAWADOGO. Président d'honneur de cette quatrième session ordinaire, le Président du Faso va prononcer un important discours du haut de la tribune de cette auguste Assemblée africaine. Les parlementaires africains présents à Midrand, siège du Parlement panafricain disent attendre cette allocation du chef de l'Etat qui jouit d'une grande estime auprès d'eux. "Nous avons beaucoup à...
(Présidence 09/05/17)
Le président du Parlement panafricain, Monsieur Roger Nkodo DANG et des Ambassadeurs africains accrédités en Afrique du Sud ont reçu le Président Roch Marc Christian KABORE dans la soirée du 7 mai 2017 pour lui souhaiter la bienvenue en Afrique du Sud. Entouré de ses principaux collaborateurs et de diplomates africains, Monsieur Roger Nkodo DANG a remercié le Président du Faso pour avoir accepté l’invitation du Parlement panafricain d’honorer de sa présence à sa quatrième session ordinaire qui s’ouvre ce lundi 08 mai 2017. « Votre présence en qualité de Président d’honneur à notre quatrième session ordinaire honore toute l’Afrique », a fait savoir l’Honorable DANG. Pour les personnalités présentes à cette soirée, les actions de développement entreprises par le...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Le 18 mai prochain, la justice sud-africaine étudiera l’affaire portant sur la saisie à Port Elisabeth, le 1er mai dernier, sur demande du Polisario, d’un cargo de l’Office chérifien des phosphates (OCP). Le bateau, en provenance de Laâyoune au Maroc, transportait 50 000 tonnes de phosphate en direction de la Nouvelle-Zélande. Alors que certaines sources proches du Front parlaient d’«interception», ou d’«arraisonnement», l’OCP serein, a déclaré que la saisie était «une procédure tout à fait normale». « Il ne s’agit pas d’une interception, mais d’une saisie conservatoire sur la forme en attendant les arguments de l’OCP. Nous avons confiance en la justice.», a déclaré Mohamed Soual, conseiller du président de l’OCP à Telquel, affirmant aussi que la filiale OCP Phosboucraâ...
(Agence Ecofin 09/05/17)
L’Afrique du Sud pourrait arrêter ses exportations d’électricité vers le Zimbabwe si ce dernier ne s’acquitte pas de la dette contractée dans le cadre de cette coopération. L’Eskom, la compagnie sud-africaine en charge de la fourniture d’électricité, a en effet écrit à la Zesa, son homologue zimbabwéen pour exiger le paiement, d’ici à la fin du mois de mai, de sa facture qui s’élève à 603 millions de rands (environ 44,5 millions $) dont 119 millions de rands d’arriérés. « Il est à noter qu’aucune indulgence ni arrangement ne seront trouvés à cet égard.», a écrit à la Zesa, Matshela Koko (photo), le directeur exécutif par intérim de l’Eskom. Le Zimbabwe importe actuellement 300 MW d’électricité de l’Afrique du Sud,...
(Star Africa 09/05/17)
Le sélectionneur du Nigéria, Gernot Rohr, a dévoilé sa liste de 25 joueurs convoqués pour disputer le premier match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 qui opposera les Super Eagles à l’Afrique du Sud. Le technicien Français va compter sur seulement 4 joueurs locaux parmi les 25, pour défier les Bafana Bafana le 10 juin à Uyo. Une rencontre qui sera précédée par un match amical face à la sélection de Corse, le 26 mai à Ajaccio. Après le premier stage prévu au Corse, l’équipe fera un deuxième stage à Paris avant de revenir au pays pour le coup d’envoi des éliminatoires de la CAN 2019. Ola Aina (Chelsea FC) et Alex Iwobi (Arsenal FC) ne rejoindront...
(RFI 08/05/17)
En Afrique du Sud, un nouvel incident qualifié de raciste provoque la colère. Des heurts ont éclaté lundi 8 mai dans une petite ville à 200 kilomètres à l’ouest de Johannesburg après la libération de deux fermiers blancs accusés d’avoir tué un adolescent noir. Leur libération sous caution a provoqué la colère des villageois qui ont mis le feu à des habitations appartenant à des Blancs. L’incident remonte à il y a deux semaines. Un jeune de 16 ans, accusé par deux fermiers d’avoir volé des tournesols, décède en tombant de leur camionnette. Les fermiers assurent que la victime s’est brisé la nuque après avoir sauté du véhicule, alors qu’ils étaient est route vers le poste de police. Mais un...
(AFP 08/05/17)
De violentes échauffourées ont éclaté lundi à Coligny, une ville du nord-ouest de l'Afrique du Sud, après la libération sous caution de deux Blancs soupçonnés d'avoir joué un rôle dans la mort d'un adolescent noir de 16 ans, le mois dernier. Le 20 avril dernier, Matlhomola Mosweu est décédé après avoir chuté de la voiture de Pieter Doorewaard, 26 ans, et Philip Schutte, 34 ans. M. Doorewaard et M. Schutte assurent que la victime a sauté de leur pick-up en marche, se brisant la nuque. Ils ont expliqué qu'ils étaient en train de l'emmener au commissariat...
(AFP 08/05/17)
La justice sud-africaine a libéré sous caution lundi un homme de 33 ans accusé d'avoir voulu notamment assassiner le président Jacob Zuma et des proches du pouvoir soupçonnés d'avoir bénéficié des scandales de corruption qui secouent le pays depuis plusieurs mois. Elvis Ramosebudi, arrêté fin avril par la police, est inculpé d'"association de malfaiteurs en vue de commettre des meurtres". Il a été libéré contre une caution de 3.000 rands (202 euros) et devra pointer au commissariat trois fois par semaine, selon plusieurs médias locaux. Dans son viseur figuraient notamment le président Jacob Zuma et des membres...
(AFP 08/05/17)
Plusieurs milliers de Sud-Africains ont manifesté samedi dans la ville du Cap pour réclamer, comme tous les ans, la dépénalisation totale de l'usage du cannabis, un combat relancé récemment par une décision très controversée de la justice locale. L’usage tant thérapeutique que récréatif du cannabis est totalement proscrit en Afrique du Sud. Mais le 31 mars, un tribunal de la province du Cap occidental a estimé qu’arrêter quelqu’un pour en avoir...

Pages