| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Le Figaro 06/03/17)
REPORTAGE - Dans une société divisée par l'héritage de l'apartheid, les fermiers blancs sont la cible d'attaques en série particulièrement violentes. Un phénomène qui ne cesse de s'aggraver. Au point d'hypothéquer l'avenir même du pays. Ils étaient six. Réveillés en sursaut quelques secondes plus tôt, Diederich et Dolla Beyers pouvaient distinguer leurs silhouettes armées se dessinant dans l'épaisse obscurité de leur chambre à coucher. Tandis que les assaillants leur liaient pieds et mains avec des câbles électriques, ils n'offraient aucune résistance, ne pensant qu'à une chose: leurs enfants, endormis dans la pièce d'à côté. Allongé sur le sol et tenu en joue par l'un des hommes les menaçant de le tuer et de violer sa femme, Diederich pouvait entendre les...
(Reuters 06/03/17)
L’Afrique du Sud déterminée à soigner son image après la récente vague de violences contre les étrangers qui a secoué le pays. À Johannesburg, des patrouilles de police suppléméntaires ont été déployées pour éviter l’escalade. Car certains sud-africains veulent toujours le départ des étrangers. “ Si je vends un pain à dix rands, ils le vendent à neuf rands, le même pain … Où est-ce qu’ils le trouvent à neuf rands?”, se lamente un habitant d’un ship-town. Nous devons par exemple reconnaître que cette violence est dirigée contre les étrangers Tandis qu’un autre confie : “Si vous lui proposez de le payer 50 rands, c’est bien pour lui, juste parce qu’il n’est pas un citoyen sud-africain. Cette chose nous tue,...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Country Bird Holdings, le troisième plus grand producteur sud-africain de volaille, fermera son abattoir situé à Mahikeng, dans la province du Nord-Ouest. C’est ce qu’a indiqué Marthinus Stander, directeur général du groupe à Bloomberg. Cette mesure qui a été notifiée aux employés de la compagnie, depuis l’année dernière, est liée d’après le dirigeant, à l’absence d’une meilleure protection des acteurs du secteur contre les importations de volailles à bas prix en provenance de l’Union européenne (EU). Ces arrivées massives de volailles à bas prix sur le marché, ont eu un impact négatif sur la compétitivité des producteurs locaux. Pour faire face à cette situation, la South African Poultry Association (SAPA) qui regroupe les acteurs de la filière, plaide pour une...
(RFI 06/03/17)
Quel avenir pour le charbon sud-africain ? Il en a été question en février dernier lors du Mining Indaba, la plus importante rencontre de l'industrie minière du continent africain. Une rencontre qui a lieu chaque année dans la ville du Cap. L'Afrique du Sud est le 7e producteur mondial de charbon. Mais les cours mondiaux sont en baisse. Et lors de la dernière conférence sur le climat qui s'est tenue à Paris, il y a 2 ans, l'Afrique du Sud s'est engagée à réduire sa dépendance au charbon pour faire baisser son émission de CO2. L'Afrique du Sud produit plus de 250 millions de tonnes de charbon chaque année depuis quasiment 10 ans. Une production qui ne cesse d'augmenter. Plus...
(RFI 06/03/17)
Les équipes d’Afrique du Sud et du Sénégal ont rejoint celles de la Guinée et de la Zambie en demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017), ce 5 mars. Elles se sont par la même occasion qualifiées pour la phase finale du Mondial juniors. Les Camerounais, eux, ont été éliminés dès le premier tour de la CAN U20 2017. Zambie-Afrique du Sud le 8 mars à Lusaka et Sénégal-Guinée le 9 mars à Ndola seront les affiches des demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017). Les Sénégalais ont en effet assuré leur place dans le dernier carré de la CAN U20 2017 en venant...
(RFI 04/03/17)
En Afrique du Sud, 17 millions de bénéficiaires des aides sociales d'Etat pourraient se retrouver sans le sou à partir du 1er avril. En effet, le ministère du Développement social en charge de la distribution des allocations familiales (qui concernent les personnes âgées, les handicapés, et les enfants, entre autres) a dû rompre son contrat avec la société Cash Paymaster Services (CPS) chargée de distribuer l'argent des aides, sur fond d'irrégularités. Sauf qu'aucune solution de remplacement n'a été trouvée. Le président Jacob Zuma a demandé vendredi 3 mars aux bénéficiaires des aides sociales de ne « pas paniquer ».
(AFP 02/03/17)
Au moins cinq personnes ont été blessées jeudi par l'effondrement du toit d'une section de l'hôpital Charlotte Maxeke, l'un des plus grands établissements publics de Johannesburg, selon des sources concordantes. "Pour le moment nous dénombrons cinq blessés", a indiqué Gwen Ramogkopa, la ministre provinciale de la Santé qui s'est rendue sur place. Mme Ramogkopa a expliqué que le toit surplombant une section proche de la maternité s'est effondré alors que des ouvriers étaient en train d'y faire des travaux. "Deux ouvriers, deux patients et un membre du staff médical" ont été blessés, a-t-elle précisé. ER24, la société privée de secours présente sur place dénombrait de son côté 10 à 12 blessés légers. "Nous continuons les recherches mais pour le moment...
(AFP 02/03/17)
Le géant sud-africain des télécoms MTN a annoncé jeudi une perte de 200 millions de dollars pour l'année 2016, une première dans l'histoire de la compagnie pénalisée par une énorme amende au Nigeria et par des taux de change défavorables. "C'est l'année la plus difficile pour le groupe MTN en 22 ans d'histoire", a indiqué l'entreprise dans un communiqué. En 2015, MTN avait enregistré un bénéfice de 20,2 milliards de rands (1,6 milliard de dollars). Ces mauvais résultats s'expliquent notamment par une croissance moins bonne qu'attendue tant en Afrique du Sud qu'au Nigeria, deux marchés importants pour l'opérateur, ainsi que par la dépréciation du rand face au dollar au début de l'année 2016. Mais ils sont également dûs aux conséquences...
(Financial Afrik 02/03/17)
L’opérateur sud-africain MTN s’attend à des pertes pour l’année 2016. Le géant des télécommunications met en cause la politique du gouvernement Sud Africain sur l’insertion économique des noirs (programme Black Economic Empowerement) et l’amende imposée à l’entreprise par le gouvernement nigérian dans l’affaire des cartes SIM non identifiés. L’entreprise a été condamnée pour avoir 5,2 millions de cartes SIM actives mais non enregistrées. Le groupe avait néanmoins engagé le procureur américain Eric Holder, qui est parvenu à ramener l’amende de 3,9 milliards à 1 milliard de dollars. Sur le front sud-africain, la politique de changement radical de l’économie engagée par le président Jacob Zuma a poussé MTN à vendre des actions aux populations noires du pays. Les incertitudes nées des...
(Jeune Afrique 28/02/17)
Sur plus d’un siècle, les pays qui ont offert le meilleur rendement aux investisseurs sont ceux qui disposaient de ressources naturelles en abondance et qui ont réussi leur transition vers la finance, la technologie et les services. L’Afrique du Sud arrive en tête du classement du Crédit Suisse paru le 23 février 2017. Parmi 23 pays développés, c’est l’Afrique du Sud qui a offert le meilleur rendement à ses investisseurs depuis 1900. Les pays riches en ressources naturelles dominent le classement paru le 23 février dans le Crédit Suisse Global Investment Returns Yearbook 2017, étude réalisée par la banque helvète et la London Business School (LBS). L’Australie arrive deuxième, les États-Unis troisième, la Nouvelle-Zélande quatrième, le Canada cinquième… Les valeurs...
(AFP 27/02/17)
Les braconniers ont tué 1.054 rhinocéros en Afrique du Sud en 2016, un chiffre en baisse pour la deuxième année consécutive, a annoncé lundi le ministère de l'Environnement, mais toujours trop élevé selon les défenseurs des animaux. "Les statistiques pour 2016 montrent une baisse du nombre de rhinocéros tués par des braconniers de 10,3% sur l'ensemble du pays. 1.054 rhinocéros ont été tués contre 1.175 pour l'année 2015", indique le ministère dans un communiqué. De plus, 680 personnes ont été interpellées l'an dernier, la plupart dans le célèbre parc Kruger (est), pour du braconnage, plus de deux fois plus qu'en 2015.
(AFP 27/02/17)
Le site de vente en ligne Gumtree, l'équivalent du "Bon Coin" français en Afrique du Sud, a annoncé lundi avoir interdit les offres de vente d'ânes, afin de réduire le massacre de ces animaux dont la peau est l'objet d'un trafic vers la Chine. "Gumtree a décidé d'interdire la vente de tout âne ou mule sur le site et pas seulement les peaux ou les produits dérivés", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. "Nous espérons que cela pourra jouer un petit rôle pour réduire la cruauté envers ces animaux", poursuit le texte. Des milliers d'ânes ont été tués ces dernières années dans plusieurs régions d'Afrique du Sud, pour récupérer leur peau, réputée en Chine pour de supposées vertus médicinales. Riche...
(RFI 27/02/17)
En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma est de nouveau soupçonné de tout faire pour placer ses proches à des postes clés, afin d'asseoir sa main mise sur les institutions étatiques. Quelques jours après l'annonce du budget 2017, les responsables du ministère des Finances semblent toujours dans le collimateur de l'exécutif, soupçonné de vouloir reprendre la main sur les finances publiques. Depuis quelques jours, le ministre Pravin Gordhan essuie de nouveau les critiques nourries des alliés de Jacob Zuma. La ligue des femmes de l'ANC l'accuse de « soutenir le monopole blanc » et la ligue de jeunesse du parti demande sa démission.
(Agence Ecofin 27/02/17)
Distell group, le fabricant sud-africain de boissons, a démarré la production de boissons en cannettes dans son unité de production en Angola, a confié Richard Rushton, directeur général du groupe, à Reuters. L’usine, qui a coûté 20 millions $, produira 10 millions de litres de boissons par an. La vente de ces boissons en cannette sur le marché angolais permettra à Distell de s’orienter vers la production de boissons en bouteilles. Un développement qui devrait survenir au cours de cette année selon ses prévisions. La production de cette nouvelle usine permettra en outre un remplacement progressif des exportations du groupe vers le pays qui absorbe déjà 50 % de ses ventes totales sur le continent africain. Cependant, le groupe a...
(Le Monde 25/02/17)
Les ravages de la drogue « nyaope » et la criminalité, attribués aux immigrés, justifient une xénophobie aveugle. Il vend de l’alcool dans un quartier pauvre et dur, Pretoria West, à la périphérie de la capitale sud-africaine. C’est dire si le patron du Rudy’s Liquor Shop a l’habitude de détecter la violence lorsqu’elle approche. En prévision de la journée de manifestations anti-étrangers supposée se rassembler dans les environs, vendredi 24 février, Rudy est donc allé acheter le plus gros des cadenas disponibles au magasin de bricolage du coin. Juste avant qu’il ferme, et que son propriétaire, d’origine pakistanaise, fasse comme lui, se préparant au pire. Depuis, chacun a tiré les rideaux de fer, barricadé les magasins, dans l’attente du cortège...
(AFP 24/02/17)
La police sud-africaine a tiré vendredi des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser des centaines de manifestants anti-immigrés qui défilaient à Pretoria, ont constaté des journalistes de l'AFP. Cette marche intervient après une vague de violents incidents qui ont vu des riverains en colère piller et brûler des bâtiments occupés par des étrangers soupçonnés d'abriter des maisons de passe ou du trafic de drogue à Johannesburg et dans la capitale. Réunis à l'appel d'un collectif d'habitants d'un township de Pretoria, les manifestants...
(AFP 24/02/17)
Des centaines de Sud-Africains se sont réunis vendredi à Pretoria pour une marche anti-immigrés sous tension, après des violences qui ont ravivé le spectre des émeutes xénophobes meurtrières de 2008 et 2015, ont constaté des journalistes de l'AFP. Réunis à l'appel d'un collectif d'habitants d'un township de la ville, les manifestants accusent les étrangers, dans un contexte de fort chômage et de pauvreté, de voler le travail des Sud-Africains et d'encourager la criminalité. Depuis deux semaines, des dizaines de bâtiments occupés par des étrangers, notamment des Nigérians, et soupçonnés d'abriter des maisons de passe ou du trafic de drogue ont été brûlés par des riverains en colère à Johannesburg et à Pretoria. Ces incidents n'ont fait aucune victime, selon les...
(RFI 24/02/17)
L'ambassadeur sud-africain en poste à Abuja a été sommé de s'expliquer suite aux violences xénophobes à Johannesburg et Pretoria. La communauté nigériane, elle, en a assez d'être stigmatisée. Reportage à Yeoville, un quartier de Johannesburg où résident de nombreux Nigérians. Maisons incendiées, commerces pillés, depuis 10 jours, des incidents contre les étrangers se multiplient à Johannesburg et Pretoria. Tout a commencé quand des habitants d'un quartier sud de Johannesburg s'en sont pris à des Nigérians, qu'ils accusent d'être responsables de trafic de drogue et prostitution. « Je ne vais pas essayer d’excuser les Nigérians qui sont des criminels. Dans une société, il y a toujours des pommes pourries. Mais la majorité des Nigérians ici travaille légalement et contribue positivement à...
(Agence Ecofin 24/02/17)
L'assureur sud-africain Liberty Holdings a indiqué le 24 février dans le document de présentation de ses résultats pour l'exercice 2016, qu'il était à un stade très avancé, dans le projet d'élargissement de ses activités au Nigéria. « L'équipe de direction continue d'appliquer les stratégies de croissance et d'expansion géographiques. Nous avons progressé vers l'acquisition d'une licence d'assurance-vie au Nigeria », peut-on lire dans le document. Liberty est déjà présente au Nigéria à travers une participation complète acquise pour 9 millions $ en 2015, dans le capital de l'assureur maladie local Total Trust Health Ltd. Cette fois, il se dit prêt à effectuer une injection de capital de 160 millions de rands (12,37 millions $). L’investissement intervient alors que l'économie la...
(AFP 23/02/17)
L'ex-patron de la compagnie nationale d'électricité sud-africaine Eskom, Brian Molefe, pressenti pour entrer au gouvernement, est officiellement devenu jeudi député du Congrès national africain (ANC) au pouvoir, a-t-on appris auprès de l'ANC. Considéré comme un proche du président Jacob Zuma, M. Molefe avait démissionné en novembre de son poste de PDG d'Eskom après avoir été mis en cause dans une affaire de corruption. Son nom a refait surface ces derniers jours dans la presse locale qui le voit succéder au ministre des Finances Pravin Gordhan ou devenir son adjoint au portefeuille du Trésor. Respecté par les marchés pour sa gestion comptée des deniers publics, M. Gordhan s'oppose depuis de longs mois à M. Zuma, englué dans une série de scandales...

Pages