| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Agence Ecofin 09/03/17)
L’Eskom a annoncé hier avoir porté plainte contre l’Alliance démocratique (DA), le principal parti d’opposition, pour actions abusives et diffamatoires contre la société et son directeur exécutif par intérim, Matshela Koko. La société sud-africaine en charge de la fourniture électrique s’appuie sur un article publié le 30 janvier sur le site du parti par Natasha Mazzone, chargée des entreprises publiques au sein de l’Alliance Démocratique. Dans l’article, la parlementaire affirme que son parti mènera une action en vertu de la loi sud-africaine sur l’accès à l’information afin de prendre connaissance du contenu du rapport Denton révélant les causes des délestages ayant prévalu au cours de ces dernières années dans le pays. Selon le parti de l’opposition, aucune donnée objective ne...
(AFP 08/03/17)
L'Afrique du Sud a formellement annulé sa décision controversée de claquer la porte de la Cour pénale internationale (CPI) le temps de se conformer à la décision d'un tribunal sud-africain qui l'avait invalidée pour des raisons de procédure. Pretoria a informé le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres que "l'instrument de retrait (avait) été jugé inconstitutionnel et invalide", selon un document publié mardi par l'ONU sur son site internet. "L'approbation du Parlement sud-africain doit être obtenue avant que l'instrument de retrait du traité de Rome sur la Cour pénale internationale puisse être déposé à l'ONU", ajoute le texte. Cette annulation ne modifie cependant pas les intentions de l'Afrique du Sud sur le sujet puisqu'un projet de loi de retrait...
(RFI 08/03/17)
Pretoria a officiellement retiré sa lettre annonçant son retrait du statut de Rome, mardi 7 mars. En tout cas pour l'instant. En octobre dernier, le gouvernement sud-africain avait envoyé un courrier officialisant son retrait de la Cour pénale internationale (CPI), dont il dénonce le parti pris anti-africain. Une décision prise suite au refus de Pretoria d’arrêter le leader soudanais Omar el-Béchir – présent sur son territoire – malgré le mandat d’arrêt international à son encontre. L’Afrique du Sud n’avait pas vraiment le choix. En octobre dernier, le gouvernement a officiellement informé l’ONU de son retrait de la CPI, mais en février, la justice a estimé que cette décision était inconstitutionnelle et invalide, car elle n’avait pas été approuvée par le...
(AFP 08/03/17)
L'ONG de défense de l'environnement Earthlife Africa a remporté mercredi en Afrique du Sud sa première victoire judiciaire dans un dossier lié au changement climatique en forçant le gouvernement à produire une nouvelle étude d'impact pour la construction d'une centrale à charbon. La ministre de l'Environnement, Edna Molewa, avait reconnu que l'impact environnemental de la centrale de Thabametsi (nord) n'avait "pas été complètement pris en compte", mais elle avait autorisé sa construction malgré tout. Un tribunal de Pretoria a donné raison à Earthlife Africa en ordonnant au ministère de conduire une étude d'impact environnemental complète avant que la première pierre de la centrale ne soit posée, selon le jugement consulté par l'AFP. Selon Makoma Lekalakala, porte-parole de l'ONG, ce verdict...
(RFI 08/03/17)
En Afrique du Sud, la justice interdit au leader populiste Julius Malema d'appeler à l'occupation des terres. Depuis des mois, le chef du parti radical des Combattants pour la liberté économique (EFF) enflamme régulièrement ses partisans, prônant « l'expropriation des terres sans compensation ». Il n'en aura désormais plus le droit. Pas plus tard que la semaine dernière, Julius Malema déclarait publiquement : « Peuple d'Afrique du Sud, si vous voyez une belle terre, prenez-la, elle vous appartient. » Depuis des mois, le leader populiste multiplie les appels à s'emparer des terres agricoles détenues par les Blancs, sans aucune compensation financière. Il fait d'ailleurs l'objet de deux procédures judiciaires. Mais cette fois-ci, la justice a tranché et lui a interdit...
(Financial Afrik 08/03/17)
Sea Harvest Group a annoncé sur son site web son intention de s’introduire à la Bourse de Johannesburg (JSE) d’ici la fin de ce mois de mars. Créée en 1964, l’entreprise de produits de la mer a connu un énorme succès au cours des dernières années, en Afrique du Sud et en Australie. «L’inscription en bourse va mobiliser 100 millions de dollars, ce qui permettra à la société de continuer à investir afin d’améliorer ses marges sur un marché international de fruits de mer attractif», lit-on sur le site de l’entreprise. Avec cette entrée en bourse, Sea Harvest sera bien positionnée pour poursuivre ses acquisitions dans l’industrie de la pêche sud-africaine. Au cours des trois dernières années, le groupe a...
(Agence Ecofin 08/03/17)
Sea Harvest, filiale spécialisée dans la pêche de la société d’investissement Brimstone Investment Corporation, effectuera une levée de fonds d’une valeur de 1,3 milliard de rands (100 millions $) grâce à son entrée à la Bourse de Johannesburg (JSE). Ce montant qui sera récolté via une offre publique de vente (OPV) permettra, d’une part de payer les dettes du groupe et, d’autre part, d’accélérer sa croissance et financer ses acquisitions dans le cadre de sa stratégie d’expansion et de diversification de ses produits. Dans le cadre de l’opération, la compagnie cèdera 38,7 % de sa part d’actifs, soit 92 millions d’actions dont le prix unitaire sera compris entre 12 et 14,5 rands, ce qui valorisera la compagnie à 3,4 milliards...
(Agence Ecofin 08/03/17)
MTN Group sonde actuellement le marché des capitaux sud-africain, dans la perspective de l'émission d'un emprunt obligataire qui pourrait atteindre 4 milliards de rands (309 millions $). « Nous discutons avec des investisseurs, pour mesurer leur sentiment », a fait savoir Nik Kershaw, le chargé des relations avec les investisseurs, du groupe télécom coté sur le Johannesburg Stock Exchange. Malgré sa première perte annuelle sur les 20 dernières années, le conseil d'administration de l'opérateur de télécommunication a promis de verser un dividende global de 7 rands par action, pour l'exercice 2016, et anticipe la même somme pour l'exercice 2017. En plus de cela, MTN fait face à l'obligation de refinancer d'ici le mois de mai, près de 1,75 milliard de...
(Agence Ecofin 08/03/17)
La croissance de l’économie sud-africaine a chuté à 0,3% en 2016 contre 1,3% en 2015, en raison notamment de la sécheresse qui a frappé le pays le plus industrialisé du continent et des mauvaises performances du secteur minier, selon des données publiées le 7 mars par l'Office sud-africain des statistiques (Stats SA). Au quatrième trimestre 2016, le PIB de la nation arc-en-ciel s’est contracté de 0,3%. Ce ralentissement de la croissance s’explique essentiellement par la chute de la production agricole (-7,8% sur l’ensemble de l’année) dans le sillage de la grave sécheresse qui a frappé le pays l'an dernier, et de la baisse d’activité minière (-4,7%), toujours affectée par les cours bas des matières premières. L’Afrique du Sud risque une...
(APS 08/03/17)
’équipe nationale des moins de 20 ans, qualifiée en demi-finales de la CAN de sa catégorie et à la Coupe du monde, ‘’doit élever davantage son niveau de jeu et ne se fixer aucune limite’’, exhorte le chargé des compétitions de jeunes à la Fédération sénégalaise de football, Mbaye Diouf Dia. ‘’Les Juniors ont réussi une belle performance en se retrouvant en demi-finale d’une CAN et en Coupe du monde, ce n’était pas évident. Maintenant, il ne faut se fixer aucune limite’’, a dit à l’APS Mbaye Diouf Dia, présent en Zambie où se joue la compétition continentale.
(Agence Ecofin 08/03/17)
Telecel Global, le fournisseur international de services de voix, de données et de SMS, va développer sa licence d’opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) en Afrique du Sud et lancer ses opérations au cours de l'année. En marge du Mobile World Congress qui s’est tenu du 27 février au 02 mars 2017, à Barcelone en Espagne, NFS (la société holding des opérations mobiles de Telecel) et Telecel Global ont annoncé leur fusion, puis l’investissement de plus de 100 millions d'euros de cette nouvelle entreprise dans le secteur télécoms en Afrique. En plus d’améliorer les activités d’opérations comme Telecel Centrafrique, l’argent sera également utilisé pour l'acquisition de multiples actifs. Malek Atrissi, le directeur des opérations de Telecel Global, a justifié l’entrée...
(APS 08/03/17)
L’équipe de Zambie va jouer l’Afrique du Sud avec la volonté de gagner cette rencontre avant la fin du temps réglementaire, a déclaré ce mardi son sélectionneur Betson Chambeshi. "L’objectif c’est de le gagner pendant les 90 minutes, nous ne voulons pas aller aux prolongations encore moins aux tirs au but", a dit le technicien zambien au cours d’une conférence de presse. Selon Beston Chambeshi, cette stratégie ne veut pas dire que la Zambie sous-estime son adversaire sud-africain. "A ce niveau de la compétition, il n’y a pas de petite équipe et il n’y a aucune raison de sous-estimer une équipe qui peut compter sur un groupe très performant", a ajouté le technicien zambien. Il a dit toute sa joie...
(RFI 08/03/17)
Ce film sud-africain sur la lutte d’un jeune chanteur contre la tuberculose est parti pour être regardé par des centaines de millions d’Africains. Projetée en compétition au Fespaco, l’histoire autour d’un groupe nommé « The Lucky Specials » vient de remporter le prix pour la meilleure affiche au festival panafricain du cinéma. Réalisé par Rea Rangaka, ce long métrage mêle merveilleusement les genres de fiction, de dessin animé et de film musical. Mais au cœur de la mission figurent la prévention et la sensibilisation face à la tuberculose. RFI : Félicitations, vous avez réussi à transformer un film dédié à la prévention de la tuberculose en « feel good movie ». Votre but était-ce de réaliser un film qui fait...
(AFP 07/03/17)
La justice sud-africaine a interdit mardi au chef de l'opposition radicale de gauche, Julius Malema, de renouveler publiquement ses appels à l'appropriation de force de terres du pays au profit de la majorité noire, sous peine d'arrestation. Fondateur des Combattants pour la liberté économique (EFF), Julius Malema enflamme régulièrement ses partisans en pronant "l'expropriation des terres sans compensation", au nom de la transformation de l'économie issue de l'apartheid. Il fait déjà l'objet de deux procédures pour "incitation à l'effraction" après avoir appelé la population à s'emparer des terrains agricoles inexploités dans le pays.
(AFP 07/03/17)
D'apparence, le train qui entre en gare de Pienaarsrivier ressemble à n'importe quel autre convoi de passagers. Mais l'effervescence qui règne sur le quai ne trompe pas: cette clinique sur rail vient offrir des soins essentiels aux Sud-Africains des régions les plus reculées. Dans ce petit village au nord de la capitale Pretoria, des dizaines de patients se pressent pour bénéficier des consultations presque toutes gratuites offertes par cet express de la santé. "Quand nous arrivons, les gens sont toujours prêts ! Il y a même des enfants qui nous accueillent avec des petits spectacles", se réjouit Anna Mokwena, la responsable du train Phelophepa, qui sillonne l'Afrique du Sud depuis plus de vingt ans. "Nous sommes si contents ! J'ai...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Trois importantes sociétés spécialisées dans la production et la commercialisation du platine ont terminé en baisse le 6 mars 2017 sur le Johannesburg Stock Exchange où elles sont cotées. La valeur des actions Lonmin qui est une des plus importantes cotées sur ce marché financier a chuté de 8,5%, tandis que les actions Northan Platinum et Anglo American Platinum ont respectivement baissé de 4% et 3,6%. Les analystes et observateurs du secteur indiquent que ce sentiment négatif des investisseurs à l'endroit des actifs adossés sur le platine, tient à certains facteurs qui influencent négativement le secteur, notamment en Afrique du sud.
(RFI 07/03/17)
Le président Jacob Zuma effectue à nouveau un virage à gauche sur le sujet sensible de la redistribution des terres. Lors d'une rencontre avec des chefs traditionnels la semaine dernière, le président sud-africain a annoncé réfléchir à des mesures en faveur d'une expropriation de la terre - détenues par les Blancs - sans aucune compensation financière. Des mesures radicales qui ne font pas l'unanimité, y compris au sein de son propre parti, le Congrès national africain (ANC). Le président Jacob Zuma promet la réforme agraire depuis son arrivée au pouvoir il y a huit ans. Certes l'actuelle réforme, basée sur le principe du vendeur et acheteur consentant, n'est pas un succès, en raison notamment du trop faible nombre de vendeurs...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Le chinois Shenzen Hoimor vient de finaliser avec les autorités sud-africaines un accord qui fait de lui l’administrateur d’un complexe énergétique et métallurgique situé dans la zone économique spéciale (ZES) de Musina-Mahado. La compagnie chinoise spécialisée dans l’enrichissement de minerais investira 3,8 milliards de $ dans ce complexe. L’infrastructure produira de l’acier de haute qualité destiné aussi bien au marché local qu’à l’exportation. « Ce projet révolutionnera la province en matière d’industrialisation. Ce partenariat avec Shenzen Hoimor créera 22 000 emplois directs », a déclaré Tshepo Phetla, le président de la ZES qui souligne que cet accord marquait officiellement le lancement effectif de la zone. Le ministère de l’industrie a également salué la première victoire pour cette zone économique basée...
(AFP 06/03/17)
Le gouvernement sud-africain envisage de mettre en place un système de réglementation des médias sociaux en raison de la prolifération de fausses informations, y compris d'images modifiées par des moyens techniques, a annoncé le ministre de la Sécurité d'Etat. "Les fausses informations dans les médias sociaux représentent un défi auquel l'Afrique du Sud est confronté", a déclaré le ministre David Mahlobo. "Nous envisageons de réglementer dans ce domaine", a déclaré le ministre en réponse à une question au cours d'une conférence de presse sur la sécurité. "Même les meilleures démocraties qui sont respectées ont réglementé dans ce domaine".
(RFI 06/03/17)
Le ministère de la sécurité d'Etat a annoncé que le gouvernement envisage de contrôler plus étroitement la diffusion d'images sur les réseaux sociaux, afin d'éviter toute « manipulation ». Une première en Afrique du Sud, où la liberté d'expression est garantie par la Constitution. Le gouvernement sud-africain semble à son tour vouloir lutter contre les « fake news », ces informations fausses, ou supposément fausses, diffusées sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Sécurité publique David Mahlobo a révélé que le gouvernement travaille à une loi de régulation des médias sociaux, et même d'internet. En cause : la circulation de rumeurs ou d'escroqueries en ligne, « un défi pour l'Afrique du Sud » selon lui. Il s'agit aussi d'éviter...

Pages