Samedi 24 Février 2018
(France 24 11/12/13)
Après un convoi funéraire dans les rues de Pretoria mercredi matin, la dépouille de Nelson Mandela est arrivée au siège du gouvernement. Dès midi, les Sud-Africains, précédés des personnalités à partir de 10 h, pourront lui rendre hommage. Le cercueil de Nelson Mandela est désormais dans l'enceinte de l'Union Buildings, le siège du gouvernement, à Pretoria. La dépouille mortelle de l'ancien président sud-africain va être exposée à partir de 10h00 (08h00 GMT). Les personnalités et représentants étrangers pourront alors venir s’incliner devant "Madiba", avant la foule des anonymes et ce pendant deux jours. Un peu plus tôt dans la matinée, le cortège transportant le cercueil de Nelson Mandela avait quitté l’hôpital militaire de Pretoria pour traverser solennellement les rues de...
(AFP 11/12/13)
PRETORIA, 11 décembre 2013 (AFP) - Le convoi funéraire qui a transporté le cercueil de Nelson Mandela dans les rues de Pretoria pour un dernier hommage de la foule est arrivé à l'Union Buildings, le siège du gouvernement devant lequel déjà plusieurs centaines de personnes font la queue, ont rapporté des journalistes de l'AFP. Après des préparatifs qui doivent durer environ deux heures, les personnalités sont invitées à partir de 10h00 (08h00 GMT) à venir d'incliner devant le corps du héros mondial de la paix et de la réconciliation. A partir de midi, la foule des anonymes pourra entrer dans l'amphithéâtre où a été disposé le cercueil Nelson Mandela. A l'entrée de l'Union Buildings, un massif bâtiment centenaire en grès,...
(AFP 11/12/13)
PRETORIA, 11 décembre 2013 (AFP) - Les Sud-Africains honoraient mercredi d'un dernier adieu, très personnel, leur héros Nelson Mandela, à l'occasion du transport solennel de son cercueil dans les rues de Pretoria, puis de l'exposition au public de sa dépouille mortelle, dans l'après-midi au siège du gouvernement. Un convoi funéraire a conduit tôt le matin le cercueil, recouvert d'un drapeau sud-africain, de l'hôpital militaire vers l'Union Buildings, l'imposant siège du gouvernement dans la capitale administrative sud-africaine. Une foule clairsemée a fait un dernier signe au combattant de la lutte contre le régime raciste d'apartheid. "C'est un moment de fierté pour un Sud-Africain", déclarait Aubrey Makgobela, 24 ans, venu assister au passage du cortège avant de se rendre au travail. "Nelson...
(RFI 11/12/13)
Ce mercredi 11 décembre, un convoi funéraire a transporté solennellement le cercueil de Nelson Mandela dans les rues de Pretoria. Direction le siège du gouvernement où la dépouille de Madiba sera exposée. Tout au long du chemin, les habitants de la ville se sont reccueillis ou ont chanté au passage des véhicules. Ce matin, la famille et le président Jacob Zuma se sont inclinés devant le corps. Plus tard, c'est la foule des anonymes qui sera admise dans l'amphithéâtre de l'Union Buildings. Des chefs locaux de l'Eastern Cape, la province natale de Nelson Mandela, ont donc porté le cercueil de Mandela, entouré du drapeau sud-africain. Ils ont grimpé les marches de l’amphithéâtre du palais présidentiel, l'Union Buildings, suivis des membres...
(AFP 11/12/13)
PRETORIA, 11 décembre 2013 (AFP) - La famille de Nelson Mandela s'est dite "touchée" mercredi par les milliers de Sud-Africains qui ont bravé la pluie et le froid, notamment mardi lors de la cérémonie à Soweto, pour rendre hommage au père de la démocratie dans leur pays."Nous sommes particulièrement touchés par le fait que des milliers de gens ont bravé le froid et le temps pluvieux pour honorer Madiba et se tenir à nos côtés", indique la famille dans un communiqué. Mardi, la cérémonie de Soweto a été douchée par une pluie battante pendant plusieurs heures. La météo était plus clémente mercredi pour l'exposition du corps à Pretoria. "Alors qu'il repose en paix à l'Union Buildings (siège du gouvernement, ndlr),...
(AFP 11/12/13)
PARIS, 11 décembre 2013 (AFP) - Les photographes professionnels qui ont immortalisé Nelson Mandela décrivent un homme providentiel, simple et généreux qui a fortement marqué leur carrière, bien loin de l'image inaccessible attachée à son statut d'"icône mondiale". Lorsqu'en juillet 1993, Raymond Depardon se retrouve face à lui "par un heureux hasard", il est tellement impressionné qu'il choisit de le filmer pendant une minute en silence. "J'étais seul à Johannesburg pour un film que je faisais sur l'Afrique grâce à une bourse (...) et j'ai croisé quelqu'un, journaliste à Vogue, qui cherchait un photographe pour photographier Mandela. J'ai accepté à condition de pouvoir le filmer. Je me suis retrouvé le lendemain face à lui dans un appartement de Johannesburg", raconte...
(AFP 11/12/13)
LONDRES, 11 décembre 2013 (AFP) - Dire Straits, Stevie Wonder, Whitney Houston, Simple Minds, Sting: l'affiche exceptionnelle avait attiré un demi-milliard de téléspectateurs. Mais le méga-concert de Wembley en 1988 a avant tout donné un écho mondial au combat pour la libération de Nelson Mandela. Ce concert-hommage londonien de 11 heures, organisé à l'occasion des 70 ans du héros de la lutte contre le régime ségrégationniste sud-africain pour réclamer sa libération, "a changé la donne", estime Bob Hughes, ancien président du Mouvement Anti-Apartheid britannique (AAM). "Pour la première fois les gens ont commencé à réaliser qui était Nelson Mandela. C'est à partir de là qu'on a pu bâtir notre campagne", se souvient le militant. Quelque 70.000 personnes étaient présentes à...
(AFP 11/12/13)
JOHANNESBURG, 11 décembre 2013 (AFP) - Si Nelson Mandela est unanimement décrit comme un être exceptionnel, il n'en est pas de même de sa famille, dont la réputation a été entachée par des règlements de comptes en public, d'humiliantes actions en justice et la commercialisation du nom de l'icône sud-africaine. Les Sud-Africains ont été complètement effarés début juillet lorsque Mandla, l'aîné des petits-enfants du héros de la lutte anti-apartheid, s'est lâché pour régler ses comptes avec une bonne partie de ses parents, lors d'une conférence de presse surréaliste en direct à la télé nationale. Son grand-père, hospitalisé depuis près d'un mois, luttait alors contre la mort. Etalant les secrets d'alcôve des Mandela, il a même accusé son frère Mbuzo d'avoir...
(AFP 11/12/13)
COPENHAGUE, 11 décembre 2013 (AFP) - La chef du gouvernement danoise Helle Thorning-Schmidt a dit mercredi ne pas regretter l'autoportrait ("selfie") controversé pris en Afrique du Sud avec le président américain Barack Obama et le Premier ministre britannique David Cameron. "Ce n'était pas déplacé. Il y a eu des tas de photos prises dans la journée (...) et j'ai seulement pensé que c'est plutôt amusant", a affirmé le Premier ministre au quotidien Berlingske, au lendemain de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela à Soweto. "Cela montre peut-être aussi que quand nous nous rencontrons entre chefs d'État et de gouvernement, nous sommes aussi tout simplement des gens qui s'amusent ensemble", a-t-elle ajouté. Un photographe de l'AFP, Roberto Schmidt, a immortalisé les...
(RFI 11/12/13)
Un « selfie » (autoportrait au téléphone portable) entre Barack Obama, la Première ministre danoise et David Cameron lors de l’hommage à Nelson Mandela de mardi à Soweto a fait le tour du monde et créé un certain malaise. L’auteur du cliché lui-même, un photographe de l’AFP, s’est senti obligé de faire une mise au point. Beaucoup de bruit pour rien ? Dans la société du spectacle et sous la tyrannie des réseaux sociaux, que l’on soit puissant ou misérable, nul n’est à l’abri d’un faux-pas. Barack Obama lui-même vient d’en faire l’expérience. Oui, même l’homme supposé le plus puissant du monde, pourtant passé maître dans le contrôle de sa propre image, s’est fait prendre mardi après-midi en flagrant en...
(Xinhua 11/12/13)
L'Union africaine (UA) a ouvert lundi la Semaine de la Science, des Technologies et des Innovations (STI) au siège de l'UA à Addis-Abeba en Ethiopie. Le bloc panafricain a également rendu hommage aux trois gagnants du prix régional scientifique Kwame Nkrumah au lancement de la semaine STI organisée par le département des Ressources humaines, des Sciences et Technologies (HRST), dans le cadre de l' année des célébrations du 50ème anniversaire OUA/UA. La semaine STI s'organise avec le thème "Les contributions de la science et des technologies pour l'Agenda 2063", selon un communiqué de l'UA. A l'ouverture de la semaine, Erastus Mwencha, vice-président de la Commission de l'UA, a souligné le besoin de coordination stratégique, de partage des connaissances et d'engagement...
(20minutes 11/12/13)
Comme c’était déjà le cas avant son décès, l’image du militant anti-apartheid aiguise les convoitises...Même dans la mort, Nelson Mandela continue d’être adulé. Pour preuve, la foule compacte et les personnalités venues du monde entier au stade de Soweto ce mardi pour assister à la cérémonie d'hommage à l’ancien président sud-africain. Un véritable culte de la personnalité qui suppose des retombées économiques importantes, et qui aiguise à ce titre les intérêts. Dès l’annonce de sa mort, les étals de vendeurs à la sauvette ont poussé comme des champignons, proposant différents souvenirs et produits dérivés estampillés «Madiba»: casquettes, drapeaux, tasses, fanions, ballons, affiches et cocardes à son effigie, divers t-shirts avec son image, son nom ou son numéro de prisonnier à...
(AFP 11/12/13)
LE CAP, 11 décembre 2013 (AFP) - La résidence de Desmond Tutu au Cap a été cambriolée mardi, alors que l'ancien archevêque anglican se trouvait à Soweto, près de Johannesburg, pour la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, a indiqué mercredi un porte-parole de l'ecclésiastique. "Je peux confirmer qu'il y a eu un cambriolage" en début de soirée dans la résidence de Desmond Tutu à Milnerton (un quartier du Cap), a dit à l'AFP un porte-parole du Prix Nobel de la Paix, Roger Friedman, sans préciser l'importance des objets volés. Desmond Tutu, 82 ans, et son épouse, se trouvaient mardi à Soweto, où il a prononcé la bénédiction de clôture de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, dans le stade FNB...
(AFP 10/12/13)
SOWETO, 10 décembre 2013 (AFP) - "Géant de l'Histoire", "icône mondiale", "un des plus grands leaders de notre temps": les superlatifs sont tombés presque aussi dru que la pluie mardi lors de l'hommage officiel à Nelson Mandela à Soweto, où Barack Obama a fait figure de vedette en s'en prenant aux leaders des régimes autoritaires. "Il est difficile de faire l'éloge d'un homme... encore plus difficile de faire celle d'un géant de l'Histoire, qui a conduit une nation vers la justice", a déclaré le président américain acclamé par la foule. Répétant son admiration pour celui "qui a montré le pouvoir de l'action", Barack Obama n'a pas hésité à dénoncer une certaine hypocrisie dans les louanges qui s'élèvent du monde entier...
(AFP 10/12/13)
SOWETO, 10 décembre 2013 (AFP) - L'ancien archevêque anglican Desmond Tutu a réussi à détendre l'atmosphère à la fin de l'hommage rendu à son ami Nelson Mandela, mardi à Soweto, dans une intervention imprévue mêlant pitreries et prières. "Je ne vous donnerai pas ma bénédiction avant que vous tous soyez silencieux. Soyez disciplinés (...), je veux entendre un stylo tomber", a-t-il crié, réussissant à obtenir un silence total dans un stade Soccer City déjà largement déserté, après quatre heures d'une cérémonie plutôt ennuyeuse sous une pluie battante, faisant sourire la veuve de Mandela Graça Machel et son ex-femme Winnie. "Je veux voir le monde célébrer la vie d'une icône extraordinaire", a-t-il lancé, avant de prier dans plusieurs langues sud-africaines."Dieu, je...
(AFP 10/12/13)
La poignée de mains entre les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro pourrait signifier "le début de la fin des agressions des Etats-Unis contre Cuba", a espéré mardi un site internet officiel cubain en publiant la photo du salut entre les deux hommes. "Obama salue Raul: que cette image soit le début de la fin des agressions des Etats-Unis contre Cuba", affirme le site Cubadebate.cu dans la légende de la photo des deux hommes qui participaient en Afrique du Sud à un hommage au défunt leader sud-africain Nelson Mandela. Cette poignée de mains entre Barack Obama et Raul Castro est la première échangée publiquement entre présidents de ces deux pays depuis l'avènement de la Révolution à Cuba en...
(AFP 10/12/13)
SOWETO, 10 décembre 2013 (AFP) - Le président sud-africain Jacob Zuma a été hué à plusieurs reprises au début de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, mardi à Soweto, et son homologue américain Barack Obama acclamé quand leur visages sont apparus sur des écrans géants. L'ancien président Thabo Mbeki --contraint par Zuma à quitter le pouvoir en 2008-- et le vice-président Kgalema Motlanthe --qui s'était présenté contre Zuma à la tête de l'ANC, le parti au pouvoir, fin 2012-- avaient en revanche été très applaudis à leur arrivée dans le stade Soccer City. La télévision sud-africaine a montré au moment des huées des groupes de partisans des "Economic Freedom Fighters", le nouveau parti très anti-Zuma de l'ancien président des jeunes...
(AFP 10/12/13)
SOWETO, 10 décembre 2013 (AFP) - La cérémonie d'hommage à Nelson Mandela a débuté mardi avec l'hymne sud-africain dans le stade Soccer City de Soweto au tiers vide, sous une pluie battante mais dans une ambiance festive. "Nkosi sikelel' iAfrika" (Que Dieu bénisse l'Afrique), a entonné la foule, entamant l'hymne sud-africain. Le président Jacob Zuma, son homologue américain Barack Obama et la Brésilienne Dilma Rousseff, entre autres personnalités, devaient ensuite prendre la parole pour dire un dernier adieu au fondateur de la "Nation arc-en-ciel". liu/cpb/de
(AFP 10/12/13)
OSLO, 10 décembre 2013 (AFP) - Le président du comité Nobel norvégien et le lauréat du prix cette année ont rendu hommage mardi à Nelson Mandela qui avait reçu la prestigieuse récompense il y a 20 ans jour pour jour. "Sa victoire sur l'apartheid, son refus de céder à l'amertume et à la soif de vengeance représentent l'une des plus grandes victoires de l'Humanité", a déclaré le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, pendant la cérémonie de remise du Nobel. "Sans aucun doute, Mandela a rempli les exigences les plus élevées du prix" Nobel, a-t-il ajouté. Décédé jeudi à l'âge de 95 ans, Mandela avait reçu le Nobel de la paix en 1993 conjointement avec le président sud-africain d'alors, Frederik...
(AFP 10/12/13)
SOWETO, 10 décembre 2013 (AFP) - Graça Machel, l'épouse de Nelson Mandela est arrivée mardi au stade de Soweto à Johannesburg pour la cérémonie d'hommage à l'ancien président où se rendent aussi une centaine de dirigeants de toutes nations et toutes obédiences politiques. Pour sa première apparition en public depuis le décès de son époux jeudi dernier, Graça, 68 ans, dont l'arrivée a été retransmise sur les écrans du stade et saluée en direct par la foule, est vêtue d'un turban noir et d'un épais manteau noir, rehaussé aux dos par des motifs imitant les rayons de soleil. Le visage sombre, soutenue par deux femmes, elle n'a pas dit un mot. Vêtus de noir, plusieurs membres de la famille Mandela...

Pages