Samedi 21 Octobre 2017
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(AFP 14/10/13)
JOHANNESBURG, 14 octobre 2013 (AFP) - La police sud-africaine avait demandé que des fourgons mortuaires soient mis en attente quelques heures avant que les forces de l'ordre n'abattent 34 grévistes à la mine de Marikana (nord) en août 2012, a indiqué un responsable lundi. Le lieutenant-colonel Duncan Scott, qui était alors chargé de la coordination du plan visant à désarmer et disperser les grévistes, a déclaré devant la commission chargée de faire la lumière sur les événements de Marikana que la direction de la police sud-africaine voulait que quatre fourgons mortuaires soient déployés près de la colline où les mineurs étaient rassemblés. "Un seul véhicule a été envoyé. Il est arrivé avant la fusillade", a-t-il ajouté. Des fourgons venus d'une...
(AFP 14/10/13)
PRETORIA, 14 octobre 2013 (AFP) - Le mariage gay en Afrique du Sud, "c'est magnifique sur le papier, mais la vie quotidienne n'a rien à voir avec ça...": c'est le message adressé lundi par des militants homosexuels des townships sud-africains à Valérie Trierweiler, compagne du président français. En marge de la visite d'Etat de François Hollande en Afrique du Sud, la first Lady française a rencontré au cours d'un déjeuner à Pretoria plusieurs de ces militants et militantes, puis un couple de lesbiennes noires. Alors que l'homosexualité est très largement acceptée dans les quartiers huppés de Johannesburg ou du Cap, majoritairement blancs, elle reste un tabou dans les townships populaires, où s'exerce la violence homophobe. Mme Trierweiler était accompagnée pour...
(AFP 14/10/13)
JOHANNESBURG, 14 octobre 2013 (AFP) - Un tribunal de Johannesburg a condamné lundi l'Etat sud-africain à payer l'aide juridictionnelle à des survivants de la fusillade de Marikana (nord), au cours de laquelle la police a abattu 34 mineurs grévistes en août 2012. Le gouvernement sud-africain était traduit en justice pour avoir refusé de payer les frais des avocats représentant les 270 mineurs à la commission chargée de faire la lumière sur les événements. Le principal avocat des mineurs, Dali Mpofu, a décrit la décision de la haute cour du Gauteng du Sud (Johannesburg) comme "une grande victoire pour les travailleurs... les pauvres mineurs". "Pour le pays, c'est une décision très importante. Il y a désormais une probabilité plus importante que...
(AFP 14/10/13)
Au premier jour de sa visite en Afrique du Sud, François Hollande a annoncé, lundi 14 octobre, la signature d'un nouveau contrat commercial entre les deux pays, pour la construction d'une centrale thermique.Il s'agit d'un "accord entre GDF Suez et l'Afrique du Sud" d'une valeur de 1,5 milliard d'euros, a annoncé le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse conjointe avec le président sud-africain, Jacob Zuma, sans donner plus de détails."Aujourd'hui marque un jalon important dans les relations bilatérales entre l'Afrique du Sud et la France", s'est réjoui M. Zuma. "Nous sommes convenus que nous avons besoin de développer le commerce de façon équilibrée", a-t-il ajouté.M. Hollande a également appelé de ses vœux "un partenariat équilibré", avec l'Afrique du...
(AFP 14/10/13)
JOHANNESBURG, 14 octobre 2013 (AFP) - Les présidents français et sud-africains François Hollande et Jacob Zuma ont plaidé lundi à Johannesburg pour un "partenariat équilibré" entre leurs deux pays, scellant deux importants accords commerciaux d'un montant de près de 6 milliards d'euros. "Aujourd'hui marque un jalon important dans les relations bilatérales entre l'Afrique du Sud et la France", s'est réjoui M. Zuma qui accueillait M. Hollande pour une visite d'Etat de deux jours. "Nous sommes convenus que nous avons besoin de développer le commerce de façon équilibrée", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse commune. Sur la même longueur d'ondes, M. Hollande a également appelé de ses voeux "un partenariat équilibré", avec l'Afrique du Sud, près de 20 ans après...
(AFP 14/10/13)
PRETORIA, 14 octobre 2013 (AFP) - Le président français François Hollande et son homologue sud-africain Jacob Zuma ont peiné à cacher leurs divergences lundi sur la question de la Cour pénale internationale (CPI), décriée en Afrique notamment pour son action contre les dirigeants élus du Kenya. "La France est attachée à la CPI et ne peut accepter quelque impunité que ce soit", a lancé François Hollande à Pretoria au cours d'une conférence de presse commune avec M. Zuma. Si "les Etats doivent être respectés, (...) le principe c'est la justice internationale pour que les criminels répondent de leurs actes", a-t-il ajouté. "Nous sommes tous contre l'impunité. En aucune façon nous ne pouvons appuyer une action qui ouvrirait la voie à...
(Le Figaro 14/10/13)
Le chef de l'État entame une visite de deux jours en Afrique du Sud, pays dont les énormes besoins en énergie suscitent un fort intérêt des industriels français. «L'énergie est au cœur de notre partenariat», déclarait Éric Besson, ministre de l'Industrie et de l'Énergie, lors de la visite du président sud-africain Jacob Zuma à Paris en mars 2011. Depuis, les ministres ont changé, mais l'état d'esprit reste le même. Alors que les politiciens sud-africains se préparent à recevoir à Pretoria le président François Hollande en visite officielle, les industriels français espèrent que les efforts d'Areva, d'EDF ou d'Alstom vont continuer à porter leurs fruits. La bataille commerciale pour pallier les besoins énergétiques de l'ex-pays de l'apartheid est loin d'être terminée...
(RFI 14/10/13)
Le président français François Hollande est en Afrique du Sud pour une visite officielle de deux jours. Au programme : renouveler le partenariat de la France avec ce pays émergent et tenter d’accélérer quelques grands contrats commerciaux en cours de négociation. La France est le 9e partenaire commercial de l'Afrique du Sud. Mais c’est aussi une visite importante d’un point de vue diplomatique. Les relations entre les deux pays ont parfois été tendues ces dernières années, la politique étrangère française sur le continent africain n’étant pas toujours bien comprise. Depuis dix ans, la France et l'Afrique du Sud sont en compétition sur le continent africain. Les différentes crises comme la Libye, la Côte d'Ivoire, la Centrafrique et le Mali ont...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(La Libre 11/10/13)
Une campagne dénonce "le massacre" des Blancs. Les chiffres ne le confirment pas. Un nuage de ballons rouges s’envole dans le ciel ensoleillé de Pretoria, devant le siège du gouvernement sud-africain. Baptisé "Octobre Rouge", l’événement n’a rien à voir avec un rassemblement communiste ou le roman d’espionnage de l’Américain Tom Clancy. Les quelques centaines de personnes rassemblées hier dans plusieurs villes d’Afrique du Sud sont venues, souvent en famille, pour protester contre ce qu’elles qualifient d’"oppression" et de "massacre" des Sud-Africains blancs. A leur tête, des chanteurs afrikaners populaires, Steve Hofmeyr et Sunette Bridges, qui enchaînent photos-souvenirs et autographes. Dans le défilé, sur fond de musique en afrikaans, flottent les anciens drapeaux d’Afrique du Sud et des républiques boers et...
(Xinhua 11/10/13)
Une plateforme de médias innovante visant à renforcer la communication autour de la politique étrangère sud-africaine sera lancée prochainement, ont annoncé jeudi les autorités. Cette plateforme, nommée Ubuntu Radio, sera accessible sur Internet à partir du 17 octobre, et sera la première du genre sur le continent africain, a rapporté le Département sud-africain des Relations Internationales et de la Coopération (DIRCO). Cette station diffusée 24 heures sur 24 sera la première mise en place sous l'égide d'une institution du gouvernement et à but non lucratif, avec un format de "Talk Radio" (radio parlée, mêlant informations et échange avec les auditeurs). L'objectif d'Ubuntu Radio est de créer une plateforme pour échanger des idées et des opinions entre différents acteurs, qui pourront...
(Xinhua 11/10/13)
Le gouvernement sud- africain a remercié jeudi le Fonds mondial pour sa contribution à la lutte contre le VIH (sida) et la tuberculose (TB). En tant que principale source de financement pour la lutte contre sida, la TB et le paludisme, le Fonds mondial a apporté un total de 3 milliards de rands (environ 300 millions de dollars américains) à cette lutte en Afrique du Sud. "C'est le plus important don d'un même donateur multilatéral pour la lutte contre le VIH et la TB", a déclaré la porte-parole du gouvernement Phumla Williams à Pretoria. "Au nom de la population d'Afrique du Sud, le gouvernement remercie le Fonds mondial pour son aide à l'Afrique du Sud à un moment où le...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...
(AFP 10/10/13)
JOHANNESBURG, 10 octobre 2013 (AFP) - La grève des salariés sud-africains d'AngloAmerican Platinum (Amplats) a pris fin jeudi après onze jours, a-t-on appris de source syndicale et auprès de l'entreprise, premier producteur mondial de platine. "La grève lancée par (le syndicat) AMCU qui avait démarré le 27 septembre sur les sites de Rustenburg et du nord du Pilanesberg a pris fin après onze jours. L'activité reprendra à l'issue des procédures habituelles de redémarrage en toute sécurité", a annoncé le groupe dans un communiqué. La grève a causé un manque à gagner en production d'"environ 44.000 onces de platine" mais n'a pas perturbé les ventes, selon l'entreprise. Jimmy Gama, trésorier d'AMCU, a également confirmé à l'AFP la fin du mouvement social...
(AFP 10/10/13)
JOHANNESBURG, 10 octobre 2013 (AFP) - L'administration pénitentiaire sud-africaine a placé sous tutelle une prison de haute sécurité de Mangaung (centre) gérée par la société privée G4S, à cause d'une "détérioration inquiétante" de la sécurité dans l'établissement, selon un communiqué diffusé jeudi. "Nous avons noté avec inquiétude que dans certains cas, le contractant continue de recourir à du personnel de sécurité non qualifié (...)", a précisé l'administration, en annonçant qu'un fonctionnaire avait été nommé pour reprendre en main l'établissement. Selon l'administration, le prestataire privé "a perdu le contrôle effectif de l'établissement" et "la situation montre une détérioration inquiétante de la sûreté et de la sécurité du centre". "Nous sommes très conscients que la situation dans ce centre est tendue et...

Pages