Mercredi 25 Avril 2018
(Xinhua 11/03/14)
Le secteur commercial en Afrique du Sud devrait doter les jeunes des compétences requises pour qu'ils trouvent du travail, a déclaré lundi une grande compagnie qui fournit des solutions technologiques et commerciales. Avec plus de 5 millions de chômeurs dans le pays dont 75 % sont des jeunes, « Le gouvernement seul ne peut supporter la charge de créer des emplois », a souligné le PDG du groupe EOH, Asher Bohbot, à Johannesburg. « Les entreprises doivent s'engager pour trouver une solution », a affirmé M. Bohbot avant d'ajouter : « Faire cela est incroyablement simple et n'est pas un exercice onéreux. C'est seulement une question de donner aux jeunes plus d'expérience ». « Il a été prouvé qu'un jeune...
(Cameroonvoice 11/03/14)
L'acceptation de l'homosexualité passe mal sur la terre africaine. C'est le moins que l'on puisse dire, car, elle y est davantage considérée comme une pratique contre-nature, voire animalière. Et si hier les concernés se faisaient discrets, aujourd'hui, leurs revendications soutenues avec moult pressions politiques et économiques par des états occidentaux, rencontrent une farouche opposition. D'autant plus que le diktat occidental est accompagné d'une agressive propagande médiatique. En réalité, même en Europe, les résistances au mariage homosexuel sont légion et passées sous silence par la vulgate dominante.
(El Moudjahid 11/03/14)
Des acteurs incontournables pour la construction de la nouvelle Afrique Les organisations syndicales africaines sont des "acteurs incontournables" pour la construction de la nouvelle Afrique, a affirmé, hier, à Alger le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sid-Saïd, lors des assises du 37e Conseil général de l’Organisation de l’unité syndicale africaine (OUSA). "Les organisations syndicales africaines sont souvent à l’origine des initiatives et des dynamiques de transformation au plan démocratique, économique et social", a indiqué M. Sidi-Saïd dans son allocution, soulignant que les organisations syndicales africaines...
(AFP 10/03/14)
JOHANNESBURG, 10 mars 2014 (AFP) - L'Afrique du Sud va demander des explications aux autorités mozambicaines après la publication d'un article relatant le calvaire de plusieurs détenues sud-africaines, obligées de se prostituer pour obtenir nourriture ou produits d'hygiène de base dans leur prison au Mozambique. Le ministère sud-africain des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué lundi qu'il prenait "ces allégations au sérieux". "L'affaire sera portée à l'attention des autorités mozambicaines pour plus amples investigations", a-t-il ajouté. L'hebdomadaire sud-africain Sunday Times a produit dimanche des témoignages disant que "parfois, les filles sont forcées à coucher avec les gardiens pour avoir du pain ou du savon". "Nous sommes comme des esclaves sexuelles", a confié l'une d'elle. Les autorités pénitentiaires du Mozambique,...
(AFP 10/03/14)
JOHANNESBURG, 10 mars 2014 (AFP) - C'est une femme de 66 ans. On l'entend peu. Elle laisse avocat et procureur du procès Pistorius échanger les coups et malmener les témoins. Accusée de passivité, la juge Thokozile Masipa, n'a pourtant rien à se reprocher, selon des juristes. Des millions de téléspectateurs ont pu assister, dans les premiers jours du procès, aux interrogatoires brutaux, voire humiliants, de l'avocat de la défense Barry Roux, qui tentait de discréditer des témoins clés de l'accusation. Deux femmes ont fondu en larmes. Et l'apparente indifférence de la juge, âgée de 66 ans, a choqué certaines âmes, peu familières des...
(AFP 10/03/14)
PRETORIA, 10 mars 2014 (AFP) - Le champion sud-africain Oscar Pistorius a été pris de nausées au tribunal et vomit lundi durant le compte-rendu de l'autopsie de sa victime, la jeune Reeva Steenkamp qu'il est accusé d'avoir tuée la nuit de la Saint-Valentin 2013, a constaté une journaliste de l'AFP. Prostré dans le box des accusés, se tamponnant les yeux avec un mouchoir, le jeune homme de 27 ans s'est plié en deux, croisant les mains derrière la nuque, serrant sa tête dans ses coudes, avant de vomir tandis que le médecin légiste venait de décrire l'état du crâne de Reeva fracassé par une balle.
(AFP 10/03/14)
PRETORIA, 10 mars 2014 (AFP) - La juge a interdit lundi la retransmission en direct de la déposition du médecin légiste Gert Saayman qui devait présenter un rapport sur l'autopsie de Reeva Steenkamp, abattue en février 2013 par le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius. "Il n'y aura pas de retransmission (audio et vidéo) en direct. (...) Cela concerne également Twitter", a décidé la juge Thokozile Masipa, répondant à la demande expresse de cet expert au procès du sportif entré lundi dans sa deuxième semaine. liu/clr/jlb
(AFP 10/03/14)
PRETORIA, 10 mars 2014 (AFP) - Un vigile travaillant dans la résidence où habitait Oscar Pistorius est resté ferme lundi sur sa version des faits selon laquelle le champion paralympique sud-africain lui avait dit que "tout (allait) bien" juste après avoir tué son amie Reeva Steenkamp. Soumis par l'avocat de la défense Barry Roux à un contre-interrogatoire courtois mais serré, Pieter Baba, le témoin appelé à la barre, maintient sa version quand bien même la défense a produit des relevés horaires des appels téléphoniques du centre de sécurité du lotissement fortifié de Pretoria où habitait l'athlète, au moment du drame.
(La Dépêche du Midi 10/03/14)
Le champion paralympique Oscar Pistorius est jugé depuis lundi dernier à Pretoria pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp. Un procès qui fascine le pays tout entier. «Non coupable, Madame la juge». À l’ouverture du procès, seul dans le box des accusés, Oscar Pistorius s’est levé et a répondu d’une voix timide à l’accusation de meurtre qui pèse sur lui. Plus tôt, le champion avait dû traverser une foule de caméras prêtes à immortaliser l’instant, devant l’entrée du tribunal. Près de 300 journalistes du monde entier ont été accrédités pour couvrir l’événement. Une frénésie inédite pour un procès en Afrique du Sud. «C’est le procès le plus médiatisé de l’histoire de notre pays. Je n’avais encore jamais vu...
(RFI 10/03/14)
En Afrique du Sud, le procès d’Oscar Pistorius a repris ce lundi matin. L’athlète est accusé du meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp, le 14 février 2013. Un sixième jour d’audience marqué par le malaise de l’accusé lors du compte-rendu de l'autopsie de sa victime. Alors que le médecin légiste décrivait l'état du crâne de Reeva Steenkamp fracassé par une balle, dans le box des accusés, Oscar Pistorius s’est plié en deux, a croisé les mains derrière sa nuque et s’est mis à vomir. Des agents de sécurité ont dû lui apporter un seau. Après cela, alors que le médecin poursuivait son compte-rendu, Oscar Pistorius prostré sur son banc a continué à sangloter. A un moment ses hoquets étaient...
(Agence Ecofin 10/03/14)
Après une semaine précédente caractérisée par une nouvelle hausse, soutenue par l’intérêt des investisseurs pour les titres des grandes entreprises dont les annonces des résultats ont été positives, le marché financier sud-africain (Johannesburg Stock Exchange) a débuté lundi 10 mars 2014 sa semaine dans le rouge, plombé par des résultats décevant de l'économie chinoise au cours du mois de février. La semaine précédente s'est pourtant achevée sur de bons indicateurs, avec la remonté du rand face au dollar américain, signe que les investisseurs étrangers étaient de retour sur le marché avec une dynamique qui s’est observé surtout sur le groupe Sasol, dont le titre a progressé de 36 rands durant la période dans un contexte marqué par l’attente de ses...
(Xinhua 10/03/14)
LE CAP, 9 mars (Xinhua) -- L'Alliance démocratique (DA), parti d'opposition sud-africaine, a demandé dimanche au gouvernement sud- africain d'expliquer au Parlement la dispute diplomatqiue avec le Rwanda. "La DA demandera que le ministre des Relations internationales et de la Coopération, Maite Nkonana-Mashabane, informe d'urgence le Parlement de ce qui équivaut à une rupture des relations diplomatiques entre l'Afrique du Sud et le Rwanda", a déclaré Justus de Goede, ministre fantôme de la DA en charge des relations internationales et de la coopération. Le gouvernement avait refusé de commenter l'expulsion par le Rwanda de six diplomates sud-africains vendredi, alors que le Rwanda accuse l'Afrique du Sud d'accueillir des dissidents tenus pour responsables d'attaques terroristes au Rwanda. L'expulsion des six diplomates...
(AFP 10/03/14)
JOHANNESBURG, 10 mars 2014 (AFP) - Un Boeing 747-400 de Cathay Pacific qui partait pour Hong Kong avec 234 personnes à bord a dû revenir faire un atterrissage d'urgence à Johannesburg dimanche après avoir heurté des oiseaux au décollage, a indiqué la compagnie lundi. Le commandant de bord a immédiatement décidé de revenir à son point de départ. "Après une procédure normale de largage de carburant afin d'avoir le poids requis pour atterrir, l'appareil s'est posé sans autre problème à 13H43 (11H43 GMT), une heure et deux minutes après son départ", a précisé la compagnie hong-kongaise dans un communiqué. L'appareil a largué son carburant au-dessus du township de Tembisa, au nord-est de Johannesburg, selon l'agence de presse sud-africaine Sapa. sn/liu/cpb/jmc
(RFI 08/03/14)
Le procès d’Oscar Pistorius reprend ce lundi 10 mars en Afrique du Sud. Le sportif est jugé depuis lundi dernier pour le meurtre de sa petite amie, le top model Reeva Steenkamp. La justice va essayer cette semaine encore d’en savoir plus sur les événements qui ont conduit à la mort de Reeva Steenkamp, mais aussi sur la personnalité d’Oscar Pistorius. Ce lundi, la cour entendra de nouveau Pieter Baba, le gardien de la résidence sécurisée où s’est produit le drame. Vendredi, il a raconté avoir appelé Oscar Pistorius juste après les coups de feu. L’athlète lui avait répondu que « tout allait bien », avant de le rappeler...
(Afrik.com 08/03/14)
Le président sud-africain a été interpellé par la Fédération des syndicats d’Afrique du Sud afin que l’état d’urgence soit décrété dans le secteur minier, en proie depuis plusieurs semaines à des grèves ponctuées de troubles. La Fédération des syndicats d’Afrique du Sud (COSATU) est repassé ce jeudi à l’offensive afin que le président Jacob Zuma décrète l’état d’urgence dans le secteur minier. Le COSATU estime que cette initiative doit être rapidement prise jusqu’à ce que l’accord de paix et la législation d’Afrique du Sud soient respectés par l’ensemble des syndicats et employeurs du secteur minier. Le COSTAU, qui a exprimé sa déception de ne voir aucun effort s’engager tant du côté des employeurs que de celui des grévistes, a lancé...
(RFI 08/03/14)
L’athlète sud-africain Oscar Pistorius est accusé du meurtre avec préméditation de sa petite amie, Reeva Steenkamp, le 14 février 2013. Pour sa défense, il affirme avoir cru tirer sur un cambrioleur. Cette semaine, neuf témoins ont défilé à la barre : des voisins, un boxeur, les propriétaires d’un restaurant, une ancienne petite amie et un garde de sécurité. Tous des témoins à charge. Les trois voisins Il s'agit d'un couple et une femme, vivant à entre 100 et 200 mètres de l'habitation d’Oscar Pistorius. Tous ont affirmé avoir entendu une dispute, des cris, des appels à l’aide d’une femme puis des coups de feu la nuit du drame. Des témoignages accablants qui appuient la thèse du procureur selon laquelle Oscar...
(Xinhua 08/03/14)
BEIJING, 8 mars (Xinhua) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a indiqué samedi que la Chine et l'Afrique étaient des soeurs et des partenaires engagées dans la coopération en tant qu'égales. En ce qui concerne sa coopération avec les pays d'Afrique, jamais la Chine n'a eu envers eux une attitude condescendante ni ne s'est ingérée dans leurs affaires intérieures ou encore n'a fait de promesses en l'air, a déclaré Wang lors d'une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale(APN, parlement chinois). "Jusqu'à présent, nous avons aidé les pays africains à construire plus de mille projets sans conditions attachées. Ce fait en lui-même prouve que les accusations infondées contre la Chine...
(Xinhua 08/03/14)
IMPFONDO (République du Congo), (Xinhua) -- Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, a dénoncé vendredi à Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, à 1000 km au nord-est de Brazzaville, la "biopiraterie" en Afrique, par certaines entreprises, a constaté Xinhua sur place. "La biopiraterie, il s'agit en réalité d'un véritable scandale. En effet, certains chercheurs et certaines entreprises accaparent les droits sur le matériel biogénétique, les techniques et les savoirs traditionnels. Ils privent ainsi les communautés détentrices de ces ressources ou de ces savoirs, de leur droit légitime. C'est le cas, hélas, des peuples autochtones et des Etats concernés...
(Xinhua 08/03/14)
Le président sud-africain Jacob Zuma est disponible à répondre aux questions au Parlement, a déclaré vendredi la présidence. « La présidence souhaite corriger une fausse information alléguant que le président Jacob Zuma évitait de répondre aux questions des parlementaires à l'Assemblée nationale », a déclaré le porte-parole de la présidence Mac Maharaj dans un communiqué. M. Zuma était disponible et prêt à répondre aux questions écrites et orales des députés durant toute l'année 2013 et des années précédentes, a dit M. Maharaj. L'année 2014 n'est pas différente, sauf pour les élections générales nationales prévues pour le 7 mai, a poursuivi le porte- parole. Le parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA) a allégué tôt dans la journée que le groupe du Congrès...
(Agence Ecofin 08/03/14)
Selon TMT Finance, un média britannique spécialisé dans le volet finances du secteur des TIC, l’opérateur de mobile français, Orange aurait retenu le cabinet Lazard, afin se faire conseiller sur un plan de désinvestissement en Ouganda, ce qui marquerait le début d’un projet annoncé il y a quelque peu, de son désir de quitter certains de ses marchés en Afrique. Outre l’Ouganda, l’information cite aussi des pays comme le Kenya où il est présent grâce à une participation de 70% au sein de l’opérateur Telkom, la République Démocratique du Congo, le Niger, pays où l’opérateur français occupe une place résiduelle sur le marché de la téléphonie mobile, ou alors ne réalise pas les performances financières escomptées. Alors qu’on spécule encore...

Pages