Samedi 22 Juillet 2017
(RFI 12/07/17)
En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma aurait refusé de démissionner malgré les demandes au sein de son parti, l'ANC. C'est en tout cas ce qu'affirme la presse. Selon un quotidien dominical, le Comité d'intégrité de l'ANC aurait demandé au chef de l'Etat - embourbé dans des scandales - de quitter son poste pour le bien du parti, mais celui-ci aurait platement refusé. En décembre dernier, le Comité d'intégrité de l'ANC aurait demandé au chef de l'Etat de démissionner, un comité composé de grands noms de la lutte anti-apartheid...
(RFI 12/07/17)
En Afrique du Sud, le procès pour terrorisme de deux jeunes de 23 ans accusés d'avoir tenté de rejoindre le groupe jihadiste Etat islamique a une fois de plus été reporté. Arrêtés il y a un an, les deux frères jumeaux attendent toujours l'ouverture de leur procès. Ils sont accusés de terrorisme et de fraude et comparaissaient mardi 11 juillet pour la énième fois. L’audience a été reportée au 27 juillet. Brandon-Lee et Tony-Lee Thulsie ont été arrêtés le 10 juillet 2016 à leur domicile, au nord de Johannesburg. Selon l'acte d'accusation, les deux frères « ont comploté en vue de commettre des actes terroristes, notamment contre l'ambassade des Etats-Unis dans le pays et des institutions juives ». Ils sont...
(AFP 11/07/17)
Le président sud-africain Jacob Zuma est persona non grata au congrès cette semaine du Parti communiste, un des alliés de la coalition gouvernementale, a indiqué mardi la formation politique, témoignant de l'effritement du soutien au chef de l'Etat embourbé dans une litanie de scandales. La Parti communiste sud-africain (SACP) a adressé une lettre en ce sens au Congrès national africain (ANC), le parti du président Zuma et de feu Nelson Mandela. "Compte tenu des tensions...
(AFP 10/07/17)
Des rangers s'activaient lundi pour retrouver quatre lions qui se sont échappés du parc sud-africain Kruger, très prisé des touristes pour les safaris, ont annoncé les autorités. Les quatre mâles ont été localisés dimanche soir dans le village de Matsulu, à proximité du parc situé dans le nord-est du pays. Les parcs nationaux sud-africains (SANParks) ont appelé "les résidents à la plus grande vigilance" et à prendre contact avec les autorités s'ils voyaient ces "dangereux prédateurs". En mai, cinq lions avaient réussi à se faire la belle du Kruger, un parc clôturé. Les rangers étaient rapidement parvenus à capturer quatre d'entre eux. Le cinquième est toujours en cavale, à moins qu'il ne soit retourné seul dans le parc, selon un...
(RFI 10/07/17)
En Afrique du sud, l’ANC, le parti au pouvoir enquête sur des allégations de faux membres au sein de ses rangs. Une enquête a été ouverte dans plusieurs provinces, accusés d’avoir gonflé le nombre d’adhérents au mouvement. Une pratique relativement commune, sauf que dans six mois, l’ANC doit élire le successeur de Jacob Zuma, son leader, et que le nombre d’adhérents par province va peser lourd dans la balance. Une enquête a été ouverte dans quant provinces, dont celle du Kwazulu Natal...
(RFI 08/07/17)
En Afrique du Sud, les bureaux des «Hawks», la police d’élite, ont été cambriolés cette semaine et plusieurs ordinateurs ont été volés. L’affaire fait scandale, car il n’y a eu aucune effraction et surtout, seuls certains ordinateurs contenant des informations sensibles ont été pris. Les «Hawks» sont notamment chargés des affaires de corruption et de grand banditisme. Les ordinateurs volés contenaient des informations sur le recrutement de certains employés, et ce, alors qu’une enquête est en cours sur des recrutements douteux...
(RFI 07/07/17)
Après le verdict de la Cour pénale internationale qui a considéré, jeudi 6 juillet, que Pretoria avait manqué à ses obligations en n’arrêtant pas sur son sol Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour, l’Afrique du Sud a réagi. Le président soudanais était présent à Johannesburg à un sommet de l'Union africaine en juin 2015. Et bien que signataire du Statut de Rome, l'Afrique du Sud ne l'avait pas arrêté. Le gouvernement a indiqué avoir pris note du verdict. Il a cinq jours pour éventuellement faire appel. Pour l'Afrique du Sud, c'est un véritable camouflet.
(AFP 06/07/17)
La Cour pénale internationale (CPI) a jugé jeudi que l'Afrique du Sud avait manqué à ses obligations en n'arrêtant pas sur son sol en juin 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. "La chambre conclut que (...) l'Afrique du Sud n'a pas respecté la requête de la Cour d'arrêter et de remettre Omar el-Béchir", a déclaré le juge Cuno Tarfusser, "empêchant ainsi la Cour d'exercer ses fonctions (...) en lien avec les procédures criminelles instituées contre" le président soudanais. Les juges ont toutefois refusé de renvoyer l'affaire devant le Conseil de sécurité de l'ONU, qui avait saisi en 2005 la CPI au sujet de la situation au Darfour, ni devant l'Assemblée des Etats Parties au Statut...
(RFI 06/07/17)
La Cour pénale internationale a estimé ce jeudi 6 juillet que Pretoria a manqué à son devoir en refusant d'arrêter le président soudanais en 2015. L’affaire remonte à juin 2015, lorsqu'Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour, se trouvait en Afrique du Sud pour un sommet de l’UA. Le pays, bien que signataire du traité de Rome, avait refusé de l’arrêter avant que le dirigeant soudanais ne quitte précipitamment le pays. La décision n’est pas une surprise. La CPI estime que Pretoria a manqué à ses obligations internationales lorsqu’elle n’a pas arrêté le président soudanais alors qu’il était sur son territoire. Lors de la lecture du jugement, le juge a rappelé que deux mois avant qu'Omar el-Béchir ne se rende...
(AFP 06/07/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit se prononcer jeudi concernant la violation ou non des lois internationales par l'Afrique du Sud pour avoir refusé d'arrêter sur son sol en 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. Jamais inquiété jusqu'à présent, Omar el-Béchir est visé par deux mandats d'arrêt internationaux émis par la CPI en 2009 et 2010 pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis au Darfour, province de l'ouest du Soudan en proie depuis 2003 à une guerre civile qui a fait 330.000 morts, selon l'ONU.
(AFP 06/07/17)
Un syndicat sud-africain a volé jeudi au secours de gardiens de prison suspendus pour avoir autorisé dans un pénitencier de Johannesburg un spectacle de strip-teaseuses pour les détenus qui a fait les délices des réseaux sociaux. Largement diffusées le mois dernier, les photos de l'animation ont dévoilé trois femmes vêtues d'un body noir et de bottes en cuir autour d'un homme en tenue de prisonnier dans la cour du centre de détention de la plus grande ville d'Afrique du Sud. Les services pénitentiaires ont immédiatement ouvert une enquête et suspendu treize gardiens ou responsables de la prison impliqués dans l'organisation du spectacle. "Les médias sociaux se sont emparés d'une innocente animation organisée dans la prison à l'occasion de la fête...
(Jeune Afrique 06/07/17)
Proposée lors de la dernière conférence de l'African National Congress, mercredi 5 juillet, la nationalisation de la banque centrale sud-africaine provoque des débats houleux dans le pays. La proposition doit encore être ratifiée lors de la prochaine conférence électorale du parti au pouvoir, en décembre prochain. La conférence de l’ANC (African National Congress) qui s’est achevée, mercredi 5 juillet, à Johannesburg, a ravivé un débat qui inquiète les marchés depuis quelques semaines : les participants ont proposé de nationaliser la South African Reserve Bank (Sarb) − la banque centrale sud-africaine − afin de changer son mandat. L’institution, dont le rôle actuel est de contrôler l’inflation et la monnaie, pourrait alors mener des politiques de relance de la croissance. Cette proposition,...
(AFP 05/07/17)
Le président sud-africain Jacob Zuma a lancé mercredi un appel à l'unité du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), agité par de graves divisions qui menacent de lui faire perdre en 2019 le pouvoir qu'il détient depuis la fin de l'apartheid. "Je pense qu'il nous faut mettre un terme aux dissensions", a lancé M. Zuma en concluant les cinq jours de réunion au sommet de son parti à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg. "Nous sommes confrontés à une situation où deux organisations différentes coexistent en notre sein. On ne peut pas tolérer ça. Voulons-nous un ANC destabilisé en permanence, en proie aux querelles internes?", a-t-il lancé dans un discours. A la tête du pays depuis la chute officielle de...
(AFP 05/07/17)
Sept personnes ont trouvé la mort mercredi dans l'incendie apparemment accidentel d'un immeuble du centre de Johannesburg qu'elles occupaient illégalement, un fait divers qui illustre la lancinante crise du logement en Afrique du Sud. Selon les services de secours, le feu a pris au petit matin dans le bâtiment, privé d'eau courante et d'électricité. "Six personnes sont mortes d'asphyxie et une autre est décédée en sautant de l'immeuble pour tenter d'échapper aux flammes, a indiqué une porte-parole des secours, Nana Radebe. Cinquante autres personnes ont été sauvées par les pompiers et 7 d'entre elles hospitalisées. L'origine de l'incendie n'a pas été établie dans l'immédiat, mais selon un témoin interrogé par les médias, il a été causé par un générateur utilisé...
(AFP 04/07/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit prononcer jeudi une décision très attendue concernant la violation ou non des lois internationales par l'Afrique du Sud pour avoir refusé d'arrêter sur son sol en 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. Selon les experts, cette décision devrait servir à l'avenir de référence pour la coopération entre les Etats et la CPI. Et elle mettra en lumière son incapacité à fonctionner sans le soutien de ses Etats-membres et l'appui du Conseil...
(RFI 04/07/17)
Le musicien sud-africain Johnny Clegg va prendre sa retraite. A 64 ans, celui qui a incarné la résistance à l’apartheid sur les scènes musicales du monde entier a entamé sa tournée d’adieu. Le Cap la semaine dernière, Johannesburg cette semaine. L’artiste se rendra ensuite en Grande-Bretagne, en France, à Dubaï, aux Etats-Unis et au Canada. En France, Johnny Clegg se produira notamment au festival Les Escales, à Saint-Nazaire, fin juillet. C’est avec le morceau « Asimbonanga » que Johnny Clegg est devenu une star mondiale à la fin des années 1980. Le titre rend hommage à Nelson Mandela, alors incarcéré depuis plus de vingt ans. A travers le monde, le morceau devient le symbole de la lutte contre l’apartheid. Johnny...
(Financial Afrik 04/07/17)
Le sud-africain EOH a obtenu le statut de Casablanca finance city (CFC) à travers sa filiale marocaine Conso’System Africa. Spécialisé dans les services numériques en Afrique avec une expertise dans le conseil et l’outsourcing technologique, le groupe EOH est présent dans plus de 60 pays, dont 40 sur le continent. “Le choix du Maroc pour son expansion en Afrique du Nord, de l’Ouest et du Centre est une excellente décision pour EOH”, a déclaré Ebrahim Laher, CEO de EOH international. À partir de sa filiale marocaine labellisée Casablanca Finance City, le groupe EOH devrait ainsi déployer son offre de service en direction de l’Afrique francophone, disposant ainsi des dispositions avantageuses octroyées par la place financière marocaine à vocation panafricaine. Lire...
(AFP 03/07/17)
Le principal parti sud-africain d'opposition a déposé lundi une nouvelle plainte visant la famille d'affaires Gupta, proche du président Jacob Zuma, l'accusant cette fois d'avoir utilisé des fonds publics pour financer le mariage d'un de ses membres. Cette énième affaire suit la publication par épisodes dans la presse locale, depuis le mois dernier, de milliers de courriels qui accusent le chef de l'Etat et son entourage de corruption dans l'attribution de marchés publics et d'enrichissement illicite.
(Le Monde 03/07/17)
Le parti de Nelson Mandela, réuni en congrès, est divisé en deux camps irréconciliables à l’approche des élections sud-africaines de 2019. Le temps d’une semaine, le parti de Nelson Mandela devrait prendre des allures de champ de bataille. Vendredi 30 juin, le Congrès national africain (ANC) se réunit pendant six jours en conférence politique : plus de 4 000 délégués sont attendus à Johannesbourg pour déterminer les grandes orientations...
(AFP 03/07/17)
Le président sud-africain Jacob Zuma, fragilisé par une série de scandales politico-financiers et ouvertement contesté dans les rangs de son propre parti, sera soumis à un vote de défiance au parlement le 8 août, a-t-on appris de source officielle dimanche. Ce vote sur une nouvelle motion de défiance déposée par l'opposition avait initialement été fixé au 3 août, mais il a été repoussé au 8 août en raison d'un conseil des ministres devant se tenir le même jour, a annoncé dans un communiqué la présidente du Parlement, Baleka Mbete. Les adversaires du président Zuma ont déposé contre...

Pages