Jeudi 21 Septembre 2017
(AFP 21/09/17)
L'ancienne épouse du président sud-africain Jacob Zuma, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui brigue sa succession à la tête du parti du Congrès national africain (ANC), a annoncé jeudi qu'elle allait de nouveau siéger sur les bancs du Parlement. "Il y a cinq ans, je quittais le Parlement avec des sentiments partagés. Aujourd'hui, je reviens à la demande de @MYANC (ANC) pour servir le peuple sud-africain", a-t-elle annoncé sur son compte Twitter. Elle prendra...
(AFP 21/09/17)
Plus que par son parcours, elle est connue par son nom. Ministre puis patronne de l'Union africaine (UA), l'énigmatique et discrète Nkosazana Dlamini Zuma reste d'abord, aux yeux de tous, l'ex-femme du sulfureux président sud-africain Jacob Zuma. A 68 ans, Nkosazana Dlamini Zuma, qui a fait son retour jeudi sur les bancs du Parlement, ne fait pas partie des ténors du Congrès national africain (ANC). Mais le soutien du chef de l'Etat en fait l'une des favorites de la course à la présidence du parti. Et pour ensuite prendre celle du pays lors des élections de 2019. "Elle est courageuse", "on peut lui faire confiance", a lancé publiquement M. Zuma en mai. Ce soutien a vite été perçu comme une...
(Le Monde 20/09/17)
L’organisation sud-africaine Open Secrets a pu consulter des archives montrant comment Paris a contourné l’embargo sur les armes. Pour parler avec leurs homologues français de transferts d’armes, avant et après l’instauration d’un embargo international destiné à s’y opposer, les responsables sud-africains du temps de l’apartheid n’avaient pas à aller très loin. Leur ambassade, à Paris, abritait en effet, en son sein, plusieurs dizaines d’employés d’Armscor, la compagnie nationale de matériel militaire sud-africaine. Ces derniers...
(AFP 19/09/17)
La top-model sud-africaine qui accuse Grace Mugabe de l'avoir agressée s'est présentée mardi devant la justice pour contester l'immunité diplomatique accordée à l'épouse du président zimbabwéen, première étape d'une longue procédure judiciaire. "Nous savons que ce sera un combat difficile mais nous sommes prêts pour la bataille. Nous pensons que la justice va l'emporter", a déclaré à la presse Debbie Engels, la mère de la victime. Gabriella Engels, 20 ans, qui affirme avoir été frappée par Grace Mugabe le 13 août dans un hôtel huppé de Johannesburg...
(Jeune Afrique 19/09/17)
Dans le classement annuel « Where to Invest in Africa » réalisé par la banque d’affaires sud-africaine Rand Merchant Bank, dont les résultats ont été publiés le 15 septembre, les places des deux premières nations ont été inversées, tandis que le Maroc reste numéro trois pour la troisième année consécutive. « Le continent africain court au désastre s’il n’accompagne pas la diversification de son économie. » C’est le constat que dresse la banque d’affaires sud-africaine Rand Merchant Bank, qui a...
(Xinhua 16/09/17)
Le Congrès national africain (ANC), parti au pouvoir en Afrique du Sud, a rejeté mercredi des allégations selon lesquelles son programme de transformation économique radicale n'est qu'un "nom de code pour vol". Cela intervient après que le milliardaire sud-africain Johann Rupert a accusé l'ANC d'essayer de piller l'État par une transformation économique radicale. La déclaration de M. Rupert "est malhonnête et extrêmement opportuniste, surtout lors qu'elle provient d'un bénéficiaire des politiques d'exclusion de l'apartheid comme M. Rupert", a déclaré l'ANC. L'"attitude arrogante" de M. Rupert fait partie des sections privilégiées de la société qui menacent l'idée même d'une Afrique
(AFP 16/09/17)
Le leader de l'opposition zimbabwéenne et candidat à la présidentielle de 2018, Morgan Tsvangirai, a été hospitalisé en urgence en Afrique du Sud, a-t-on appris samedi auprès de son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC). "Il est en Afrique du Sud pour des raisons médicales", a déclaré à l'AFP un responsable du MDC, qui a requis l'anonymat. "Nous surveillons la situation. Ca va aller, il a simplement été surmené par le travail et sa santé s'est détériorée", a-t-il...
(BBC 16/09/17)
En Afrique du Sud, une autre grande multinationale est ébranlée en raison d'un scandale politique : KPMG, la firme d'audit, s'est débarrassée vendredi de toute son équipe de direction dans le pays. Depuis juin dernier, la division sud-africaine du cabinet d'audit est éclaboussée par les 'Guptaleaks', des documents diffusés par la presse sur la famille Gupta et la corruption au sein de l'appareil d'Etat. Cette affaire a déjà terrassé l'agence britannique de communication Bell Pottinger. Tout a commencé quand le président Jacob Zuma...
(AFP 15/09/17)
La police a dispersé vendredi à Prétoria, à coups de grenades assourdissantes, plusieurs centaines de manifestants qui protestaient devant l'ambassade de Birmanie contre les violences dont sont victimes les musulmans rohingyas dans ce pays. "Arrêtez le génocide des Rohingyas", "Bouddhistes ou terroristes", "Justice pour les Rohingyas", "Gouvernement birman, cessez le meurtre brutal de gens innocents", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par des manifestants. "Nous tentons d'attirer l'attention du monde entier" sur cette tragédie, a expliqué au site sud-africain
(AFP 15/09/17)
Le cabinet d'audit et de conseil KPMG a annoncé vendredi la démission de son PDG pour l'Afrique du Sud et présenté son mea culpa pour un de ses rapports utilisé par le président Jacob Zuma pour justifier le limogeage de son ministre des Finances. Le départ en mars de Pravin Gordhan, très apprécié des milieux d'affaires et perçu comme un chantre de la lutte anti-corruption, avait provoqué la chute du rand et une dégradation de la note de l'Afrique du Sud par deux agences de notation financière.
(AFP 14/09/17)
Le président sud-africain Jacob Zuma, dont la justice examine jeudi l'implication dans un vieux scandale de pots-de-vin, a été mis en cause tout au long de sa carrière politique dans de nombreux scandales qui ont terni sa réputation. Voici les autres affaires dans lesquelles son nom est cité: Viol et douche anti-sida Alors qu'il n'est pas encore président, Zuma est accusé de viol par une jeune femme séropositive. Il est blanchi par la justice en 2006, mais scandalise le pays...
(AFP 14/09/17)
La justice sud-africaine se penche jeudi sur une affaire de corruption suspendue depuis une dizaine d'années comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête du président Jacob Zuma, mis en cause dans une litanie de scandales qui polluent la fin de son règne. Pendant deux jours, la Cour suprême d'appel de Bloemfontein (centre) va se pencher sur l'opportunité de rétablir des poursuites engagées contre le chef de l'Etat pour avoir touché des pots-de-vin en marge d'un important contrat d'armement...
(RFI 14/09/17)
Une ONG sud-africaine, Open Secrets, assure que la France a exporté des armes à l’Afrique du Sud malgré l’embargo qui frappait ce pays à l’époque de l’apartheid. Selon le directeur de cette ONG, Hennie van Vuuren, des agents sud-africains installés à Paris y ont acheté des armes avec l’aide des services secrets français. C’est la conclusion à laquelle Hennie van Vuuren est arrivé après avoir étudié des milliers de documents déclassifiés par l’Afrique du Sud. La France aurait contourné l’embargo...
(AFP 13/09/17)
L'ancien vice-ministre sud-africain de l'Education a été reconnu coupable mercredi d'avoir agressé deux femmes dans une boîte de nuit à Johannesburg. Mduduzi Manana, qui a démissionné du gouvernement après cet incident survenu le 6 août, a plaidé coupable mercredi devant un tribunal de Johannesburg. Il a reconnu avoir frappé à coups de pied et de poing deux femmes. L'une d'entre elles lui avait lancé auparavant: "tu te prends pour qui ? Tu es gay". L'ex-ministre sera fixé sur sa peine...
(RFI 13/09/17)
En Afrique du Sud le pays célébrait ce mardi 12 septembre les quarante ans de la mort de Steve Biko, le leader du Black Consciousness Movement qui a permis de renouveler les termes de la lutte contre l'apartheid. L'intellectuel charismatique est mort à 30 ans, le 12 septembre 1977, d'une hémorragie cérébrale, seul dans sa cellule, après avoir été battu à mort par la police du régime de l'apartheid. Après la fin de l'apartheid, l'héritage du mouvement de Steve Biko...
(BBC 12/09/17)
En Afrique du Sud, dans la province du Cap oriental, une mère a tué un homme et blessé deux autres car ils auraient violé sa fille. Elle a été remise en liberté sous caution en attente de la tenue du procès. Maintenant, une campagne de financement communautaire a été lancée pour l'aider à payer les frais d'avocats et de procédure. Les membres de la communauté qui soutiennent cette mère pensent qu'elle a agi...
(AFP 12/09/17)
L'Afrique du Sud a finalement accepté mardi de rejouer face au Sénégal comme l'avait décidé la Fifa, une rencontre marquée par un penalty imaginaire sifflé après une main inexistante ayant conduit les instances à suspendre l'arbitre à vie. "Nous avons estimé que, tant sur un plan éthique que moral, nous ne pouvions bénéficier d'un acte de corruption. Nous avons donc décidé d'accepter la décision de rejouer le match à une date qui doit être encore précisée", a expliqué la Fédération...
(RFI 11/09/17)
Nkosazana Dlamini-Zuma, l'ex-femme de Jacob Zuma, a été désignée vendredi 8 septembre par l'ANC pour siéger à l'Assemblée. Elle remplace un député de la majorité sur le départ. Une promotion qui n'a rien d'anodin : Dlamini-Zuma est en campagne pour briguer la présidence de l'ANC en décembre. A trois mois de l'élection, sa nomination fait craindre des changements en profondeur à l'intérieur même du gouvernement. Le parti d'opposition, l'Alliance démocratique, n'a pas tardé à réagir. Le chef de la DA...
(AFP 11/09/17)
Un braconnier de nationalité mozambicaine a été condamné à 20 ans de prison pour trafic illégal de cornes de rhinocéros en Afrique du Sud, a annoncé lundi la police. Mapoyisa Mahlauli avait été arrêté le 17 mars 2016 dans le parc national Kruger, situé dans le nord-est de l'Afrique du Sud et frontalier du Mozambique. Ce jour-là, des rangers en patrouille avaient été alertés par des coups de feu et découvert le cadavre d'un rhinocéros blanc dont les cornes avaient...
(La Tribune 11/09/17)
Après Fairfax et AfriSam, c’est au tour de Dangote Cement de préparer son offre pour le rachat de PPC Group, le plus important cimentier d’Afrique du Sud. Valorisé à 792 millions de dollars, le groupe suscite également l’intérêt de géants comme LafargeHolcim et Heildberg. Le géant africain de la cimenterie, Dangote Cement compte mettre un pied dans le marché sud-africain. Une ambition que l'entreprise d'Aliko Dangote essaye de concrétiser en préparant une offre pour le rachat de PPC Group, la plus importante cimenterie d'Afrique...

Pages