Mercredi 25 Avril 2018

L’opposition sud-africaine fustige la migration de fermiers blancs vers l’Australie

L’opposition sud-africaine fustige la migration de fermiers blancs vers l’Australie
(APA 22/03/18)
Mbuyiseni Ndlozi, porte-parole des Combattants de la liberté économique (FEP, opposition)

APA-Johannesburg (Afrique du Sud)- Mbuyiseni Ndlozi, porte-parole des Combattants de la liberté économique (FEP, opposition), a dénoncé jeudi la migration de fermiers blancs sud-africains vers l’Australie, soulignant que ces derniers "fuient eux-mêmes".

"Personne ne promet aux Blancs la punition, le meurtre, la torture ou toute autre, ce dont ils ont peur, c’est d’eux-mêmes, pas de nous", a indiqué M. Ndlozi.

Poursuivant, il a affirmé que les Noirs, où qu’ils se trouvent à travers le monde n’ont jamais coordonné un projet raciste contre qui que ce soit. « Le problème de race a été créé par des Blancs ; nous essayons de le résoudre. Et nous essayons de le résoudre de manière à que nous ne soyons pas affectés par leur haine toxique. Nous parlons de la création d’une société égale dans laquelle vous êtes jugé, non pas par la couleur de votre peau, mais par le contenu de votre potentiel ».

Le ministre australien des Affaires intérieures, Peter Dutton a déclaré que son département envisageait d’accélérer la délivrance de visas aux fermiers sud-africains blancs cherchant à émigrer en Australie car, ils méritent une "attention particulière", en raison des "circonstances horribles" auxquelles ses ils sont confrontés en Afrique du Sud.

Dutton faisait allusion à de prétendus meurtres de fermiers, et à l’expropriation de terres en cours, sans qu’il y ait des discussions au parlement sud-africain sur d’éventuelles compensations.

M. Ndlozi a déclaré que l’Etat travaillait à la création d’une société égalitaire en Afrique du Sud, après des siècles de lois discriminatoires de la part des Afrikaners blancs et de groupes minoritaires dans le pays.

"S’ils (les fermiers blancs) veulent y aller, ils doivent savoir qu’ils fuient eux-mêmes. Alors ils se rencontreront partout où ils iront.

"Si c’est en Australie qu’ils vont, ils se rencontreront là-bas. En Afrique du Sud, nous allons travailler patiemment, pacifiquement mais fermement sur un projet visant à faire fonctionner ce pays, à faire de ce pays une société véritablement égalitaire", a-t-il déclaré.

Julius Malema, dirigeant des FEP a déclaré que pour les agriculteurs souhaitant répondre à l’invitation de Dutton, ils devraient veiller à laisser les clés de leur équipement agricole, notamment les tracteurs et les maisons qu’ils vont laisser derrière eux", afin que nous puissions les utiliser pour travailler les terres".

L’Afrique du Sud, depuis la fin du régime de l’apartheid a adopté une politique foncière dénommée "Vendeur consentant- acheteur consentant" pour redresser les inégalités dans la propriété foncière du pays.

Cependant, cette politique n’a pas été couronnée de succès, une grande partie des terres arables restant aux mains des propriétaires blancs minoritaires aux dépens de la majorité noire sans terre.

Commentaires facebook