Vendredi 19 Janvier 2018

Le Commerce et l’infrastructure au cœur des pourparlers Kenyatta-Zuma

Le Commerce et l’infrastructure au cœur des pourparlers Kenyatta-Zuma
(APA 12/01/18)
Le président sud africain Jacob Zuma (G) et son homologue kenyan Uhuru Kenyatta (D)

APA-Nairobi (Kenya) - Le président Uhuru Kenyatta est arrivé en Afrique du Sud jeudi pour une visite officielle de trois jours et s’est entretenu avec son homologue Jacob Zuma afin de renforcer la coopération dans de nombreux domaines, notamment le commerce, la sécurité et le développement des infrastructures.

Les présidents Kenyatta et Zuma examineront les progrès réalisés dans la mise en œuvre des accords antérieurs signés et exploreront de nouveaux domaines pour approfondir les relations bilatérales, au cours de leurs pourparlers.

Le président Zuma avait effectué, en octobre 2016, une visite d’État au Kenya au cours de laquelle il avait signé six accords et protocoles d’accord dans divers secteurs.

Les accords concernaient l’exemption de visa pour les détenteurs de passeport diplomatique, ordinaire ou de service; la coopération en matière de défense et la coopération policière; la coopération entre Kenya Investment Authority, Export Promotion Council et Trade-Invest of South Africa; la coopération dans le domaine de la biodiversité, de la conservation et de la gestion; et sur les projets du corridor Lamu Port-Sud Soudan-Ethiopie-Transport (LAPSSET).

Au cours de la visite du président Zuma au Kenya, les deux dirigeants ont ordonné que les négociations en vue de la création d’une commission binationale soient accélérées pour stimuler les relations commerciales.

S’agissant de l’immigration, l’Afrique du Sud a accepté d’émettre un visa à l’arrivée pour les délégations officielles et un visa unique valable pour la durée des études en Afrique du Sud pour les étudiants kenyans.

La visite officielle de Kenyatta en Afrique du Sud se concentrera également sur le renforcement de la coopération en matière de formation. Le Kenya et l’Afrique du Sud ont conclu plus de 16 instruments de coopération, accords, mémorandums d’accord et lettres d’intention sur ce domaine.

Les deux pays coopèrent dans les échanges scientifiques, l’agriculture, la santé publique, le droit, l’éducation et la formation militaire, entre autres.

En ce qui concerne le commerce, les deux dirigeants discuteront de la balance commerciale qui est actuellement très favorable à l’Afrique du Sud.

Ils discuteront par ailleurs de l’augmentation des consultations sur les questions mondiales.

Commentaires facebook