Samedi 19 Août 2017

La République Démocratique du Congo envisage d’importer de l’électricité depuis l’Afrique du Sud

La République Démocratique du Congo envisage d’importer de l’électricité depuis l’Afrique du Sud
(Agence Ecofin 13/04/17)

(Agence Ecofin) - La République démocratique du Congo (RDC) envisage de s’approvisionner en électricité auprès de l’Afrique du Sud. Le pays, qui est déjà en proie à des délestages massifs, craint une dégradation de sa situation entre mai et septembre prochains avec la saison sèche qui pourrait diminuer de moitié la production de ses centrales hydroélectriques.

Une délégation du secteur électrique congolais et de la chambre de commerce négociera donc aujourd’hui et demain avec l’Eskom dans le but d’obtenir un contrat de fourniture qui bénéficiera principalement à la région minière du Katanga, dans le sud-est du pays. Cette dernière, qui ne reçoit actuellement que la moitié de l’énergie dont elle a besoin, a recours aux groupes électrogènes pour pallier cette insuffisance, une option qui lui revient assez cher.

Si un accord de vente d’électricité est conclu, l’énergie cédée sera acheminée vers la RDC sur une longue distance, à travers notamment les réseaux électriques zambiens et zimbabwéens. Un facteur qui élèvera le coût de cession de l’énergie. « C’est nettement plus cher…, mais l’intérêt économique est si important que la proposition mérite notre attention.» affirme Eric Monga, le président de la Chambre de commerce de la RDC. Ce dernier a en outre précisé que chaque compagnie minière pourrait éventuellement négocier directement avec l’Eskom.

La RDC est actuellement le premier producteur de cuivre du continent. Ses opérateurs miniers majeurs sont Glencore, Ivanhoe Mines et Randgold. Le pays, qui a une capacité installée d’environ 2 500 MW, ambitionne de construire d’ici 2020, un nouveau barrage électrique de 4 800 MW sur le fleuve Congo.

Gwladys Johnson

Commentaires facebook