Samedi 16 Décembre 2017

En Afrique du Sud, des fermiers blancs dénoncent les meurtres dont ils sont victimes

En Afrique du Sud, des fermiers blancs dénoncent les meurtres dont ils sont victimes
(Le Monde 05/12/17)

Au moins 72 personnes ont été tuées depuis janvier dans les zones rurales du pays. Les agriculteurs demandent la création d’une unité spéciale de protection. Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Pretoria ne les ont pas découragés. Samedi 25 novembre, des centaines de fermiers, blancs pour la plupart, ont marché jusqu’au siège du gouvernement sud-africain pour protester contre une vague de meurtres qui viserait leur communauté dans les zones rurales. « Les fermiers sont torturés jusqu’à la mort dans leurs fermes, dans des proportions inhabituelles », affirme Ernst Roets, le responsable d’AfriForum, une ONG de défense de la minorité blanche.

D’après les propres décomptes de l’organisation, au moins 72 fermiers blancs seraient morts lors de 350 attaques, depuis janvier. Sous leurs parapluies, arborant des tee-shirts noirs et des croix blanches, les manifestants sont venus dénoncer l’inaction du gouvernement et demander la création d’une unité spéciale de protection. « Vous avez plus de risque d’être tué si vous êtes un fermier blanc que si vous êtes officier de police », s’est indigné Dirk Hermann, l’un des organisateurs.

Un maniement des statistiques qui est plus que contesté. « Les chiffres qui circulent sont biaisés. Nous n’avons pas suffisamment de données pour calculer une telle estimation », estime Kate Wilkinson, de l’organisation de vérification des faits Africa Check. A titre de comparaison, les statistiques criminelles de la police font état au total de plus de 19 000 meurtres entre 2016 et 2017. Pour les détracteurs d’AfriForum, les meurtres de fermiers blancs représentent une goutte d’eau dans l’hécatombe que constitue la criminalité en Afrique du Sud.

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2017/12/05/en-afrique-du-sud-des-fe...

Commentaires facebook