Samedi 16 Décembre 2017

Des manifestations étudiantes violentes provoquent l'inquiétude en Afrique du Sud

Des manifestations étudiantes violentes provoquent l'inquiétude en Afrique du Sud
(Xinhua 12/10/17)

Les manifestations étudiantes se sont poursuivies mercredi dans l'Université technologique de la péninsule du Cap (CPUT), suscitant une mise en garde sévère du gouvernement sud-africain.

"Il est complètement inacceptable que quelques personnes continuent de tenir tout notre pays en otage, y compris en employant la violence et la destruction d'infrastructures éducatives dont nous avons tant besoin pour donner des moyens aux étudiants de la nouvelle génération", a déclaré Blade Nzimande, ministre de l'Éducation supérieure et de la Formation.

Les étudiants de la CPUT protestent depuis plusieurs jours contre la suspension de quatre étudiants liée à une manifestation antérieure sur le campus.

Ces manifestations ont gagné en violence au point que les étudiants ont bloqué toutes les routes vers l'université et jeté des bâtiments des matelas, étagères et bouteilles.

Certains étudiants manifestants ont également été impliqués dans des escarmouches et des actes de destruction avant que la police n'intervienne pour mettre fin au chaos, selon M. Nzimande.

Le ministre a appelé les autorités et les forces de l'ordre à répondre "de manière décisive et sans pitié" face à ces actes criminels.

"Il s'agit d'une petite bande d'individus qui nourrissent des intentions criminelles et qui sont voués à détruire les vies et l'avenir de milliers d'étudiants et de leurs familles", a estimé le ministre.

Il a appelé les dirigeants étudiants à entreprendre des discussions constructives avec les autorités et les autres parties prenantes pour répondre aux nombreux défis auxquels est confrontée l'éducation supérieure.

La manifestation en cours rappelle les protestations étudiantes massives contre l'augmentation des frais de scolarité, qui a paralysé toutes les grandes universités du pays l'année dernière.

Commentaires facebook