Mardi 24 Octobre 2017

AfSud: nouvelle vidéo accablante pour les Blancs ayant tenté d'enfermer un Noir dans un cercueil

AfSud: nouvelle vidéo accablante pour les Blancs ayant tenté d'enfermer un Noir dans un cercueil
(AFP 03/08/17)
Une nouvelle vidéo montrant un ouvrier de ferme noir à moitié enfermé dans un cercueil.

Une nouvelle vidéo montrant un ouvrier de ferme noir à moitié enfermé dans un cercueil et molesté par deux hommes a été présentée jeudi devant le tribunal de Middelburg en Afrique du Sud où sont jugés deux fermiers blancs accusés de tentative de meurtre.

Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, poursuivis pour kidnapping, agression et tentative de meurtre sur la personne de Victor Mlotshwa en août 2016, avaient été arrêtés quelques mois plus tard après la diffusion d'une vidéo manifestement filmée par l'un d'entre eux.

Dans cet extrait de vingt secondes qui a suscité l'indignation en Afrique du Sud, on voit l'un des accusés tenter de fermer un cercueil dans lequel se débat Victor Mlotshwa.

Jeudi, une nouvelle vidéo de deux minutes tout aussi choquante a été présentée devant le tribunal.

Victor Mlotshwa est à moitié enfermé dans le cercueil et implore ses agresseurs de ne pas le tuer. Au moins deux voix d'hommes autour de lui l'accusent en afrikaans - langue de la minorité blanche en Afrique du Sud - d'avoir volé des câbles sur leur propriété.

Malgré ses pleurs de terreur, les deux hommes tentent de l'immobiliser et de fermer le cercueil.

"Ils me frappaient si je ne leur donnais pas les réponses qu'ils voulaient. J'ai réalisé qu'ils n'arrêteraient pas tant que je n'avouais pas ce dont ils m'accusaient", a déclaré jeudi Victor Mlotshwa, cité par le quotidien The Times et visiblement choqué par la diffusion de la vidéo durant l'audience.

L'ouvrier assure qu'il se rendait simplement à Middelburg en coupant à travers champs pour aller faire des courses pour sa mère lorsqu'il a été agressé.

Les deux accusés qui plaident non coupable affirment avoir seulement voulu effrayer la victime qu'ils avaient, selon eux, attrapée en train de voler.

Vingt-trois ans après la fin de l'apartheid, les tensions raciales restent vives en Afrique du Sud, où les inégalités entre la majorité noire et la minorité blanche restent énormes. Les cas de racisme ne sont pas rares, particulièrement dans les zones rurales.

Commentaires facebook