Mercredi 25 Avril 2018

Afrique du Sud : Pretoria envisage la privatisation partielle de SAA et Eskom

Afrique du Sud : Pretoria envisage la privatisation partielle de SAA et Eskom
(La Tribune 26/03/18)
Le président sud africain Cyril Ramphosa.

L’Afrique du Sud étudie l’option d’une privatisation partielle d’entreprises publiques en difficulté pour soulager le Trésor. Une éventualité susceptible de permettrait à Pretoria de regagner la confiance des investisseurs et agences de notation, mais qui risque aussi de déclencher une crise politique qui pourrait affaiblir le président Cyril Ramphosa.

Le gouvernement sud-africain envisage la privatisation partielle d'entreprises publiques actuellement en difficulté. Ce mouvement s'inscrit dans le cadre de vastes réformes économiques lancés par le président Cyril Ramaphosa depuis son arrivée au pouvoir.
Moody's offre un sursis à Ramaphosa

Dondo Mogajane, chef du Trésor a parallèlement déclaré que l'Afrique du Sud se situe à la fin d'un cycle de rétrogradation de crédit après que Moody's ait maintenu sa note d'investment grade, tout en relevant ses prévisions le 23 mars. Une notation positive qui serait due au plan de réforme annoncé par Ramaphosa.

« Pour moi, je le vois comme la fin. Les experts de Moody's disent qu'il y'a des choses que nous pouvons faire et ce sont les choses sur lesquelles nous allons nous concentrer », a précisé Mogajane à Reuters. En clair, cela impliquera un maintien des plans de stabilisation de la dette, de réorganisation des entreprises publiques et de stimuler la croissance, notamment dans l'agriculture et le tourisme.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2018-03-25/afrique-du-s...

Commentaires facebook