Afrique du Sud: manifestation anti-Jacob Zuma le jour de son anniversaire | Africatime
Samedi 29 Avril 2017

Afrique du Sud: manifestation anti-Jacob Zuma le jour de son anniversaire

Afrique du Sud: manifestation anti-Jacob Zuma le jour de son anniversaire
(RFI 13/04/17)
Des partis politiques ont défilé pour réclamer la démission de Jacob Zuma.

En Afrique du Sud, presque tous les partis politiques – à l'exception de deux – ont défilé ce mercredi 12 avril à Pretoria pour réclamer la démission de Jacob Zuma et dénoncer la corruption du gouvernement. Au même moment, le président sud-africain fête son 75e anniversaire avec ses militants à Soweto.

Presque toute l’opposition sud-africaine a défilé ce mercredi après-midi contre Jacob Zuma. Un événement rare. Des milliers de personnes étaient déjà descendues dans les rues vendredi dernier, mais cette fois, le rassemblement était bien plus large. Les bérets rouge du parti radical de Julius Malema ont ainsi marché dans les rues aux côtés des tee-shirts bleus de l’Alliance démocratique. En tout, neuf partis politiques, sur les 12 partis d’opposition représentés au Parlement, étaient présents, tous unis dans leur volonté de faire tomber le chef de l’Etat.

Rarement aura-t-on vu une telle unité entre partis rivaux. « Nous devons mettre nos différences de côté, a lancé Julius Malema, le leader des Combattants pour la liberté économique. Nous devons nous unir pour récupérer notre pays. Unis nous ne pourrons être vaincu par ce président analphabète, qui ne devrait même pas siéger ici. »

En début de semaine, Jacob Zuma a critiqué ces manifestations qu'il a qualifiées de « racistes ». Une affirmation rejetée en bloc par les représentants de l'opposition, qui accusent Jacob Zuma de « diviser pour mieux régner ». « C'est une insulte à l'intelligence des gens », a notamment commenté le porte-parole du parti EFF.

Double anniversaire

La marche s’est achevée devant les Union Buildings, le siège du gouvernement. Le président n’y était pas. Il se trouvait loin de la foule, à Soweto, pour célébrer son 75e anniversaire en présence de ses supporters. La puissante confédération syndicale Cosatu, alliée de l'ANC mais de plus en plus critique vis-à-vis du président, avait déjà annoncé qu'elle ne prendrait pas part à cette manifestation. Plusieurs centaines de sympathisants du parti au pouvoir ainsi que de la Ligue des jeunes et de la Ligue des femmes de l'ANC étaient en revanche présents. Le président leur a assuré qu'il n'était pas dérangé par ces manifestations de l'opposition, affirmant qu'il avait vu pire.

Présente à la cérémonie, Jessie Duarte, la secrétaire générale adjointe de l'ANC, qui a souhaité lui apporter son soutien. « Je lui souhaite beaucoup de force en ces moments difficiles. C'est un bon dirigeant qui nous a montré la direction à suivre et conseillé sur comment faire face aux obstacles comme la dégradation de notre note souveraine par les agences de notation. Il a eu une analyse très sobre de la situation et montré qu'il est celui qui peut nous unir. »

Commentaires facebook