Lundi 25 Septembre 2017

Afrique du Sud: les féminicides alertent la population

Afrique du Sud: les féminicides alertent la population
(RFI 18/05/17)
Soweto.

L'Afrique du Sud est sous le choc après le meurtre de plusieurs femmes par leur conjoint ces dernières semaines. Le chef de l'Etat a appelé le pays à se mobiliser contre cette violence domestique. Le pays est tristement célèbre pour son niveau élevé de féminicide. Un chiffre : chaque huit heures une femme décède des mains de son conjoint ou de son partenaire. Depuis plusieurs jours, des milliers de message circulent sur les réseaux sociaux sous le hashtag #Menaretrash, « les hommes sont des ordures ».

Ils étaient plusieurs centaines mercredi 17 mai à Soweto à assister à une cérémonie en hommage à Karabo Mokoena, cette jeune femme de 22 ans devenue symbole de la violence contre les femmes. Elle a été tuée par son petit ami qui a ensuite tenté de bruler son corps avant de l'enterrer. Un incident sordide mais loin d'être isolé.

Pas plus tard que le week-end dernier quatre femmes ont été retrouvées mortes, abandonnées sur des terrains vagues de Soweto. Ces meurtres ont mis en exergue une triste réalité : plus de 1 000 femmes décèdent chaque année des mains de leurs conjoints ou de petits amis.

Une réalité à laquelle la société sud-africaine a du mal à faire face. La violence - notamment envers les femmes et les filles - est élevée, amplifiée par des facteurs économiques et le manque de réponse des autorités.

Commentaires facebook