Dimanche 24 Septembre 2017

Afrique du Sud: l'alliance entre libéraux et gauche radicale se fissure

Afrique du Sud: l'alliance entre libéraux et gauche radicale se fissure
(RFI 08/09/17)
Julius Malema.

Il y a un an, les libéraux de l’Alliance démocratique (DA) s’emparaient des villes de Pretoria, Johannesburg et Port Elizabeth, à la faveur d'élections municipales historiques. Pour prendre la tête de ces trois importantes agglomérations, la DA avait dû s’allier au parti EFF de Julius Malema afin d’obtenir une majorité absolue contre l’ANC, arrivé en tête des élections locales, mais avec moins de 50 % des voix dans certaines villes. Un an plus tard, ces alliances de circonstance entre les libéraux et la gauche radicale commencent à se fissurer alors que Julius Malema proclame son indépendance.

Mauvaise semaine pour l’Alliance démocratique, de plus en plus isolée au niveau local comme au Parlement. Si elle ne s’entend pas avec les autres partis d’opposition, la DA risque même perdre le contrôle de Pretoria, Johannesburg et Port Elizabeth.

Le parti Economic Freedom Fighters (EFF, « Combattants pour la liberté économique ») de Julius Malema est en colère, depuis que l’Alliance démocratique a poussé vers la sortie le maire adjoint de la ville de Port Elizabeth, un membre du parti UDM, soupçonné d’avoir voté avec l’ANC lors des conseils municipaux. Suite à cette éviction, le parti EFF a décidé de boycotter les conseils municipaux dans les trois grandes villes dirigées par l’Alliance démocratique.

Julius Malema a envoyé un message sévère à ses anciens alliés. « Notre vote de soutien à l’Alliance démocratique n’est plus garanti. Nous voterons en fonction de ce qu’ils mettent sur la table. Si l’ANC fait une proposition solide, nous voterons avec eux. Nous ne sommes pas les amis des suprémacistes blancs. Si c’était le cas, nous serions entrés dans une coalition avec eux, nous aurions signé un accord, mais nous n'avons jamais rien signé. »

Suite à ce boycott du mouvement EFF, le dernier conseil municipal de Pretoria a dû être ajourné, faute d’une majorité absolue. Pour ne rien arranger, l’ANC prépare une motion de défiance visant à faire tomber Herman Mashaba, le maire de l’Alliance démocratique à Johannesburg. Un élu que le parti EFF n’a jamais apprécié.

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170908-afrique-sud-alliance-democratique-eff...

Commentaires facebook