Lundi 25 Septembre 2017

Afrique du Sud : la SABC dit qu’elle n’est pas en crise mais peut connaître un « effondrement financier »

Afrique du Sud : la SABC dit qu’elle n’est pas en crise mais peut connaître un « effondrement financier »
(Agence Ecofin 18/03/17)

Pour le moment, il n’y a pas de crise financière au sein de la SABC, le groupe audiovisuel public, en Afrique du Sud. L’entreprise l’a, elle-même, déclaré ce 16 mars 2017, expliquant aussi qu’elle est encore en mesure d’assumer ses obligations et respecter ses engagements.

Le porte-parole de la SABC, Kaizer Kganyago, a ajouté que le groupe peut encore payer les salaires du personnel.

Le groupe audiovisuel public tenait à clarifier la situation, à la suite d’une de ses précédentes communications, dans laquelle elle affirmait qu’une tension de trésorerie l’obligeait à puiser dans ses réserves pour financer ses opérations.

Fin février dernier en effet, le directeur général par intérim, James Aguma, a tenté d’expliquer devant le Parlement, les pertes de la SABC dont l’exercice budgétaire 2015/2016 a été négatif, avec un déficit de 411 millions de rands, soit environ 32 millions $. L’entreprise restant sur sa série d’années négatives.

James Aguma a alors expliqué que la SABC avait couvert plusieurs évènements non budgétisés et non générateurs de revenus. De même, l’Etat n’a pas tenu sa promesse de verser des subventions. « Pour les élections, nous avons demandé un financement de 32 millions de rands. Nous n’avons rien obtenu et nous avons utilisé nos réserves.», a-t-il déclaré.

Dans ses précisions qui interviennent, quelques semaines plus tard, l’entreprise n’exclut pas l’éventualité d’une crise financière, car ses revenus et ses partenariats stratégiques ont été affectés à cause de la mauvaise publicité dont fait l’objet l’entreprise.

« Nous ne connaissons pas de crise mais nous voulons avertir à l’avance que nos partenariats vont s’effondrer ; ce qui pourrait conduire à un effondrement financier de la SABC.», a prévenu le porte-parole, Kaizer Kganyago.

Assongmo Necdem

Commentaires facebook