Mercredi 28 Juin 2017

Afrique du Sud : Jacob Zuma et les racistes

Afrique du Sud : Jacob Zuma et les racistes
(Jeune Afrique 13/04/17)
Les protestations anti-Zuma.

Les protestations anti-Zuma se poursuivent à travers tout le pays, comme hier à Pretoria la capitale. Attaqué de toutes parts, le président a brandi l’étendard du racisme. Drôle d’argument pour le chef de l’État qui avait déclaré en janvier 2016 : “Nous avons vaincu le racisme, notre société est une nation arc-en-ciel et non raciale.”

« Les marches de la semaine dernière ont démontré que le racisme est bien réel et qu’il existe dans notre pays. » Cette déclaration de Jacob Zuma qui datent du 10 avril dernier, a été prononcée pendant la célébration des vingt-quatre ans de la mort de Chris Hani, militant communiste et anti-apartheid. C’est la première fois dans l’histoire politique récente du pays qu’un leader brandit les sirènes de la haine raciale pour expliquer la colère d’une population à son égard, même si les tensions ont toujours existé.

Face à un parterre de sympathisants vêtus aux couleurs de l’ANC, le président sud-africain a choisi le bon endroit pour enfin s’exprimer sur les manifestations de masse qui secouent le pays depuis plus d’une semaine. Sous les applaudissements, ce dernier n’a pas manqué de fustiger des « Blancs qui brandissent des pancartes comme par le passé et qui représentaient les Noirs comme des babouins ou des sous-hommes ».

Si des affiches de Zuma campé en Lucifer ou Adolf Hitler ont bien été aperçues le 7 avril dernier à Pretoria, les représentations simiesques ou dégradantes dont parle Zuma ne figuraient pas dans les récentes manifestations.

Commentaires facebook